Page 1

RAPPORT D’ACTIVITÉS


Rapport d’activités 2013


Le rapport d’activités qui vous est présenté détaille l’activité de l’équipe de Seine-et-Marne Développement pour l’année 2013. Il illustre aussi très bien la stratégie économique du Conseil général pour ce présent mandat : renforcer l’attractivité de la Seine-et-Marne, accompagner les PME PMI du département dans leur course à la compétitivité, agir sur les mutations économiques, sont les trois axes de notre politique. Celle-ci s’exerce avec un souci permanent de pragmatisme et de proximité avec les acteurs de terrain. L’action de Seine-et-Marne Développement s’exerce aussi dans le respect et en cohérence avec la stratégie régionale de développement économique et de l’innovation initiée et pilotée par le Conseil régional en tant que chef de file des politiques publiques de développement économique. Plusieurs projets régionaux mobilisent d’ailleurs les collaborateurs de l’agence. Je profite de cette tribune pour remercier chaleureusement tous les collaborateurs de l’agence qui s’engagent au quotidien avec compétence et enthousiasme dans les projets qui leur sont confiés. L’attractivité de la Seine-et-Marne, nous y œuvrons tous les jours en détectant des projets d’investissement d’entreprises - 50 entreprises implantées en 2013 - et en accompagnant les territoires dans la définition de leur “offre“. Ce travail passe aussi par la mise en visibilité des principaux atouts du territoire comme l’excellence de ses chercheurs par exemple. La réussite du forum Greencity 2013 en est l’illustration ; Seine-et-Marne Développement a été l’un des principaux organisateurs de cet événement, en contribuant en particulier à détecter et organiser des partenariats internationaux. Le soutien des petites et moyennes entreprises du département est aussi au cœur de notre action, 88 entreprises ont été aidées par l’agence en 2013. Au-delà de l’aspect financier, l’accompagnement en ingénierie est aussi un aspect essentiel de notre intervention relayé très positivement par toutes les enquêtes que nous avons menées. Enfin, l’intervention de l’agence se situe au bon niveau pour aider à structurer des projets d’intérêt départemental pour mieux agir sur les mutations économiques. Parmi de nombreuses initiatives, celle sur la structuration d’un réseau de télécentres et le support apporté par l’agence au “Pacte sud 77“ illustrent l’année 2013. Faire émerger et fédérer des projets territoriaux avec le soutien de la Région dans le cadre de la SRDEI me paraît une ambition très positive pour notre agence dans les années à venir.

SEINE & MARNE DÉVELOPPEMENT


SOMMAIRE

Rapport d’activités 2013


III. EMPLOI, MUTATIONS ÉCONOMIQUES ET TERRITORIALES

IV. FONCTIONS SUPPORTS

SEINE & MARNE DÉVELOPPEMENT


LE BUDGET DE SEINE-ET-MARNE DÉVELOPPEMENT En 2013, le budget alloué à Seine-et-Marne Développement pour son fonctionnement était de 1 939 200 euros. En activités, le budget 2013 se répartissait de la manière suivante :

400 000

Accueil d’investisseurs

225 000

Soutien à la création d’entreprises

135 000

Animation des pôles de compétitivité

270 000

Développement international

100 000

Projets collectifs

375 000

Promotion communication

180 000

Information économique

225 000

Conseil aux entreprises

IMPLANTATION Emplois créés ou maintenus par secteurs d’activités :

Répartition des implantations de l’année par secteurs d’activités :

10

Logistique

659

Logistique

12

Industrie

231

Industrie

17

Services aux entreprises

142

Services aux entreprises

6

BTP

37

BTP

3

Services à la personne

32

Services à la personne

2

Négoce

19

Négoce

4

Rapport d’activités 2013


CRÉATION ET DÉVELOPPEMENT En 2013, le Bureau de Seine-et-Marne Développement s’est réuni à 8 reprises pour examiner les différents dossiers opérationnels de l’agence parmi lesquels l’accompagnement du développement des entreprises par des actions collectives ou individuelles dans différents domaines.

14

e-transformation 77

29

Export

8

Innovation et pôles de compétitivité

6

Prêt Participatif de Développement

6

Géode

6

Stratégie d’entreprise

13

PME et Développement Durable

ANIMATION ÉCONOMIQUE ET DÉVELOPPEMENT LOCAL En 2013, la création et le développement de projets teritoriaux ont donné lieux à 52 actions conventionnées de partenariat avec des collectivités locales, des acteurs institutionnels et le monde associatif.

10

SEINE & MARNE DÉVELOPPEMENT

5

14

Territoires

11

Organismes consulaires et professionnels

11

Création d’entreprises / Emploi

9

Institutions

4

Recherche/Universités


6

Rapport d’activités 2013


I.1

RECHERCHE ET ACCUEIL D’INVESTISSEURS

I.1.1

PROSPECTION FRANCE

Le programme de prospection 2013 a eu pour objectif de cibler les PME/PMI (industries et services liés à l’industrie) en phase de croissance ou de relocalisation et plus particulièrement issues des filières des pôles de compétitivité (éco-activité dont éco construction, aéronautique, mécanique, technologies de l’information et de la communication (TIC), innovation logistique) et les investisseurs institutionnels. De manière opérationnelle, les modes de prospection utilisés sont le marketing direct, les approches téléphoniques, la veille presse, les salons en tant que visiteurs et exposants, l’appel à des prestataires pour des campagnes très ciblées, le site internet et le réseau de Seine-et-Marne Développement qui, avec toutes ses parties prenantes, constitue un véritable centre de ressources. 300 000 emails ont été adressés en plusieurs vagues afin de sensibiliser et recruter de nouvelles entreprises susceptibles de s’implanter en Seine-et-Marne mais aussi de promouvoir le département et ses atouts auprès des décideurs destinataires ; 25 000 PME/PMI ont été contactées par nos prestataires ; plus de 2 500 contacts téléphoniques, 1 400 argumentés. 96 % des demandes qualifiées proviennent de ces différents canaux. Le taux de transformation, étalé sur trois ans, est de 36 %.

> Près de 200 demandes qualifiées, qui ont été saisies dans la base de données dédiée au programme de prospection, se sont ajoutées aux demandes en cours, soit 300 demandes en moyenne traitées par an.

Nombre d’entreprises implantées et d’emplois créés ou maintenus de 2008 à 2013

145 demandes d’entreprises ont été transmises à nos collectivités locales partenaires. 50 entreprises ont été implantées en 2013 par les chargés de mission et 1 120 emplois ont été créés ou maintenus. 68 % des entreprises sont du domaine de l’industrie ou liées à l’industrie.

SEINE & MARNE DÉVELOPPEMENT

7


la Bourse de gestion immobilière, > créée par Seine-et-Marne Développement et accessible sur www.implantation77.com, a été réalisée en partenariat avec 42 opérateurs immobiliers et collectivités, et permet à toute entreprise désireuse de venir s’implanter dans le département de connaître en temps réel, 7 jours sur 7, 24 heures sur 24, l’offre disponible qui correspond à ses besoins.

La base de données comprenait, en décembre 2013, 1022 fiches réparties de la manière suivante

La réussite de cette base de données est le résultat d’un excellent partenariat tissé de longue date entre les partenaires immobiliers et Seine-et-Marne Développement. Cette année encore, trois nouveaux partenaires immobiliers ont souhaité devenir partenaire, ce qui porte leur nombre à 26. Quant aux collectivités, elles sont au nombre de 19. Fin 2013, six d’entre elles avaient créé une extraction de la base pour faire la promotion de leurs offres en propre sur leur site internet.

I.1.2

PROSPECTION INTERNATIONALE

La Seine-et-Marne accueille sur son territoire de nombreuses entreprises à capitaux étrangers. Ce sont aujourd’hui plus de 500 sociétés, principalement européennes et américaines, qui ont choisi le département pour y établir leur filiale française ou un établissement. Fortes pourvoyeuses d’emplois, avec l’exemple le plus important -Disneyland Paris- ces entreprises sont de tous secteurs d’activités. Seine-et-Marne Développement, dans sa stratégie d’accompagnement d’entreprise sur le territoire, développe depuis des années une politique dédiée pour la promotion et la détection de nouvelles entreprises étrangères. En 2013, l’Agence a orienté ses actions de prospection propres sur deux pays : l’Allemagne et le RoyaumeUni, en partenariat avec deux cabinets : Terrain et Frenger (plus de 1500 entreprises de ces deux pays ont été approchées par campagnes d’e-mailing, lors de rencontres sur des salons, des conventions d’affaires ou encore du networking). Un partenariat avec l’Agence Régionale de Développement (ARD) permet de couvrir, via les actions de cette dernière, les autres pays du monde.

8

Rapport d’activités 2013


L’ARD est en effet l’interlocuteur privilégié de l’AFII (Agence Française des Investissements Internationaux) et dispose de ses propres bureaux en Amérique du Nord, en Chine et en Israël. Au total, 52 demandes ont été reçues en 2013, pour 7 implantations et 530 emplois gagnés pour la Seine-et-Marne. Si la majorité des demandes porte sur des recherches de bureaux de représentations commerciales, certains gros projets, liant logistique et centres administratifs, permettent au territoire de gagner en visibilité et notoriété.

ACCOMPAGNEMENT DES TERRITOIRES

I.2.1

ROISSY

©Sébastien Le Clézio Hubstart Paris Région®

I.2

I.2.1.1

Création d’Hubstart Paris Région® Association

Le 4 juillet 2013, les partenaires fondateurs des structures Datagora (centre de ressources et de valorisation du bassin de Roissy) et Aéropôle (pépinière d’entreprises), toutes deux situées dans le bâtiment Aéronef de Roissypole, le quartier d’affaires de l’aéroport Paris-Charles de Gaulle, ont fusionné. C’est désormais le Conseil régional d’Île-de-France qui préside cette nouvelle association, qui a pour vocation de rassembler les compétences des deux anciennes associations dans un souci de cohérence et de lisibilité. Cette fusion vise une meilleure efficience des actions engagées par les partenaires de la démarche depuis 2009. Seine-et-Marne Développement a participé au groupe de travail constitutif de cette nouvelle association jusqu’à son lancement officiel. I.2.1.2

Hubstart Paris Région®

Hubstart Paris Région® est la démarche de promotion économique du Grand Roissy à l’International. Cette alliance fédère 22 partenaires (publics, privés, associatifs, consulaires) et valorise ce territoire à travers six filières clés : aéronautique, services aéroportuaires, logistique-fret, éco-industrie, sécurité-sûreté, tourisme et événements professionnels. En 2013, Seine-et-Marne Développement a participé aux comités opérationnels et comités de pilotage de la démarche qui ont conduit à la réalisation de nombreuses actions parmi lesquelles :

Salon d’aviation d’affaires Ebace à Genève du 21 au 23 mai 2013 (prospection d’entreprises pour le pôle de Villaroche) : prises de contacts et négociations avec les sociétés Abelag (Belgique) et Ruag (Suisse). Organisation d’une journée Elus/entreprises de découverte de la filière (visite du salon, rencontre avec de grands acteurs de l’aviation d’affaires, déjeuner networking). À l’occasion de ce salon, Seine-et-Marne Développement a participé au groupe de travail pour

SEINE & MARNE DÉVELOPPEMENT

9


mettre à jour la nouvelle brochure dédiée à l’aviation d’affaires, intégrant une nouvelle version des éléments relatifs au pôle de Villaroche et au Sympav.

Business Tour logistique : à l’occasion de la SITL, découverte du territoire à destination des professionnels de la filière logistique (logisticiens, immobilier, consultants, journalistes). Près de 30 participants ont assisté à une demi-journée de visite commentée, en bus, afin de visualiser les infrastructures existantes, les grands projets en cours et ceux à venir. Visite des entrepôts Blackstone avec Logicor à Moussy-le-Neuf.

3e Séminaire Sustainable Airport Area à l’Université du Service d’Aéroports de Paris. Cette action a réuni près de 200 personnes du 27 au 28 octobre 2013. La 3e édition de ce séminaire, destiné à positionner le Grand Roissy comme fer de lance du développement soutenable des places aéroportuaires, a réuni des acteurs mondiaux aéroportuaires (Etats-Unis, Europe, Asie). Sur deux jours, des séances plénières et ateliers ont permis d’échanger autour des bonnes pratiques et du partage d’expériences relatives à l’aménagement et au développement profitables à tous. En clôture d’événement, un Business Tour français/anglais a été organisé pour découvrir les principaux sites de développement économique du Grand Roissy.

Développement de la maquette interactive du Grand Roissy Hubstart Live. Cette maquette virtuelle permet d’accéder aux contenus (textes, visuels, films) des différents projets et atouts du Grand Roissy. De nouveaux contenus ont été intégrés au cours de l’année. Hubstart Live a notamment été l’objet de nombreuses utilisations et démonstrations lors du salon de l’immobilier d’entreprise (SIMI) et du Salon du Bourget.

Enrichissement de la photothèque du Grand Roissy. Les visuels sont disponibles en ligne sur le site Internet d’Hubstart Paris Région®. www.hubstart-paris.com.

Développement de l’application smartphone Hubstart App, désormais téléchargeable sur Apple Store et Androïd.

Salon International de l’Air et de l’Espace du Bourget du 17 au 23 juin 2013. Seine-et-Marne Développement a piloté la participation d’Hubstart Paris Région® pour le compte de la démarche partenariale. C’est sur le pavillon Astech Paris Région® que Seine-et-Marne Développement et le Ceevo95 ont exposé sur le stand Hubstart Paris Région®. Cet espace a permis de rencontrer contacts et prospects. Une présentation du pôle de Villaroche a été organisée le 20 juin avec la participation de représentants du Sympav et de la société Elyxan Aviation, handler, installé sur la plateforme. I.2.1.3 Dispositif Plato

Dans le cadre des actions menées avec la Chambre de Commerce et d’Industrie de Seine-et-Marne, Seine-et-Marne Développement s’est engagée dans le dispositif Plato piloté par la CCI du Val d’Oise, pour le compte des trois CCI interdépartementales (Seine-et-Marne, Seine-Saint-Denis et Val d’Oise). Le programme Plato, d’une durée de trois ans, a pour objet la constitution d’un réseau d’entreprises favorisant un accompagnement du développement des PME locales par l’utilisation des compétences de cadres de grandes entreprises. L’opération Plato s’organise autour de quatre groupes de 15 à 18 PME, coachées par trois cadres de grandes entreprises (ADP, FedEx, GDF Suez, etc.) Le territoire défini pour ce programme Plato Grand Roissy Economique recouvre 99 communes : 51 du Val-d’Oise, 8 de la Seine-Saint-Denis et 45 de la Seine-et-Marne. I.2.1.4 Espace BusinEst Pôle de Roissy-CDG Le club “Pôle de Roissy-CDG“ a été créé dans l’espace BusinEst du site internet de Seine-et-Marne Développement. Cet espace a pour vocation de diffuser de l’information économique aux abonnés du site : articles de presse, documents statistiques, cartographiques, annonces d’événements, etc. 43 abonnés reçoivent régulièrement des alertes mails et 202 billets de blog ont été édités depuis sa création.

10

Rapport d’activités 2013


©yannpiriou.com/SMD

I.2.2 CITÉ DESCARTES Le territoire du Cluster Descartes / Ville Durable - Partenariat avec l’Agence Descartes Développement et Epamarne

Deux dossiers ont nourri le partenariat entre Seine-et-Marne Développement, l’Agence Descartes Développement et Epamarne en 2013 : la préparation de GREENCITY, l’évènement du Grand Paris sur la Ville Durable et l’étude sur la stratégie économique et le marketing territorial : I.2.2.1

GREENCITY “Aux frontières de l’efficacité énergétique“

Les 17 et 18 octobre 2013 a été organisé, à la Cité Descartes, dans les locaux de l’Ecole des Ponts et de l’ENSAVT, GREENCITY : l’évènement du Grand Paris sur la Ville Durable, sur la thématique de l’efficacité énergétique. Le projet a été porté par Descartes Développement, en collaboration étroite avec Epamarne et Seine-etMarne Développement. Greencity a proposé un cycle de conférences internationales sur le thème “les nouvelles frontières de l’efficacité énergétique“, des rencontres d’affaires, un forum d’investissement, des temps forts : signatures de partenariats nationaux et internationaux et une galerie de l’innovation. Cet évènement avait pour objectifs principaux de valoriser le territoire du Grand Paris dédié à la ville durable, et d’affirmer le rôle de la Cité Descartes et du futur cluster de l’Est Parisien à l’échelle locale, nationale et internationale. Cette manifestation a permis de créer un moment privilégié de rencontres entre les acteurs de la recherche et les entreprises, de favoriser les échanges d’expériences entre les grandes métropoles mondiales sur les enjeux de la ville durable, de mettre en avant le savoir-faire français dans les secteurs de la ville de demain mais aussi de positionner, à terme, Greencity comme l’évènement international de référence sur la ville durable. Le cycle de conférences a réuni 60 intervenants, institutionnels, grands comptes, PME et académiques. En ce qui concerne les rencontres d’affaires, une centaine d’entreprises ont rencontré 36 donneurs d’ordre lors de 452 rendez-vous organisés sur les deux jours de GREENCITY. Les besoins identifiés des donneurs d’ordre présents lors des rencontres sont, pour les plus importants, dans les secteurs de l’énergie, des énergies renouvelables, du traitement et de la valorisation des déchets, et du traitement de l’air. Le Forum d’investissement a réuni 89 participants, représentants 25 start-up, dont 50% étaient étrangères : Outre ces différentes composantes, Greencity a donné lieu à plusieurs “temps forts“ :

L’officialisation de la création de l’Institut pour la Transition Energétique EFFICACITY, par la Ministre du commerce extérieur, Nicole Bricq

La signature de cinq partenariats nationaux et internationaux :

-

Un partenariat entre l’Institut pour la transition énergétique, Efficacity, Université Paris Est, Epamarne, et le EEB Hub de Philadelphie (The US Federal Energy Efficiency Hub in buildings and construction, Etats-Unis), pour une collaboration sur les sujets de recherche

-

Un partenariat entre Université Paris Est, Labex Futurs Urbains, et la Tokyo Metropolitan University (Japon)

SEINE & MARNE DÉVELOPPEMENT

11


-

Un partenariat entre le Pôle Advancity, Université Paris Est, Epamarne, et la Banque Mondiale Un partenariat entre Epamarne, Dalkia France, EDF, ERDF pour la création d’un démonstrateur énergétique sur Marne-la-Vallée, Descartes Grid un partenariat entre la Société du Grand Paris et EFFICACITY sur le thème de l’efficacité énergétique du Grand Paris Express.

Les accords de partenariat sont d’ores et déjà engagés. Au total, GREENCITY a attiré plus de 600 participants sur les deux jours. Forts de ce succès, les partenaires de GREENCITY ont décidé d’organiser, chaque année, l’évènement qui sera désormais placé sous le pilotage du pôle ADVANCITY. En 2014, il aura lieu les 18 et 19 Novembre à la Cité Descartes Dans le cadre de la préparation de Greencity, de nouveaux partenariats ont été engagés par Seine-etMarne Développement qui est devenu membre du Cercle Grand Paris pour l’Investissement Durable, cercle de réflexion qui lui permet de participer à un réseau d’échanges sur les nombreux projets de la métropole :

Plusieurs rencontres ont eu lieu avec les acteurs industriels du transport, avec l’ARD et la SGP, ainsi qu’avec l’Agence Parisienne du Climat.

Seine-et-Marne Développement a également participé au salon ECOCITY à Nantes en septembre 2013 avec le pôle de compétitivité Advancity et la plupart des partenaires de Greencity (Véolia, EDF, la SGP, le CSTB…).

I.2.2.2 Étude stratégie économique et marketing territorial du Cluster Descartes Une étude a été confiée au cabinet Paul Morgan, par l’agence Descartes Développement, Epamarne et Seine-et-Marne Développement, afin de proposer un plan d’actions de marketing territorial déclinant les outils nécessaires à la promotion du cluster. Les thématiques clés suivantes ont été particulièrement analysées :

• • • • • •

L’attractivité auprès de toutes les cibles et rayonnement du cluster L’attractivité auprès des entreprises pour favoriser leur implantation Les opportunités d’enrichir et de renforcer l’image du cluster Les opportunités de renforcer l’animation des acteurs au sein du cluster Les axes d’actions pour enrichir les services proposés par le cluster La Ville Durable.

L’étude a été rendue fin 2013, et le cabinet Paul Morgan prépare une synthèse, permettant la diffusion et la communication auprès des Élus.

12

Rapport d’activités 2013


VAL D’EUROPE

©Disney – Carole Barriquand

I.2.3

Seine-et-Marne Développement poursuit son soutien au territoire tant sur la stratégie de développement économique engagée avec ses partenaires : Business Village, la Région Île-de-France, le San Val d’Europe et Epamarne, qu’en favorisant les implantations et en participant aux études sur les grands projets à venir. La commission de stratégie de développement économique a, cette année, souhaité faire un bilan des actions menées jusqu’ici afin de définir, en 2014, de nouveaux objectifs. D’ores et déjà, il est prévu une intervention lors d’une conférence dans le cadre de l’ ADI, un point sur les salons effectués par chaque partenaire pour ensuite identifier ceux qui pourraient être réalisés conjointement, clarifier et mettre en avant les attentes de chacun et leur participation souhaitée et élaborer un calendrier des actions à mener. L’Agence a également co-organisé, avec le San Val d’Europe, une conférence lors du salon de l’immobilier d’entreprise (SIMI) : “Innovation et nouvelles technologies pour un nouvel environnement d’affaires : l’expérience du Val d’Europe“. L’occasion de réunir le groupe Schneider Electric ainsi qu’un professionnel de l’immobilier, professeur à l’université de Marne-la-Vallée, et les élus de ce territoire devant un auditoire d’une quarantaine de personnes. Cet événement fut aussi l’occasion d’annoncer l’ouverture du télécentre du Val d’Europe, le premier de ce type en Seine-et-Marne. Parmi les grands projets, le centre de congrès a connu une avancée significative cette année. Seine-et-Marne Développement, en collaboration avec la CCI Seine-et-Marne et le San Val d’Europe, a poursuivi son étude sur le projet. Les différents comités techniques et de pilotage ont permis d’étudier les retombées fiscales mais aussi d’identifier les types de structures susceptibles de porter une telle opération.

©yannpiriou.com/SMD

I.2.4 SÉNART – MELUN

I.2.4.1 Agglomération Melun Val de Seine Deux projets phares en 2013, le positionnement sur la filière dédiée à l’innovation alimentaire et l’étude marketing territorial L’agglomération Melun Val de Seine a associé l’Agence sur différents travaux concernant sa stratégie de développement économique. En ce qui concerne le positionnement sur la filière dédiée à l’innovation alimentaire, Seine-et-Marne Développement soutient depuis l’origine ce projet et a, à plusieurs reprises au cours de l’année, réuni et informé de nouvelles parties prenantes pour les sensibiliser à ce projet d’envergure nationale (Conseils régional et général, membres du conseil d’administration de l’Agence).

SEINE & MARNE DÉVELOPPEMENT

13


Seine-et-Marne Développement a organisé, le 10 décembre 2013 à la Communauté d’Agglomération Melun Val de Seine, avec ses partenaires du programme INNOV77, notamment le CFI, une convention d’affaires innovation alimentaire qui a réuni quatre donneurs d’ordre dont Les Brioches Pasquier au Châtelet-en-Brie, une vingtaine de PME seine-et-marnaises ainsi que le CERVIA. L’Agence travaille en relation étroite avec le service économique de l’agglomération : organisation de visites communes en entreprise afin de transmettre une réponse globale, échange d’informations sur les sociétés, dossiers d’implantation d’entreprise... Seine-et-Marne Développement a également apporté son expertise durant l’étude sur le marketing territorial menée par l’Agglomération. I.2.4.2 Sénart Le SAN et l’EPA, deux interlocuteurs pour un même projet qui a fêté ses 40 ans en 2013 L’Agence travaille principalement, mais pas exclusivement, avec le SAN et l’EPA. En collaboration étroite avec l’équipe du service économique du San de Sénart par la transmission et l’échange d’informations (données sur l’état de santé des entreprises, sur les dernières transactions immobilières par exemple). Ces échanges ont lieu lors des réunions du CODE (Comité d’Orientation du Développement Économique) qui réunissent les principaux acteurs institutionnels économiques du territoire mais également lors de visites d’entreprises. Seine-et-Marne Développement apporte un soutien technique, logistique, d’expertise, tant pour les dossiers d’implantation que de développement d’entreprises. Pour l’implantation, l’Agence s’appuie sur l’équipe de l’EPA Sénart pour la prise en charge des demandes, 24 dossiers ont été transmis en 2013. Le travail sur les deux filières d’excellence que sont l’innovation logistique et les éco-activités, retenues dans le cadre du Contrat de Développement Territorial de Sénart, réunit les trois entités tant dans la promotion que la prospection, et ce tout au long de l’année, l’objectif étant d’inscrire la ville nouvelle dans une logique de cluster. À titre d’exemple, l’Agence a spécialement réalisé un e-mailing dédié à l’innovation logistique, elle participe au club des éco-activités et a d’ailleurs remis le Trophée “Prix du jury “ à l’entreprise Pro-Form-Tech. I.2.4.3 Villaroche - Sympav Seine-et-Marne Développement est membre actif du comité de pilotage technique. En relation avec les territoires, l’Agence aide les entreprises dans leur développement (promotion du nouveau centre d’affaires de JPB Systèmes, Laboratoires d’Essai de Montereau-sur-le-Jard) et flèche en priorité les demandes d’implantation sur l’aéronautique sur ce secteur.

CC Pays de l’Ourcq

I.2.5 TERRITOIRE GRAND EST

Le soutien aux territoires du Grand Est s’est poursuivi en 2013 À Bray-sur-Seine, La société Modulo a souhaité réorganiser son site pour en faire un centre plus performant de développement de produits et de services aux clients. Cela s’est traduit par la suppression des postes de production au travers d’un Plan de Sauvegarde de l’Emploi (PSE) et par l’embauche de quelques profils commerciaux et marketing.

14

Rapport d’activités 2013


C’est dans ce cadre que la société Modulo a signé, avec la DIRRECTE, une convention de revitalisation d’un montant de 58 000 euros pour le territoire du Provinois - Bassée Montois qui concernait 15 emplois. Seine-et-Marne Développement, en charge de la mise en oeuvre et de l’animation, a identifié les entreprises en développement qui pourraient en bénéficier et a instruit les dossiers. Les deux entreprises bénéficiaires ont été :

• La société FICAP à Bray-sur-Seine pour la création de huit emplois • La société SAS La Bussesse à Provins pour la création de sept emplois. Au sein de la Communauté de Commune du Pays Créçois, une action d’informations a été menée auprès de 30 chefs d’entreprises de l’association “Objectif Action“ qui avait pour but de présenter Seine-et-Marne Développement et ses services destinés aux entreprises. Cette présentation a eu lieu à Crécy-la-Chapelle, lors d’une des réunions mensuelles de l’association. L’Agence a également participé à la finalisation de la stratégie de développement économique du Pays Créçois avec le regroupement de quatre communes supplémentaires (Esbly, Montry, Couilly-Pont-aux-Dames et Quincy-Voisins). Trois axes ont été retenus :

• • •

La maîtrise et l’anticipation économique foncière et territoriale L’ingénierie et l’animation économique L’ouverture aux acteurs économiques/institutionnels et voisinages

Un plan d’actions a été élaboré et plusieurs scenarii de développement ont été proposés. La Communauté de Communes du Pays de l’Ourcq a réalisé des investissements importants avec l’acquisition de la Pyramide (immeuble de six étages avec un espace total disponible de 2 180 m²). Cet immeuble est voué à accueillir des entreprises tertiaires, des services publics ainsi que des cabinets médicaux. Un espace sera également prévu pour un télécentre. Seine-et-Marne Développement et le Conseil général, après une étude approfondie, ont décidé de soutenir ce projet en allouant des financements dans le cadre du C3D.

TERRITOIRE SUD-OUEST

©CC2F

I.2.6

Travail collaboratif ou d’expertise avec les territoires Seine-et-Marne Développement agit comme un centre de ressources et d’expertise auprès des collectivités locales, élus et techniciens, et des entreprises locales. Ces deux axes complémentaires permettent d’apporter au territoire des réponses adaptées et faire émerger des projets territoriaux. À titre d’exemple, transfert de savoirs et de métiers :

Avec la Communauté de Communes du Val de Loing sur la création de structure porteuse de développement ou la création d’une offre foncière, et mise à disposition d’informations sur la création d’une offre immobilière de petites surfaces

Avec la Communauté de Communes des deux Fleuves sur la mise en place du Schéma Directeur des activités économiques du territoire.

SEINE & MARNE DÉVELOPPEMENT

15


Cette expertise est également utilisée dans d’autres problématiques, comme l’analyse de business plan pour le compte du comité technique de la Pépinière Pays de Fontainebleau Entreprises (Communauté de Communes du Pays de Fontainebleau) ou pour des réflexions autour de l’aménagement de parcs d’activités. Tous ces sujets permettent d’avoir une vision globale du territoire et d’apporter une bonne expertise dans le cadre des travaux du Pacte Sud Seine-et-Marne. I.2.6.1 Pack en Seine à Saint-Fargeau-Ponthierry, un projet d’envergure nationale Pack en Seine a été fondé par les associations techniques professionnelles PROHELIO et PROFLEXO, l’UNIC, l’UNFEA et l’ATF, avec le soutien de la Ville de Saint-Fargeau-Ponthierry, le Département et Seine-et-Marne Développement. Les 1 500 entreprises de la filière comptent 30 000 emplois. La filière est en pleine expansion, au contraire de l’offset. Les plannings de commande sont pleins et d’importants investissements sont prévus pour le renouvellement du parc de machines de qualité, d’où la nécessité d’avoir un centre de formation dédié. Pack en Seine vise à ouvrir, d’ici la fin d’année 2015, le premier centre national de formation et de recherches appliquées aux métiers de l’impression d’emballage, du packaging et de l’étiquette (1 500 entreprises, 30 000 emplois). Outre un centre de formation, ce site intégrera un centre de recherches appliquées permettant de réaliser des tests produits machines et de suivre, voire anticiper, les innovations au sein de la filière. Ce projet a été présenté aux entreprises françaises et quelques sociétés étrangères en octobre 2013 : plus de 200 décideurs sont venus pour montrer leur intérêt et apporter leur soutien au projet.

I.2.6.2 Centre de formation dédié aux métiers du numérique à Montereau-Fault-Yonne Durant l’année 2013, la Communauté de Communes des deux Fleuves, soutenue et accompagnée par l’Etat, la Région, le Département et de nombreux autres partenaires (Orange, SILEC Câble, CCI 77, Auxo Formation) et l’Agence, ont travaillé sur un nouveau centre de formation dédié aux métiers de la fibre optique et de l’aménagement numérique, afin de proposer aux entreprises des techniciens maîtrisant les nouvelles technologies mais aussi une nouvelle offre de formation à différents profils (demandeurs d’emploi non diplômés, apprentis, salariés).

I.2.6.3 Étude sur le devenir du site Prevent à Bagneaux-sur-Loing Seine-et-Marne Développement, l’Agence Régionale de Développement (ARD) et L’Unité territoriale de Seine-et-Marne de la Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi (DIRECCTE) d’Île-de-France ont cofinancé une étude pour analyser les potentiels de revitalisation du site industriel de l’usine “Prevent Glass“ à Bagneaux-sur-Loing, menant à une proposition de positionnement stratégique et de définition d’un plan d’actions dans une perspective de ré-industrialisation. Plusieurs comités techniques ont associé toutes les parties prenantes du territoire tout au long de l’année 2013, afin de trouver une solution économiquement viable. Les acteurs En 2013, le travail collaboratif avec l’Unité territoriale de Seine-et-Marne de la DIRECCTE Île-de-France s’est renforcé pour apporter des solutions concrètes aux entreprises lors du Plan de Revitalisation sur le territoire seine-et-marnais.

16

Rapport d’activités 2013


PACTE SUD

©Seine-et-Marne Tourisme

I.2.7

Le pacte pour le développement du territoire du Sud Seine-et-Marne Après plus d’un an et demi de travail collaboratif et de concertation, l’association “Pacte sud 77“ a vu le jour le 19 décembre 2013 à Moret-sur-Loing. Les huit intercommunalités du Sud Seine-et-Marne, la Chambre de Commerce et d’Industrie, la Chambre d’Agriculture, la Chambre de Métiers et de l’Artisanat et le Parc Naturel Régional du Gâtinais Français ont donc signé, en présence de Roselyne Sarkissian - Conseillère régionale - et Gérard Eude, Vice-président du Conseil général et Président de Seine-et-Marne Développement, la convention du Pacte pour le Développement du territoire du Sud 77 et les statuts de l’association, qui se veut être une association de gouvernance politique et technique. Le Pacte Sud 77 vise à accompagner les territoires dans les champs de compétences du développement économique, de l’innovation, de l’emploi, de l’apprentissage, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche, mais aussi à mobiliser les dispositifs disponibles des partenaires ainsi qu’à mutualiser les ressources des différents acteurs. Des projets tels que la création d’un campus Numérique à Montereau-Fault-Yonne, l’extension d’une ZAE en Éco pôle à Moret-sur-Loing, la mise en oeuvre d’une RSE territoriale (Responsabilité Sociétale des Entreprises) sur la Communauté de Communes du Gâtinais Val de Loing ont d’ores et déjà vu le jour ou sont clairement engagés sur le territoire du Pacte sud 77. Des réflexions sur l’accompagnement de filières ou secteurs d’activités au travers d’études (filière bois, circuits courts, services à la personne…) sont actuellement menées et des actions communes aux territoires, visant le maintien de l’activité économique (artisanat, artisanat d’art) et l’amélioration du parcours résidentiel des entreprises, sont également programmées au cours des prochains mois. L’accompagnement et le soutien aux entreprises est également un axe majeur du Pacte sud 77, au travers d’actions structurantes, comme la cellule de veille initiée dans le cadre du GIP et pilotée par la DIRECCTE, qui regroupe l’ensemble des acteurs du développement économique et de l’emploi et apporte aux entreprises du territoire des réponses coordonnées, adaptées et sur mesure. Le Pacte sud 77 se veut être un dispositif vivant et multi partenarial, en capacité de s’adapter au contexte local et d’évoluer au cours de ses trois années de mise en oeuvre dans l’objectif de création d’emplois et de développement d’activités et se donne pour objectif de mobiliser encore davantage l’ensemble des acteurs du territoire en faveur de l’emploi, de l’insertion et du développement économique.

SEINE & MARNE DÉVELOPPEMENT

17


LES OUTILS DE PROMOTION AU SERVICE DES TERRITOIRES

I.3.1

LA COMMISSION ATTRACTIVITÉ ET SON OUTIL, OBIE 77 - L’OBSERVATOIRE IMMOBILIER DES ENTREPRISES

SMD

I.3

Le champ de réflexion de la Commission recouvre trois grandes thématiques que sont la promotion et l’aménagement du territoire et l’implantation d’entreprises. Ces thèmes permettent d’aborder des sujets transversaux comme les emplois, les investissements, les habitants et les équipements structurants. L’objectif est de pouvoir échanger sur des bonnes pratiques, apporter aux membres de l’association des propositions d’actions à mettre en oeuvre ainsi que des solutions concrètes aux besoins induits par l’attractivité économique tout en créant une synergie entre les différents acteurs. La commission est composée des membres de Seine-et-Marne Développement et plus largement d’acteurs économiques ayant souhaité s’associer à la démarche. En 2013, la commission a relancé ses réunions plénières :

La 1ère réunion a eu lieu sur l’Espace “Sénart en Scène“, exemple d’outil original de promotion d’un territoire au coeur d’un centre commercial. Cette présentation a permis de présenter les projets d’aménagement en cours du Carré Sénart. Cette réunion illustrait le dossier du numéro 31 du magazine économique “Trajectoires“, consacré à la stratégie de développement de Sénart, notamment dans le cadre de son Contrat de Développement Territorial.

La 2nde réunion s’est déroulée dans le bâtiment “le Coriolis“ et illustrait le dossier du numéro 32 de “Trajectoires“ consacré au développement durable à Marne-la-Vallée. L’occasion de présenter les projets de Village Nature, les projets d’aménagement en cours et à venir et le Coriolis, bâtiment innovant en matière énergétique dédié à la recherche et à l’enseignement.

Depuis 2011, la commission a mis en place OBIE, l’OBservatoire Immobilier d’Entreprise, son outil d’analyse et de connaissance du marché de l’immobilier d’entreprise départemental pour mieux connaître et faire connaître le territoire. En 2013, l’OBIE 77 fédère plus de 50 membres actifs et a analysé plus de 370 transactions. Ces transactions sont analysées dans un document accessible sur le site internet de l’Agence et permet de connaitre les tendances du marché immobilier seine-et-marnais : les locaux d’activités de petites à moyennes tailles sont plébiscités par les entreprises à la recherche de locaux, les entrepôts de classe A XXL déjà construits trouvent preneurs rapidement. OBIE 77 a organisé deux manifestations dans l’année concernant les transactions immobilières et plusieurs visites de sites à vendre ou à louer (Bureaux/labo de BASF à Saint-Fargeau-Ponthierry et les bureaux de La Française des Jeux à Moussy-le-Vieux). Ces rencontres, qui prennent place sur les territoires et réunissent à chaque fois plus d’une soixantaine de personnes, permettent des temps d’échange sur l’actualité immobilière passée, présente et future. Plusieurs études ont été menées durant l’année 2013. L’étude réalisée par Gémofis décompte, à fin 2013, une disponibilité à la baisse par rapport à 2012, de 144 900 m² de bureaux, 372 000 m² de locaux d’activités et 930 500 m² d’entrepôts sur le département. Comme pour l’ensemble du marché francilien, elle observe un marché sous-offreur en termes d’offres à la vente et une faible proportion d’offres neuves.

18

Rapport d’activités 2013


Une nouvelle édition de la plaquette “Seine-et-Marne - 360° sur l’immobilier d’entreprise“ a été réalisée et distribuée à plus de 350 exemplaires dans l’année et téléchargée sur notre site à près de 300 exemplaires. Ce document, plus complet chaque année, présente par territoire les principaux projets de développement, rendant ainsi le marché transparent, comme le souhaitent les investisseurs. Seine-et-Marne Développement demeure un membre expert au profit de toutes les parties prenantes de son réseau (élus, développeurs économiques, acteurs économiques, partenaires institutionnels, cabinets d’étude…).

CLUB DES DÉVELOPPEURS ÉCONOMIQUES

SMD

I.3.2

Le Club des Développeurs Économiques de Seine-et-Marne est le réseau des professionnels du développement économique du département (développeurs économiques de communes, intercommunalités, syndicats d’agglomérations nouvelles, établissements publics d’aménagement, chambre de commerce et d’industrie, syndicats patronaux, consultants…). Ce réseau est animé par Seine-et-Marne Développement. Il propose des rencontres-débats, formations, visites de sites économiques et l’animation d’un club sur l’espace BusinEst du site Internet de l’Agence, qui compte 89 membres (contre 75 en 2012). Trois opérations ont été menées en 2013 :

> Formation réforme territoriale et développement économique Confiée à l’institut de formation Mercure local (organisme de formation dédié au secteur public), cette formation a été réalisée par un intervenant inspecteur général de l’administration au Ministère de l’Intérieur. La journée de formation a réuni l’équipe de Seine-et-Marne Développement, ainsi que les territoires qui l’accompagnent au salon de l’immobilier d’entreprises (SIMI). Cette formation a été l’occasion de remettre à jour les connaissances de chacun en matière de décentralisation et de réfléchir à l’articulation des développeurs locaux au regard des scénarii d’évolution de la compétence développement économique.

> Développement international des entreprises Seine-et-Marne Développement, en partenariat avec la Société Générale et la Coface, a réuni au SAN Val d’Europe les entreprises et territoires intéressés par les outils disponibles pour aider au développement international des entreprises de Seine-et-Marne.

> École d’Architecture de la Ville et des Territoires de Marne-la-Vallée L’École d’Architecture de la Ville et des Territoires de Marne-la-Vallée a souhaité utiliser le Club des Développeurs pour promouvoir ses compétences en matière de conseil en aménagement/urbanisme auprès des collectivités territoriales. La présentation de l’école et de ses travaux a été complétée par des témoignages d’utilisateurs : Mairie de Dammartin-en-Goële et Mairie de Trilport.

SEINE & MARNE DÉVELOPPEMENT

19


SALON DE L’IMMOBILIER D’ENTREPRISE (SIMI)

B.Besse / S.Gérard

I.3.3

Seine-et-Marne Développement a emmené huit partenaires sur le salon de l’immobilier d’entreprise (SIMI) qui se tient au mois de décembre au Palais des Congrès à Paris : Hubstart Paris Région®, la Communauté de Communes du Pays de la Brie Nangissienne, les Communautés d’Agglomération du Pays de Meaux et de Melun Val de Seine, les SAN du Val Maubuée, Val d’Europe et de Sénart, Aménagement 77. Chaque partenaire disposait sur le stand d’un espace dédié aux couleurs de son territoire pour recevoir prospects et contacts. Ces partenaires ont pu organiser sur le stand commun des conférences présentant leurs projets d’aménagement. Le cabinet Gemofis a présenté la synthèse d’une étude commandée par Seine-et-Marne Développement, portant sur le marché immobilier départemental (bureaux, entrepôts, locaux d’activités). En partenariat avec le SAN Val d’Europe, Seine-et-Marne Développement a organisé une conférence dans une salle du Palais des Congrès, sur le thème de l’innovation et des nouvelles technologies pour un nouvel environnement d’affaires. Des rendez-vous et contacts, pris en amont par les équipes de l’Agence, ont permis aux partenaires de rencontrer de nombreux exposants et de valoriser l’offre immobilière territoriale, notamment à travers la brochure éditée par Seine-et-Marne Développement : “360° sur l’immobilier d’entreprise en Seine-et-Marne“.

20

Rapport d’activités 2013


RECHERCHE ET INNOVATION

©CCI77

II.1

II.1.1

PÔLES DE COMPÉTITIVITÉ

En 2013, trois entreprises ont été financées : une pour le pôle Advancity pour un montant de 52 414 € et deux pour le pôle Systematic pour un montant de 367 102 €. > Projet Advancity : •

WASTEFORCASTER “Optimisation de la performance économique et environnementale de la gestion locale des déchets“ Société OURRY, Champdeuil, pour un montant de 52 414 €

> Projets Systematic : •

RAVIR “Réseaux d’accès virtualisés au Cloud“ Société NSS, Lognes, pour un montant de 229 655 €

SMART EEG “Système d’acquisition et de télétransmission d’EEG multimodal synchronisé“ Société PARTELEC, Brie-Comte-Robert, pour un montant de 137 447 €

En 2013, Seine-et-Marne Développement a poursuivi sa collaboration avec les quatre pôles auxquels le Département adhère. À titre d’exemple, l’Agence a participé avec Cap Digital Paris Region et Advancity à une table ronde sur les “Smart Cities“ lors de l’évènement Futur en Seine. Avec le pôle ASTech Paris Region, Seine-et-Marne Développement, le SYMPAV, et Hubstart Paris Region® ont participé au Salon Aéronautique du Bourget. Dans le cadre de ses missions à l’international, Seine-et-Marne Développement a convié le pôle Advancity à un voyage aux Etats-Unis, qui a débouché sur un partenariat entre le pôle et la Banque Mondiale (formation et expertises pour des projets de développement). Les pôles ont par ailleurs signé, avec l’ensemble de leurs partenaires financeurs (État, Région, Départements, Collectivités), des contrats de performance pour les années 2013-2018. Il a été demandé à chacun d’entre eux de réintégrer l’ensemble de l’offre de la filière qu’il pilotait. Les trois pôles, Systematic, Cap Digital Paris Region et Advancity ont mis en place une plate forme de travail sur la thématique “TIC et Ville Durable“ afin de mettre en commun leurs compétences sur un volet de l’innovation majeur pour la gestion de la Ville Durable, et peuvent ainsi adresser leurs offres à une cible d’entreprises plus large et plus complète. SEINE & MARNE DÉVELOPPEMENT

21


PROGRAMME INNOV77

©CCI77

II.1.2

INNOV77 est un programme mis en place depuis 2012, piloté par Seine-et-Marne Développement et la CCI77, en partenariat avec le CFI, Bpifrance, l’INPI, Jessica France et l’incubateur Descartes. Il propose aux chefs d’entreprises des actions d’accompagnement pour le montage de projets innovants et le développement des entreprises. Le travail d’INNOV77 s’organise autour de plusieurs types de réunions, permettant des échanges réguliers avec les chefs d’entreprises : des rencontres collectives et individuelles pour des actions de conseil, un suivi des dossiers (à chaque stade d’avancement du projet), la diffusion d’informations qualifiées, une communication de proximité. Des rencontres sont proposées aux entreprises sur différents formats >

Les rencontres Innovation et Territoires

Ces rencontres ont été conçues avec un objectif de proximité des collectivités avec leur tissu local. En 2013, trois rencontres ont été organisées avec la Communauté de Communes des Portes Briardes (à Ozoir-la-Ferrière le 30 janvier 2013), la Communauté d’Agglomération de Melun Val de Seine (à Melun le 22 février 2013), et la commune de Mitry-Mory (le 25 avril 2013). Ces trois réunions ont donné lieu à 28 contacts d’entreprises et se sont poursuivies par 14 réunions diagnostics individuels avec les chefs d’entreprises.

> Les ateliers INNOV77 Six ateliers ont été organisés sur les thèmes suivants :

• • • •

Développement commercial (15 entreprises) Marketing de l’innovation (15 entreprises) L’innovation collaborative - l’exemple du pôle Advancity (24 entreprises) Les ressources humaines et les conventions CIFRE (10 entreprises)

> Les conventions d’affaires INNOVATION Deux conventions d’affaires ont été proposées aux entreprises en 2012 : ces conventions visent à réunir des PME, des donneurs d’ordre et des laboratoires sur des secteurs d’activité particuliers : Les deux thématiques choisies en 2013 ont été :

Le bâtiment durable (37 PME, quatre donneurs d’ordre et laboratoire et/ou centre technique) en collaboration avec l’EPA Sénart et le SAN de Sénart

L’agro-alimentaire (30 PME, donneurs d’ordre et laboratoire et/ou centre technique) en collaboration avec la Communauté d’Agglomération Melun Val de Seine

Organisées sur un format de “speed business“ elles sont destinées aux échanges sur les savoir-faire, les technologies des entreprises. L’objectif étant qu’au cours de ces rencontres les participants amorcent des axes de collaboration. Fortement appréciées par les chefs d’entreprise, ces rencontres débouchent très souvent sur des accords techniques, commerciaux, entre les entreprises.

22

Rapport d’activités 2013


> Les diagnostics INNOVATION Les partenaires du programme INNOV77 proposent chaque mois aux entreprises des réunions au cours desquelles elles peuvent venir présenter leur projet. Ces échanges ont pour but de faire un diagnostic du projet, d’apporter des conseils, d’aider au montage de dossiers de financement et d’assurer un suivi. En 2013, 29 entreprises ont été reçues lors de ces permanences, chiffre en baisse par rapport à 2012 (40 entreprises), mais les projets étudiés correspondent mieux à la cible visée par ces diagnostics.

> Bilan Les rencontres / réunions ont réuni 160 participants. En termes d’accompagnement financier, le bilan des engagements des partenaires du Programme INNOV77 est le suivant :

• La Région Île de France, via le CFI a accompagné 13 entreprises au titre de plusieurs dispositifs : • •

Aide à la maturation de projets (AIMA) : sept pour 169 900 € Aide à l’innovation responsable (AIR) : quatre pour 141 300 € ; PTR : deux pour 19 000 €.

• Le Département, via Seine et Marne Développement, a accompagné au titre du fonds départemental d’aide à l’innovation (FDAI), cinq entreprises pour 47 917 €. • BPIFRANCE (ex OSEO Innovation) a accompagné, en 2013, 27 entreprises de Seine-et-Marne pour

un total de 4M €, via des aides à l’innovation et trois entreprises pour un montant de 1M € via le prêt participatif d’innovation.

BPIFRANCE (ex OSEO financement) a financé au total 213 dossiers pour un montant de 97M € (principalement en garantie, PPD, prêts classiques, apports en fonds propres). Seine-et-Marne Développement a engagé un partenariat avec Scientipôle Croissance lors d’une réunion au Conseil général, le 5 juillet 2013, avec l’ensemble des partenaires du programme INNOV77 et les entreprises bénéficiaires du financement Scientipôle. L’Agence avait été sollicitée par Scientipôle, structure de financement de la création d’entreprises innovantes pour participer au développement de sa nouvelle entité, Scientipôle Croissance, qui doit soutenir les jeunes entreprises dans leur 1ère phase de développement.

II.1.3

FONDS D’AIDE À L’INNOVATION

Seine-et-Marne Développement instruit, pour le compte du Conseil général, le fonds d’aide à l’innovation, abondant deux dispositifs à la Région Île-de-France : l’AIMA (Aide à la maturation de projets innovants) et l’AIR (Aide à l’Innovation Responsable), cette dernière étant particulièrement dédiée aux éco-innovations. En 2013, 11 entreprises seine-et-marnaises ont été accompagnées par la Région et le Département dans leurs efforts de développement via l’innovation : quatre d’entre elles, dans le cadre de l’AIR, les sept autres avec l’AIMA. L’effort financier du Département est de 47 917 €, celui de la Région de 311 200 €, soit une moyenne de 32 647 € par entreprise de notre territoire. Les secteurs d’activités concernés sont, cette année encore, relativement segmentés avec des entreprises dans les domaines informatique, industriel, fabrication d’équipements, de matériels, mais aussi d’entreprises dans les domaines des écotechnologies pour l’eau et l’éclairage par exemple.

II.2 SEINE & MARNE DÉVELOPPEMENT

23


II.2

STRATÉGIE

Pour répondre aux attentes des chefs d’entreprises en termes d’accompagnement à la stratégie, Seineet-Marne Développement avait lancé en 2011-2012 le programme : “Stimulez votre stratégie !“ auprès d’une dizaine d’entreprises. Suite au succès de cette première expérience, l’Agence a relancé ce programme sur la fin de l’année 2013. Il a pour objectif d’accompagner des sociétés seine-et-marnaises dans l’identification de leur stratégie d’entreprise, la mise en place de plan d’actions à court et moyen terme et la valorisation de ces engagements. 100 heures de coaching individuel et des réunions collectives font la force de cette action. Objectif : accompagner des entreprises à potentiel pour leur développement sur le territoire. Pour y parvenir, l’Agence a sélectionné six cabinets spécialisés en stratégie d’entreprise et coaching : Action Coach, Cliveman- Mozais, Dirigestion, ID Act, IN&EX et Sémaphore. Côté entreprises, ce sont six premiers chefs d’entreprises qui ont rejoint l’action ; entrepreneurs de sociétés de toutes tailles et de domaines d’activités variés. Souhaitons que les résultats soient aussi positifs que pour la vague précédente !

Quelques témoignages de participants : Bernard Letailleur - dirigeant d’Alpha-Num à Meaux, attend beaucoup de ce programme. “Notre société spécialisée dans la fabrication mécanique industrielle, dans l’aéronautique principalement, développe plusieurs activités : sous-traitance, produits propres et maintenance. Dans un contexte difficile où un marché peut nécessiter des investissements très lourds et pourtant très vite nous échapper, je souhaite mettre au clair ma stratégie et me positionner sur les bonnes opportunités.”

Denis Lapret - dirigeant du Laboratoire d’Essai de Montereau-sur-le-Jard (LEM) ressent le même besoin. “Quand j’ai acheté cette affaire en 2009, j’ai bénéficié d’un programme du même type qui m’a tracé une stratégie pour cinq ans. Aujourd’hui, je maîtrise mieux mon environnement et nos métiers dans le secteur de l’aéronautique (contrôle de sécurité de pièces, montage de sous-ensembles, réparation de composants) et je veux me fixer une nouvelle feuille de route pour les cinq prochaines années. J’ai saisi l’opportunité offerte par Seine-et-Marne Développement, car nous n’aurions jamais eu les moyens de nous offrir les consultants que nous allons pouvoir mettre à contribution”.

24

Rapport d’activités 2013


II.3

PROGRAMME PME & DD 77

Le programme PME & Développement Durable en Seine-et-Marne est un accompagnement proposé par l’Agence afin d’aider les entreprises dans l’intégration du développement durable au coeur de leur stratégie. Ce programme s’adresse à toutes les PME du secteur de l’industrie et du service à l’industrie. À ce jour, en Seine-et-Marne, ce sont plus de 50 entreprises industrielles qui ont adhéré au programme. Ces entreprises ont toutes défini un projet clair en matière de développement durable. Ce projet leur a permis de traduire ce que développement durable veut dire pour elles. Elles bénéficient ainsi d’un cap clair à suivre et à partager avec leurs collaborateurs et leurs parties prenantes. Elles ont toutes engagé des actions concrètes et pragmatiques dont l’objectif est l’amélioration conjointe de leurs performances économiques, sociales et environnementales. En 2013, le réseau des entreprises engagées a accueilli huit nouvelles PME industrielles conscientes des enjeux environnementaux et économiques propres à notre époque, et donc de la nécessité d’identifier des pistes d’amélioration de leurs responsabilités sociétales. De plus, les PME du réseau ont décidé de faire connaitre leur démarche auprès de professionnels, à l’occasion de la semaine du Développement Durable. Ainsi, le jeudi 4 avril 2013, au SIESM (Syndicat Intercommunal des Energies de Seine-et-Marne), 60 représentants d’entreprises, d’élus et d’acteurs du territoire sont venus échanger avec les entreprises du réseau et écouter leurs témoignages. Parmi les entreprises intervenantes : Elcimaï à Melun, Vella à Hermé, Les Peintures Champenoises à Champagnesur-Seine, Fonderie Roger à Egreville, Caubère à Yèbles, APS à Noisiel, Procars à Provins et Syneos à Hermé.

DIGITALL77 - Ensemble pensons numérique !

©CCI77

II.4

La Seine-et-Marne a souhaité renforcer son image de territoire numérique innovant en créant la marque Digitall77 à l’initiative de Seine-et-Marne Développement et de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Seine-et-Marne. Cette marque commune a pour objectif de mieux repérer toutes les initiatives portées en Seine-et-Marne par les différents acteurs du numérique pour détecter, développer et promouvoir les usages des TIC dans le département, tout en renforçant l’image innovante de la Seine-etMarne en la matière. SEINE & MARNE DÉVELOPPEMENT

25


Le 3 décembre ont eu lieu, à Serris, les Challenges Numériques, concours qui a présenté 10 entreprises seine-et-marnaises proposant des usages numériques innovants :

3 Itech (Lieusaint) / Apycat (Lésigny) / Casanova (Champs-sur-Marne) / Eurosmart (Servon) / Geonef (Champs-sur-Marne) / Gestobat (Villiers-Saint-Georges) / Label Presse (Vaux-le-Pénil) / Love2council (Torcy) / Nextad (Achères-la-Forêt) / SGS Luxeole (Carnetin).

Chacune des entreprises candidates s’est présentée avec un clip vidéo de deux minutes et a répondu aux questions d’un jury d’experts, le public a ensuite voté pour noter chaque projet, puis pour son projet “coup de coeur“. Parmi ces dix entreprises candidates, APYCAT SAS à Lésigny, représentée par Xavier GARRIGUE ; CASANOVA à Champs-sur-Marne, représentée par David DRAY et LUXEOLE à Carnetin, représentée par Sabrina STEINKE GALLO ont remporté le plus grand nombre de suffrages. Ces trois lauréats ont été récompensés par une tablette tactile, offerte par Orange, ainsi que des prix de 3 000 €, 2 000 € et 1 000 € remis conjointement par Seine-et-Marne Développement et la Chambre de Commerce et d’Industrie de Seine-et-Marne. Le détail des projets et les vidéos sont disponibles sur :  http://www.seine-et-marne-invest.com/businest/documents/les-10-projets-presentes-lors-deschallenges-numeriques

II.5

E-TRANSFORMATION77

Le programme “e-transformation77“ a pour objectif d’accompagner le développement des PME et TPE par l’utilisation des usages numériques, synonymes de création d’emplois et de services au tissu économique et à la population. Mise en place du télétravail, de systèmes de visioconférence, gestion de la relation client, création d’un site marchand… le dispositif “e-transformation77” a favorisé la capacité à innover des entreprises seine-et-marnaises en soutenant les nouveaux usages numériques. Durant les trois dernières années, ce programme, lancé en 2010, a bénéficié à 31 entreprises seine-et-marnaises. En 2013, Seine-et-Marne Développement a clôturé le 5e appel à projets “e-transformation77”, intégrant ainsi de nouvelles entreprises au programme. Comme les années précédentes, les entreprises dont le dossier a été retenu ont bénéficié d’un diagnostic financé par Seine-et-Marne Développement. À partir des audits rendus par les consultants, les projets finalement sélectionnés seront subventionnés par le Département à hauteur de 50% avec un plafond de 30 000 €, le solde étant financé par l’entreprise. Parmi les 28 entreprises qui avaient répondu à cette 5e version du programme, 14 ont été sélectionnées et bénéficieront de ce service. Les lauréates exercent des activités industrielles ou de services aux entreprises et leurs projets numériques sont variés. Ils concernent aussi bien la mise en place de systèmes de gestion de la relation client ou de l’ensemble des processus de production, la création d’un site d’e-commerce ou d’un service d’interprétation des électrocardiogrammes à distance que des applications destinées au télétravail incluant la visioconférence.

26

Rapport d’activités 2013


INTERNATIONAL

©yannpiriou.com/SMD

II.6

Puisque la croissance se fait encore discrète sur le marché intérieur français, c’est à l’international que les entreprises doivent aller chercher leur business. Plus simple à dire qu’à réussir ! Pour les y inciter et les y aider, Seine-et-Marne Développement a développé, en 1998, le fonds export. Seul département d’Île-de-France à pouvoir accompagner ses entreprises dans leurs actions de promotion et prospection à l’international, ce sont en 2013 près de 50 entreprises qui ont été accompagnées par l’Agence pour le développement de leur projet. De la phase amont de réflexion à l’implantation d’une filiale à l’étranger, le fonds export peut être sollicité par les entreprises locales industrielles et de service à l’industrie. Outre un accompagnement financier qui a pu aboutir cette année pour 33 entreprises pour des demandes dans le cadre d’un cofinancement d’une étude de marché ou de leur participation à un salon, ou encore d’une mission de prospection ou d’un diagnostic, le fonds export permet aussi d’informer et d’orienter les sociétés seine-et-marnaises. Pour accompagner de façon individuelle les entreprises sur la durée, deux partenariats ont également été lancés et confirmés avec les Conseillers du Commerce Extérieur de la Seine-et-Marne et l’OTECI. Plus de 10 entreprises ont pu être guidées dans leur stratégie à l’international. Par ailleurs, dans le cadre des missions des assistants japonais travaillant pour Seine-et-Marne Développement, cinq entreprises ont été accompagnées pour le développement commercial de leurs activités au Japon. En 2013 ; des réunions sur des marchés géographiques et sectoriels particuliers ainsi que sur des méthodes de commerce international ont été organisées, en partenariat avec des experts locaux et des représentants d’entreprises ayant des activités dans ces domaines. D’autres rencontres se sont également faites sur les méthodes pour un développement commercial à l’international. Ainsi, ce sont 23 entreprises qui ont pu participer au séminaire sur “les opportunités de développement en période de crise“. Enfin, on note la très belle réussite de la soirée organisée conjointement avec les Conseillers du Commerce Extérieur de la France et l’Agence, le 10 septembre 2013 à l’INSEAD, sur le thème de l’agro-alimentaire pour laquelle Nicole Bricq, alors Ministre du Commerce Extérieur de la France, avait fait le déplacement. Avec le soutien technique de l’Agence Régionale des Industries Agroalimentaires (ARIA) d’Île-de-France et du Centre Régional de Valorisation et d’Innovation agricole et Alimentaire (CERVIA), l’Agence a pu rassembler plusieurs exportateurs franciliens du secteur agroalimentaire de façon à informer et inciter d’autres PME/PMI à les imiter. Près de 200 personnes étaient présentes pour écouter puis rencontrer ces exportateurs franciliens dont notamment les Seine-et-Marnais Denis Jullemier - Des Lis Chocolats à Nemours et François Gelé - Concept Convergence à Cesson (équipementier pour la création de boulangeries et de pâtisseries industrielles).

SEINE & MARNE DÉVELOPPEMENT

27


L’Agence a également renouvelé son partenariat avec la Chambre de Commerce et d’Industrie de Seineet-Marne en participant activement à l’organisation du Forum de l’international, qui a lieu tous les ans au mois de novembre, et qui permet aux entreprises de rencontrer les acteurs locaux de l’international ainsi que les représentants économiques d’une vingtaine de pays dans le monde. Seine-et-Marne Développement a notamment remis le Prix du Primo-exportateur à Thomas LABBE de l’entreprise LABBE à Tournan-en-Brie (chaudronnerie inox).

Témoignage : M. Labbe, la PME de Tournan-en-Brie spécialiste de la chaudronnerie inox, a multiplié les missions à l’étranger pour aller remplir son carnet de commandes. “Nous avons consacré plus de 60 000 € à des participations à des salons professionnels en Russie, en Chine, au Maroc et en Autriche“, détaille son dirigeant Thomas Labbe. Cette stratégie relativement nouvelle, qui a valu à la société le Prix 2013 du Primo-Exportateur, a pris sa source en 2011 quand le dirigeant a participé à un programme de Seine-et-Marne Développement destiné à stimuler la stratégie des entreprises. “Pour ma part, je me donne les moyens de réaliser rapidement 50% de notre CA à l’export. Cela nécessitera d’être patient – les premiers retours arrivent – et persévérant. De ce point de vue, l’aide de Seineet-Marne Développement est la bienvenue. L’an dernier, l’Agence a pris à sa charge 50% de nos inscriptions aux salons russes et chinois“.

II.7

PRÊT PARTICIPATIF DE DÉVELOPPEMENT

En partenariat avec Bpifrance, l’Agence instruit, pour le compte du Conseil général, le prêt participatif de développement (PPD). Ce dispositif a pour objectif de participer au développement économique des petites et moyennes entreprises seine-et-marnaises, en soutenant financièrement leurs investissements immatériels et l’augmentation de leur besoin en fonds de roulement, dans le cadre d’un programme global de développement. En 2013, six entreprises du département ont été accompagnées pour un montant global de 465 000 €. L’effet de levier de ces prêts participatifs de développement a été de 6,35. Les banques ont ainsi apporté 2 955 000 € de financement complémentaire. Parmi ces entreprises, quatre ont adjoint ce prêt à un projet immobilier ainsi qu’à la modernisation de leurs équipements productifs. Les plus d’un tel dispositif pour l’entreprise : bénéficier d’un taux préférentiel, d’un différé de remboursement du capital de deux ans mais aussi d’un financement des investissements qu’un partenaire bancaire soutiendrait difficilement.

II.8 DIVERS Parmi les actions destinées à encourager la compétitivité des petites et moyennes entreprises de Seineet-Marne figure notre partenariat avec la Banque de France autour du système expert “Géode“. Ce partenariat a pour objectif d’aider le chef d’entreprise dans l’analyse financière de son entreprise, pour pouvoir par exemple déterminer ses capacités d’investissement. En 2013, huit entreprises réparties sur l’ensemble du territoire, ont bénéficié de ce dispositif pour un montant de près de 45 000 €.

28

Rapport d’activités 2013


III. EMPLOI, MUTATIONS ÉCONOMIQUES ET TERRITORIALES III.1

CRÉATION D’ENTREPRISE

III.1.1

“CRÉA77“ Agenda départemental du créateur d’entreprise

Grâce à l’outil “Créa77“, les créateurs, repreneurs, et jeunes dirigeants d’entreprises sont connectés en temps réel avec les différents évènements et manifestations organisés par le réseau de partenaires de la création d’entreprise en Seine-et-Marne. Le site internet “Créa77“ a pour objectif de faciliter l’information et le rapprochement entre les partenaires et les porteurs de projets. Il propose un “agenda global départemental“ qui a pour ambition de centraliser l’ensemble des événements mis à la disposition des créateurs d’entreprises se déroulant en Seine-et-Marne. Cet outil interactif permet aux partenaires de saisir leurs manifestations et évènements directement sur le site, et offre la possibilité aux porteurs de projet de s’inscrire directement sur ce site aux différents salons, forums, colloques ou réunions d’informations… Plus de 5 700 porteurs de projet ont consulté le site “Créa 77“ qui a affiché, en 2013, une moyenne de 16 manifestations par mois. Les porteurs de projets apprécient l’inscription en direct à tous les évènements, et la vision globale qui constitue un véritable gain de temps. Ils ont en effet toute latitude pour aller chercher l’information sur le site, d’utiliser la possibilité de s’inscrire directement par le biais d’un e-mail et de télécharger le guide des aides. N’hésitez pas à vous connecter sur le site : www.crea77.net pour vous inscrire aux manifestations.

III.1.2

CRÉATION D’ENTREPRISE : SUIVEZ LE “GUIDE“

Tout projet de création d’entreprise commence par une idée, qui peut naître de différentes manières ; l’expérience, les compétences, de la créativité, ou simplement la saisie d’opportunités. La création d’entreprise est à la fois le signe et l’un des leviers les plus efficaces du développement d’un territoire. Accompagner ceux qui s’engagent dans cette aventure est l’une des volontés de notre Agence. Conçu par Seine-et-Marne développement, avec le concours du réseau des partenaires de la création d’entreprise, le “guide des aides des partenaires de la création d’entreprise en Seine-et-Marne“ s’adresse à tous les créateurs ou repreneurs d’entreprise qui souhaitent s’implanter en Seine-et-Marne. Ce document retrace le parcours du créateur d’entreprise en cinq étapes, de la naissance de l’idée au démarrage de l’entreprise en passant par l’étude de marché, la structuration du projet et l’élaboration du business plan. Ce guide regroupe également l’ensemble des dispositifs mis à disposition des porteurs de projet : conseil, accompagnement, formation, implantation, financement et exonération, mesures fiscales administratives et financières. N’hésitez pas à vous connecter sur le site : www.crea77.net pour vous inscrire aux manifestations.

SEINE & MARNE DÉVELOPPEMENT

29


SOUTIEN AUX STRUCTURES

B.Besse / S.Gérard

III.1.3

III.I.3.1

Salon des Entrepreneurs

Pour le 20e anniversaire du Salon des Entrepreneurs, Seine-et-Marne Développement a mobilisé “Créa77“, le réseau d’appui à la création d’entreprise de Seine-et-Marne. Lorsque le porteur de projet a trouvé l’idée et qu’il souhaite se lancer dans l’aventure de la création, il ne lui reste plus qu’à trouver la structure qui peut l’accompagner, un organisme pour le financer et un lieu pour s’implanter. C’est la raison pour laquelle Seine-et-Marne Développement a mobilisé les acteurs du réseau “Créa77“ sur un stand collectif avec trois pôles pour répondre à ces problématiques, les 6 et 7 février 2013, au Palais des Congrès à Paris. Ainsi les visiteurs ont pu rencontrer, sur un même site, la Chambre de Commerce et d’Industrie de Seineet-Marne, la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Seine-et-Marne sur le pôle accompagnement, AFILE 77 (micro-crédit) et les Plateformes d’aide au financement à la création et reprise d’entreprises - Initiative Nord Seine-et-Marne et Initiative Melun Val de Seine et Sud Seine-et-Marne - sur le pôle financement. S’agissant du pôle implantation, les cinq pépinières d’entreprises du département (Roissy-CDG, Champssur-Marne, Sénart, Fontainebleau et Val d’Europe) et Seine-et-Marne Développement ont proposé des solutions d’implantation. Environ 230 visiteurs ont été accueillis sur le stand “Seine-et-Marne“, par l’ensemble des partenaires. Parmi les contacts qualifiés, 31% ont présenté un projet de développement, 59% envisagent de créer leur entreprise, et 10 % s’orientent vers la reprise d’entreprises. (Cf tableau ci-dessous) 59% d’entre eux étaient seine-et-marnais, 11% parisiens, 25% franciliens (hors 77 et 75) et 4% venaient de province (contre 17% en 2012). Depuis 2004 : 1784 visiteurs ont été accueillis sur notre stand (soit 942 créateurs, 540 entreprises et 302 repreneurs).

Evolution des contacts s’orientant vers la reprise d’entreprises

30

Rapport d’activités 2013


III.1.3.2

Incubateur Descartes

Seine-et-Marne Développement est membre de l’Incubateur Descartes depuis l’origine. L’Agence est partenaire de ses actions et lui apporte un soutien financier. En 2013, l’Incubateur Descartes a nouvellement fait entrer huit projets. Durant l’année 2013, l’Incubateur Descartes a accompagné 21 projets. Depuis l’origine, en 2010, les entreprises ont créé 40 emplois et ont généré un chiffre d’affaires de 525 000 € environ. Ces entreprises, accompagnées par l’Incubateur Descartes, sont parvenues globalement à lever 1 900 000 € de fonds publics et privés. Parmi les 21 projets actuellement incubés, huit sont dans la filière ville durable/écotechnologies, 10 dans celle des services numériques et trois dans le domaine de la santé. L’Incubateur Descartes est un partenaire du programme INNOV77, il participe notamment aux réunions de diagnostic projet. Il anime également des conférences avec les établissements d’enseignement supérieur sur des thématiques de l’entrepreneuriat étudiant. En octobre 2013, il a organisé le forum d’investissement lors de l’évènement Greencity, qui a permis de rassembler des start-up devant une trentaine d’experts financiers et investisseurs. III.1.3.3

21e Rencontres pour l’Emploi à Marne-la-Vallée

À l’image des années précédentes et afin de soutenir la dynamique locale initiée par les acteurs du secteur de Marne-la-Vallée en faveur de l’emploi, Seine-et-Marne Développement a participé aux “21e Rencontres pour l’Emploi à Marne-la-Vallée“ le mardi 5 novembre 2013 au Centrex à Lognes. Ces rencontres, organisées par l’ACEM (Association des Chefs d’Entreprises de Marne-la-Vallée), le SAN du Val Maubuée et le Pôle Emploi, ont pour objectif de faciliter la mise en relation directe entre les employeurs souhaitant recruter et les personnes recherchant un emploi. Les procédures de recrutement des entreprises sont facilitées et accélérées par le contact direct et par une information sur les mesures pour l’emploi. Un soutien logistique est apporté aux visiteurs afin d’optimiser leur recherche par le biais d’ateliers (techniques de recherche d’emploi, élaboration de CV etc.). Ainsi, les visiteurs ont eu la possibilité de s’inscrire aux ateliers pour “bien gérer un entretien de recrutement“, et de participer aux trois conférences :

• • •

Les clés d’accès à l’emploi pour les jeunes et les emplois d’avenir + 45 ans, + d’arguments pour l’emploi Les métiers de la Ville de demain, avec ou sans diplôme.

Lors de cette journée dédiée à l’emploi, l’Agence, en partenariat avec le Base (Bureau d’Accueil et de Service aux Entreprises du Val Maubuée) et les principaux acteurs de la création d’entreprises du Nord Seine-et-Marne, ont accueilli les futurs créateurs d’entreprises en quête d’information, pour mener à bien leur projet de création ou de reprise d’entreprises. Chaque visiteur (environ 150) s’est vu remettre la version du guide du créateur d’entreprise en Seine-etMarne par l’ensemble des partenaires ; Afile 77, La Boutique de Gestion de Seine-et-Marne, la Chambre de Commerce et d’Industrie de Seine-et-Marne, la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Seine-etMarne, ainsi que Nord Seine-et-Marne Initiative.

SEINE & MARNE DÉVELOPPEMENT

31


III.2

4E SALON DÉPARTEMENTAL DE LA MINI-ENTREPRISE EN SEINE-ET-MARNE

SMD

Un grand cru 2013 : huit prix au salon départemental, cinq prix au championnat régional et deux prix au championnat national

Le Conseil général de Seine-et-Marne et Seine-et-Marne Développement appuient le développement de mini-entreprises sur le territoire seine-et-marnais. La 4e édition s’est tenue vendredi 12 avril, au CFA UTEC d’Avon, et a accueilli 29 mini-entreprises et près de 1 000 visiteurs. Les mini-entrepreneurs ont dû faire preuve de professionnalisme durant cette journée et présenter leur activité sur leur stand mais aussi à l’oral, devant un jury. La mini-entreprise est un programme développé par l’association “Entreprendre pour Apprendre“ qui permet aux jeunes, depuis la 3e jusqu’à l’université, de découvrir le monde de l’entreprise à travers une expérience concrète sur une année scolaire. Accompagnés par leurs professeurs, un chef d’entreprise local et un permanent de l’association “Entreprendre pour Apprendre“, les jeunes passent par toutes les étapes : recherche de capital, création d’un nom, d’un logo, conception et vente d’un produit, gestion du compte en banque, répartition des responsabilités (commercial, financier, communication etc.). Collégiens, lycéens, élèves de BTS ou apprentis se confrontent ainsi réellement au monde de l’économie. Le partenariat entre l’association “Entreprendre pour Apprendre“ Île-de-France, le Conseil général et Seine-et-Marne Développement a favorisé l’essor des mini-entreprises en Seine-et-Marne. Ainsi, 39 minientreprises ont vu le jour sur le département en 2013, réunissant plus de 500 jeunes mini-entrepreneurs. La Seine-et-Marne reste le département le plus dynamique d’Île-de-France en nombre de mini-entreprises (1/3 de l’Île-de-France). Le salon départemental a été un excellent entrainement pour le championnat régional qui s’est tenu le 22 mai 2013, puisque quatre mini-entreprises de Seine-et-Marne ont remporté cinq prix régionaux, et deux prix lors du Championnat National le 6 juillet 2013.

>

Cinq prix remis au championnat régional le 22 mai 2013 :

La Mini-Entreprise NOVANI (accroche béquille) - Mitry-Mory a remporté deux prix au niveau régional : 1er prix régional de la mobilité (toutes catégories confondues) ; 1er Prix Entreprendre Autrement catégorie collège.

La Mini-Entreprise REPOSE TOI (Places assises en supermarché) - Presles-en-Brie a remporté le 1er prix de l’innovation.

La mini-entreprise BIONEUR (croissant et chouquettes bio) - CFA Chambre de Métiers et de l’Artisanat - St Germain-Laval a remporté un prix au niveau régional : Vice-champion Île-de-France (catégorie collège).

La mini-entreprise COACH’N GO (service de coaching) - CFA UTEC Emerainville a remporté le 1er prix catégorie Post Bac au niveau régional.

32

Rapport d’activités 2013


>

Deux prix remis au championnat national 6 juillet 2013 :

Et pour finir, la Mini-Entreprise COACH’N GO a parfaitement représenté l’Île-de-France au championnat national les 5 et 6 juillet 2013 à la Cité des Sciences à Paris, puisqu’elle a remporté deux prix : 1er Prix National dans la catégorie Post BAC décerné par EPA ; 1er Prix de la gestion éthique décerné par NYSE Euronext.

III.3

PROJET DE TERRITOIRE

En tant qu’organisme associé, Seine-et-Marne Développement participe activement aux travaux menés par le Conseil général pour élaborer et faire vivre le projet départemental de territoire. Cette coopération revêt plusieurs formes, à travers les différents chantiers, par sa participation active aux travaux du conseil participatif ainsi que par son rôle d’expert dans la sélection des projets de l’appel à initiatives lancé de nouveau en 2013. L’Agence est ainsi co-animatrice du chantier 4 autour de l’éco-construction avec la direction de l’eau et de l’environnement du Conseil général. Le projet de télécentre, initié par l’Agence, s’inscrit dans les travaux du chantier 1, portant sur l’accessibilité et la qualité des services pour tous.

III.3.1

CHANTIER 4 – ÉCO-CONSTRUCTION

L’année 2013 a vu de nouvelles avancées vers l’objectif du chantier 4, fixé aux acteurs seine-et-marnais par le projet de territoire, à savoir celui de devenir un “leader de l’éco-construction”. Au moins 60% du parc de logements seine-et-marnais a été construit avant 1975, une époque où les économies d’énergie et les enjeux du développement durable n’étaient pas encore des priorités. À l’heure où l’un comme l’autre sont devenus des impératifs, l’éco-rénovation est une clé essentielle pour avancer en ce domaine. Elle présente en effet le triple avantage d’économiser significativement l’énergie, de lutter efficacement contre la précarité énergétique et de générer de plus en plus d’emplois, non seulement dans le logement, mais aussi dans les bâtiments publics et les locaux d’activités dont les propriétaires sont fortement préoccupés par la maîtrise des coûts de fonctionnement de leur patrimoine. Fort de ce constat, le Conseil général de Seine-et-Marne et Seine-et-Marne Développement ont souhaité soutenir cette dynamique en organisant deux temps forts cette année.

III.3.1.1

Les assises départementales de l’éco-rénovation

Le Conseil général et l’Agence ont souhaité réunir l’ensemble des acteurs (producteurs de matériaux, d’énergie, maîtres d’ouvrage et d’oeuvre, bureaux de contrôles, associations, entreprises, institutionnels…) lors des assises départementales de l’éco-rénovation qui se sont tenues au Musée Safran, à Réau, le 28 novembre. Durant cette journée au programme riche, 150 professionnels et experts de la filière ont débattu autour d’ateliers thématiques relatifs aux financements, à la certification, aux filières locales, à la formation… Le but étant d’identifier les leviers à activer pour que les méthodes de construction et de rénovation soient accessibles au plus grand nombre et ainsi d’atteindre les objectifs fixés par le Gouvernement, soit 500 000 rénovations écologiques de logements par an d’ici 2017, contre 150 000 en 2012.

SEINE & MARNE DÉVELOPPEMENT

33


Le Président du Conseil général, Vincent Éblé, a conclu les débats en relevant des pistes d’actions telles que le caractère exemplaire qui doit être observé par les collectivités maîtres d’ouvrages dans l’intégration des objectifs de performance énergétique lorsqu’elles construisent ou éco-rénovent un bâtiment et dans l’utilisation des écomatériaux. Mais aussi la mise en place d’une plate-forme de mutualisation des savoir-faire et d’accompagnement financier et technique des particuliers, en lien avec les professionnels. III.3.1.2 Les premières rencontres départementales du Biogaz Les ressources que présente le biogaz sont abondantes, il n’émet quasiment pas de CO² et permet de valoriser les déchets agricoles ou ménagers. La production de biométhane, assez pur pour pouvoir être injecté dans les réseaux, est récente en France ; seuls trois sites de ce type sont opérationnels et l’un d’entre eux se situe en Seine-et-Marne. En effet, le plus vaste département d’Île-de-France, riche de grandes productions agricoles et de nombreux centres équestres, dispose d’un fort potentiel pour le développement de telles unités de production. En sa qualité d’agence de développement économique du département, Seine-et-Marne Développement a souhaité valoriser cet atout en termes d’activités et d’emplois, notamment auprès d’entreprises allemandes possédant une très grande expérience de la méthanisation. Dans ce but, Les 1ères rencontres départementales du Biogaz ont eu lieu le 16 mai à Serris (Marne-la-Vallée). L’évènement a réuni 62 acteurs de la filière : experts, porteurs de projets, agriculteurs, intercommunalités intéressées, avec l’objectif de présenter le fort potentiel de la Seine-et-Marne à des entreprises allemandes venues spécialement à la rencontre des acteurs locaux d’une énergie durable. En matinée, les opportunités offertes en Île-de-France – et particulièrement en Seine-etMarne – ont été illustrées par la présentation d’expériences déjà réalisées ou en cours. Un déjeuner networking a permis aux entreprises, agriculteurs et collectivités d’échanger sur leurs projets. Autant d’actions qui viennent compléter la feuille de route de Seine-et-Marne Développement pour l’année 2014, notamment sur le volet fédération et organisation des acteurs de la filière (entreprises du bâtiment, bureaux d’études, exploitants agricoles, organismes et programmes de recherche nationaux, écoles d’architecture et d’ingénieurs, universités, établissements de formation professionnelle…).

III.4

INITIATIVES TÉLÉCENTRES 77

Vers un réseau de télécentres et d’espaces de coworking en Seine-et-Marne

Initiatives Télécentres 77, association loi 1901 créée sous l’impulsion du Conseil général de Seine-et-Marne et de Seine-et-Marne Développement en avril 2012, a connu sa première année complète d’activité en 2013. Poursuivant son objectif de créer un réseau de télécentres et d’espaces de coworking en Seine-et-Marne et en Îlede-France, l’association rassemble, fin décembre, 46 structures impliquées dans le développement de tiers-lieux : des structures publiques soutenant la création d’un réseau de télécentres (Epamarne, le Conseil général de Seine-et-Marne, Seine-et-Marne Développement, la CCI Seine-et-Marne, l’Université Paris-Est IFIS) ; des collectivités locales (Communautés d’Agglomérations, Communes), souvent porteurs de projets ; des grandes entreprises : ALLIED, CISCO, EMS RATP, ORANGE, REGUS, SNCF, SEM@FOR77 ; et des acteurs locaux : fédérations, syndicats etc.

34

Rapport d’activités 2013


Après une année 2012 consacrée à la mise en place des acteurs et à l’accompagnement des premiers projets, 2013 a été une année marquée par un début de concrétisation du réseau, avec l’ouverture de quatre premiers télécentres et espaces de coworking en Seine-et-Marne : deux espaces de coworking et bureaux flexibles dans la pépinière Hubstart Paris Région® à Roissy-Charles de Gaulle et dans la pépinière de Sénart, un espace de coworking dédié aux entreprises du numérique et du e-commerce à Roissy-en-Brie, Digital Village, et la fin de l’année a été marquée par l’inauguration officielle, le 16 décembre, du premier télécentre urbain de 1 000 m² en grande couronne parisienne, Buro’nomade Val d’Europe, soutenu par le Conseil général de Seine-et-Marne et Seine-et-Marne Développement. Fin 2013, Initiatives Télécentres 77 accompagne également 17 projets de télécentres en zones urbaine, semi-urbaine et rurale seine-et-marnaises : projets portés par les Communautés d’Agglomérations ou de Communes de Fontainebleau, Melun, Chelles, Meaux, Sénart, Val Maubuée, Brie des Morin à Rebais, du Pays de Coulommiers, du Pays de l’Ourcq, du Pays de Seine, du Bocage gâtinais à Voulx, de Morêt Seine-et-Loing, du Gâtinais Val de Loing, et sur les communes de Trilport, la Ferté-sous-Jouarre, Dammartin-en-Goële, ainsi que le projet de coworking de l’Université Paris Est-IFIS. Parmi ces projets, sept ouvertures sont programmées en 2014. Ainsi le maillage de tiers-lieux se tisse en Seine-et-Marne, en lien et en appui de la dynamique francilienne en faveur du travail à distance et du travail collaboratif, que l’association mène en partenariat avec la Caisse des Dépôts, la Région Île-de-France et La Fonderie, l’Agence numérique régionale. Outre l’accompagnement des projets de tiers-lieux, l’association poursuit sa dynamique interne d’échanges, afin de qualifier l’immobilier de bureau innovant que sont les télécentres franciliens, capables d’accueillir des actifs en leur permettant de travailler à proximité de leur domicile, dans des espaces partagés et très bien équipés ; plusieurs groupes de travail rassemblent les adhérents d’Initiatives Télécentres77 afin de produire des livrables tels que le guide de l’aménagement d’un télécentre, la qualification des besoins en équipements TIC d’un télécentre, les questions juridiques liées à la création d’un télécentre par une collectivité… + d’infos sur www.it77.fr

ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

P.Loison/CG77

III.5

Fort du succès de l’appel à projets ESS 2012, le Département de Seine-et-Marne a décidé de réitérer cette opération en avril 2013, afin de développer les activités porteuses des valeurs propres à l’économie sociale et solidaire mais aussi d’encourager les projets des différents acteurs de l’ESS du territoire. La volonté de créer des emplois durables au travers de l’innovation économique et sociale, et du développement d’une économie respectueuse de l’environnement a été réaffirmée par les élus. Outre un soutien financier, cet appel à projets permet de mieux appréhender ce que recouvre l’ESS en Seine-et-Marne et de connaître ses acteurs. Les candidatures retenues par les élus ont bénéficié d’une aide financière pour des projets de développement et de création d’activités.

Domaines d’intervention visés en 2013 : Agriculture biologique et circuits courts ; Déchets, recyclerie et réemploi ; Déplacements alternatifs ; Éco construction et éco matériaux ; Usages numériques ; Énergies renouvelables ; Services aux entreprises et aux salariés ; Tourisme.

SEINE & MARNE DÉVELOPPEMENT

35


Quelques chiffres concernant l’appel à projets 2013 : 45 dossiers de candidature reçus dont 44 éligibles pour 15 lauréats. Un million d’euros de subventions départementales a été attribué depuis la mise en place du dispositif en 2012.

• Parmi les 44 dossiers éligibles : 23 relèvent des secteurs d’activité ciblés en 2013 (35% domaine

agricole, 26% services aux entreprises, 17% usages numériques, 13% déplacements alternatifs, 4,5% recyclage et valorisation des déchets, 4,5% éco-construction). Parmi les 21 autres dossiers, 25% concernent le développement d’initiatives locales favorisé par l’outil numérique, de nombreux projets portent sur la mise en réseau, la création de synergies et la citoyenneté, cinq dossiers concernent le domaine de la formation.

Par ailleurs, dans le cadre du mois de l’ESS, la “journée de l’économie sociale et solidaire en Seine-etMarne “, qui s’est déroulée le mercredi 4 décembre 2013, a permis de valoriser les lauréats du 2e appel à projets et d’informer sur les liens de l’ESS et l’économie numérique. Les nouvelles technologies de l’information et la communication contribuent à l’amélioration des liens sociaux et au développement d’une consommation responsable. Seine-et-Marne Développement participe également à la mise en place du Projet “Expérimentation de la norme ISO 26 000 sur le territoire de Seine-et-Marne“ qui reprend l’une des préconisations faites en conclusion du rapport de la Chaire ESS de l’université Paris Est Marne-la-Vallée (UPEMLV) pour le Conseil général de Seine-et-Marne sur “l’ESS comme levier de développement durable“. Enfin, il a été décidé en fin d’année 2013 de mettre à jour le “Guide de l’entrepreneur solidaire en Seineet-Marne“, réalisé à l’origine à la demande du Conseil général par Seine-et-Marne Développement, en étroite collaboration avec Initiatives77 et Afile 77. Ce guide sera disponible début 2014, avec pour ambition d’aider les porteurs de projets et entreprises solidaires à mieux comprendre les différents systèmes d’accompagnement, à repérer les types de financements pertinents selon le contexte, et à faciliter la création d’emplois d’insertion sur notre département.

GPEC

CGPME77

III.6

Seine-et-Marne Développement a souhaité renouveler son soutien au partenariat initié avec la CGPME77 depuis 2011, dans le cadre du second programme triennal 2011-2013 d’accompagnement des dirigeants seine-et-marnais “Défi Compétences 77“. La contribution de Seine-et-Marne Développement s’est traduite par la participation à la promotion et la sensibilisation auprès des TPE/PME des dispositifs nationaux Contrat de Génération et Emplois d’Avenir, dispositifs ouverts à différents secteurs marchands et à certains publics très éloignés de l’emploi. Parmi les actions mises en place : campagne d’e-mailing (10 000 entreprises), édition et diffusion d’un support de communication, organisation de rendez-vous individualisés auprès de TPE et PME du département, insertion des dispositifs dans l’outil Clé RH, désormais mis en ligne pour une diffusion élargie et une mise à jour facilitée.

36

Rapport d’activités 2013


FILIÈRE LOGISTIQUE

©yannpiriou.com/SMD

III.7

III.7.1

SCHÉMA DÉPARTEMENTAL DE LA LOGISTIQUE

Après l’adoption par le Conseil général de Seine-et-Marne du schéma départemental de la logistique en juin 2012, Seine-et-Marne Développement a relancé les actions de son Club de la logistique de Seine-et-Marne. III.7.1.1

Demi-journée dédiée à la logistique fluviale

Le 12 février 2013 à Montereau-Fault-Yonne, Seine-et-Marne Développement a organisé, en partenariat avec la Communauté de Communes des Deux Fleuves, une demi-journée consacrée à la logistique fluviale. Au cours de cette rencontre, les participants ont été accueillis au sein de l’entreprise Silec Cables pour une présentation et une visite de l’entreprise (fabrication de câbles énergie et télécom, deuxième employeur du département). Port de Paris et l’Agence Seine Amont ont ensuite effectué une présentation du fret fluvial en Île-de-France et du projet de terminal à conteneurs prévu dans le réaménagement de la darse du port de Montereau (6ha). III.7.1.2

Séminaire “Innovation logistique et développement territorial : perspectives pour la Seine-et-Marne“

Animé par Michel Savy (Professeur ENPC, Paris 12), ce séminaire s’est déroulé à l’IUT de Sénart à Lieusaint. Organisé conjointement par Seine-et-Marne Développement, le Conseil général de Seine-etMarne et l’EPA Sénart, il a réuni plus de 80 participants venus de tous horizons (acteurs de l’immobilier, consultants, logisticiens, entreprises de service, monde académique, territoires, services douaniers…). Des profils d’intervenants très différents (ADP, ADS, Ecole des Mines, Iffstar, SAS institute, Elicmaï, Icam) ont permis de développer les aspects suivants durant les trois tables rondes : le développement de la logistique aérienne, de la messagerie express et du e-commerce ; l’innovation technique et organisationnelle de la logistique ; les effets d’entraînement économique sur le territoire. Afin d’amplifier la communication autour de cet événement, le dossier du numéro 33 de “Trajectoires“ a été consacré à la logistique en Seine-et-Marne.

SEINE & MARNE DÉVELOPPEMENT

37


38

Rapport d’activités 2013


IV. FONCTIONS SUPPORTS ADMINISTRATION DE L’ASSOCIATION

©yannpiriou.com/SMD

IV.1

Les organes de gestion de l’association, bureau et conseil d’administration, se sont réunis huit fois en 2013 en plus de l’assemblée générale qui s’est réunie le 4 juin au SIESM (Syndicat Intercommunal des Energies de Seine-et-Marne) à Melun. Les membres du Conseil d’administration ont permis d’aider 88 entreprises en 2013 à travers les différents programmes de l’Agence, individuels (export, innovation …) ou collectifs (PME & DD 77, Stratégie…). 37 opérations ont fait l’objet de conventions avec des partenaires auxquelles il faut rajouter les 15 réunions organisées dans le cadre des différents “clubs“ animés par l’Agence (club logistique, club des développeurs, INNOV77, développement durable …).

IV.2

OBSERVATOIRE ÉCONOMIQUE

L’observatoire économique de Seine-et-Marne Développement est un outil de développement au service des acteurs du territoire. Avec pour objectif de produire, pour les élus et les acteurs économiques, des outils d’aide à la décision dans leur définition des priorités de leur stratégie de développement, ce centre de ressources traite de nombreuses données socio-économiques à différentes échelles (Région, Département, Canton, EPCI...). Au total, ce sont 408 études et publications qui ont été réalisées en 2013, sur des sujets tels que le bilan de l’existant, les chiffres clés et les indicateurs visant à faire ressortir les spécificités du territoire, ou encore l’analyse des mouvements des entreprises et des mutations liées. Outre ces publications périodiques, l’observatoire économique répond également à des demandes spécifiques en provenance des élus, des collectivités et des partenaires. Ainsi, en 2013, 77 demandes ont été honorées, qu’il s’agisse d’études complémentaires sur un territoire ou de statistiques sur le tissu entrepreneurial et les filières qui le composent. SEINE & MARNE DÉVELOPPEMENT

39


Parallèlement, le système de veille, mis en place au sein de cet observatoire, assure le suivi de 1 500 entreprises seine-et-marnaises de référence. Un rapport hebdomadaire fait le point sur les changements qui affectent ces établissements et alerte sur les situations préoccupantes. Une veille numérique est organisée sur les principaux organes de presse français. Grâce à un choix de mots clés et une classification des articles en rubriques socio-économiques, les parutions concernant le département et ses entreprises sont affichées. Les plus pertinentes sont sélectionnées et archivées afin de constituer un historique. L’observatoire économique diffuse, chaque lundi matin, une newsletter destinée aux collaborateurs de l’Agence. Une sélection d’articles est également diffusée en temps réel sur la fiche d’entreprise de Seine-et-Marne Développement dans l’espace BusinEst, la communauté des acteurs économiques de Seine-et-Marne.

VI.3

TRAJECTOIRES

Depuis juin 2007, l’équipe de l’Agence s’emploie à diffuser, via son bimestriel économique “Trajectoires “, de l’information économique et technologique de fond sur la Seine-et-Marne. Ce support valorise la Seineet-Marne en termes d’économie et d’emploi à travers les actions des acteurs économiques du territoire. Fin 2013, la collection de ce support comptait déjà 33 numéros. Ce sont pas moins de 66 entreprises valorisées dans la rubrique “Story telling“, 297 Seine-et-Marnais mis à l’honneur dans “77 c’est eux“, 33 centres de recherche, laboratoires, écoles… mis en lumière dans “Matière grise“… pour ne citer que quelques rubriques. Les thèmes que l’Agence a choisi de traiter dans le dossier central du magazine, durant l’année 2013, concernaient l’économie sociale et solidaire ; l’innovation pour accompagner les PME et TPE du département ; les 40 ans de la ville nouvelle de Sénart ; l’accélération du développement de Marne-laVallée ou encore le secteur clé de l’économie seine-et-marnaise qu’est la logistique. Le magazine Trajectoires est gratuit, il est tiré à 13 000 exemplaires mais aussi téléchargeable sur le site internet de l’Agence où il est possible de s’abonner en ligne.

IV.4

MANAGEMENT DE LA QUALITÉ Certification ISO 9001 - version 2008

En 2013, Seine-et-Marne Développement a obtenu, pour la 10e année consécutive, le renouvellement du certificat de la norme ISO 9001-version 2008, par Bureau Veritas Certification. Cette Norme ISO est relative à la gestion de la qualité, et pose des exigences en matière d’organisation au niveau de la conception, le développement, la production et le service client. Ainsi, chaque année, Bureau Veritas Certification évalue le Système de management qualité de notre agence, sous différents aspects tout en prenant en compte les enjeux environnementaux, sociaux et économiques qui nous entourent.

40

Rapport d’activités 2013


En 2013, un travail a été mené pour homogénéiser les pratiques de l’Agence afin de renforcer le suivi des projets et optimiser son fonctionnement interne, dans un souci d’amélioration continue. Pendant l’année, l’ensemble des collaborateurs a oeuvré pour intégrer l’ensemble du Système management qualité de l’Agence au nouvel outil CRM Salesforce. Ainsi, les différents indicateurs de mesures permettent de suivre les processus métiers de l’Agence qui concernent l’implantation, la création et développement de l’entreprise, l’animation économique et développement local, et l’observatoire économique. Cet outil constitue un socle pour mesurer l’efficacité des indicateurs déterminés pour chaque service et permet à chaque collaborateur de mener activement la gestion des actions prospects et les animations collectives avec les partenaires, les collectivités, les entreprises…

IV.5

BUSINEST

Né début 2011, le site actuel de l’Agence, www.seine-et-marneinvest.com, est construit autour de deux pôles complémentaires que sont InvEst et BusinEst. InvEst regroupe l’ensemble des services et des informations que Seine-et-Marne Développement met à la disposition des internautes. BusinEst, quant à lui, a été conçu en mode web 2.0 comme une communauté des acteurs économiques seine-etmarnais. Entreprises, collectivités et partenaires sont invités à s’y inscrire afin de communiquer sur leurs activités et les événements qu’ils proposent. Les groupes, communautés virtuelles qui rassemblent les acteurs intéressés par un même sujet, forment des lieux d’échange et de discussion autour des problématiques partagées par leurs membres. Les annonces sont destinées aux offres mais aussi aux demandes d’emploi, de recherche de partenaires ou de services. Le recueil de ces insertions collaboratives est diffusé chaque semaine dans une newsletter adressée à l’ensemble des acteurs inscrits sur le site. Fin 2013, près de 2 500 membres sont inscrits sur BusinEst et plus de 1 000 entreprises présentent leur activité mais aussi leurs savoir-faire et compétences, leurs produits phares et leurs références les plus significatives. Ce sont plus de 1 500 billets de blog qui constituent une base de connaissance sur les sujets variés qui préoccupent les chefs d’entreprises et au sein de laquelle ils peuvent trouver des réponses. À titre indicatif, les utilisateurs de BusinEst ont publié plus de 450 événements et plus de 300 annonces depuis la mise en service de ce site. Le référencement optimisé de seine-et-marne-invest.com fait remonter les informations publiées par les internautes en 1ère page de Google sur une recherche par mots clés, ce qui renforce la visibilité de leur entreprise et des manifestations qu’ils organisent. Chaque membre reçoit un mail hebdomadaire reprenant les derniers billets, annonces et événements publiés et l’informe des entreprises qui se sont récemment inscrites.

SEINE & MARNE DÉVELOPPEMENT

41


42


43


44


Rapport d'activités 2013  

Rapport d'activités 2013, Seine-et-Marne Développement