Issuu on Google+

Grand chapitre II Les protections de notre corps face aux micro-organismes de notre environnement

1


Les protections de notre corps face aux micro-organismes de notre environnement

2


3


I/_______Notre corps est constamment en contact avec les micro-organismes

3


I/_______Notre corps est constamment en contact avec les micro-organismes A/_______Les micro-organismes sont partout

3


4


4


4


4


5


6


7


8


9


9


Des micro-organismes du yaourt

10


11


! Les

micro-organismes, trop souvent appelĂŠs

microbes, sont prĂŠsents dans tout notre environnement : air, eau, objet, peau.

11


! Les

micro-organismes, trop souvent appelĂŠs

microbes, sont prĂŠsents dans tout notre environnement : air, eau, objet, peau.

11


11


12


! Ils

sont donc en contact permanent avec

notre corps.

12


! Ils

sont donc en contact permanent avec

notre corps.

12


! Ils

sont donc en contact permanent avec

notre corps.

12


12


la taille des micro-organismes

Taille dĂŠcroissante

X 300

Acariens

X 400

Unicellulaire

X 17 000

BactĂŠries

X 400 000

Virus

13


la taille des micro-organismes

Taille dĂŠcroissante

X 300

Acariens

X 400

Unicellulaire

X 17 000

BactĂŠries

X 400 000

Virus

13


la taille des micro-organismes

Taille dĂŠcroissante

X 300

Acariens

X 400

Unicellulaire

X 17 000

BactĂŠries

X 400 000

Virus

13


la taille des micro-organismes

Taille dĂŠcroissante

X 300

Acariens

X 400

Unicellulaire

X 17 000

BactĂŠries

X 400 000

Virus

13


la taille des micro-organismes

Taille dĂŠcroissante

X 300

Acariens

X 400

Unicellulaire

X 17 000

BactĂŠries

X 400 000

Virus

13


14


! Les

bactĂŠries et les virus sont les plus

rĂŠpandus.

14


! Souvent

inoffensifs, parfois utiles,

d'autres peuvent être responsables de maladies, on dit qu'ils sont pathogènes.

15


15


! Souvent

inoffensifs, parfois utiles,

d'autres peuvent être responsables de maladies, on dit qu'ils sont pathogènes.

15


r e u q i l p x e t n Comme o r c i m s n i que certa organismes r e h c n e l c ĂŠ d puissent ? s e i d a l a m s e d

16


I/_______l’organisme est constamment en contact avec des micro-organismes A/_______Les micro-organismes sont partout.

17


I/_______l’organisme est constamment en contact avec des micro-organismes A/_______Les micro-organismes sont partout. B/_______ Les micro-organismes peuvent dÊclencher des maladies.

17


I- L’organisme est constamment en contact avec des micro-organismes

A- Les micro-organismes sont partout

18


I- L’organisme est constamment en contact avec des micro-organismes

A- Les micro-organismes sont partout B-Les micro-organismes peuvent dĂŠclencher des maladies.

18


• Bactéries et virus déclenchent des maladies car ils tuent les cellules de nos organes.

19


bactĂŠries et maladie

20


bactĂŠries et maladie

20


Schéma du rôle des bactéries dans le déclenchement d'une maladie

21


virus et maladie

22


SchĂŠma du rĂ´le des virus dans le dĂŠclenchement d'une maladie

23


I/______________notre corps est constamment en contact avec des micro-organismes A/_______Les micro-organismes sont partout.

24


I/______________notre corps est constamment en contact avec des micro-organismes A/_______Les micro-organismes sont partout. B/_______ Les micro-organismes peuvent dĂŠclencher des maladies.

24


I/______________notre corps est constamment en contact avec des micro-organismes A/_______Les micro-organismes sont partout. B/_______ Les micro-organismes peuvent dĂŠclencher des maladies. C/_______ Les micro-organismes se transmettent aux individus.

24


! Les

micro-organismes peuvent se propager

rapidement en empruntant diffĂŠrentes voies.

25


26


Tableau des voies de transmissions

27


Tableau des voies de transmissions

28


! La

peau ou les muqueuses, qui

sont des barrières de protections naturelles plus ou moins efficaces.

29


Des barrières de protections naturelles

30


Des barrières de protections naturelles

31


! Si

elles sont franchies (coupure)

alors les micro-organismes pÊnètrent dans notre corps et c'est la contamination.

32


! Ils

vont ensuite prolifĂŠrer.

33


! Tout

ceci marque le dĂŠbut de

l'infection car nos cellules sont dĂŠtruites au final.

34


SchĂŠma montrant la contamination

35


SchĂŠma montrant la contamination

-1contamination

35


SchĂŠma montrant la contamination

-1contamination

-2prolifĂŠration

35


SchĂŠma montrant la contamination

-1contamination

-3Infection

-2prolifĂŠration

35


36


! L’observation

de notre quotidien montre

que nos barrières naturelles sont souvent franchies mais nous ne sommes pas forcement malade !

36


t n e m m Co r e u q i l l'exp ? 37


I- notre corps est constamment en contact avec des micro-organismes

38


I- notre corps est constamment en contact avec des micro-organismes II- l’organisme possède en permanence des réactions de défense

38


I- notre corps est constamment en contact avec des micro-organismes II- l’organisme possède en permanence des réactions de défense A-

38


39


Lors de l'infection d'une plaie on constate parfois une inflammation (douleur, c h a l e u r, r o u g e u r ) q u i s’accompagne parfois de pus.

39


40


41


! Il

contient des bactĂŠries, des dĂŠbris de

cellules mortes et des cellules intactes, issues du sang, que l'on appelle des globules blancs (ou leucocytes).

41


42


42


Quel lien e r t n e l i t existet e s e i r ĂŠ bact s c n a l b globules

42


43


43


44


45


46


! Les

leucocytes (ou globules

blancs) sont responsables de la dÊfense de notre corps contre les micro-organismes pathogènes.

46


47


47


r u e l t s Quel e e m s i n méca ? e s n e f de dé

47


48


48


! Des

observations montrent que les globules blancs se déplacent vers les microorganismes et les ingèrent pour les digérer grâce à des sacs d’enzymes.

49


50


MĂŠcanismes de dĂŠfense : la phagocytose

contact

absorption

digestion

rejet

51


MĂŠcanismes de dĂŠfense : la phagocytose

contact

absorption

52


MĂŠcanismes de dĂŠfense : la phagocytose

contact

absorption

Digestion

53


MĂŠcanismes de dĂŠfense : la phagocytose

contact

absorption

Digestion

Rejet

54


! Ce

phénomène est la phagocytose et les acteurs sont nommés leucocytes phagocytaires . 55


56


56


56


! Cette

réaction de défense de l'organisme est rapide par contre elle est identique quelque soit le microorganisme : on dit qu’elle n’est pas spécifique.

56


! Cette

réaction de défense de l'organisme est rapide par contre elle est identique quelque soit le microorganisme : on dit qu’elle n’est pas spécifique.

56


! Cette

réaction de défense de l'organisme est rapide par contre elle est identique quelque soit le microorganisme : on dit qu’elle n’est pas spécifique.

!

56


57


57


57


! Cette

réaction de défense de l'organisme est rapide par contre elle est identique quelque soit le microorganisme : on dit qu’elle n’est pas spécifique.

57


! Cette

réaction de défense de l'organisme est rapide par contre elle est identique quelque soit le microorganisme : on dit qu’elle n’est pas spécifique.

57


! Cette

réaction de défense de l'organisme est rapide par contre elle est identique quelque soit le microorganisme : on dit qu’elle n’est pas spécifique.

!E l l e

permet de stopper souvent l’infection. 57


II/_______L’organisme possède en permanence des réactions de défenses

A/_______Les cellules qui réalisent la phagocytose

58


II/_______L’organisme possède en permanence des réactions de défense

A/_______ Les cellules qui réalisent la phagocytose.

59


II/_______L’organisme possède en permanence des réactions de défense

A/_______ Les cellules qui réalisent la phagocytose.

B/_______ Les cellules qui libèrent des anticorps.

59


60


60


! Notre

sang contient des molécules circulantes éphémères : les anticorps.

60


! Notre

sang contient des molécules circulantes éphémères : les anticorps.

!

60


! Notre

sang contient des molécules circulant dans notre sang et éphémères : les anticorps.

! Ils

sont capables de reconnaître et de se fixer sur d’autres molécules portées ou produites (toxines) par les microorganismes. Ces autres molécules sont appelées antigènes.

61


62


62


62


SchÊma montrant la fixation anticorps- antigène

63


Schéma montrant la fixation anticorps- antigène

!

Cette fixation anticorps-antigène entraîne la neutralisation des antigènes et facilite la phagocytose et donc l’arrêt de la maladie. 63


64


64


cherche à savoir qui fabrique s p r o c i t n a les s l i ’ u q s i u p u a t n e s s i a r a p s i d bout de quelques jours ?

!O n

64


! Les

anticorps sont produits par d’autres leucocytes appelÊe : des lymphocytes B.

!

65


! Les

anticorps sont produits par d’autres leucocytes appelée : des lymphocytes B.

! Les

lymphocytes B sont capables de reconnaître des antigènes et de libérer des anticorps contre cet antigène.

!

66


! Les

anticorps sont produits par d’autres leucocytes appelés : des lymphocytes B.

! Les

lymphocytes B sont capables de reconnaître des antigènes et de libérer des anticorps contre cet antigène.

! Actifs,

ils se multiplient dans les ganglions notamment. Ils gonflent donc quand il y a une infection.

67


68


Modèle montrant l’action des lymphocytes B 2

1

3

4 5 6

69


Modèle montrant l’action des lymphocytes B 2

1

3

4 5 6

69


70


! Un

lymphocyte B donné ne reconnaît qu'un seul antigène : on dit qu'il est spécifique de cet antigène.

!

Schéma montrant la spécificité antigène-anticorps

71


! Schéma

montrant antigène-anticorps

la

spécificité

72


! Schéma

montrant antigène-anticorps

la

spécificité

72


73


! Cette

réaction de défense de l’organisme est longue à se mettre en place (voir schéma) mais elle est très efficace en raison de la reconnaissance spécifique anticorps-antigène.

73


II/_______L’organisme posséde en permanence des réactions de défenses contre les micro-organismes. A/_______ Les cellules qui réalisent la phagocytose.

74


II/_______L’organisme posséde en permanence des réactions de défenses contre les micro-organismes. A/_______ Les cellules qui réalisent la phagocytose. B/_______ Les cellules qui libèrent des anticorps.

74


II/_______L’organisme posséde en permanence des réactions de défenses contre les micro-organismes. A/_______ Les cellules qui réalisent la phagocytose. B/_______ Les cellules qui libèrent des anticorps. C/_______ Les cellules qui éclatent les cellules infectées par des virus.

74


Action des lymphocytes T

75


Action des lymphocytes T

76


77


77


! Des

lymphocytes appelés T sont capables de reconnaître les cellules infectées par des virus et de les éliminer, par contact, en perforant leurs membranes.

78


! Des

lymphocytes appelés T sont capables de reconnaître les cellules infectées par des virus et de les éliminer, par contact, en perforant leurs membranes. !

Schéma montrant l’action des Lymphocytes T

78


SchĂŠma montrant l'action des lymphocytes T

79


Construire un tableau de comparaison des mécanismes de défense du corps Prendre en compte les critères de comparaison suivants : - mode d'action - les cellules - rôles - les défauts - les lieux -.....

80


81


! Ces

réactions sont aussi spécifiques.

81


II/_______L’organisme posséde en permanence des réactions de défenses contre les micro-organismes. A/_______ Les cellules qui réalisent la phagocytose.

82


II/_______L’organisme posséde en permanence des réactions de défenses contre les micro-organismes. A/_______ Les cellules qui réalisent la phagocytose. B/_______ Les cellules qui libèrent des anticorps.

82


II/_______L’organisme posséde en permanence des réactions de défenses contre les micro-organismes. A/_______ Les cellules qui réalisent la phagocytose. B/_______ Les cellules qui libèrent des anticorps. C/_______ Les cellules qui éclatent les cellules infectées par des virus.

82


L'Homme protégé par l’ensemble des acteurs des réactions de défense contre les micro organismes

Micro-organismes Peau ou muqueuses

CONTAMINATION Virus

PROLIFERATION

Les acteurs des réactions de défenses production et maturation des globules blancs

rapides lentes et spécifiques

Réactions de l'organisme

Antigènes

Toxines

INFECTION

Bactéries

PHAGOCYTOSE Cellules phagocytaires

PRODUCTION D'ANTICORPS Lymphocytes

Lymphocytes

83


!Ce

système de dÊfense lutte en permanence contre les microorganismes.

84


I- l’organisme est constamment menacÊ par les micro-organismes de notre environnement

85


I- l’organisme est constamment menacé par les micro-organismes de notre environnement II- l’organisme possède en permanence des réactions de défense contre les microorganismes.

85


I- l’organisme est constamment menacé par les micro-organismes de notre environnement II- l’organisme possède en permanence des réactions de défense contre les microorganismes. III- les défaillances de notre système de défense qui entrainent de graves maladies : cas du SIDA 85


86


87


88


89


90


91


91


!L

e virus du S.I.D.A (syndrome d'immunodéficience acquise) ou V.I.H (virus d'immunodéficience humain) parasite principalement les lymphocytes, ce qui conduit à leur disparition quasi totale.

! La

personne est alors sujette à de graves infections qui entraînent leur mort.

92


! La

recherche dans le sang d’anticorps dirigés contre les antigènes du VIH permet de savoir si une personne est contaminée ou pas.

! Si

elle possède ces anticorps on dit qu’elle est séropositive.

93


94


IV- Les pratiques médicales qui aident l’organisme à lutter contre les micro-organismes

95


IV- Les pratiques mÊdicales qui aident l’organisme à lutter contre les micro-organismes

A- Les vaccins utilisent ...

96


97


! La

vaccinothérapie est l'utilisation de vaccins.

! Les

vaccins sont constitués d’antigènes de micro-organismes.

98


r e u q i l p x e t n e m Com s n i c c a v s e l e qu puissent nous protĂŠger ?

99


r e u q i l p x e t n e m Com s n i c c a v s e l e qu puissent nous protĂŠger ?

99


quantité d’anticorps dans sang (unité arbitraire)

2

1

0

1

2

1 contact avec l’antigène

3

4

5

6

temps (semaine)

2 contact avec l’antigène 100


critères

1 contact

2 contact

diffĂŠrences Points communs

101


102


! Des

expériences d’injection d’un vaccin montrent que certains lymphocytes gardent en «mémoire» leur rencontre avec l’antigène contenu dans ledit vaccin.

103


104


! Cela

signifie que lors de contacts ultérieurs avec le même antigène, les réactions de défense seront plus rapides, produiront plus d’anticorps et dureront plus longtemps : elles seront donc plus efficaces.

104


! Cela

signifie que lors de contacts ultérieurs avec le même antigène, les réactions de défense seront plus rapides, produiront plus d’anticorps et dureront plus longtemps : elles seront donc plus efficaces.

104


! Cela

signifie que lors de contacts ultérieurs avec le même antigène, les réactions de défense seront plus rapides, produiront plus d’anticorps et dureront plus longtemps : elles seront donc plus efficaces.

! Ces

lymphocytes « hyper-réactifs » sont appelés lymphocytes B mémoire.

104


SCHEMA EXPLIQUANT LA MEMOIRE des LYMPHOCYTES B

antigène du vaccin

105


SCHEMA EXPLIQUANT LA MEMOIRE des LYMPHOCYTES B

antigène du vaccin

106


SCHEMA EXPLIQUANT LA MEMOIRE des LYMPHOCYTES B

antigène du vaccin

107


SCHEMA EXPLIQUANT LA MEMOIRE des LYMPHOCYTES B

antigène du vaccin

108


SCHEMA EXPLIQUANT LA MEMOIRE des LYMPHOCYTES B

109


Schéma du mode d’action des vaccins

Vaccin ( rencontre artificielle)

Contamination (rencontre réelle)

antigène du vaccin

antigène du micro-organisme

110


! Les

vaccins font apparaĂŽtre ces lymphocytes B mĂŠmoires.

111


! Nous

sommes protégés durant plusieurs années mais des rappels sont nécessaires pour maintenir élevé le nombre de lymphocytes mémoire dans le sang.

112


113


conclusion partielle

!

! Toutes

ces réactions de défenses de l'organisme forment un même ensemble appelé : système immunitaire.

114


IV/_______Les pratiques médicales qui aident l’organisme à lutter contre les microorganismes. A/_______Les vaccins utilisent la mémoire des lymphocytes. B/_______Les antibiotiques aident les réactions de défense.

115


! Les

antibiotiques tuent (ou empêche la prolifération) les bactéries.

! Ils

sont inefficaces contre les virus.

116


117


117


117


IV/_______Les pratiques médicales qui aident l’organisme à lutter contre les microorganismes. A/_______Les vaccins utilisent la mémoire des lymphocytes. B/_______Les antibiotiques aident les réactions de défense. C/_______Les gestes qui aident les réactions de défense. 118


119


119


120


! L’application

de produits antiseptiques éliminent les microorganismes d’une plaie.

! Ils

aident les défenses en diminuant le nombre de microorganismes. ! Le lavage des mains au savon n’élimine pas tous les microorganismes mais en évacue un très grand nombre. ! Ces gestes simples permettent d’éviter, dans la plupart des cas, des infections.

121


122


L'Homme protégé par l’ensemble des acteurs des réactions de défense contre les micro organismes Aides à la défense Micro-organismes de l'organisme Asepsie Peau ou muqueuses

CONTAMINATION

Antisepsie

Virus

PROLIFERATION

Les acteurs des réactions de défenses production et maturation des globules blancs

rapides lentes et spécifiques

Réactions de l'organisme

Antigènes

Toxines

INFECTION

Bactéries

Cellules phagocytaires

Antibiothérapie

PHAGOCYTOSE

Lymphocytes B

Lymphocytes B mémoire

PRODUCTION D'ANTICORPS

Vaccinothérapie (injection d'antigènes)

123


fin 124


Protection de notre corps face aux micro-organismes