Page 1

201 2 Ensemble, semons des graines de dĂŠveloppement !


EDITORIAL A l’origine de SEED Foundation, il y a une volonté : celle d’ AGIR aux côtés des populations les plus vulnérables pour réduire la faim et la pauvreté en Afrique. Agir, parce qu’il est inacceptable que la moitié de la population du continent dispose de moins de $ par jour pour vivre ! Agir, pour que ne soit pas considéré comme une fatalité le fait qu’un africain sur trois se couche le ventre vide. 1 ,25

« Soutenir ces familles dans le développement de leurs activités agricoles, c’est le cœur de notre action, c’est l’objectif que nous avons continué à poursuivre en 2012. » Voici comment SEED Foundation travaille à matérialiser et concrétiser cette ambition :

A comme agriculture, qui est considérée au niveau mon-

dial, et à juste titre, comme jouant un rôle crucial pour relever le défi alimentaire, réduire la pauvreté et entraîner la croissance en Afrique. C’est pourquoi il est fondamental de mettre l’agriculture au service du développement. Notamment en fournissant un appui efficace aux millions de petits agriculteurs africains qui, bien que dans une situation d’extrême pauvreté et confrontés à de nombreux difficultés, fournissent une très grande majorité de la production agricole. Soutenir ces familles dans le développement de leurs activités agricoles et rurales, c’est le cœur de notre action et c’est l’objectif que nous avons continué à poursuivre en . G comme générer de nouveaux revenus pour améliorer durablement, et de façon tangible, les conditions de vie locale. Au-delà de la production agricole et de la sécurité alimentaire, nous soutenons des initiatives qui permettent d’améliorer les pratiques et de créer de nouvelles activités économiques, afin de diversifier les sources de revenus et 2 01 2

2

SE ED FOUNDATION RAPPORT ANNUEL 201 2

PRESENTATION DE SEED FOUNDATION L'ACTION DE SEED FOUNDATION Renforcer la sécurité alimentaire Créer des sources de revenus Lutter contre l'exode rural Mieux gérer les ressources naturelles Les projets de SEED Foundation TABLEAU DE BORD Les acteurs de SEED Foundation Eléments financiers MOBILISER Témoignages

Sommaire

Agir !

4 6 7 8 9 10 11 12 12 13 14 15

créer de nouvelles opportunités d’emplois. C’est le cas par exemple du projet « Nourrir les villes nigériennes », qui vise à aider des groupements féminins à améliorer leurs pratiques de transformation afin d’en faire une activité génératrice de revenus. I comme innover, pour des activités plus performantes, plus résilientes et plus durables. SEED Foundation a fait de l’innovation en faveur du développement un critère prioritaire de son action. A travers nos projets, nous souhaitons ainsi soutenir l’expérimentation et le développement de solutions nouvelles, performantes, reproductibles et répondant à des problèmes rencontrés par les populations dans l’exercice de leurs activités. Qui dit innovation, dit aussi la nécessité de contribuer à l’essaimage des bonnes pratiques et des approches qui ont fait leurs preuves. R comme rassembler, parce que sans l’engagement de nos membres, partenaires et donateurs, sans leur fidèle soutien, les activités que nous avons menées jusqu’à présent, et qui ont déjà bénéficié à plus de familles, n’auraient pu voir le jour. Merci à chacun ! Joignons donc nos forces, nos moyens, nos expériences et continuons à agir ensemble ! Alain Barbier Président 1 4

000


EDITORIAL

INTERVIEW DE MATHILDE BOIS DUBUC, DIRECTRICE GENERALE DE SEED FOUNDATION Quelles sont les modalités misation de sa communication ou du renforcement de d’action du Fonds ? ses ressources.

SEED Foundation agit pour le développement agricole et rural en Afrique afin d’améliorer la sécurité alimentaire et les conditions de vie des populations les plus vulnérables. Fonds de "redistribution", nous apportons notre soutien à des projets que nous sélectionnons, suivons et évaluons, en partenariat avec des structures, françaises et africaines, choisies pour leur expérience, leur fiabilité et leur efficacité. La volonté de SEED Foundation est en effet d’agir, au plus près du terrain et des besoins locaux, dans un esprit de co-construction qui permet de mettre en œuvre des partenariats concrets et efficients.

Nous avons mené un important travail afin de réaffirmer nos choix, nos critères d’intervention, nos outils de sélection et de suivi. Il était fondamental de clarifier nos exigences, notamment vis-à-vis de nos potentiels partenaires opérationnels, pour obtenir des projets encore mieux conçus et répondant avec toujours plus de pertinence et d’efficacité aux besoins du terrain. Les experts de notre Comité de sélection des projets ont très largement contribué à ce processus. Je tiens à remercier chacun d’entre eux pour leur active présence à nos côtés, pour leur implication et leur disponibilité ! L'année a été marquée par la volonté du Fonds de placer davantage son action sous le signe de l’innovation. Donner la priorité aux expérimentations. Et contribuer à évaluer, capitaliser et faire connaître ces bonnes pratiques. 2 01 2

Comment fonctionne le Fonds d’un point de vue Quelles sont les perspectives pour 201 3 (et ensuite) ? financier ? Afin de mener ses activités avec un maximum d’efficiLes Membres, entreprises et particuliers à l’origine de la création du Fonds lui versent chaque année une dotation. Certains mettent également à sa disposition du personnel, des locaux ou des expertises. Viennent ensuite les partenariats noués avec des entreprises privées et les dons de particuliers, qui représentent un apport fondamental puisqu’ils nous permettent de développer nos activités et d’accroître notre impact.

Quelles ont été les priorités en 201 2 ?

Pour son troisième exercice, SEED Foundation a continué à développer son action. Nous cherchons à être toujours plus effiicaces, en renforçant les outils déjà mis en place et en lançant de nouvelles initiatives, que ce soit en vue de la poursuite de la mission sociale du Fonds, de l’opti-

ence, de transparence et de contrôle, SEED Foundation a fait de la sélection, du suivi et de l’évaluation de ses projets, une priorité. Nous comptons bien poursuivre dans cette voie pour les années qui viennent, notamment en renforçant notre dispositif d’évaluation des projets et en cherchant à mesurer autant que possible leurs impacts. L’accent sera également mis sur l’optimisation de la communication du Fonds, afin de toujours mieux rendre compte de notre action et de l’utilisation des fonds qui nous sont confiés. Le renforcement de nos ressources sera aussi un axe de travail très important pour pérenniser notre action et donner à SEED Foundation les moyens de ses ambitions !

LES CHIFFRES CLES DE SEED FOUNDATION

1 priorité : promouvoir le développement agricole contre la faim et la pauvreté 90 00

Près de 1 4 000 familles africaines soutenues parmi les plus vulnérables, soit plus de 90 000 personnes

81 % 81 % des ressources consacrées aux projets en 201 2 (projets réalisés et à réaliser)

1 2 projets

1 2 projets de développement agricole et rural soutenus

8 pays

8 pays d'action en Afrique

23 partenaires

23 partenaires opérationnels du Nord et du Sud. Plus de 400 organisations locales renforcées via nos projets (ONG locales, services techniques, organisations de producteurs, etc.).

SE ED FOUNDATION RAPPORT ANNUEL 201 2

3


PRESENTATION Né de la mobilisation d'entreprises et de particuliers, européens et africains, en faveur de la lutte contre la faim et la pauvreté en Afrique, SEED Foundation agit pour le développement agricole, afin d'améliorer l’alimentation et les conditions de vie des populations africaines.

75% des africains pauvres vivent dans les zones rurales.

L’agriculture et l’élevage constituent, directement ou indirectement, leur principale source d’activités, de revenus et d’emplois. Cependant, ces familles rurales doivent exercer leurs activités dans des conditions de plus en plus difficiles, ce qui limitent leur capacité à satisfaire leurs besoins alimentaires, approvisionner les marchés et vivre de leur travail. Insécurité alimentaire, pauvreté, manque de perspectives se conjuguent, entraînant un exode rural massif. La forte croissance démographique, conjuguée à l’évolution des modes de consommation de populations de plus en plus urbaines, entraîne un accroissement de la demande alimentaire, véritable défi pour les agriculteurs locaux.

Soutenir le développement d'activités agricoles rentables et durables

Pour améliorer l’alimentation et les conditions de vie de ces familles, SEED Foundation agit en faveur du développement d’activités agricoles et rurales en Afrique. Le Fonds s’engage aux côtés des petits producteurs et des populations rurales pour les aider à mettre en place des activités plus productives, plus rémunératrices et plus duEntreprises partenaires

Particuliers Dons

SEED FOUNDATION

Conseil d'administration

Comité de sélection

sélectionne, finance, suit contrôle, évalue

Projets de développement agricole en Afrique

4

SE ED FOUNDATION RAPPORT ANNUEL 201 2

DEUX PRIORITES D'ACTION :

- accroître la productivité et la production agricole locale, tout en veillant à préserver les ressources naturelles, - améliorer les activités de stockage, de transformation, de conservation et de commercialisation des produits agricoles et alimentaires locaux.

rables. L’objectif : leur permettre d’assurer leur autonomie alimentaire, d’accroître leurs revenus et de se bâtir une vie meilleure. SEED Foundation soutient le renforcement des filières de production, transformation et commercialisation, pour mieux valoriser les produits agricoles locaux et apporter des réponses pérennes et innovantes au défi de l'approvisionnement des marchés, notamment urbains. Le Fonds accompagne des initiatives visant à aider les populations à relever le double défi de l’intensification de leurs activités et de la préservation des ressources naturelles. Ses projets favorisent la mise en place d’initiatives à la fois respectueuses de l'environnement, rémunératrices pour les producteurs, proposant des produits abordables et de qualité pour les consommateurs. UN "CATALYSEUR" DE GÉNÉROSITÉ

SEED Foundation est un Fonds de dotation créé par des entreprises et des particuliers motivés par le désir d’agir ensemble. C’est un "catalyseur" : il noue des partenariats avec des entreprises et collecte des dons auprès de particuliers afin de soutenir des projets utiles, efficaces et innovants en faveur de l’amélioration des conditions de vie en Afrique. Afin de s’assurer de la qualité de son action et de permettre à ses donateurs et partenaires de le soutenir en toute confiance, il a mis en place un outil performant de sélection et de suivi des projets. Il s’est également doté de toutes les garanties visant à assurer la bonne utilisation des fonds qu’il reçoit. Les dons adressés à SEED Foundation bénéficient, en France, du régime de la déduction fiscale applicable au mécénat des entreprises et des particuliers.


Présentation de SEED Foundation

Agir en partenariat...

SEED Foundation est né d'une initiative collective. Fort de cet héritage, il a pour vocation d’agir comme un trait d’union entre, d'une part, les entreprises et les donateurs qui le soutiennent et, d'autre part, les besoins du terrain. Pour mener ses actions, le Fonds bâtit des partenariats avec des acteurs de terrain compétents et reconnus, choisis pour leur expérience, leur efficacité et leur fiabilité. SEED Foundation veille à ce que les projets soient issus d’initiatives locales, et que les populations y soient pleinement associées, afin de s'assurer de la pérennité des activités menées. Elaborés, mis en œuvre et pilotés en associant des organisations africaines, les projets favorisent le renforcement des compétences locales, garantissant ainsi l'autonomie et la durabilité des dynamiques engagées.

... pour des réponses innovantes et partagées

Le Fonds s’appuie sur des experts reconnus et une procédure de sélection rigoureuse afin de garantir la pertinence et l’impact des projets de développement qu’il soutient. Pour SEED Foundation, l’innovation, qu’elle soit technique, sociale ou environnementale, est la clé pour trouver, avec les acteurs et les populations concernés, des solutions adaptées et durables. Le Fonds porte une attention particulière au caractère innovant des projets qu'il reçoit lors de la sélection. SEED Foundation accompagne ses partenaires dans leurs actions, contrôle et suit les réalisations tout au long des projets. Il cherche à en mesurer les résultats et à évaluer l’impact sur le terrain afin d’en tirer des enseignements et de partager les bonnes pratiques.

NOS VALEURS FONDATRICES

Solidarité : permettre à différents acteurs d’agir ensem-

ble contre la faim et la pauvreté afin de fournir à ceux qui en ont besoin les clés d’un nouvel avenir Démarche participative : associer l’ensemble des parties prenantes, à commencer par les populations locales et leurs organisations, pour une autonomie durable Développement durable : des actions qui s'inscrivent dans la durée, en alliant équité sociale, efficacité économique et protection de l'environnement. Innovation : favoriser les initiatives innovantes pour des solutions efficaces et pérennes. Transparence : des procédures rigoureuses et des contrôles réguliers qui garantissent une bonne utilisation des fonds reçus.

VIE DES PROJETS : 6 ETAPES CLES SEED Foundation agit en soutenant des projets portés par des ONG françaises qui en assurent la mise en œuvre. Chaque action est bâtie sur une démarche participative et associe toutes les parties prenantes concernées, avec un partenaire local impliqué dans la conception comme dans la mise en œuvre des activités, condition essentielle de leur durabilité. Le Fonds a mis en place une procédure rigoureuse et efficace de sélection des projets qui s'appuie sur l'expertise de différents acteurs. Les projets doivent répondre aux critères de sélection et aux orientations stratégiques définis par le Conseil d’administration. Sur proposition de l’équipe du Fonds, le Comité de sélection des projets, composé principalement d’experts choisis pour leur connaissance des domaines d'action de SEED Foundation, est chargé de désigner les projets à soutenir. Le Fonds porte une attention particulière au suivi et à l'évaluation des projets financés afin de s'assurer de la bonne utilisation des fonds et de l'efficience de son action. Une procédure de suivi-évaluation attentive, basée sur le reporting régulier des ONG et sur de fréquentes visites sur le terrain, permet d'accompagner chacun des projets soutenus. Soucieux de valoriser et de diffuser les innovations issues des projets qu’il soutient, le Fonds a mis en place une démarche de capitalisation collective visant à encourager le partage d’expériences et à contribuer à essaimer les bonnes pratiques.

DEPOT DU PROJET Le Fonds reçoit les projets des ONG et vérifie leur éligibilité Eligible

Non éligible

INSTRUCTION Les projets éligibles sont examinés par l'équipe qui préselectionne ceux qui seront présentés au Comité Préselectionné

Non retenu

SELECTION Les projets préselectionnés sont examinés et evalués par le Comité de sélection qui désigne ceux à soutenir Selectionné

Non retenu

MISE EN PLACE Une convention de partenariat est ensuite mise en place entre les ONG dont le projet a été sélectionné et le Fonds SUIVI EVALUATION Le Fonds suit l'avancement des activités du projet, contrôle, mesure et évalue les résultats CAPITALISATION Tirer des enseignements et valoriser les innovations

SE ED FOUNDATION RAPPORT ANNUEL 201 2

5


L'ACTION DE SEED FOUNDATION L’action de SEED Foundation s’organise autour de quatre objectifs :

lutter contre l’exode rural : revaloriser les activités améliorer durablement la sécurité alimentaire locale : par un meilleur approvisionnement des marchés rurales afin de permettre aux populations, notamment les alimentaires locaux, à des prix accessibles pour tous ; créer des sources de revenus : grâce à la valorisation des produits agricoles locaux, favoriser, notamment auprès des femmes, le développement d’activités économiques et la mise en place d’un tissu entrepreneurial local, source de création de revenus et d’emplois ;

plus jeunes, de rester dans leurs villages, en dégageant des revenus suffisants de leurs activités ;

gérer durablement et préserver les ressources naturelles : grâce à la promotion de pratiques efficientes et durables, qui contribuent à la conservation de l’environnement et aux nécessaires efforts d’adaptation et d’atténuation du changement climatique.

CARTE DES PROJETS MALI 6 Vivre et travailler en Pays Dogon durable des producteurs 7 Accès au marché et aux services

NIGER aux groupements féminins 9 Appui pour nourrir les villes

SENEGAL de la production 10 Intensification rizicole en Casamance

11 10 Réinsertion professionnelle des jeunes 11

des rues grâce à la formation agricole

BURKINA FASO

6 9 1 7 3 2 4

12

Réhabilitation et relance

1 de la production agricole

TOGO 12 Soutien de l'élevage familial

accès aux producteurs 2 Donner à des services innovants de la filière volailles 3 Développement locales à Boussé près de Ouagadougou

5

COTE D'IVOIRE

8

professionnelle 4 Formation agricole des jeunes

MADAGASCAR

5 Appui au développement de la rizipisciculture

MOZAMBIQUE d'une filière 8 Développement maraîchage agroécologique

66

SE ED FOUNDATION RAPPORT ANNUEL 201 2


L'ACTION DE SEED FOUNDATION

RENFORCER LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE ET MIEUX RÉPONDRE AUX BESOINS ALIMENTAIRES LOCAUX Manger à sa faim est encore une préoccupation majeure dans de nombreuses régions d’Afrique, notamment en milieu rural. Les populations étant très dépendantes des activités agricoles et disposant de peu de réserves, de mauvaises récoltes entraînent immédiatement des problèmes de malnutrition. Afin d’aider les familles paysannes à faire face à cette insécurité alimentaire chronique, SEED Foundation les accompagne dans le développement et la diversification de leurs activités. Elles améliorent ainsi leur alimentation et contribuent à un meilleur approvisionnement des marchés alimentaires locaux, à des prix accessibles à tous.

ZOOM PROJET : Développer l'élevage familial contre la faim et la pauvreté au Togo

élevages et pourront profiter de manière durable des bienfaits alimentaires et économiques de ces derniers.

Dans le sud du Togo, la majorité des familles rurales vivent de l’agriculture et du petit élevage. Cependant, la production des cultures et des élevages reste faible et fortement soumise aux aléas climatiques. Le manque de moyens techniques et financiers les empêche bien souvent de développer une activité suffisante pour couvrir leurs besoins vitaux.

Ces élevages procurent aux familles une source durable d’alimentation qui pallie aux carences alimentaires des enfants et des adultes et améliore ainsi leur santé. De plus, les produits fermiers tirés des élevages constituent également une source de revenus. Les familles disposent ainsi d’économies pour faire face aux frais scolaires et aux soins médicaux, et accèdent à des conditions de vie plus décentes. De plus, dans un contexte de hausse du prix des intrants et de perte de fertilité des sols, les sousproduits des élevages (fumier) représentent une opportunité importante de fertilisation organique.

Soutenir le développement de l'élevage familial

Ce projet vise à permettre à familles rurales de mettre en place des élevages ruraux afin de mieux se nourrir et de disposer de nouveaux revenus. Loin de se limiter au don d’animaux, il apporte un suivi complet aux familles afin de faire de leurs élevages non seulement une source d’alimentation, mais aussi une activité lucrative durable. Ainsi, elles sont d’abord formées techniquement à la conduite d’élevage puis guidées pour l’aménagement de bâtiments adaptés. Une fois les animaux reçus (généralement des poules, des chèvres ou des moutons), chaque famille est accompagnée dans la durée et bénéficie d’un suivi zootechnique et sanitaire. Les bénéficiaires sont également encouragés à développer la commercialisation des produits dérivés de leur élevage (œufs, lait, viande,…). Ainsi, les familles bénéficiaires deviendront vraiment autonomes dans la gestion de leurs 64

« Donnez à un homme un poisson et vous le nourrirez pour un jour, apprenez-lui à pêcher et il se nourrira toute sa vie ».

Une nouvelle source d'alimentation et de revenus

FOCUS : Des élevages qui alimentent la solidarité locale

Ce projet est basé sur le principe original de microcrédit en animaux " Qui reçoit … donne ". Ainsi, pour chaque animal reçu, les familles s’engagent à donner un animal né de l’élevage à une autre famille. Ce principe responsabilise les bénéficiaires, crée un effet multiplicateur, favorise la solidarité entre les familles et permet à la communauté entière de bénéficier de cette aide. Faustin Womewor habite le village de Blifou. Grâce au " Qui reçoit… donne ", il a reçu 5 agoutis (rongeurs appréciés pour leur viande), transmis par un éleveur du village de Lavié qui a bénéficié d'un don d'animaux aupravant. Pour lui, il est naturel et important que la remise d’animaux démarrée par le projet se poursuive entre les éleveurs : « Ici, au Togo, nous sommes habitués à nous entraider. Au moment des pics de travaux dans les champs, nous nous prêtons main forte. Il est aussi habituel d’aider une famille d’éleveurs dont les animaux meurent ».

Et puis, il explique que, même si la formation donnée par le projet est indispensable, « l’éleveur chez qui nous récupérons nos animaux a un pas d’avance sur nous, alors on bénéficie de ses conseils technique s . »

Partenaires opérationnels : ESF, ESF Togo, Gardegi Population bénéficiaire : 64 familles soit 384 personnes Durée : 2 ans (en cours) Budget total : 59 736 (SF : 32%) Cofinancement : Api Restauration, Crédit Agricole Nord

SE ED FOUNDATION RAPPORT ANNUEL 201 2

7


L'ACTION DE SEED FOUNDATION

CRÉER DES SOURCES DE REVENUS, GRÂCE À LA VALORISATION DES PRODUITS AGRICOLES LOCAUX Pour faire face à la pauvreté en milieu rural, il est non seulement nécessaire d'accroître la production agricole, mais aussi d'améliorer et de diversifier les activités de transformation et de conservation et trouver des débouchés commerciaux rémunérateurs. C’est pourquoi SEED Foundation soutient des initiatives qui visent à mieux valoriser les produits agricoles locaux et à les relier aux marchés, notamment via des approches filières. En favorisant le développement d’activités économiques et la mise en place d’un tissu entrepreneurial, elles offrent un impact significatif en termes de création de revenus et d'emplois, en milieu rural comme urbain, tout en contribuant à la sécurité alimentaire locale.

ZOOM PROJET : Une structure innovante pour un meilleur accès au marché au Mali Dégradation de l’environnement, fluctuations du climat, variation des prix agricoles, accès au marché difficile, les petits producteurs maliens sont confrontés à de nombreux obstacles qui entravent leurs activités et menacent la sécurité alimentaire locale. Touchés de plein fouet par la crise du coton, ils doivent diversifier leur production pour trouver de nouvelles sources de revenus. La faiblesse des infrastructures de conservation, de transformation et de commercialisation limitent leurs possibilités de valoriser leur production et d’accéder aux marchés.

Des services pour aider les producteurs à diversifier et améliorer leurs activités

L’objectif du projet est d’aider des producteurs de la région de Sélingué, dans le sud du Mali, à diversifier leurs activités et à accroître leurs sources de revenu en produisant du soja, pour lequel il existe un marché sûr et durable. Le projet est basé sur un mécanisme innovant reposant sur la création d’une « ESOP » (Entreprise de Services aux Organisations de Producteurs), une entreprise de transformation et commercialisation qui a pour particularité d’associer les producteurs à sa gouvernance. En amont, elle offre aux producteurs des services pour améliorer leur production (approvisionnement en semences, formation, mise en relation avec des partenaires financiers, etc.). En aval, elle achète sur contrat la production de soja des producteurs, le transforme, en aliments destinés à l’alimentation humaine ou au bétail, et le commercialise.

TEMOIGNAGE

Lassine Doumbia, agriculteur à Sokondjan, commune de Tangadou « J’ai commencé la culture du soja il

y a seulement un an avec l’appui de l’ESOP de Sélingué. Ma motivation était surtout due à la facilité d’installation des parcelles de soja et au paiement à bonne date du soja par l’ESOP. En plus, le soja est une culture ne demandant pas d’apports d’engrais chimiques. L’argent perçu m’a permis de préparer la fête de tabaski*, de réparer ma charrue, de prendre en charge les frais scolaires des enfants (je suis père de 5 ans), le paiement des impôts et les autres frais de santé, tout en préservant mon stock de céréales pour les périodes difficiles de soudure . » * Appelation locale de l'Aïd el Kebir, une fête importante de l'Islam

permet aux producteurs de diversifier et sécuriser leurs sources de revenus. Plus largement, la création de l’ESOP et le développement progressif de ses activités permet une dynamisation de l'économie locale et la création d’emplois en zone rurale. SEED Foundation a souhaité apporter son soutien à ce projet innovant afin de contribuer, plus largement, à la validation de l'efficacité et de la viabilité de ce modèle ESOP, pour que ce type d’organisations puisse ensuite être essaimé et dupliqué ailleurs, au bénéfice du plus grand nombre possible de producteurs.

L'ESOP, un modèle efficace à promouvoir

Parce qu’elle valorise leur production et leur assure des débouchés commerciaux stables et rémunérateurs, l’ESOP

FOCUS : Crise au Mali

Si l’année 201 2 a été bonne sur le plan agricole au Mali, elle a surtout été marquée par une grave crise politique. Bien que la zone de Sélingué, dans le sud du pays, soit éloignée de la région occupée par les séparatistes, la crise a eu des répercussions sur l’ensemble du Mali et sur les pays voisins. En effet, de nombreux réfugiés ont quitté le nord Mali avec leurs troupeaux, ce qui a engendré de réelles tensions entre les populations réfugiées et les populations autochtones, surtout en début d’année, alors que les pâturages étaient rares. Ces tensions se sont cependant dissipées dès les premières pluies.

8

SE ED FOUNDATION RAPPORT ANNUEL 201 2

Partenaires opérationnels : CIDR, ICD Mali Population bénéficiaire : 450 exploitants agricoles et leurs familles (3 300 personnes) Durée : 2 ans (achevé) Budget total : 65 800 (SF : 38%) Cofinancement : AFD, Diakonia


L'ACTION DE SEED FOUNDATION

LUTTER CONTRE L'EXODE RURAL, EN REVALORISANT LES ACTIVITES RURALES Confrontés à une pauvreté endémique, de nombreux ruraux, notamment parmi les jeunes, quittent la campagne pour la ville. Mais leur rêve d’une vie meilleure ne se réalise que très rarement. En effet, contrairement aux apparences, ce n’est pas en ville mais dans les zones rurales que le potentiel d'emplois est le plus important. Pour lutter contre cet exode, il est urgent de revaloriser les activités rurales afin de permettre aux populations de rester dans leurs villages en dégageant un revenu suffisant de leurs activités. Faire de l’agriculture une activité rémunératrice et susceptible d’attirer les jeunes et de les maintenir en milieu rural est donc un enjeu majeur. C’est pourquoi SEED Foundation soutient la formation des jeunes, préalable indispensable pour élargir leurs opportunités professionnelles et améliorer leurs perspectives d’avenir au village.

ZOOM PROJET : Former des jeunes en Côte d'Ivoire pour leur donner un avenir meilleur La Côte d’Ivoire fait face à un inquiétant accroissement de la pauvreté dans les zones rurales qui, combiné à l’effondrement progressif de la productivité agricole et à la dévalorisation croissante des métiers ruraux, entraîne l’exode massif des jeunes. Sans formation scolaire, ils sont ainsi de plus en plus nombreux à migrer vers les villes en quête d'un avenir meilleur. Au lieu de cela, ils n’accèdent dans la plupart des cas qu’à des emplois précaires et mal rémunérés et font face à la misère.

Former les entrepreneurs ruraux de demain

C’est dans l'optique de soutenir la formation des jeunes ruraux que SEED Foundation s’est associé à ce projet visant à développer un réseau d’Ecoles Familiales Agricoles (EFA) en Côte d’Ivoire. Les EFA sont des centres de formation professionnelle qui s’adressent à des jeunes déscolarisés ayant entre et ans. Pendant trois ans, ils sont formés en alternance aux métiers de l’agriculture, de l’élevage, de l’artisanat rural, mais aussi de la gestion d’entreprise. La pédagogie d’alternance déployée dans les EFA comprend phases : observation de la réalité agricole, formation théorique en classe, mise en application dans l’exploitation familiale ou dans une entreprise locale. 1 3

20

3

De nouvelles perspectives professionnelles En

jeunes ont été accueillis dans les EFA, dont % de filles. L’EFA d’Assinzé, à laquelle le Fonds apporte particulièrement son soutien, a accueilli élèves et fait preuve d’un dynamisme et de résultats très encourageants. Grâce aux EFA, les jeunes élargissent leurs perspectives professionnelles en se formant à des métiers qui faciliteront leur insertion locale. Au terme de leur formation, ils ont toutes les clés en main pour trouver un emploi stable ou créer une petite entreprise agricole. 2 01 2 ,

550

40

36

Partenaires opérationnels : IECD, PEFACI Population bénéficiaire : 1 200 jeunes ruraux, 960 exploitants, 80 formateurs Durée : 3 ans (en cours) Budget tota l : 700 000 (SF : 4%) Cofinancement : UE, AFD, Fondation Addax, Fondation Michelham

En diffusant dans les exploitations familiales les techniques apprises et en contribuant à la revalorisations des activités rurales ainsi qu'à la dynamisation de l’économie locale, la formation des jeunes dans les EFA a des effets multiplicateurs sur l’ensemble de la zone. INTERVIEW : Emmanuel Koffi Kouamé, ancien-élève à l’EFA d’Assinzé (201 0-201 2) Peux-tu nous expliquer pourquoi tu as décidé de rentrer à l’EFA ? J’ai choisi d’aller à l’EFA après la classe de CM2. Après mon échec au concours d’entrée en 6 ème , pour moi, je n’avais plus d’espoir de réussir dans la vie. Ma mère, ayant entendu parler des bienfaits de l’école familiale agricole, a fait la proposition à mon père, qui à son tour a donné son accord pour payer ma scolarité à l’EFA. Qu’est-ce que l’EFA t’a apporté ? Quand j'ai intégré cette école, j’ai vu que la formation était bonne, j’ai appris beaucoup de choses. Avant de rentrer à l’EFA, j’élevais des poulets de façon traditionnelle. Grâce à l’EFA, je peux élever mes poulets autrement, avec de meilleurs résultats. Dès ma première année, j’ai mis en place un jardin avec mon formateur qui m’a rapporté la somme de 25 000 francs (38 ). En deuxième année, j’ai décidé de voler de mes propres ailes en faisant seul successivement un champ de maïs, de tomate et de chou. Toutes mes activités m’ont rapporté 1 50 000 francs (228 ). Avec cette somme j’ai pu construire mon poulailler d’une capacité de 500 poulets de chair et je me suis acheté un vélo. Actuellement, je suis en train de produire du chou et de la tomate. Ces activités pourront me rapporter suffisemment pour me permettre d'acheter mes premiers poussins. Comment envisages-tu ton avenir ? Mon objectif est d’être un grand aviculteur. Après ma formation à l’EFA d’Assinzé, j’espère poursuivre mes études à l’IFERA* pour accroître mes connaissances et devenir un grand éleveur dans les années à venir au niveau de mon département. *IFERA : Institut de Formation en Entrepreneuriat Rural et Agricole,

SE ED FOUNDATION RAPPORT ANNUEL 201 2

9


L'ACTION DE SEED FOUNDATION

MIEUX GERER LES RESSOURCES NATURELLES POUR UNE AGRICULTURE DURABLE Désertification, érosion des sols, cycles de pluie aléatoires, sécheresses, inondations, les effets du changement climatique s’accentuent en Afrique. Combinés à la forte croissance démographique africaine, ces phénomènes exercent une pression considérable sur les écosystèmes et sur des ressources naturelles (eau, terres) déjà limitées. Les populations rurales africaines en sont les premières victimes et voient s’accroître les menaces pesant sur la production agricole et la disponibilité locale de denrées alimentaires : pertes de récolte et de bétail, diminution des rendements, dégradation des sols, etc. Pour SEED Foundation, il n’existe qu’une seule solution : promouvoir le développement et l’adoption par les populations locales de pratiques efficientes et durables, afin d’intensifier la production agricole tout en contribuant à la conservation de l’environnement et aux nécessaires efforts d’adaptation au changement climatique.

ZOOM PROJET : La rizipisciculture, une pratique durable pour lutter contre la malnutrition A Madagascar, les ménages ruraux, qui représentent % de la population, sont touchés par une forte malnutrition. Celle-ci se caractérise notamment par d’importantes carences en protéines dues à un accès réduit aux aliments d’origine animale, bien souvent inacessibles pour des populations qui sont extrêmement pauvres. Le poisson est, de loin, la protéine animale la plus consommmée à Madagascar car c’est la moins chère à produire et donc la plus abordable pour les familles. L’offre de poisson ne parvenant pas à satisfaire une demande en forte croissance, le développement de la pisciculture locale représente une véritable nécessité et opportunité. 80

Combiner la culture du riz et l'élevage de poissons

La région des hauts plateaux, dans le centre de l’île, compte hectares de rizières irriguées. Elle est jugée très favorable au développement de la rizipisciculture, pratique qui consiste à combiner la culture du riz et l’élevage de poissons dans les rizières. Elle représente une voie de diversification intéressante pour les exploitations familiales sans exercer de pression supplémentaire sur l’environnement. Le projet vise à aider riziculteurs de la région à développer, dans leurs rizières, une activité associée de pisciculture. Ils bénéficient de formations et d’un suiviconseil leur permettant d’acquérir des techniques d’élevage performantes et adaptées au milieu. 2 00 000

3 75

Des impacts positifs sur l'environnement

La pratique de la pisciculture permet aux riziculteurs de diversifier, sécuriser et augmenter durablement leurs revenus. Les derniers chiffres de la récolte font état d’une production annuelle totale de tonnes de carpes pour l’ensemble des paysans appuyés par l'action dans la région. Le projet contribue ainsi à améliorer la disponibilité locale en poisson, à des prix accessibles à tous, et à enrichir l’alimentation des populations locales en protéines animales. Par ailleurs, le développement de la rizipisciculture a également d'importants impacts sur l’environnement, tout en demandant très peu d’investissements. L’intégration riz-poisson permet en effet d’optimiser les ressources disponibles (terre, eau) et de restaurer la fertilité des sols tout en augmentant les rendements en riz de %. 2 01 2

4, 3

1 0

10

SE ED FOUNDATION RAPPORT ANNUEL 201 2

INTERVIEWS

Vola Ratiarivelo, technicienne formatrice : « La rizipisci-

culture consiste en l’introduction d’alevins dans les rizières pendant la culture du riz. C'est un véritable atout pour les paysans puisque, lors de la moisson, ils ont deux récoltes : le riz et le poisson. Les paysans dépensent peu puisqu’ils utilisent les résidus de la rizière pour l’alimentation de ces poissons. Donc ils n’achètent rien. Cela améliore la nutrition de la population, surtout sur le plan des protéines. »

Jean Paul Razafimanantsoa, dit « Ra Paoly », paysan rizipisciculteur, village de Marovano : « Il y a eu des

visites d’échanges avec d’autres collègues pisciculteurs venant d’autres endroits pour étudier la réalité vécue par chacun. On a tous constaté l’apport considérable de la rizpisciculture. Cela nous incite à continuer et à élargir nos activités, afin d’augmenter le revenu familial. »

Partenaires opérationnels : APDRA Pisciculture Paysanne, Coopérative FIFIMPAVA Population bénéficiaire : 375 (rizi)pisciculteurs et leurs familles (env. 2000 personnes) Durée : 3 ans (en cours) Budget total : 1 1 3 028 (SF : 22%) Cofinancement : AFD, INRA, Fondation Anber


L'ACTION DE SEED FOUNDATION

LES PROJETS DE SEED FOUNDATION 1 2 projets dans 8 pays d'Afrique BURKINA FASO 1 REHABILITATION ET RELANCE DE LA PRODUCTION AGRICOLE

Objectif : contribuer à la sécurité alimentaire des ménages en augmentant la production et productivité agricole (réhabilitation d'infrastructures, restauration du couvert végétal, renforcement des capacités) Porteur : SOS Sahel France Partenaire local : SOS Sahel Burkina Faso Bénéficiaires directs : 900 producteurs Durée : 1 an (achevé) Budget total : 82 441 (SEED Foundation : 30%) Cofinancement : UE

2 DONNER ACCÈS AUX PRODUCTEURS À DES SERVICES INNOVANTS

Objectif : accompagner des petits exploitants de la Gnagna tout au long du processus de production, de transformation et de commercialisation de leurs cultures, afin de développer leurs revenus, tout en utilisant des techniques efficaces et respectueuses de l’environnement. Porteur : SOS Sahel France Partenaire local : SOS Sahel Burkina Faso, Association FIIMBA Durée : 3 ans (en cours) Budget total : 41 2 222 (SF : 5%) Bénéficiaires finaux : les 307 000 habitants des 7 communes-cibles Cofinancement : AFD, Fondation JM. Bruneau, Institut Jardiland

3 DÉVELOPPEMENT DE LA FILIÈRE VOLAILLES LOCALES A BOUSSE PRES DE OUAGADOUGOU Objectif : créer une ESOP (Entreprise de services et organisations de producteurs), unité de production de poussins et de commercialisation de poulets qui assurera aux avicultrices un débouché régulier et rémunérateur tout en contribuant à la sécurité alimentaire locale. Porteur CIDR Partenaire loca l : APME2A Durée : 2 ans (à venir) Bénéficiaires : 80 femmes avicultrices Budget : 50 060 (SF : 40%) COTE D'IVOIRE 4 FORMATION PROFESSIONNELLE AGRICOLE DES JEUNES

Objectif : accompagner le développement des Ecoles Familiales Agricoles (EFA) pour former des jeunes ruraux descolarisés et leur permettre de se construire un avenir professionnel stable. Porteur : IECD Partenaire local : PEFACI Durée : 3 ans (en cours) Bénéficiaires en 201 2 : 550 jeunes ruraux, dont 36 à l'EFA d'Assinzé Budget total : 700 000 (SF : 4 %) Cofinancement : UE, AFD, Fondation Michelham, Fondation Addax

MADAGASCAR 5 APPUI AU DÉVELOPPEMENT DE LA RIZIPISCICULTURE

Objectif : aider des riziculteurs à développer une activité complémentaire de pisciculture afin de diversifier leur production, accroître leurs revenus et lutter contre la malnutrition. Porteur : APDRA Autres partenaires : INRA, Coopérative FIFIMPAVA Durée : 3 ans (en cours) Bénéficiaires directs : 375 riziculteurs Budget : 1 1 3 028 (SF : 22%) Cofinancement : AFD, Fondation Anber

MALI 6 VIVRE ET TRAVAILLER EN PAYS DOGON

Objectif : mise en place de jardins maraîchers afin d'améliorer l’équilibre alimentaire des familles, lutter contre la désertification et l’exode. Porteur : Fédération Ensemble Partenaire local : Ensemble Mali Durée : 2 ans (achevé) Budget total : 60 1 00 (SF : 33 %) Bénéficiaires directs : les 1 000 habitants du village de Dièye

7 ACCÈS DURABLE DES PRODUCTEURS AU MARCHÉ ET AUX SERVICES Objectif : création d’une ESOP (Entreprise de services et organisations de producteurs) permettant aux exploitants familiaux d’accéder à des services d’appui technique et commercial pour développer et diversifier leurs productions agricoles et améliorer ainsi leurs revenus. Porteur : CIDR Partenaire local : ICD Durée : 2 ans (achevé) Béficiaires directs : 450 exploitants agricoles Budget total : 65 800 (SF : 38 %) Cofinancement : AFD, Diakonia

MOZAMBIQUE

8 DÉVELOPPEMENT D'UNE FILIÈRE MARAÎCHAGE AGROÉCOLOGIQUE

Objectif : stimuler le développement d’une filière dite « légumes sains » à Maputo afin de contribuer à réduire la pauvreté chez les petits producteurs urbains, réduire les impacts négatifs sur l'environnement et améliorer la qualité des produits alimentaires vendus dans la ville. Porteur : ESSOR Partenaires locaux : Direction de l’agriculture ; Conseil municipal Bénéficiaires indirects : les 20 000 familles d'agriculteurs de Maputo Durée : 3 ans (à venir) Budget total : 1 69 1 99 (SF : 1 2%)

NIGER

9 APPUI AUX GROUPEMENTS FÉMININS POUR NOURRIR LES VILLES Objectif : appuyer des femmes afin qu’elles parviennent à mieux transformer les céréales locales et optimiser leurs circuits de distribution pour améliorer leurs revenus et contribuer à la sécurité alimentaire. Porteur : Afrique Verte Partenaire local : AcSSA Afrique Verte Niger Bénéficiaires directs : 1 50 femmes de 29 unités de transformation Durée : 2 ans (en cours) Budget total : 58 860 (SF : 41 %) Cofinancement : CCFD/AFD, FSP, Fondation Assistance Internationale SENEGAL 10 INTENSIFICATION DE LA PRODUCTION RIZICOLE EN CASAMANCE

Objectif : améliorer la sécurité alimentaire en augmentant les rendements rizicoles grâce au renforcement des compétences des producteurs et à la production et la diffusion de semences améliorées. Porteur : GRDR - cellule de Ziguinchor Partenaire local : CRCR Durée : 1 an (achevé) Bénéficiaires à long terme : 1 8 villages concernés, soit 26 500 personnes Budget : 77 1 46 (SF : 32%) Cofinancement : CFSI, Fondation Michelham

11 RÉINSERTION PROFESSIONNELLE DES JEUNES DES RUES GRÂCE À LA FORMATION AGRICOLE Objectif : former des jeunes en situation de rupture sociale à l'agriculture et favoriser leur installation en tant que producteurs indépendants. Porteur : GRAIN Drôme Ardèche Partenaire local : Village Pilote Bénéficiaires directs : 45 jeunes Durée : 3 ans (en cours) Budget total : 1 1 3 028 (SF : 22 %) TOGO 12 SOUTIEN DE L'ÉLEVAGE FAMILIAL

Objectif : aider des familles rurales à développer des élevages familiaux afin de leur permettre de mieux se nourrir et de disposer de nouveaux revenus pour améliorer leurs conditions de vie . Porteur : Elevages sans frontières Partenaires locaux : ESF Togo, GARDEGI Bénéficiaires à la fin du projet : 64 familles, soit environ 384 personnes Durée : 2 ans (en cours) Budget total : 59 736 (SF : 32 %) Cofinancement : Api Restauration, Crédit Agricole Nord de France, etc

SE ED FOUNDATION RAPPORT ANNUEL 201 2

11


TABLEAU DE BORD LES ACTEURS DE SEED FOUNDATION CONSEIL D'ADMINISTRATION Président Alain BARBIER, Directeur Général, Pierson Export Représentants des Membres « Entreprises » : Hussein BOURJI , Directeur Général, Le Comptoir d'Export Jean-Marc COBLENCE , Avocat Associé, Cabinet Coblence & Associés

Angelo D'ALESSIO , Administrateur, Centro Esportazioni Conservati s.r.l

Mahmoud EL HALABI , Directeur Général, Société Lana Jose Maria GANDIA PERALES , Administrateur, Vicente

Représentants des Membres « Particuliers » : Christian FONTAINE , Ancien Directeur Commercial Alida PIERSON , Administratrice Observateur : Marie Deléage , Responsable communication

Gandia Pla

Amadou NIAGADO , Directeur Gérant, Supermarket sarl Philippe SCHWAB , Responsable Departement Export, Interepco

Joëlle URBAND , Responsable Service Comptabilité,

et documentation, Cabinet Coblence & Associés

COMITE DE SELECTION

Collège des personnalités qualifiées Gabrielle CANNARELLA, Coordinatrice Conseil et

Pierson Export

Secrétaire Mathilde BOIS-DUBUC, Directrice, SEED Foundation Collèges des représentants des Membres Jean-Marc COBLENCE , Avocat Associé, Cabinet Coblence & Associés

Sonia TROYSIEN , Commerciale Export, Pierson Export Observateur : Marie Deléage , Responsable communication

Formation, IMS-Entreprendre pour la Cité Chantal MONVOIS , Directrice Générale, Fondation d'entreprise Vinci pour la Cité Vincent RIBIER, Chercheur et Expert en politique agricole et économie internationale, CIRAD Henri ROUILLE D'ORFEUIL, Ingénieur agronome et Docteur en économie appliquée

et documentation, Cabinet Coblence & Associés

NOS PAYS D'ACTION * Niger - 1 0% Côte d'Ivoire - 1 1 % Togo - 1 3% Mozambique - 1 5%

Madagascar - 9% Mali - 8% Sénégal - 6% Burkina Faso - 28% * En fonction des montants versés

12

SE ED FOUNDATION RAPPORT ANNUEL 201 2


TABLEAU DE BORD / ELEMENTS FINANCIERS

Emplois 201 2

Affectation des dons collectés

Missions Sociales

29 479

8 040

Versements à des organismes partenaires

29 479

8 040

Recherche de fonds

4 299

1 005

Frais d'appel à la générosité publique

2 1 70

1 005

Frais de recherche des autres fonds privés

2 1 29

0

Fonctionnement

9 891

1 005

Missions sociales à réaliser

58 500

Excédent

7 01 1

EMPLOIS DE L'EXERCICE

TOTAL

1 09 1 80

Ressources 201 2

Suivi des dons collectés

Dons collectés

1 0 050

1 0 050

Autres fonds privés

77 800

RESSOURCES DE L'EXERCICE

Autres produits

330

Reprise de fonds dédiés 1 0 050

21 000

TOTAL

1 09 1 80 55 1 1 4

EVALUATION DES CONTRIBUTIONS EN NATURE :

27% 54% 9% 4% 6%

EMPLOIS

9% 71 % 0.3% 1 9%

Versements à des partenaires Missions sociales à réaliser Fonctionnement Recherche de fonds Excédent

En , nous avons consacré au total % de nos ressources à nos missions sociales : - % s ous la forme de soutien financier de projets réalisés par des organismes français partenaires (incluant les frais de mise en œuvre et suivi de ces différents partenariats), - % pour les missions sociales à réaliser (voir ci-dessous). La recherche de fonds regroupe les frais d’appel à la générosité publique (frais liés à l’information des donateurs et à la recherche de nouveaux donateurs) et les frais de recherche d’autres fonds privés (frais liés à la recherche de mécénat). Le fonctionnement, qui inclut notamment les frais de communication institutionnelle, représente % des emplois. 2 01 2

81

27

54

1 0 050

RESSOURCES

Dons collectés Autres fonds privés Autres produits Reprise des fonds dédiés

Les autres Fonds privés, qui recouvrent les versements des Membres et les fonds collectés auprès des entreprises, représentent la part la plus importante de nos ressources. Le Fonds peut également compter sur les dons collectés auprès des particuliers. % des dons collectés ont été utilisés pendant l'exercice, principalement pour les missions sociales ( %), mais également pour la recherche de fonds ( %) et le fonctionnement ( %). Pour financer nos missions sociales, nous avons également utilisé euros de reprise de fonds dédiés (voir ci-dessous). 1 00

80

1 0

1 0

21

000

9

LES FONDS DÉDIÉS

SEED Foundation a fait le choix de s'engager sur des projets pluriannuels afin d’agir dans la durée. Ceci nous impose de réserver une part des ressources collectées en cours d'exercice pour financer les activités prévues les années à venir : il s'agit des « Missions sociales à réaliser ». Chaque année, une partie de ces fonds mis en réserve les années antérieures est utilisée pour financer les activités réalisées durant l'exercice : il s'agit de la « Reprise des fonds dédiés ».

CONTRIBUTIONS EN NATURE

Outre les ressources financières, SEED Foundation peut également compter sur des contributions en nature, qui se matérialisent principalement sous la forme de mise à disposition de personnes et la fourniture gratuite de prestations par des entreprises membres. En , les contributions volontaires en nature représentent soit % du total des ressources. 2 01 2

55 1 1 4

,

33.5

CERTIFICATION ET PUBLICATION DES COMPTES

Les comptes de l’exercice de SEED Foundation ont été certifiés par le Cabinet Guy Noël & Associés, Commissaire aux comptes, puis approuvés par le Conseil d'administration du Fonds lors de sa réunion du juin et publiés sur le portail du Journal Officiel www.journal-officiel.gouv. fr Le rapport financier est disponible sur le site internet du Fonds (www.seed-foundation.org) et sur simple demande. 2 01 2

1 1

2 01 3

2 01 2

TRANSPARENCE ET CONFIANCE

SEED Foundation est un Fonds de dotation d’intérêt général et, à ce titre, habilité à recevoir des dons et des legs. Outre la contribution de ses Membres, SEED Foundation dépend entièrement de la générosité des entreprises et des donateurs qui s’engagent à ses cotés ; il ne reçoit aucune subvention publique. Soucieux de valoriser chaque don reçu, le Fonds s'efforce d’optimiser son action au service des populations vulnérables d’Afrique. Il veille à tenir ses partenaires et donateurs régulièrement informés des activités menées et de l’utilisation des moyens financiers mobilisés. Il est soumis à de nombreux contrôles qui permettent de garantir, à tous ceux qui lui font confiance, la qualité de sa gestion et de la transparence de sa communication. Ses comptes sont contrôlés et certifiés chaque année par un commissaire aux comptes. De plus, le Fonds est susceptible d'être audité à tout moment par la Cour des Comptes. SE ED FOUNDATION RAPPORT ANNUEL 201 2

13


MOBILISER Les projets de SEED Foundation ne pourraient être menés à bien sans la contribution de l’ensemble de ses soutiens : membres, entreprises partenaires, donateurs, bénévoles. Grâce à leur confiance et à leur fidélité, nous pouvons chaque jour contribuer efficacement à la lutte contre la faim et la pauvreté en Afrique.

LES ENTREPRISES, DES PARTENAIRES ENGAGÉS La réussite des actions de SEED Foundation tient avant tout au soutien de nos Membres. Entreprises et particuliers, européens et africains, ils ont décidé de créer SEED Foundation en afin de s’allier pour agir efficacement contre la faim et la pauvreté en Afrique. Leur contribution annuelle est indispensable à la poursuite de notre mission et de nos actions. Informés régulièrement du développement des activités du Fonds, impliqués dans sa gestion, les Membres, leurs collaborarateurs et clients sont au cœur de notre action. Les entreprises Membres de SEED Foundation : CENTRO ESPORTAZIONI CONSERVATI - Italie COBLENCE & ASSOCIES - France INTEREPCO - France LANA - République du Congo LE COMPTOIR D’EXPORT - France/Angola PIERSON EXPORT - France SUPERMARKET - République du Congo VICENTE GANDIA PLA - Espagne 2 009

Depuis sa création, SEED Foundation est accompagné par de nombreuses entreprises partenaires qui s’engagent à nos côtés et soutiennent financièrement nos actions. a été l’occasion de consolider des partenariats avec des entreprises fidèles, comme SDV LI, qui nous soutient depuis plusieurs années. Par ailleurs, nous avons également noué des partenariats avec de nouvelles entreprises, comme par exemple Technisem ou La Boisson en Or, qui a mis en place une opération de produit partage sur son site de vente en ligne « Goldemotion », au profit de SEED Foundation. Nous tenons à remercier, entre autres, les entreprises : AIBC ARES / COGEMO BESSEY-SER BRUNEAU SNC EXCEL RICE LA BOISSON EN OR LEMAITRE SECURITE OVERSEAS PAPETERIES GAUBERT SARL GSIB SDV LI SECIB TECHNISEM 2 01 2

LES DONATEURS, UN SOUTIEN ESSENTIEL Les particuliers apportent également un soutien décisif aux actions de SEED Foundation. Nous souhaitons remercier chaleureusement les donateurs qui, en 201 2, ont continué à se mobiliser à nos côtés, selon leurs moyens, de manière régulière ou plus ponctuelle. SEED Foundation propose à ses donateurs de s'engager autrement, notamment via internet, en étant acteurs de collecte, par exemple à l’occasion d’évènement sportifs ou personnels (anniversaire, mariage, etc.). Ainsi, en Juin 201 2, 1 3 coureurs ont collecté plus de 5 300 euros au profit de SEED Foundation en participant à la Course des Héros, une course solidaire de 6km. Un grand merci aux Héros, aux donateurs et aux supporters qui se sont mobilisés à cette occasion ! Fort de ce succès, SEED Foundation participera de nouveau à cet évènement en 201 3 !

14

SE ED FOUNDATION RAPPORT ANNUEL 201 2


MOBILISER

TEMOIGNAGES SEED Foundation remercie l’ensemble de ses soutiens : membres, entreprises partenaires, donateurs, bénévoles. Voici une sélection de témoignages de quelques uns d’entre eux :

Philippe Schwab

Administrateur et donateur

« Les instants les plus

« Une grande importance est accordée au suivi et à l'évaluation des projets sur place et ce, jusqu’à la fin de leur réalisation »

forts sont les rencontres avec les bénéficiaires, où le résultat de notre participation non seulement se constate, mais se "vit". »

"

L’idée initiale des entreprises fondatrices de SEED Foundation m’a séduit par sa simplicité : " Nous travaillons en Afrique… Rendons lui un peu de ce qu’elle nous donne ! ", de même que la priorité donnée à la sécurité alimentaire. C’est donc très naturellement que j’ai souhaité participer à cette aventure, en devenant administrateur. Complément logique de la démarche, devenir donateur à titre personnel m'a semblé naturel. La première visite de projet est une étape très importante. Les instants les plus forts sont bien entendu les rencontres avec les bénéficiaires, où le résultat de l'action de SEED Foundation non seulement se constate, mais se "vit", à travers l’engagement et le dévouement des équipes locales des ONG et les témoignages des bénéficiaires, eux-mêmes très impliqués dans leur propre participation aux projets. Ce que j'ai pu constater sur le terrain, c'est que l’impact de l’action du Fonds est largement positif. Les meilleurs témoins en sont les bénéficiaires lorsqu’ils expliquent - et montrent - quelles améliorations les projets apportent à leurs conditions de travail et de vie. On sent à quel point les projets s’avèrent bénéfiques pour des pans entiers de populations autrement condamnées à la famine ou à un stérile exode.

"

Jean-Marc Coblence

Représentant de Coblence & Associés, entreprise Membre

« S'investir dans une cause qui allie sérieux et durabilité »

"

Florette Rengard

"

Bénévole

Actuellement étudiante, ma spécialisation vise l’étude des modèles agricoles et des stratégies de développement durable dans les pays en voie de développement. Mon engagement en tant que bénévole au sein du Fonds me permet de donner un véritable sens concret à ce que j’étudie à l’université. Ce qui m’a particulièrement touchée dans la démarche de SEED Foundation, c'est la proximité qu’a le Fonds avec les actions et les ONG présentes sur le terrain. En effet, une grande importance est accordée au suivi et à l'évaluation des projets sur place et ce, jusqu’à la fin de leur réalisation. Il me semble vraiment très important que SEED Foundation soit si impliqué sur le terrain.

"

Depuis plusieurs années, Coblence & Associés souhaitait adopter une conduite éthiquement responsable. C'est pourquoi lorsque nous avons entendu parler de SEED Foundation et de ses projets, cela nous a semblé un excellent moyen d'y parvenir tout en s'investissant dans une cause qui allie sérieux et durabilité. C’est bien sûr le défi auquel est confronté l’Afrique, auquel on ne peut rester insensible, qui nous a poussé à rejoindre le Fonds. Puis, nous avons trouvé dans l'action de SEED Foundation un engagement notamment en faveur des femmes qui correspondaient aux attentes et aux valeurs de notre cabinet. Enfin, la possibilité de participer au Comité de sélection des projets du Fonds a été un réel "plus" car nous ne voulions pas limiter notre engagement à un simple soutien financier mais réellement participer activement à la vie du Fonds.

"

NOS FANS SUR FACEBOOK

Voici quelques un de leurs commentaires : - "You may need a Lawyer once in your life. A Doctor once a year. But a Farmer, you need him three times a day."* - Charles B. - Il faut continuer vos efforts !! - Annick F. - Cultivons aujourd’hui pour les ventres de demain - Francine D. - L'initiative de SEED Foundation est noble et mérite d'ètre saluée - Amed O. www.facebook.com/pages/SEED-Foundation/1 3508507651 8520 * Vous aurez peut être besoin d’un avocat une fois dans votre vie, un médecin une fois dans l’année. Mais l’agriculteur vous est utile 3 fois par jour.

SE ED FOUNDATION RAPPORT ANNUEL 201 2

15


Membres Fondateurs et Associés de SEED Foundation :

NOTRE VISION

SEED FOUNDATION EN BREF

Un monde sans faim et sans pauvreté

NOTRE MISSION

Soutenir le développement d'activités agricoles durables en Afrique

NOS VALEURS

Solidarité, démarche particip ative, développement durable, innovation,

Rejoignez nous sur Facebook et YouTube !

SEED FOUNDATION

55 Boulevard bineau - 92 200 Neuilly sur Seine - France Tél : 00 33 (0)1 47 57 97 48 E- mail : contact@seed-foundation .org

www.seed-foundation.org

SEED Foundation remercie ses partenaires pour la documentation iconographique présente dans ce rapport

transparence SEED Foundation est un Fonds de dotation à but non lucratif créé en 2009 par des entreprises et des particuliers européens et africains. Il agit en faveur du développement agricole en Afrique afin d'améliorer la sécurité alimentaire et les conditions de vie des populations les plus vulnérables. SEED Foundation soutient 1 2 projets dans 8 pays en Afrique.

Rapport Annuel 2012  
Rapport Annuel 2012  
Advertisement