Page 1

Association ElefantAsia

2007

rapport annuel


RAPPORT MORAL

Siège de l’association

Adresse au Laos

ElefantAsia 22, rue de l’Arcade 75008 Paris info@elefantasia.org www.elefantasia.org

ElefantAsia c/o National Animal Health Centre Ban Khounta, Po Box 3804 Vientiane, RDP Laos Tel : +(856-21)252058 info@elefantasia.org

Programme de soins vétérinaires Melle. Nitthaphone Sivanthong Secrétaire Tel: +856-21-252-058

Dr. Hanh Choundara Assistant programme Mob: +856-20-241-10-63

Composition du bureau pour l’exercice 2007 Président Norin CHAI Responsable vétérinaire Muséum National d’Histoire Naturelle 57 rue Cuvier 75005 PARIS Tel dir. 01 40 79 48 99

M. Phouang Singnam Responsable de la clinique mobile

Volontaires au Laos Gilles MAURER Chargé des programmes Mob: +856-20-541-87-30 Email : gilles@elefantasia.org

Trésorier Michel ROSSE 10, rue des Nonnains d’Hyères 75004 Paris Secrétaire Violaine VUIBERT 14 Allée Pernette de Guillet 75019 Paris Mob: 06.11.05.21.58

Sébastien DUFFILLOT Chargé des programmes Mob: +856-20-502-53-26 Email : info@elefantasia.org

p2


RAPPORT

ANNUEL

2007-

ASSOCIATION

ELEFANTASIA

Le mot du Président ANIMAL PLANET ont par exemple produit des films documentaires et la presse internationale s’est faite l’écho des activités d’ElefantAsia et de la condition des derniers éléphants du Laos.

2007 a été une année essentielle pour l’association, en particulier en ce qui concerne le programme vétérinaire au Laos qui avait été inauguré en octobre 2006. Celuici bat son plein avec l’ouverture d’un bureau dans la province de Sayaboury, le recrutement d’un responsable - M. Pouang Singnam - à Sayaboury et la remise officielle de la “clinique mobile des éléphants” au département de l’élevage de la province. Le programme vétérinaire pour les éléphants domestiques est piloté depuis le Centre National de Santé Animale (CNSA, Ministère de l’Agriculture et des Forêts). En 2007, l’Unité mobile vétérinaire a pu effectuer 6 missions sur le terrain et ainsi initié le programme de recensement des éléphants de la province. L’équipe a également pu apporter des soins aux éléphants et former les cornacs aux gestes sanitaires élémentaires. Plusieurs experts nous ont accompagné lors de ces déplacement auprès des éléphants, tels Richard C. Lair, Bjarne Clausen, Sittidet Mahasawangkul ou encore Delphine Verrier de l’université de Melbourne détachée par le professeur Roger V. Short. Enfin, deux étudiants vétérinaires, Florence Labatut et François Jacquet, de l’école vétérinaire de Maison Alfort sont venus prêter main forte à notre équipe pour une mission de 2 mois de janvier à février tandis que deux vétérinaires français, Fanny Cohen et Christophe Bonnefont, sont venus rejoindre la clinique mobile des éléphants en novembre, pour une mission de 6 mois. Par ailleurs, j’ai pu me rendre du 25 au 30 juin auprès de nos équipes pour une mission à Hongsa, dans le nord de la province de Sayaboury, pour y évaluer les conditions dans lesquelles se déroule le programme.

Rappelons que l’objectif général du programme est de développer les conditions d’une cohabitation durable entre l’homme et l’éléphant d’Asie en proposant aux populations laotiennes des solutions alternatives pour valoriser ce patrimoine naturel et culturel menacé. Ainsi, ElefantAsia s’attache à sensibiliser les communautés rurales vivant dans les zones de peuplement d’éléphants sauvages et le grand public aux enjeux et aux bénéfices écologiques, sociaux et économiques liés à la conservation de l’éléphant et de son habitat. L’association s’efforce également d’améliorer l’état sanitaire des éléphants domestiques du Laos. Elle apporte en outre son soutien aux familles de cornacs en sécurisant et en développant leurs revenus. ElefantAsia soutien le développement d’activités économiques alternatives à l’emploi des éléphants dans l’industrie du bois.

L’année 2007 fut riche en réalisations et le nombre d’éléphants enregistrés ou traités nous conforte dans l’idée que la fourniture de soins vétérinaires et l’organisation de formations sont une priorité pour améliorer la santé des animaux, et donc sécuriser les revenus des cornacs et de leurs familles. De plus, pour avoir rencontré un grand nombre de cornacs et de propriétaires d’éléphants, et à la vue des dernières statistiques produites par l’association, Au cours de l’année, 5 vétérinaires Lao ( du CNSA et de il faut mettre un programme de reproduction en place la province de Sayaboury) ont également suivi un stage au plus vite car les chiffres sont alarmants (2 naissances de 12 jours de formation au Thai Elephant Conservation pour 10 décès chaque année). Center. La traduction et l’adaptation du manuel de soins vétérinaires destiné aux cornacs est terminée et les En bref, cette seconde année au Laos a été mise à profit pour produire et distribuer le matériel pédagogique illustrations sont produites. utilisé dans le cadre de notre campagne de sensibilisation, En 2007, le programme d’éducation à l’environnement d’une part; d’autre part, le programme vétérinaire lancé l’année précédente touche à sa fin avec la réalisation s’est professionnalisé grâce au soutien de nombreux des objectifs mentionnés dans l’accord de partenariat partenaires et à l’expérience acquise sur le terrain. signé avec l’Institut de Recherche sur la Culture. Poursuivons l’effort ! Cette année a aussi été marquée par l’organisation du premier “Festival de l’éléphant” du Laos qui a rassemblé près de 10.000 visiteurs à Hongsa pour 2 jours de festivités et d’activités consacrées à l’éléphant. La forte visibilité médiatique dont l’événement et l’association ont pu bénéficier sont également à ajouter à la liste des réalisations de l’année. Les chaînes ARTE ou Norin Chai, Président p3


RAPPORT MORAL

I. Education à l’Environnement

1.3 Le festival de l’éléphant La première édition du festival de l’éléphant s’est tenue dans le village de Viengkeo, district de Hongsa, province de Sayaboury, les 17 et 18 février 2007. 46 éléphants provenant tous du district de Hongsa ont défilé en une longue procession et ont participé à une série d’activités culturelles pendant les deux jours du festival. Ce fut le plus grand rassemblement d’éléphants domestiques au Laos depuis plus de trente ans. Le Festival de l’éléphant a été organisé par la province de Sayaboury, l’Institut de Recherche sur la Culture et ElefantAsia. Le premier jour, près de 10.000 visiteurs étaient présents sur le site du festival d’après les autorités. Le Festival de l’Eléphant sera reconduit en 2008 à la demande de celles-ci. Le festival a été financé par la province de Sayaboury, le district de Hongsa, ElefantAsia et une trentaine de sponsors issus du secteur privé. Le village de Viengkeo a également apporté sa contribution à l’organisation du Festival en réparant les clôtures du village et en nettoyant le site avant et après le festival. Le coût total de l’opération s’est élevé à 48 300 USD La province de Sayaboury et le district de Hongsa ont contribué financièrement à hauteur de 10 000 USD. Notons toutefois que les fonctionnaires du district (le comité d’organisation comprenait soixante personnes) ainsi que les policiers et militaires qui ont assuré la sécurité n’ont pas perçu de rémunération. Le montant total des contribution en numéraire des différents sponsors s’est élevé à 17 700 USD. Le rapport complet du festival est disponible sur

Objectif : sensibiliser les communautés rurales vivant dans les zones de peuplement d’éléphants sauvages et le grand public aux enjeux et aux bénéfices écologiques, sociaux et économiques liés à la conservation de l’éléphant et de son habitat.

1.1 La campagne nationale de sensibilisation Le programme de sensibilisation est finalisé à l’exception de la composante radiophonique qui devrait être terminée courant 2008. Au cours de l’année 2007, la couverture médiatique a été particulièrement importante (TV, radio, internet, presse). La première édition du Festival de l’Eléphant a largement contribué à sensibiliser le public et les décideurs aux enjeux de la sauvegarde de l’éléphant dans les médias nationaux et internationaux. Les résultats obtenus sont encourageants même s’il est difficile de mesurer l’impact réel des publications (livrets pour les scolaires et affiches éducatives) sur les pratiques environnementales des villageois. Seule une étude d’impact complète permettrait de mesurer les effets de la campagne. Si l’on s’en tient aux discours officiels des autorités laotiennes en faveur de la protection de l’éléphant, on peut dire que l’action d’ElefantAsia a porté ses fruits. Cependant, reste à voir quelles actions les décideurs entreprendront en faveur de l’animal et de son http://www.elefantasia. habitat... org/docs/mydwnld/ RAPPORT_FESTIVAL.pdf

1.2 Adaptation en lao et diffusion nationale du film documentaire «Caravan Xang». Voir aussi le site du festival La version lao du film documentaire d’ElefantAsia a été www.elefantasia.org/ diffusée tous les lundis du 29 janvier au 12 mars 2007 à docs/festival 10h50 le matin et à 22h00 le soir, soit 14 passages. p4


RAPPORT

1.4 Série radiophonique Un expert en production radiophonique a été recruté pour l’écriture du scénario d’une dizaine d’épisodes d’une série radio dédiée à l’éléphant et sa conservation au Laos. Cependant, les prix proposés par les studios d’enregistrement locaux étant rédhibitoires, le projet n’est toujours pas abouti. Nous poursuivons les négociations en espérant que cette dernière composante de la campagne d’information d’ElefantAsia puisse voir le jour courant 2008.

ANNUEL

2007-

ASSOCIATION

ELEFANTASIA

Room to Read”, “Big Brother Mouse” et l’ONG “Wildlife Conservation Society”). Le livret devrait être achevé d’imprimer début 2008. Une version électronique sera prochainement mise en ligne sur le site de l’association.

1.7 Réalisation de 3 affiches pédagogiques Les trois affiches de 40 x 60 cm (biologie, culture, habitat) ont été imprimées à 1000 exemplaires chacune et sont en cours de distribution auprès des populations cible (les écoles et villages situés dans ou à proximité des réserves naturelles et des zones de peuplement d’éléphants sauvages). 1.5 Atelier de sensibilisation des journalistes laotiens Les organisations WCS et WWF ont par ailleurs reçu une Le 13 novembre 2007, ElefantAsia a organisé un séminaire centaine d’exemplaires chacune afin de les distribuer dans leurs zones d’activité (la province de Khammouane pour d’information à l’attention des journalistes lao. Ces derniers, convoqués par l’Association des Journalistes WCS et les provinces de Champassak, Attopeu et Sékong Lao, sont venus en nombre rencontrer l’équipe pour WWF). ElefantAsia d’ElefantAsia dans les locaux de l’AJL. Près de quarante se chargera de distribuer l journalistes issus de tous les médias lao (TV, Radio, Presse) affiches à Sayaboury et dan étaient présents. La conférence sur le thème “Conservation le reste du pays. de l’éléphant au Laos : Protéger un patrimoine naturel et culturel national” a été suivie par un débat. De nombreuses questions ont été abordées et un “kit presse” en lao a été fourni a chaque participant. Ce “kit” contenait des images libres de droits, des brochures d’information sur l’éléphant et les actions entreprises par l’association, une vingtaine de pages photocopiées (en lao et en anglais) sur de nombreux aspects de l’éléphant (biologie, conservation, histoire et culture, cartes...) Ce matériel doit servir de base documentaire aux journalistes désireux de produire articles et communiqués dans les médias. Cette action a aussitôt été suivie d’effets et on ne compte plus le nombre d’articles parus sur le sujet dans la presse locale ! 1.6 Livret pédagogique pour les scolaires Le livret “Xang Peuan Keo” (l’éléphant, l’ami de Kèo) a été réalisé en novembre 2007. Nous sommes actuellement en train de le tester auprès de nos partenaires (les associations “a p5


RAPPORT MORAL

II. Programme de Soins Vétérinaires

Objectif : Améliorer l’état sanitaire des éléphants domestiques de Sayaboury afin de sécuriser et développer les revenus des familles de cornacs

L’approvisionnement en médicaments est inopérant (à l’exception des médicaments fournis lors des missions de l’unité mobile vétérinaire). Les moyens techniques et humains au niveau des services vétérinaires de la province et des districts sont largement insuffisants, en particulier 2.1 Introduction en terme de formation, de ressources financières, de Le programme de soins vétérinaires et de gestion du cheptel médicaments et de matériel médical. d’éléphants domestiques de la province de Sayaboury Les résultats obtenus par l’unité mobile vétérinaires mené par ElefantAsia a débuté en octobre 2006. sont encourageants. En effet les cornacs sont fortement Il a permis de mettre en place les activités suivantes : demandeurs de conseils et des formations dispensées sur - Recensement et enregistrement des éléphants domesle terrain par l’équipe vétérinaire d’ElefantAsia. tiques de la province; - Formations vétérinaires; - Mise en place d’une unité mobile vétérinaire; - Formation des cornacs aux soins vétérinaires de base. 2.2 Situation sanitaire Les nombreuses missions effectuées sur le terrain par l’unité mobile vétérinaire (6 en 2007) ont permis d’établir un bilan détaillé de la situation sanitaire des éléphants domestiques. Leur état sanitaire général est satisfaisant : 45% des pathologies rapportées sont liées au travail : abcès, calles dues aux chaînes de travail, boitements, abattement, etc. Un nombre important d’éléphants souffre également de parasites digestifs et de diarrhées (27%). Cependant peu de traitements sont effectués. La plupart des soins sont réalisés par les cornacs eux mêmes, sans respect de la posologie. Les services vétérinaires sont généralement inefficaces.

Cependant l’unité mobile n’a pas encore couvert l’ensemble des districts de la province de Sayaboury. Ces délais sont dus aux lenteurs administratives initiales. D’autre part les besoins en formation des vétérinaires étaient importants et les formations dispensées en Thaïlande se sont tenues de janvier à juin 2007.

p6


RAPPORT

p7

ANNUEL

2007-

ASSOCIATION

ELEFANTASIA


RAPPORT MORAL

2.3 Situation démographique Les missions de l’unité mobile ont également permis d’initier une campagne d’enregistrement des éléphants domestiques. Sur la base des informations collectées, l’association ElefantAsia et le département de l’élevage ont pu établir une pyramide des âges des éléphants du Laos. Les chiffres sont alarmants (2006) - Nombre total d’éléphants....................560 domestiques au Laos

Enfin les conditions d’accès sont particulièrement difficiles. Les éléphants domestiques travaillent généralement en forêt sur des chantiers d’exploitation de bois sans routes carrossables. La couverture de l’ensemble des éléphants de la province devrait être atteinte en mai 2008. Des ajustements sont nécessaires pour renforcer les capacités de l’unité mobile vétérinaire. En particulier il convient d’embaucher un(e) assistant(e) afin de seconder le vétérinaire de l’unité. Rappelons que l’unité mobile a pour objectif de fournir des soins, d’enregistrer les éléphants domestiques et de former les cornacs aux soins et gestes élémentaires. Cet(te) assistant(e) devra suivre une formation à l’Hôpital des Eléphants de Lampang – Thaïlande. Enfin, deux volontaires vétérinaires français ont rejoint l’équipe pour une mission de 6 mois (de décembre 2007 à mai 2008) pour renforcer les capacités de l’équipe vétérinaire (asepsie, sédation, parasitologie en particulier), et mettre en place un système de suivi médical des éléphants et de gestion des stocks de médicaments.

- Nombre de femelles..............................46 de moins de 20 ans - Nombre d’éléphants dans...................448 la province de Sayaboury (75% de la population nationale) - Nombre de morts recensées....................5 dans la province de Sayaboury en 2006 - Nombre de naissances dans....................2 la province de Sayaboury en 2006 Principales causes du déclin de la population domestique: - Peu ou pas de captures d’éléphants sauvages, contrairement au passé - Augmentation de l’âge moyen (32 ans) - Un taux de reproduction extrêmement bas - Le très faible nombre de femelles de moins de 20 ans - La vente ou location (probable mais non documentée) d’éléphants à des pays étrangers

p8


RAPPORT

L’avenir des éléphants domestiques du Laos repose donc sur 46 femelles de moins de 20 ans. Le taux de fécondité actuel (0,05) conduira inéluctablement à l’extinction de la population des éléphants domestiques si la tendance se confirme. Il est urgent d’entreprendre une campagne nationale d’incitation à la reproduction afin de maintenir la population d’éléphants autour d’une centaine d’individus. Si le Laos veut conserver des éléphants domestiques à l’avenir, en particulier pour répondre aux besoins de l’industrie touristique, le nombre de naissances annuel doit croître sensiblement.

ANNUEL

2007-

ASSOCIATION

ELEFANTASIA

L’enregistrement systématique des éléphants domestiques lao mis en place par ElefantAsia permettra un meilleur contrôle des exportations illégales. Il convient toutefois d’informer et de former les autorités compétentes des districts (douaniers, gardes forestiers, fonctionnaires du département de l’élevage) afin de faire respecter la loi. 2.4 Les missions entreprises en 2007 L’unité mobile effectue une à deux missions par mois. En 2007, des personnalités du monde de la conservation de l’éléphant ont pu venir se rendre compte in situ de nos actions et l’expérience théorique acquise par notre équipe vétérinaire lors des formations initiées en février à l’Hôpital des Eléphants du Centre Thaïlandais de Conservation de l’Eléphant (TECC) a été renforcée par une année de pratique auprès de dizaines d’éléphants de la province de Sayaboury. Ainsi cinq vétérinaires du CNSA se sont rendu à Lampang (province de Chiang Mai, Thaïlande) pour une formation de 12 jours au TECC alliant pratique et théorie.

En conclusion, les derniers éléphants du Laos nécessitent des mesures de protection immédiates (application de la loi sur l’interdiction de l’exportation d’éléphants – CITES) et doivent participer à un programme national de reproduction dans les plus brefs délais. La pyramide des âges indique clairement un déficit d’une vingtaine de femelles dans la classe d’âge 11-20 ans. Ces éléphants ont été vendus (officiellement, ils ont été loués) à des zoos sud-coréens en 2002 et 2004. En 2004, le Laos a ratifié la CITES (Convention on International Trade of Endangered Species) qui interdit l’exportation d’éléphants vers des pays tiers. Le lobbying effectué par ElefantAsia auprès des autorités lao a contribué à l’interdiction de nouvelles exportations/locations en 2007. Toutefois le trafic illégal continue avec la Thaïlande et probablement la Chine. Des éléphanteaux et des femelles sont vendus en Thaïlande pour être utilisés dans l’industrie touristique. Ils sont parfois échangés contre des mâles, recherchés au Laos car plus à même d’effectuer des travaux de force pour l’exploitation du bois.

En mai, nous avons eu la visite de Richard C. Lair, expert mondial de l’éléphant domestique asiatique et auteur de deux ouvrages de référence “Gone Astray: The Care and Management of the Asian Elephant in Domesticity) et “Giant on our Hands” (FAO RAP Publication 2002/30) Nous avons pu aborder de nombreux sujets relatifs à la conservation de l’éléphant au Laos avec le directeur du CNSA, le Dr. Boulom Douangngeun. Le thème de l’enregistrement des éléphants et de leur marquage (micropuçage, tatouage, base de données etc.) était au centre des discussions.

p9


RAPPORT MORAL

2.5 Manuel du cornac laotien Du 25 au30 juin, Norin Chai, La rédaction du manuel est terminée ainsi que les le président d’ElefantAsia, a illustrations (elles ont été produites par un artiste anglais effectué une mission au Laos. résidant à Luang Prabang, M. Paul Bloxham). Le manuel Nous sommes allés faire une visite est en cours de révision par le comité de rédaction créé au vétérinaire de routine à Hongsa, sein du Centre National de Santé Animale. dans le nord de la province de Sayaboury afin de lui présenter l’équipe de l’unité mobile vétérinaire et lui montrer les conditions dans lesquelles nous travaillons. En août, une mission de l’unité mobile vétérinaire a été organisée à Paklay, un des districts du Laos qui compte le plus d’éléphants de bât. Elle a été l’occasion de remettre officiellement l’unité mobile vétérinaire au département de l’élevage de la province de Sayaboury. Enfin, nous avons pu effectuer une mission dans le district de Thongmixay avec deux éminents spécialistes de l’éléphant : le professeur Bjarne Clausen (chirurgien vétérinaire qui siège à la Royal Society for the Prevention of Cruelty to Animals et à la World Society for the Protection of Animals) “inventeur” du concept de clinique mobile pour éléphants, et du Docteur Sittidet Mahasawangkul, directeur de la section vétérinaire du TECC. A noter également, l’octroi d’une bourse de 1 500 USD au programme vétérinaire de l’association par la société FORD dans le cadre des “Conservation and Environment Grant” 2007. Les rapports de toutes ces missions sont disponibles sur demande par email à : info@elefantasia.org p 10


RAPPORT

ANNUEL

2007-

ASSOCIATION

ELEFANTASIA

III. Alternatives Economiques et Sociales

Objectif : Développer des activités économiques alternatives au travail des éléphants dans l’industrie du bois afin de valoriser ce patrimoine naturel et culturel qu’est l’éléphant et de sécuriser les revenus des cornacs.

Notons que l’organisation de la seconde édition du festival sera financée par des contributions purement locales (sponsoring et organisations internationales présentes au Laos). ElefantAsia ne dispose pas de budget pour les prochaines éditions. Nous espérons que cette activité sera Le programme a permis de développer des activités autonome financièrement dès 2009. touristiques notamment par la mise en place de randonnées à dos d’éléphant et l’organisation du premier Festival de l’Eléphant en février 2007 à Hongsa, dans la province de Sayaboury. L’ensemble des acteurs et des participants au festival s’accordent à dire que cette première édition fut un succès : Près de 10 000 personnes (dont 700 à 1000 visiteurs occidentaux), de nombreux journalistes et plusieurs équipes de télévision ainsi que 46 éléphants ont participé à l’événement. Malgré l’éloignement géographique, l’événement fut également un succès économique pour le village d’accueil et le district de Hongsa. Le département du commerce du district a évalué les retombées financières directes du festival à 135 000 USD. Le Festival de l’Eléphant sera reconduit en 2008 à la demande des autorités locales et de l’administration nationale du tourisme et devrait devenir un événement incontournable du calendrier festif et culturel laotien. La couverture médiatique de la première édition, et probablement des suivantes, contribue largement à la promotion du Laos en tant que destination touristique. Le tourisme lié à l’éléphant ne peut qu’en bénéficier.

p 11


RAPPORT MORAL

IV. Bilan de l’année 2007 et perspectives pour 2008

Au cours de l’année 2007, l’association ElefantAsia a produit le matériel pédagogique de la campagne de sensibilisation initiée en 2006. Elle a également organisé le premier festival de l’éléphant qui a connu un succès populaire très important. De nombreuses retombées médiatiques ont permis de faire mieux connaître l’association et son projet (passages TV sur ARTE, TSR, Animal Planet, articles dans la presse, Libération...). Enfin, après plusieurs hésitations sur son emplacement définitif, les bases ont été posées pour la construction du Musée de l’éléphant, baptisé “la Maison de l’Eléphant” qui sera finalement installé à Luang Prabang. Ce centre de ressources dédié à l’éléphant contribuera au financement des coûts opérationnels de la clinique mobile en reversant une partie de son chiffre d’affaire au Fonds de Solidarité que l’association met en place avec les cornacs de la province de Sayaboury. Ce Fonds devrait par ailleurs recevoir une “quote-part” solidaire versée par les professionnels du tourisme qui utilisent des éléphants (camps touristiques, randonnées...) adhérant au programme. En 2008, les activités de l’association se concentreront sur l’organisation de la seconde édition du Festival, la poursuite du programme de soins vétérinaires et la mise en place d’un programme national de reproduction. Le Manuel du Cornac (financé par le FFEM et la Fondation 30 million d’Amis) et des ‘kits de premiers soins’ (financés par RSPCA) seront distribués aux cornacs lors des missions de la clinique mobile. La formation des cornacs et des vétérinaires des districts se poursuivra. Le recensement exhaustif des éléphants de la province nous a fourni des informations détaillées sur l’état de la population, les taux de natalité et de mortalité et confirme la situation démographique inquiétante dans laquelle se trouvent les éléphants domestiques du pays et la nécessité de lancer au plus vite un système d’incitation à la reproduction de ces derniers. Le programme recrutera un(e) vétérinaire ou un(e) agronome diplômé(e) pour assister le personnel de la clinique mobile et entamer les études socio-économiques en milieu rural, pré-requis nécessaire à la mise en place du

programme de reproduction. Elle apportera un soutien technique aux services vétérinaires locaux et complétera la formation des fonctionnaires lors des missions terrain de l’unité mobile. En 2008, une volontaire australienne rejoindra le programme pour une durée d’un an via le réseau “Australian Youth Ambassador for Development”. Responsable de la communication, elle remplacera Anaïs Rieu, stagiaire de l’Institut d’Etudes Politiques d’Aix qui a rejoint l’association en septembre 2007 pour 9 mois. Enfin l’association devra rechercher de nouveaux financements pour poursuivre son programme, les budgets alloués pour la période 2006-2008 arrivant à terme. Cette nouvelle phase devrait renforcer les actions entreprises depuis 2006, en particulier en ce qui concerne la formation des cornacs, le renforcement des capacités des fonctionnaires du département de l’élevage et le développement d’activités économiques telles que le tourisme. Afin d’atteindre l’objectif d’autonomie financière du programme, nous envisageons les actions suivantes :

p 12


RAPPORT

- Le développement de la coopération avec les professionnels du Tourisme Plusieurs sociétés de tourisme ont créé des camps proposant des promenades à dos d’éléphants. L’une d’elle a contribué au Fonds de solidarité en 2007 à hauteur de 3000 USD. Une entreprise de randonnées en éléphant s’est engagée à reverser 5% de son chiffre d’affaire au Fonds. Nous souhaitons mettre en place un système de soutien de ces sociétés au Fonds de Solidarité (unité mobile vétérinaire) ainsi que la mise en place d’une charte sur les conditions d’accueil et de soins fournis aux éléphants utilisés dans les camps.

ANNUEL

2007-

ASSOCIATION

ELEFANTASIA

- La refonte du site Internet www.elefantasia.org incluant un système de donation en ligne Le site Internet est ancien et ne donne pas une information actualisée ni conviviale du programme de conservation d’ElefantAsia. Or, les différentes campagnes médiatiques menées par ElefantAsia (dont un reportage de 25 minutes diffusé sur Arte et la TSR fin décembre 2007, un documentaire sur Animal Planet prévu en Janvier 2008, etc.) permettront d’augmenter la fréquentation des internautes sur le site. La mise en place d’un outil de donation en ligne devrait permettre de récolter des fonds auprès des internautes. En effet l’éléphant est un animal attachant et les donateurs potentiels sont nombreux. Le budget nécessaire à la refonte du site internet s’élève à 1 125 USD.

- Lancement de « La Maison de l’Eléphant » à Luang Prabang, principal site touristique du Laos. Ce petit musée de l’Eléphant offrira une information complète sur l’éléphant d’Asie, sa biologie, son rôle Nous pensons que ces 3 initiatives permettront d’assurer dans la culture nationale et régionale, les enjeux de l’autonomie financière de l’Unité Mobile Vétérinaire au sa conservation, ainsi qu’une sélection d’objets d’art terme du programme. et d’artisanat, des maquettes, le matériel du cornac, un squelette d’éléphant, etc. La Maison de l’Eléphant abritera également une boutique proposant aux visiteurs des cartes postales, films, T-shirts, objets d’artisanat etc. Le fruit des ventes de la boutique permettra d’alimenter le fonds de solidarité de l’unité mobile vétérinaire. Un terrain situé dans le centre de Luang Prabang nous a été proposé à titre gratuit pour réaliser cette Maison de l’Eléphant, petit musée en plein air. Le budget nécessaire à la mise en place de cette maison est restreint sachant que la création graphique des panneaux a déjà été réalisée et certains objets sont déjà disponibles.

p 13


RAPPORT FINANCIER

Rapport Financier 2007

Compte de résultat Produits Le total des produits s’élève à 90 187 € pour l’exercice 2007, dont 78 187 € correspondant aux produits courants. Le montant des produits courants est en augmentation de 45% en 2007 par rapport à l’exercice 2006. La part des subventions est devenue largement prépondérante, représentant 72% des produits. Le Fonds Français pour l’Environnement Mondial a versé la 2ème tranche de sa subvention (soit 25 000 €). Notons que l’organisation du premier Festival de l’éléphant a été possible grâce au soutien d’organisations internationales et d’entreprises basées au Laos (subvention des festivals : 14 970 €). Enfin le montant des subventions provenant de fondations ou d’organismes privés a représenté un produit de 24 965 €. Notons que la fondation américaine Elephants Umbrella Fund poursuit son soutien financier avec une dotation de plus de 15 000 € en 2007. D’autre part la mission de 6 mois de deux vétérinaires français (7 900 €) a été financée grâce au soutien de EDF, Bayer Santé et du laboratoire TVM.

14%

70 - Ventes produits finis, prestations de services

72%

74 - Subventions d’exploitation

1%

75 - Autres produits de gestion courante

0%

76 - Produits financiers

13%

87 - Contributions volontaires en nature

En second lieu, la vente de produits et prestations de services a permis de collecter 12 323 €, en nette augmentation par rapport à l’exercice 2006. Ce triplement des ventes provient principalement des ventes de marchandises pendant le premier festival de l’éléphant, soit 3 671 €. En particulier des T-shirts offerts par l’entreprise de confection Lao Euro Asia Garment ont été vendus aux festivaliers. D’autre part, les prestations de services s’élèvent à 7 412 €, dont l’assistance apportées aux chaînes de télévision Arte et Animal Planet pendant leurs tournages (3 832 €) et l’organisation de trois randonnées à dos d’éléphant. Enfin le montant des contributions volontaires en nature (bénévolat) est stable et évalué à 12 000 € correspondant aux 2 postes de stagiaires au Laos (vétérinaire et communication).

p 14


RAPPORT

ANNUEL

2007-

ASSOCIATION

ELEFANTASIA

Charges Le montant total des charges courantes s’élève à 91 549 €, en augmentation de 48% par rapport à l’exercice précédent. La quasi-totalité des charges a été dépensée au Laos où l’association mène ses activités de conservation de l’éléphant. Le développement de l’activité de l’association se traduit plutôt par l’augmentation de ses charges que de ses produits, ceux-ci étant parfois perçus en décalage par rapport à l’activité (versement en avance ou après finalisation du projet). L’année 2007 a donc été particulièrement active. Le poste Achat a connu une augmentation de 68% pour atteindre 6 233 €. Il s’agit là principalement de l’achat de médicaments pour le programme vétérinaire (2 082 €). Le compte Autres Charges Externes s’élève quant à lui à 27 650 € (+68%). En particulier, l’organisation du festival a induit des frais de mission et le paiement d’honoraires. La réalisation de la campagne de sensibilisation a également fait l’objet de concours externes (dessinateur, traducteurs, etc.).

7%

60 - Achats

30%

61/62 - Autres charges externes

1%

63 - Impôts et taxes

33%

64 - Charges de personnel

8%

65 - Autres charges de gestion courante

0%

66 - Charges financières

8%

68 - Dotation aux amortissements

13%

86 - Emploi contrib. volontaires en nature

Les charges de personnel s’élèvent à 30 380 €, en augmentation de 38%. En 2007, l’équipe salariée au Laos comprenait 2 volontaires internationaux, un coordinateur du programme, un vétérinaire, une secrétaire et un assistant pour l’organisation du festival. 2 vétérinaires français ont également effectué une mission qui a débuté en novembre. Le poste Autres Charges de Gestion Courante s’élève à 7 073 €, correspondant principalement au versement d’une subvention d’ElefantAsia au comité d’organisation du festival. Enfin, la dotation aux amortissements augmente de 54% à 6 916 €. Cette augmentation est due à l’amortissement de l’unité mobile vétérinaire (véhicule) ainsi que d’un éléphant Mae Dok, acheté grâce au concours de Elephants Umbrella Fund.

p 15


RAPPORT FINANCIER

Résultat L’activité 2007 a généré un déficit de 1 362 €. Il est couvert par le report à nouveau des exercices antérieurs. Le Bilan L’actif s’élève à 57 297 €. Les immobilisations corporelles ont largement augmenté suite à l’achat de l’unité mobile ainsi que d’un éléphant représentant un montant net de 21 541 €. D’autre part la troisième et dernière tranche de financement du FFEM est due à la fin 2007 et inscrite au bilan en créance à recevoir. Enfin les disponibilités s’élèvent à 24 142 €. Le passif est entièrement constitué par les fonds propres de l’association qui n’encourt aucune dette. ACTIF Brut

PASSIF Amort.

Net

ACTIF IMMOBILISE Immobilisations corporelles

FONDS PROPRES 36 267

14 726

21 541

ACTIF CIRCULANT Stocks et en-cours

1 615

58 659

Résultat de l’exercice

- 1 362

TOTAL (I)

57 297

1 615

Créances à recevoir

10 000

DETTES

24 142

Fournisseurs

VMP Disponibilités

Report à nouveau

Emprunts et dettes 24 142

Autres dettes Charges constatées d’avance

Produits constatés d’avance TOTAL (II)

TOTAL

62 023

14 726

57 297

TOTAL (I) + (II)

57 297

En résumé La situation financière de l’association est saine. Le deficit de 1 362 € constaté en 2007 marque un changement après plusieurs exercices ayant dégagé un excédent important. En effet l’activité s’est fortement développée cette année et les charges ont augmenté d’autant. En particulier, l’organisation du festival et surtout la conduite du programme vétérinaire ont mobilisé des ressources importantes (principalement des frais de mission, de personnel, de médicaments). Les produits ont également augmenté dans une moindre mesure de 31%. La part des subventions publiques et privées est toujours prépondérante, représentant 72% du total des produits, même si les ventes de marchandises (ventes pendant le festival principalement) et les prestations de services (logistique de tournage, randonnée en éléphant) permettent de maintenir des fonds propres (14% des produits). Parmi les subventions d’exploitation, le sponsoring local a permis de réunir plus de 14 000 € destinés exclusivement à l’organisation du festival. Le principal bailleur restant le Fonds Français pour l’Environnement mondial avec une contribution de 25 000 € en 2007. Ce léger déficit a donc été comblé par les fonds propres de l’association et celle-ci n’a aucune dette. Le montant des disponibilités reste important (24 142 €) représentant près de la moitié de ses fonds propres. Les subventions d’exploitation représentant la principale source de financement des activités de l’association, il convient d’être attentif et d’assurer l’avenir par la reconduction des partenariats actuels et la recherche de nouveaux soutiens. p 16


RAPPORT

ANNUEL

COMPTES DE CHARGES 2007

ASSOCIATION

ELEFANTASIA

COMPTES DE PRODUITS 2007

60 – Achats Achat de fournitures

2007-

70 -Ventes produits finis, prestations de services 780

Marchandises

4 852 7 472

Achat de médicaments

2 082

Prestations de Services

Achat de fournitures administratives

2 852

74 - Subventions d’exploitation

Achat de marchandises

312

État (Fonds Français pour l’Environnement Mondial) :

Variation de stock

207

Région(s) :

61 - Services extérieurs

25 000

Département(s) :

Locations

711

Organismes sociaux (à détailler) :

Assurances

286

Autres (précisez) :

Documentation, séminaires

358

Subvention fondations & organismes privés

24 965

Entretien et réparation

485

Subvention des festivals

14 970

62 - Autres services extérieurs Rémunérations intermédiaires et honoraires Foires et exposition

Subvention Etats (hors France) 7 269 552

75 - Autres produits de gestion courante Donations

457

Publications et imprimés

3 453

Cotisations des membres

250

Festival

1 052

Autres

Déplacements, missions et réceptions

8 065

Redevances et droits

Transport de biens et du personnel

4 249

76 - Produits financiers

Frais postaux et de télécommunication

313

Frais de publicité

643

Personnel extérieur à l’association Dons

222

77 - Produits exceptionnels

52 161

78 - Reprise sur amort. et provisions

63 - Impôts et taxes Impôts et Taxes sur Rémunérations Autres Impôts et taxes

1 141

64 - Charges de personnel Rémunérations du personnel Indemnités de mission Charges de sécurité sociale

5 338 20 907 4 135

Autres Charges de personnel (pharmacie) 65 - Autres charges de gestion courante Subventions versées par l’association

7 073

66 - Charges financières Service bancaire 67 - Charges exceptionnelles 68 - Dotation aux amortissements,

141 15 6 916

Provisions et engagements TOTAL DES CHARGES COURANTES

79 549

TOTAL DES PRODUITS COURANTS

86 - Emploi contrib. volontaires en nature

87 - Contributions volontaires en nature

Secours en nature

Bénévolat

Mise à dispo. gratuite des biens et prestations

Prestations en nature

78 187

12 000

Personnels bénévoles

12 000

Dons en nature

TOTAL DES CHARGES

91 549

TOTAL DES PRODUITS

90 187

EXCEDENT

- 1 362

TOTAL GENERAL

90 187

TOTAL GENERAL

90 187

p 17


Siège : 22, rue de l’Arcade, 75008 Paris Laos : National Animal Health Centre Ban Khounta Po Box 3804,Vientiane, RDP Laos info@elefantasia.org www.elefantasia.org

Rapport annuel 2007  

Rapport Annuel 2007

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you