Issuu on Google+

Mise Ă  jour 2011


DÉMOGRAPHIE DES ENTREPRISES Dénombrement des établissements seine-et-marnais par activités de 2008 à 2010

E

n Seine-et-Marne, c’est dans les secteurs des services aux entreprises et aux particuliers ainsi que dans la construction et le commerce que le nombre d’établissements a le plus augmenté en 2010 par rapport à 2009 (respectivement 17, 11 et 10 %). Si le nombre d’établissements agricoles a peu augmenté (2 %), l’industrie, les transports et les « autres activités » ont connu une hausse voisine de 5 % du nombre de leurs établissements en 2010. Le nombre total d’établissements a augmenté de 9 % sur l’ensemble départemental. [1] Autres activités : Activités financières et d’assurance - Activités immobilières - Administration publique – Enseignement - Santé humaine et action socialeActivités extraterritoriales Source : INSEE janvier 2011 - Traitement Seine & Marne Développement Tableau de bord – Entreprises - page 2 – mise à jour mars 2011


DÉMOGRAPHIE DES ENTREPRISES Évolution des établissements par activités 2001 – 2010 Sur la période 2001 – 2010, l’évolution du nombre d’établissements est très contrastée par secteurs d’activités. Ainsi, l’industrie, après avoir retrouvé en 2009 le nombre d’établissements de 2002, a franchi en 2010 la barre des 5000 établissements. Le nombre d’établissements agricoles reste stable sur les quatre dernières années après la chute de 2007. Le commerce poursuit la progression amorcée en 2005 avec une augmentation de 10 % en 2010. La progression continue dans la construction depuis 2006 et s’accélère depuis 2009 avec une augmentation de 20 % du nombre d’établissements en 2010 par rapport à 2008. Les transports, qui avaient accusé une baisse de 2,5 % du nombre de leurs établissements en 2009, reprennent leur progression amorcée en 2007. Les services aux entreprises continuent leur progression, avec un nouveau record en 2010 par rapport à 2009 : + 17 %. Les services aux particuliers ne sont pas en reste et affichent la plus forte progression depuis 2007 et une augmentation de 11 % sur la dernière année connue. Source : INSEE janvier 2011 Traitement Seine-et- Marne Développement Tableau de bord – Entreprises - page 3 Mise à jour mars 2011

(Indice 100 en 2001)


DYNAMISME ÉCONOMIQUE Au cours de l’année 2010, 15 078 établissements se sont implantés (dont 12 249 n’employaient pas de salarié, 81 %), 4 189 ont cessé leur activité (dont 2 309 n’employaient pas de salarié, 55 %) et 595 ont quitté le département de Seine-et-Marne (dont 376 n’employaient pas de salarié, 63 %).

Les indicateurs Indice de dynamisme économique1 Taux d’implantation en %2

2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 1,9

2,1

2,0

2,3

1,8

2,0

2,9

12,1 12,9 13,0 12,9 12,5 18,3 19,3

Taux de départs en %3

0,9

0,8

1,0

0,4

0,9

0,7

0,8

Taux de cessations en %4

5,4

5,3

5,6

4,5

5,3

6,3

5,4

L’indice de dynamisme économique est proche de 3 pour l’année 2010 ce qui signifie que pour une entreprise qui disparaît, trois se créent. L’augmentation de cet indice est en partie imputable au régime de l’auto-entrepreneur. Sur les deux dernières années, le taux d’implantation d’entreprises est en très nette augmentation par rapport aux années précédentes. Cette hausse est essentiellement due à la mise en place du régime de l’auto-entrepreneur. Le taux de cessation, qui avait augmenté en 2009, est revenu au niveau qu’il avait atteint en 2008. Le taux de départ, quant-à lui reste stable. Source INSEE janvier 2011 - Traitement Seine-et-Marne Développement Tableau de bord – Entreprises - page 4 et 5 – mise à jour mars 2011

1

Indice de dynamisme économique = implantations / (départs + cessations) que nous pouvons traduire ici par : " en 2010, pour une entreprise qui disparaît, 2,9 entreprises s’implantent ". Taux d’implantation = part des implantations de l’année 2010 dans le nombre total d’établissements. 3 Taux de départs = part des établissements ayant quitté la Seine-et-Marne en 2010 dans le nombre total d’établissements. 4 Taux de cessations = part des cessations en 2010 dans le nombre total d’établissements. 2


LES IMPLANTATIONS PAR ACTIVITÉS Les secteurs du commerce (3279), des activités spécialisées scientifiques et techniques (2161) et de la construction (2128) comptent le plus grand nombre d’implantations d’établissements en 2010. Toutefois, c’est dans les secteurs de l’information et la communication et des activités spécialisées – scientifiques et techniques que les taux d’implantation1 sont les plus élevés et nettement supérieurs au taux d’implantation de l’ensemble des établissements seineet-marnais (28 % et 26 % contre 19 % toutes activités confondues). Les activités de services administratifs et de soutien, la construction ainsi que les autres activités de services affichent également, mais dans une moindre mesure, un taux d’implantation supérieur à celui de l’ensemble des activités (de 20 à 22 %). Par contre, l’agriculture et les activités immobilières affichent les plus faibles taux d’implantation (<= 10 %). Toutefois, les implantations d’établissements agricoles ont augmenté de 46 % en un an (153 en 2009 et 224 en 2010) et celles des activités immobilières (180 en 2009 et 230 en 2010) et des établissements de transports et entreposage (373 en 2009 et 470 en 2010) ont augmenté de près de 30 %. Source : INSEE janvier 2011 - Traitement Seine-et-Marne Développement Tableau de bord – Entreprises – page 6 – mise à jour mars 2011

1

Le taux d’implantation correspond au rapport entre les implantations d’un secteur d’activité et l’ensemble des établissements actifs de ce secteur. Il indique la dynamique de renouvellement du tissu économique de ce secteur.


EXPORTATIONS PAR DESTINATIONS Exportations par destinations en millions d'€ Total Union européenne

Année 2010 9419 3781

Europe hors UE

519

Afrique

757

Amérique

2940

Proche et Moyen-Orient

453

Asie

932

Divers

Les deux principales destinations des exportations seine-et-marnaises sont l’Europe (40 % soit une baisse de 10 points par rapport à 2009) et le continent américain (stable par rapport à l’année précédente 31 %). Le montant global des exportations est toutefois en hausse de 28 % par rapport à 2009. Si les exportations vers l’Europe n’ont progressé que de 2 %, celle à destination du Proche et Moyen Orient ont augmenté de 137 %, celles vers l’Asie ont progressé de 83 % celles vers l’Afrique de 73 %.

37

Les exportations en Ile-de-France en 2010 En % par départements

Val-de-Marne

5,6

Essonne

6

Seine-Saint-Denis

8

Yvelines

12,3

Seine-et-Marne

14,1

Paris

14,6

Val-d'Oise

15,7

Hauts-de-Seine

23,7 0

5

10

Source : Direction interrégionale des douanes - Échanges CAF-FAB hors matériel militaire données de collecte, brutes en millions d'euros - Traitement Seine-et-Marne-Développement. Tableau de bord – Entreprises - page 7 – mise à jour mars 2011

15

20


EXPORTATIONS PAR PRODUITS Évolution de la balance commerciale seine-et-marnaise

Par rapport à l’année 2009, l’ensemble des exportations a augmenté de 28 % en valeur. Les exportations de produits de la construction aéronautique et spatiale qui occupaient la première place en 2009 sont devancées en 2010 par celles de produits pharmaceutiques. Le matériel électrique passe de la 6ème à la 3ème place, à l’inverse des parfums, cosmétiques et produits d’entretien. Source : Direction interrégionale des douanes - Traitement Seine-et-Marne Développement. Tableau de bord – Entreprises - page 8 – mise à jour mars 2011


LES PREMIERS EXPORTATEURS Exportations 2009 : Rang national par sièges sociaux. Les 25 premières entreprises domiciliées en Seine-et-Marne

Raison sociale

Activité (NAF révision 2)

NESTLE FRANCE CEREAL PARTNERS FRANCE GLENCORE CEREALES FRANCE SAS

Fabrication de cacao, chocolat et de produits de confiserie Autres activités du travail des grains Commerce de gros (commerce interentreprises) de céréales, de tabac non manufacturé, de semences et d'aliments pour le bétail Fabrication d'autres fils et câbles électroniques ou électriques Façonnage et transformation du verre plat Fabrication d'autres produits chimiques organiques de base Fabrication de parfums et de produits pour la toilette Culture de céréales (à l'exception du riz), de légumineuses et de graines oléagineuses Fabrication de fibres de verre Préparation industrielle de produits à base de viande Fabrication de matériel de levage et de manutention Fabrication de verre plat Fabrication et façonnage d'autres articles en verre, y compris verre technique Commerce de gros (commerce interentreprises) d'autres biens domestiques Commerce de voitures et de véhicules automobiles légers Fabrication d'autres matériels électriques Fabrication d'emballages en matières plastiques Fabrication d'aliments homogénéisés et diététiques Fabrication de matériel médico-chirurgical et dentaire Découpage, emboutissage

SILEC CABLE EUROKERA COGNIS FRANCE COSMEVA LIMAGRAIN VERNEUIL HOLDING URSA FRANCE HERTA SAS STILL SNC KERAGLASS CORNING SAS CAREX FRANCE NCT TRADING SERIMAX AMCOR FLEXIBLES SPS NESTLE CLINICAL NUTRITION FRANCE RESMED PARIS GESTAMP NOURY

Source : Direction interrégionale des douanes - Traitement Seine-et-Marne Développement. Tableau de bord – Entreprises - page 9 – mise à jour mars 2011

Rang national 114 408 431 548 553 568 721 753 896 1059 1062 1186 1359 1476 1500 1686 1765 1809 1817 2069


IMPORTATIONS PAR PROVENANCE Les importations en Ile-de-France en 2010 Importations par destinations en millions d'€

Année 2010

Total

18410

Union européenne

9559

Europe hors UE

1687

Afrique

135

Amérique

1970

Proche et Moyen-Orient Asie

236 4395

Divers

En % par départements

428

En 2010, Les importations seine-et-marnaises ont augmenté de 12 % par rapport à 2009. 52 % des importations seine-et-marnaises proviennent de l’Union européenne. Les importations en provenance d’Europe hors EU, qui ne représentent que 9 % des importations, ont augmenté de 39 %. Celles en provenance d’Asie (24 %) et d’Amérique (11 %), sont stables sur 1 an. Les importations en provenance d’Afrique (1 %) accusent une baisse de 67 % sur un an et celles en provenance du Proche et Moyen-Orient diminuent de 8 %.

Source : Direction interrégionale des douanes - Traitement Seine-et-Marne Développement. Tableau de bord – Entreprises - page 10 – mise à jour mars 2011


IMPORTATIONS PAR PRODUITS Par rapport à l’année 2009, l’ensemble des importations a augmenté de 12 % en valeur. Le classement des produits importés et identique à celui de l’année précédente à l’exception des produits sidérurgiques et de première transformation de l’acier qui grimpent de la 26ème place à la 14ème, repoussant les parfums, cosmétiques et produits d’entretien en 16ème position, hors du classement des 15 premiers produits importés. Plus globalement, les importations de produits destinés à l’industrie manufacturière représentent près de 90 % des importations (86,5 % des importations régionales comme des importations nationales) et 98 % des exportations seine-et-marnaises (90 % des exportations régionales et 93,5 % des exportations nationales). Parmi ces produits de l’industrie manufacturière, seul le matériel de transport est excédentaire de 323 millions d’€ avec 3010 millions d’€ de produits exportés (32 % des exportations seine-et-marnaises hors matériel militaire) et 2 687 millions d’€ de produits importés (15 % des importations seineet-marnaises hors matériel militaire). Source : Direction interrégionale des douanes - Traitement Seine-et-Marne Développement. Tableau de bord – Entreprises - page 11 – mise à jour mars 2011


LES PREMIERS IMPORTATEURS Importations 2009 : Rang national par sièges sociaux. Les 25 premières entreprises domiciliées en Seine-et-Marne Raison sociale TECH DATA FRANCE NESTLE FRANCE HONDA MOTOR EUROPE SOUTH SA DISTRIBUTION LEADER PRICE SNC SILEC CABLE COGEDEM HERTA SAS ANDREAS STIHL SARL COGNIS FRANCE BT FRANCE MSI COMPUTER BUT INTERNATIONAL CONFORAMA FRANCE NESTLE GRAND FROID STILL CEREAL PARTNERS FRANCE URSA FRANCE ASIALAND YAMAHA MUSIQUE FRANCE EURO DISNEY ASSOCIES SCA MAKITA FRANCE SAS TRIUMPH ELASTOGRAN FRANCE SARL ROLLI FRANCE AGRANA FRUIT FRANCE

Activité Commerce de gros d'ordinateurs, d'équipements informatiques périphériques et de logiciels Fabrication de cacao, chocolat et de produits de confiserie Commerce de voitures et de véhicules automobiles légers Commerce de gros alimentaire non spécialisé Fabrication d'autres fils et câbles électroniques ou électriques Commerce de gros d'appareils électroménagers Préparation industrielle de produits à base de viande Commerce de gros de matériel agricole Fabrication d'autres produits chimiques organiques de base Commerce de gros de fournitures et équipements industriels divers Commerce de gros d'ordinateurs, d'équipements informatiques périphériques et de logiciels Centrales d'achat non alimentaires Commerce de détail de meubles Fabrication de glaces et sorbets Fabrication de matériel de levage et de manutention Autres activités du travail des grains Fabrication de fibres de verre Commerce de gros d'ordinateurs, d'équipements informatiques périphériques et de logiciels Commerce de gros d'autres biens domestiques Activités des parcs d'attractions et parcs à thèmes Commerce de gros de quincaillerie Commerce et réparation de motocycles Autres intermédiaires du commerce en combustibles, métaux, minéraux et produits chimiques Commerce de gros de produits surgelés Transformation et conservation de fruits

Source : Direction interrégionale des douanes - Traitement Seine-et-Marne Développement. Tableau de bord – Entreprises - page 12 – mise à jour mars 2011

Rang national 79 117 118 281 365 395 404 479 594 661 765 780 880 886 918 921 925 948 983 1049 1170 1173 1255 1317 1399


Tableau de bord ENTREPRISES