Page 10

interview

© Donati et Associés

DOSSIER

Perspective des bâtiments de Fulton pour l’écopôle de Sénart.

Directeur de la Logistique à l’UGAP, la centrale d’achat public, Savigny-le-Temple

Des ambitions estampillées

“Grand Paris” En signant avant la fin de l’année le Contrat de Développement Territorial qui la liera au Grand Paris, Sénart s’affirme comme une porte d’entrée majeure de la métropole. Elle mise principalement sur l’innovation logistique et les éco-activités.

L 

’enquête publique préalable à la signature du Contrat de Développement Territorial qui liera Sénart à l’état et au Grand Paris avant la fin de l’année va bientôt être engagée. Tous les signataires potentiels (1) ont délibéré favorablement. Pour que ce dispositif innovant entre en vigueur, il ne reste plus qu’à attendre les conclusions du Commissaireenquêteur et leur prise en compte. Parmi les priorités retenues dans 70 fiches actions figurent le renforcement de l’accessibilité de la Ville Nouvelle. Cela passera par l’achèvement d’ici 5 ans du dernier tronçon du TZen 1 en site propre jusqu’à Corbeil, suivi de la mise en chantier du TZen 2 (Carré Sénart – Melun Gare). Programmé à l’horizon 2020, cet investissement de quelque 160 M€ est d’ores-et-déjà financé par l’état, la Région et le Département de Seine-et-Marne. Reste à améliorer très sensiblement le fonctionnement du RER D dont les élus pointent régulièrement les insuffisances. Un pôle d’excellence et d’innovation logistique Concernant le développement économique, deux grandes thématiques d’excellence ont été retenues. La première – l’innovation logistique – s’imposait : Sénart est l’un des pôles majeurs de la spécialité (1,8 million de m2 construits et 7 300 emplois). Le parc d’activités de l’A5 (130 ha cessibles) lui est totalement dédié. Après Bergerat Monnoyeur (Groupe Caterpilar), la Foncière Dentressangle vient de signer pour 90 000 m2 et PRD va lancer la commercialisation d’un bâtiment de 62 000 m2 livrable d’ici 18 mois. “Avec la création, fin 2013, d’un Club de l’innovation logistique, l’objectif est d’inscrire Sénart dans une logique de Cluster, pour promouvoir, par un partenariat étroit entre l’enseignement supérieur, les entreprises et les collectivités, de nouveaux débouchés dans la robotique, l’informatique ou la géolocalisation”, résume Frédéric Cavan, Directeur du développement économique de l’EPA. à Moissy-Cramayel, la société Balyo donne l’exemple en concevant des véhicules autoguidés destinés au transport de palettes (voir Trajectoires n° 30).

10 — trajectoires juin-juillet-août 2013

Dominique Paul,

Dans une Ville Nouvelle qui, par nature, doit beaucoup construire tout en veillant à protéger son environnement, les éco-activités s’imposaient tout aussi naturellement. Elles disposeront bientôt avec l’écopôle, site pilote de 73 ha inscrit dans la politique d’éco-région idéalement situé de part et d’autre de la Francilienne et à proximité du RER, sur les communes de Combs-la-Ville, Lieusaint et MoissyCramayel (voir notre encadré ci-contre). Ces deux thématiques feront très prochainement l’objet de formations supérieures dispensées par l’Université de Paris-Est Créteil (Master en logistique, licence en performance énergétique) ou l’Institut Catholique des Artset-Métiers qui a choisi pour son école sénartaise d’inscrire la construction de la ville et la gestion de la chaîne logistique parmi ses spécialisations de 4e et 5e année. Région Île-de-France, Conseils généraux de Seine-et-Marne et d’Essonne, SAN de Sénart Ville Nouvelle et de Sénart en Essonne et 12 communes.

(1)

Bientôt une pépinière d’entreprises à l’écopôle

Le SAN de Sénart va investir 4 millions d’euros ces deux prochaines années dans la construction d’une pépinière et d’un Hôtel d’entreprises dédiés aux éco-activités. “Ce sera le véritable coup d’envoi de notre écopôle”, annonce Michel Bisson, 1er vicePrésident du Syndicat d’Agglomération Nouvelle en charge de l’économie. Objectif : réunir dans une forte dynamique, relayée par un club des éco-activités, des entreprises investies dans des filières d’avenir telles que la performance énergétique, l’éco-construction, la gestion des flux ou la production d’énergies renouvelables. Début 2014, Helioprod Méthanisation ouvrira sur le site une unité de méthanisation destinée à produire l’énergie nécessaire à une population de 6 000 habitants. Attendue pour fin 2014, la pépinière d’entreprises comprendra, sur 2 300 m2, une trentaine de bureaux et une demi-douzaine de locaux d’activités. Elle accueillera aussi l’animateur de l’Ecopôle récemment recruté conjointement par l’EPA, le SAN et la Région.

Vous avez participé aux réflexions qui axent le futur Contrat de Développement Territorial sénartais sur l’innovation logistique. Qu’entendez-vous par là ? D. P. : La perception communément admise de la logistique est beaucoup trop réductrice. Il n’est plus seulement question d’entrepôts et de camions. La logistique, tout en restant une fonction indispensable au bon fonctionnement d’une entreprise, doit évoluer pour élargir ses domaines d’intervention et de compétence. C’est tout votre pari actuellement à l’UGAP. Êtes-vous en passe de le gagner ? D. P. : Absolument. Depuis une vingtaine d’années, avec la décentralisation, toute notre activité très saisonnière de commercialisation et de distribution de mobilier et d’équipements scolaires avait nettement diminué, menaçant notre site de Sénart. Il y avait urgence à trouver de nouveaux débouchés pour rentabiliser toute l’année un équipement important (14 000 m2) et pérenniser l’emploi de ses 24 salariés. Une première expérience réussie a consisté à stocker du matériel informatique acheté à l’UGAP par un client opérateur de santé et à lui livrer au fur-et-à-mesure de ses besoins. Puis la centrale d’achat a proposé en ligne des ordinateurs pré-configurés à bas prix avec la garantie d’une livraison en 5 jours. 8 000 pièces sont parties en 5 mois, générant un chiffre d’affaires de 100 000 € par semaine. Avez-vous d’autres pistes ? D. P. : Tout est possible dès lors que l’on

raisonne différemment dans nos process. Nous allons par exemple engager la commercialisation d’appareils de monitoring pour les établissements de santé, complétée par une formation en e-learning. Les TIC aussi élargissent notre horizon dans un département bien desservi en haut débit, car l’évolution de la logistique de distribution s’appuie sur la diminution des délais pour mieux accompagner le développement du commerce en ligne. trajectoires Entreprendre et réussir en Seine-et-Marne

Profile for Seine-et-Marne Developpement

TRAJECTOIRES N°31  

TRAJECTOIRES N°31

TRAJECTOIRES N°31  

TRAJECTOIRES N°31

Advertisement