Issuu on Google+

Sans dessus dessous... :

Lettre d’Avril

“Au debut du siècle et à la fin du siècle dernier les pionier partaient en Amérique appelé par la soif de grands espaces de liberté, aujourd'hui le pionniers restent sédentaires et rêvent de grands espaces publicitaires...”

Autres Brèves et Faits D'hiver dans la cuisine d'été... Le mystère du lait reste entier L'œuf dit « Le Dur » Qui est déjà brouillé avec la justice Dans l'enquête sur la crème battue, A en effet déclaré : « J'avoue avoir mis une tarte à la crème Mais dans cette autre affaire Je suis blanc comme neige » Malgré tout il semblerait Que les carottes soient cuites Puisque la police a trouvé Des traces de jaune Sur la table de cuisson Ou le lait avait débordé... L'enquête continue...

Le printemps des poêtes, et des Autres aussi... Bonjour, Avec le printemps arrive le temps du renouveau, la nature en sommeil depuis plusieurs moi semble s'étirer avant de se reveiller pour de bon... Le printemps, c'est le temps aussi des naissances... Aussi, je suis heureux de vous présenter aujourd'hui une petite lettre sans prétention qui nous permmettra, de vous presenter de faire connaissance, et d'entrer dans mon univers... Ce mois ci 2 poêmes, l'un est un extrait de mon premier recueil “Rêves d'Aubes” paru en janvier 2010, et l'autre de mon troisième recueil “La grève des Maux” à paraître cette année... J'espère que vous prendrez plaisir à les lire et qu'ils vous donnerons envie de connaître la suite...

Cordialement Sebatien Lecoeur Poêtiquement Correct...

Contact : cela vous a plu ou déplu, vous avez des remarques, ou pas, comme moi vous parlez pour ne rien dire... Alors n'hésitez pas à me contacter... Email : lecoeur.sebastien@orange.fr Tel : 04 74 79 98 70 Port : 06 37 92 62 00 Blog : www.lecluddesnéfastes.over-blog.fr

Sebastien Lecoeur www.lelubdesnéfastes.over-blog.com


Faites Entrer Les Clones

Qui se nourrissent de la terre,

« extrait de « Rêves d’Aubes » paru en Janvier 2010

« Faites entrer les clones Le grand cirque du temps Est de retour ce soir Avec : - La grande course du temps qui passe Et la parade du temps qu’il faut Viendra ensuite le grand, L’unique dompteur du temps présent Vous pourrez aussi découvrir Le grand prestidigitateur Partir à la recherche du temps perdu Mais avant que ne vienne Le temps des regrets Mesdames et Messieurs, Applaudissez s’il vous plaît Les clones avec leurs nez rouges D’avoir trop bu leurs reflets Dans le miroir du temps qui s’efface Le temps d’un bonjour, le temps d’un au revoir Mesdames Messieurs Faites entrer les Clones » Mr Vallini

Protégeant mille trésors enfouies au plus profond de moi-même… Ils sont venus ce matin, Voir à quoi je ressemblais, Ils sont venus ce matin, Me mesurer prendre des repères… Ils ont regardés les chemins, Prévus des bulldozers, Ils ont regardés les chemins, Parler de moi, mystère… Aujourd’hui j’ai peur, Je ne pourrais plus les protéger, Aujourd’hui j’ai peur, Mes mystères vont s’envoler… Ils veulent me couper les bras, m’étêter,

(Ce texte m'a été soufflé par le vent et les arbres, Arbres qui ont peur de disparaître, puisque Mr Vallini à décider de sacrifier une forêt pour servir les interets privés d'un grand groupe industriel Ils veulent me couper les bras, me bétonner… du tourisme qui désire y construire un Center Parcs... vous trouverez plus d'infos sur le site http://www.pcscp.org/ )

Demain, je ne serais là plus pour en parler,

J’ai peur pour ma vie… Hier encore je me dressais fièrement devant vous, Fort courageux et encore vert… Hier encore, et bien avant vous J’étais là recouvrant de mes bras crochus, Protégeant ceux qui vivent en bas,

Demain, vous m’aurez détruit, rasé… Vous et vos complices auront eu raison de moi, Et aussi de mes amis… Car voyez vous Monsieur Vallini, J’ai peur pour ma vie… LE BOIS DES AVENIERES…


Lettre d'Avril