{' '} {' '}
Limited time offer
SAVE % on your upgrade.

Page 1


REFLET

Voulant travailler un projet dans lequel mon corps serait mis en scène, j’ai eu l’idée d’un travail sur la fragmentation et le reflet : le principe étant de prendre en photo mon corps devant un miroir préalablement brisé puis reconstitué. Mon corps serait alors décomposé, fragmenté, multiplié. Mon choix a donc été de travailler le nu à travers différentes notions : le nu classique, le flou, le questionnement à propos du point de vu, tout cela dans le but de briser au maximum mon reflet. Ce travail peut-être rapproché de l’oeuvre de Kertsez, particulièrement de ses séries photographiques : Distorsion, dans lesquelles il plaçait ses modèles devant un miroir déformant, ainsi que le couple de photographe Blume, Hockney ou encore Bacon.


HYSTERIE


Voulant travailler sur le corps en mouvement, j’ai décidé de m’appuyer sur les notions de saturation, de corps et de délire. J’ai alors étudié le cas de l’hystérie, notamment grâce aux photos des hystériques, qui sont les patientes du Docteur Charcot. Mon idée a été de créer une installation, permettant de J’ai donc imaginé une vidéo sous forme de triptyque d’un ainsi qu’un son que j’ai créé dont le but est d’agresser mise en place de nuit, vidéo projetée sur un mur en très dant.

« saturer » les sens du spectateur. corps en délire, en « crise d’hystérie », l’ouïe du spectateur. L’installation est grand format de sorte d’écraser le regar-

Pour ce travail, j’ai décidé de m’inspirer des oeuvres de Pipiloti Rist, plus précisément sa performance : I’m not a girl who misses much pour l’idée du corps en mouvement, de l’épuisement du corps, de l’actionisme viennois dont le but est de « saturer les sens du spectateur » (Hermann Nitsch), d’Andy Warhol pour la saturation colorimétrique, et enfin John Coplan pour l’illustration du corps sous forme de triptyque.


IDENTITE Par la technique du Polaroïd : l’ombre portée créée par le flash, son petit format et son aspect momentané, j’ai voulu travailler sur l’identité : dans une série de photos, je tente de pousser le spectateur à un questionnement sur le genre du personnage photographié. Mon corps serait alors grimé, maquillé, costumé. Je pousserai alors le travail sur cette notion en découpant des photographies d’homme et de femme que je collerai entre elles. Il s’agira de photos d’identité pour garder une réalité et un aspect neutre dont le but sera de troubler le spectateur. Le travail d’Andy Wharol et sa série de Polaroids, Cindy Sherman, Rafael Goldchain, Marcel Duchamps, Avedon ou encore Journiac qui exécutent un travail sur le travestissement, ainsi que les découpages et collages de Paolo Gioli ou William Klein peuvent être rapprochés de ce projet.


RYTHME Pour ce projet, j’ai décidé par le biais de fil de fer de concevoir dix portraits d’identités différentes dont j’ai projeté l’ombre sur un mur que j’ai par la suite filmée. Avec un jeu de lumière, j’ai mis l’accent sur des parties graphiques que créaient l’ombre du portrait lui-même, ou sa superposition avec d’autres. J’ai ensuite effectué un montage, en travaillant sur la notion de rythme, qui sera en accord avec le son des sculptures musicales de Takis : des plans fixes, un mouvement lent etc. Ce travail peut-être mis en corrélation avec les oeuvres de Takis notamment ses sculptures musicales, les portraits de Calder et leur photograpie de Marc Vaux, Tinguely, Boltansky et son petit théâtre d’ombre, mais aussi Duchamp avec sa vidéo expérimentale : Anemic Cinéma.


REMAKE Mon projet plastique consistait à travailler sur le tableau de Jérôme Bosh, La tentation de Saint Antoine. J’ai alors voulu réaliser un travail sur la peinture en ayant comme référence la figuration narrative. J’ai par conséquent décomposé l’oeuvre de Bosh, et sélectionné des éléments que je voulais étudier. Naturellement, j’ai amené mon projet vers un polyptyque en travaillant le cadre et le hors cadre de sorte à travailler chaque élément préalablement sélectionné.


APOLLONIA

Disponible sur la chaîne youtube : prépa sartène


TAKIS

Disponible sur la chaîne youtube : prépa sartène


L’OMBRE photo roman en référence à La jetée de Chris Marker

vidéo disponible sur cpes-prepa.com


BETINA


PHOTOGRAPHIES


ESPACE URBAIN


CAAMANO Alexia alexia-caamano@orange.fr 06 33 46 84 08

Profile for Sebastien Plu / Alma Studio graphique

Book Alexia Caamano  

Book Alexia Caamano  

Advertisement