Page 1


4-15

16-22

23-25

26-27

28-29

30-31

Arts Plastiques Projets

croquis d’observations

MODULE DE CREATION BIDIMENTIONELLE

ROMan photo

Infographie

photographie


Workshop LaCambre, Ecole national superieur des arts visuel de Bruxelles. Un travail en binome avec une étudiante de LaCambre, sur une Installation In Situ, répondant au thème imposé « polyphonie et paysage polymorphe ». Cette réalisation se compose de deux vitrines, l’une avec nos photographies accompagnées d’un poème, et l’autre contenant le son de voix entremêlées murmurant ce poème en plusieurs langues. Une voix plus forte, en arabe, déclamant ce même poème venait régulièrement recouvrir cet enregistrement, L’identité et la culture Corse sont au cœur de ce projet, et interroge autant la dimension collective que la dimension individuelle d’une identité culturelle.

4

Des façons d’être si nombreuses et contradictoires qu’on ne sait plus, en les lisant, son âge précis. Il aura la plus belle vue du village Le sacré est toujours plus ou moins ce dont on n’approche pas sans mourir Un écho qui relie dans le temps tous ses interprètes à une chaîne de mémoires. Sa sève animale circule, pulse et soignera les bleus de l’âme Regarde ce qu’il y a sous ses yeux Il touche aux forces écorchées

5


Heteroclyte Une idée de débordement qui s’est transformée en une accumulation créant un collage relief, des éléments indépendants lui forment un ensemble. Le motif répétitif de l’œil est important dans mon projet, il renvoie à la vision que l’autre à de nous.

6

7


EMPATHIE Comment se reflète-t-on en quelqu’un d’autre ? L’empathie désigne la reconnaissance et la compréhension des émotions d’un autre individu, on dit « se mettre à la place d’un autre » s’identifier à l’autre. Comment figurer l’intégration en soi des affects éprouvés par l’autre ? Ce travail sur le reflet et la transparence, la superposition d’image représente aussi l’identité double.

8

9


APOTROPAIQUE Comment effrayer l’effrayant ? le terme apotropaïque désigne la faculté à repousser les mauvais esprits. Ce travail est inspiré des croyances chamaniques et des maquillages tribaux. C’est le costume protecteur des chamans qui repousses les esprits de l’autre monde et les aide à communiquer. Je me suis penchée particulièrement sur la coiffe car c’est un accessoire important, très symbolique et présent dans toutes les cultures. Elles représentent souvent un animal ou un démon, signe d’hybridation. Cette parure impressionnante permet de distinguer le chaman, elle est unique et elle lui est propre toute sa vie.

10

11


PETRIFIER Une recherche sur les troubles du sommeils, qui ont mené à un projet sur le sommeil et la pétrification. L’absence de l’esprit et la présence du corps, le drap qui s’apparente au linceul, le lit comme un tombeau. La pétrification fait écho aux paralysies du sommeil, qui ont un rapport direct avec l’éveil et la peur, aux morts pétrifiés de Pompéi, dont la forme des corps est restée emprisonnée dans la cendre. La trace d’une main dans un drap pétrifié, l’empreinte d’un geste.

12

13


Maschera Mostra Un projet hommage à Jérôme Bosh en filliation avec son oeuvre le Jardin des Délices , dans une citation qui rappelle les masques de la comedia del Arte. Un masque grotesque de monstre qui interroge la notion de dualité et d’hybridation que représente l’objet en lui-même.

14

15


16

17


18

19


20

21


22

23


24

25


SYNOPSIS Sur une place publique, une personne isolée prend conscience, progressivement, qu’elle est observée. Alors qu ‘elle voit le temps s’écouler, elle se rend compte qu’elle ne pourra pas sortir de cette place.

Photo roman

26

27


28

29


30

31


zoe.ferrraioli@orange.fr 06 21 51 65 56

Profile for Sebastien Plu / Alma Studio graphique

Book inter  

Book inter  

Advertisement