Page 1


Dans ce projet, j’ai décidé de traiter la problématique de la dualité et de la fragmentation. La fragmentation est un thème très souvent abordé dans de nombreux domaines (philosophie, littérature...). Il pose la question de l’identité du fragment : simple déchet ou reste d’un tout ? De là m’est venue l’idée d’aborder cette notion et la sculpture m’est apparue comme le moyen le plus adapté : à partir d’un bloc, l’élimination de certains éléments contribue à l’objet final.

Ce choix m’a amené, par la même occasion, au thème de la vanité. Thème chargé de sens et notamment de celui de la dualité (« memento mori », souviens-toi que tu es mort, nous ne sommes vivant que pour mourir.) En revisitant le genre pictural de la nature morte, habituellement présenté sous la forme de peinture, mais ici d’une sculpture, l’objet a pour but de replacer le spectateur dans sa position de mortel et lui évoquer des notions de temporalité.


Il est ici question de la réappropriation d’un célèbre tableau du peintre Jérôme Bosch : La tentation de Saint-Antoine. Cette oeuvre témoigne d’une réelle volonté de la part de l’artiste de créer un univers fantasmagorique dans un but narratif. Je suis donc parti sur le principe de créer mon propre univers tout en l’intégrant dans un espace urbain que je me suis approprié et qui se trouve être en adéquation avec l’esprit qui se dégage de celui-ci (la rue s’appelant «Rue du Purgatoire»). Ceci dans un but de créer une histoire fictive dans une réalité urbaine, celle de ce quartier de la ville Après une recherche graphique, j’ai donc procédé à un traitement infographique puis à une projection. Les bandeaux se mélangent ainsi aux murs, ancrant les personnages dans l’architecture. L’installation In Situ évoque les réalisations de Ernest Pignon Ernest, alors que le traitement graphique et informatique s’inscrit dans un style propre à la bande dessinée qui pourrait rappeler l’esthétique de Moebius.


Mon projet s’axe autour de la relation omniprésente entre son, lumière et image, mais aussi autour de l’implication du corps, du geste et de la trace. Il s’agit d’une vidéo montrant tous ces éléments fonctionnant en synergie. Le visuel est une accumulation de lignes dessinées à l’aide de lumières guidées par ma main. À l’aide d’un traitement informatique, je suis en capacité de représenter tout le mouvement de la lumière sous la forme d’une ligne. Le projet se développe comme une peinture vivante, dont les larges aplats de couleurs et les lignes symétriques ne sont pas sans rappeler les peintres du color field painting et ceux du mouvement De Stijl (on peut notamment penser à Barnett Newman ou à Piet Mondrian). La bande-son que j’ai créée, quant à elle, se développe à partir d’une structure sérielle qui puise ses racines dans les compositions d’Érik Satie.


Dans ce projet j’ai décidé de mettre en avant mes principales influences artistiques. Ainsi, je me suis inspiré de l’esthétique du néoplasticisme, du constructivisme russe et du cubisme pour créer une confrontation entre le corps humain et une géométrie comparable à celle de l’architecture. En conséquence la représentation de l’être humain s’en trouve altérée, les muscles sont simplifiés, les articulations mécanisées. Mais cette nouvelle architecture n’est pas statique. Les différentes courbes créées à l’aide de découpes de cartons plumes créent une sensation de mouvement et de vie. Ce projet soulève donc des problématiques semblables à celles du mouvement De Stijl, mais aussi des thématiques plus contemporaines comme celle de la place du corps dans l’espace sensible et public.


Synopsis imposé : Dans une place publique une personne isolée se rend compte qu’elle est observée, alors qu’elle voit le temps s’écouler, elle se rend compte progressivement qu’elle ne pourra pas sortir de cette place.

Scénario : Sur une place de ville, le jour, le personnage principal arrive sur la terrasse d’un café (où quelques personnes sont déjà assises). Il s’assoit et demande un verre de sirop. En attendant son verre, il lit un journal et remarque des comportements anormaux chez les clients du café assis autour de lui. Après avoir bu son verre de sirop, il commence lui aussi à avoir des comportements étranges et se rend compte qu’il est observé par un homme. Il prend peur et tente de s’échapper de cette place en escaladant les murs. Il finit par se rasseoir à la terrasse du café et se mêle à toutes les autres personnes étranges autour de lui.

Court-métrage réalisé en référence à «La Jetée» de Chris Marker. Suite de l’épisode 1 réalisé par un autre élève de la CPES

Contraintes : - Filmer dans un espace limité : une cour de récréation. - Le film ne doit pas dépasser 2 min. - Réaliser un scénario, un découpage technique ainsi que 3 plans au sol.


Croquis préparatoires

Croquis préparatoires

Flyer réalisé pour une exposition des travaux de la CPES de Sartène à Ajaccio

Flyer réalisé à partir d’un visuel créé sous Photoshop


Logo animé réalisé pour la Classe Préparatoire aux Ecoles Supérieures d’Art de Sartène


Présentation : J’ai souvent hésité entre deux domaines lorsque j’envisageais mon projet professionnel à l’issue de mon baccalauréat scientifique : l’informatique ou l’art. C’est durant cette année en Classe Préparatoire aux Ecoles Supérieures d’Art et au contact de l’atelier d’infographie que mon choix s’est affirmé : mes deux centres d’intérêt n’étaient pas forcément en opposition. J’ai donc décidé de faire de ces deux préoccupations une nouvelle orientation. J’ai donc pu me sensibiliser au domaine du design graphique, de la composition, mais aussi à l’histoire de l’art. Ces différents éléments ont constitué un apport culturel qui m’a permis de découvrir des courants artistiques tels que l’art minimal, le hard edge, le néoplasticisme, le color field, ou le constructivisme russe . J’ai aussi été encouragé à développer mon univers musical au travers de cette formation en amenant cette partie de ma personnalité dans mes projets plastiques. Cette année m’a permis de mieux appréhender les différentes facettes de ma personnalité que mon nouveau projet professionnel a pour but de mettre en avant.

Pour voir d’autres de mes productions :

YouTube

Soundcloud


Profile for Sebastien Plu / Alma Studio graphique

Book Le Bras Nathan  

Book Le Bras Nathan  

Advertisement