Issuu on Google+

Mars 2012 Université Jean Moulin Lyon 3 Sébastien Six

Urbanisme

Book


Urbanisme

Sommaire

Présentation Projets d’aménagement urbain Travaux SIG Voyages

3 5 13 16


Urbanisme

Présentation Sébastien Six Né le 11 janvier 1988 à Rillieux-la-Pape (69)

Géographe - Urbaniste

4, rue Vaubecour 69002 Lyon Tél. : 0675759613 email : s.six@me.com

Volontaire

Dynamique

Curieux

Autonome Persévérant Attentif

3


Cursus Juin 2007: Baccalauréat ES spécialité LV1 anglais

Lycée Edouard Branly, Lyon 5e

Juin 2011: Licence en Géographie et Aménagement

Université Jean Moulin Lyon 3

Actuellement: Master 1 Aménagement & Développement territorial

Université Jean Moulin Lyon 3

Compétences Informatique

Microsoft Office, iWork, Illustrator, MapInfo, Autocad Map 3D, Géomap.

Langue Anglais

Expériences JUIN À AOUT 2011: Assistant SIG - Stagiaire

CAVIL (Communauté d’agglomération de Villefranche-sur-Saône)

ÉTÉ 2009 ET 2010 : Opérateur - Animateur saisonnier

DISNEYLAND RESORT PARIS

ÉTÉ 2008 : Glass collector - Barman

Bungalows and Bears, Sheffield, Royaume-Uni

Activités 2009/2011: Vice-président et responsable «Concours» à l’ADELY

Association Des Etudiant LYonnais

4


Urbanisme

Projets d’aménagement urbain

a Société d’Embellissement de Lyon ans les années 1920 Projet de Claudius Coudemine, 4e du Concours de la Société d’Embellissement de Lyon (1925)

17


Projet d’étude sur le quartier de la Croix Rousse à Lyon Phase 1: diagnostic territorial

PROBLÉMATIQUE

Clivage territorial du quartier

PROFIL TOPOGRAPHIQUE DE LA CROIX ROUSSE

En quoi le réaménagement du Boulevard de la Croix-Rousse, accompagné de la création de points de vue s peuvent-ils redynamiser le quartier de la Croix-Rousse, atténuer la rupture entre l’est et l’ouest du quartier la continuité entre la ville et la colline? jeudi 15 mars 12

Structure géophysique de la Croix Rousse

REPRÉSEN DE LA

ASPECT GÉOGRAPHIQUE

6


de toute la partie Ouest du Plateau par sa connexion avec lʼhyper-centre et le quartier des Terreaux. conservé son âme

villageoise, que les nouveaux oc Projet d’étude sur le quartier de la Croix-Rousse à Lyon plateau plutôt et familial, accueille chaque ma Ces deux artères sont essentielles dans la gestion du trafic et sont lʼinterface entre diurne le le de long du boulevard de la Croix-Rousse. La Cr plateau et les pentes (le 1er arrondissement et le 4ème), entre laville colline la CroixRousse et le centre historique de Lyon. village dans la ville, en témoigne certains noms dʼ Université Jean Moulin Lyon 3 Lʼomniprésence de la voiture dans et autour de ces axes routiers a relégué la question de (association touristique de la croix rousse). Il faut do lʼespace piéton au second rang. quilese distingue du reste de la ville de L Ce dernier bénéficie cependant dʼune place importante (8 mètres derésidentiel, chaque côté) sur Boulevard de la Croix-Rousse, propice à la tenue presque quotidienne du marché. l'on dit proche d'un « village ». Cette impression e Un point positif au marché est lʼimportance de ce dernier comme endroit de socialisation, Analyse thématique du territoire (comme celui de rencontre. Il fait partie intégrante de la vie de quartier, un emblème du ʻmode de viedu Clos Jouve) ou le "petit marché croix-roussienʼ. Rousse et entouré de bistrots. Il faut cependant Etudedu géographique de la lors Croix-Rousse Malgré ces points positifs, quelques éléments négatifs inhérents à la -présence marché auprès des croix-roussiens du marché hebd apparaissent : Aspects sociologiques Rousse, les « anciens » qui ont toujours vécu la - Le trottoir, et à certains endroits la chaussée sont dans un piteux état avec la présence - Caractéristiques économiques de trous, bosses et dʼune irrégularité de niveau de la voie piétonne. Rousse tend à perdre son âme villageoise, ave - Lʼabsence de mobilier urbain et de vrais espaces de rencontre aménagés. - Caractéristiques foncièresparadoxalement et spécificité du commerces de proximités… les cr bâti La présence de quelques bancs ne peut-être considérée comme un depuis moins longtemps a la Cro habitant parfois Principaux axes de communication et leurs aménagement, exemple : intersection boulevard de la Croix-Rousse/- rue Claude Joseph garder cette caractéristique de village dans la ville. Bonnet.

utilisations

Compte tenu de la longueur et de la largeur du boulevard, cette absence peut-être vécue - Espaces verts comme une anomalie. Même si la croix rousse

tend à devenir moins village quʼelle reste un quartier différent et beaucoup pl villageois que les autres quartiers de Lyon.

- Transports

Université Jean Moulin Lyon 3

Université Jean Moulin Lyon 3

21

Concernant la partie Est de lʼarrondissement, elle est caractérisée par lʼartère qui structure cette partie du quartier avec la rue Chazière. Cette partie de la colline se distingue par une densité de population plus faible. La trame urbaine est plus diffuse et elle a la caractéristique de mélanger logements, batiments religieux, ensemble hospitalier/scolaire, En groupe de 4 étudiants, un travail de etc. De façon générale, on distingue une continuité de logements collectifs datant des d’analyse a été effectué selon des critères années 70 de haut standing. Les surfaces habitables sont bien plus importantes, et thématiques puis dans un second temps, génèrent donc une population comprenant des familles. La proximté avec les différents unede étude dans un périmètre plus établissements scolaires ainsi que les vues offertes par ces types logement en fond un restreint a été menée, appuyée par des quartier aux habitants relativement aisés.

photographies, des enquêtes et des entretiens avec les acteurs locaux.

Une étude bibliographique, ainsi que des relevés statistiques ont également permis de disposer d’une19 base de donnée pertinente pour l’étude.

7


Projet d’étude sur le quartier de la Croix-Rousse à Lyon Phase 2: Le projet Redynamiser le boulevard de la Croix-Rousse et aménager le potentiel panoramique et touristique.

UN SECTEUR SITUÉ SUR UN AXE EST/OUEST jeudi 15 mars 12





Trame verte urbaine

TRAMEVERTE VERTEURBAINE URBAINE TRAME





Nouvelle répartition de la voirie

NOUVELLE RÉPARTITION RÉPARTITION DE DE NOUVELLE LA CHAUSSÉE CHAUSSÉE LA

8


Université Jean Moulin Lyon 3  sur  son  propre  espace  la  place  nécessaire  à  l’arsenal  des  protections  chargées  de  maintenir  à  distance  ses  concurrents  dans  l’espace  public.  Le  marcheur  urbain  est  encore  en  attente  de  reconnaissance comme un mode principal.  Voilà  où  nous  voulons  en  venir  :  faute  de  précaution,  tout  au  succès  du  libre‐service  (le  vélo  personnel comme moyen de transport est un peu éclipsé) et de ses multiples équipements, le vélo  pourrait inaugurer une nouvelle forme d’éviction pour le piéton, surtout quand le trottoir est mis à  contribution pour offrir l’espace dédié à la circulation des vélos, en toute sécurité, loin des voitures.  Aménagement qui ne va d’ailleurs pas de soi, dans la mesure où le vélo est un véhicule et où sa place  est  sur  l’espace  voué  à  la circulation  des  véhicules,  qui  lui  permet  justement de  se  rendre en  tout  lieu, piste ou pas. Les rapports de vitesse, accentués par l’abondance des flux cyclistes si le succès se  confirme, y rendent la situation critique, d’autant que la priorité de fait finit toujours par s’établir en  faveur du plus rapide et du plus lourd, au risque de faire du vélo un « mode dur », un de plus, aux  yeux des piétons.  Paradoxalement,  il  serait  dommage  que  le  statut  et  la  condition  matérielle  du  marcheur  fassent  l’objet  d’un  nouveau  repli.  C’est  donc  plus  que  jamais  à  une  conception  intégrée  des  modes  de  déplacement et de l’aménagement de l’espace public qu’appelle le succès du vélo.    Aménagement de sites panoramiques      Le  choix  de  différents  sites  afin  de  répondre  à  notre  volonté  de  parcours  patrimonial  n’a  pas  été  laissé  au  hasard.  Leur  implantation  géographique,  la  vue  qu’ils  peuvent  offrir  ainsi  que  l’espace  à  disposition a déterminé notre analyse et nos choix d’aménagements.  Notre objectif est de rendre un espace attractif par ses qualités, notamment grâce aux points de vus  offerts par le relief. Cela permet au lyonnais de mieux découvrir leur ville «vue d’en haut».    Un  certain  nombre  d’aménagements  donc  sont  programmés  dans  le  projet.  Les  promenades  ainsi  que les espaces de détente ont guidé notre projet vers le développement de boites belvédère offrant  un service de restauration et de terrasse, spécifique pour chaque site.     Description des boites belvédères.    Les boites belvédères se caractérisent comme étant des boîtes ouvertes, vitrées, ou simples plates‐ formes (transcription contemporaine de l’identité lyonnaise des “pieds humides”) et se transforment  selon  leurs  usages.  Leur  structure  métallique  pourra  offrir  une  modularité  des  ouvertures  tout  en  abritant les aménagements intérieurs (bar, cuisine, ...).    «  A  l’origine,  un  belvédère  (de  l'italien  signifiant  Bellevue)  est  une  construction  pavillonnaire  de  type  terrasse  ou  plateforme  établie  en  un  lieu  surélevé,  comportant  une table  d’orientation afin d’admirer le  champ de la vue qui s'étend au loin. Par extension, il  s'agit  aussi  d'un  élément  architectural  qui  peut  être  ou non en forme de rotonde, au‐dessus du toit d'une  demeure, pour admirer la vue. Ce type de belvédère  était fort en vogue à l'époque néoclassique ».   

ZONES CYCLABLES Pistes

SITES PANORAMIQUES cyclables + sites panoramiques

L’AMÉNAGEMENT CYCLABLE

FACILITER LA PRATIQUE DU CYCLISME URBAIN EN SÉCURISANT LA VOIRIE jeudi 15 mars 12

45   

PIEDS HUMIDES NÉOCLASSIQUE

VILLA GILLET

PARC DE LA CERISAIE DÉMOCRATISER UN SITE À FORTE INFLUENCE CULTURELLE jeudi 15 mars 12

RUE DE L’ALMA jeudi 15 mars 12

PLACE DE ROUVILLE / COURS GÉNÉRAL GIRAUD REVALORISATION D’UN SITE EXCEPTIONNEL jeudi 15 mars 12

PLACE BELLEVUE VÉRITABLE BALCON SUR LA VILLE jeudi 15 mars 12

9


Projet d’étude sur le quartier Saint Jean à Villeurbanne Phase 1: diagnostic territorial

Diversité de trames viaires

Trames viaires. Source : Sebastien Six et Cadastre, 2012.

Ce deuxième projet d’étude a pour but de s’interroger sur le quartier Saint-Jean à Villeurbanne. C’est un territoire considéré comme étant «Hors la ville», orphelin de tout projet urbain. Cela conduit donc à apporter une réflexion pertinente sur l’absence de structure urbaine en réalisant un état des lieux du territoire, en élaborant des enjeux de développement donnant suite à des grandes orientations d’aménagement.

Diversité de la trames viaires

Un espace en mutation

Un espace en mutation

Méthodologie de travail

Centre Ville

Villeurbanne

Tour d'escalade Orientation d’aménagement © EXALTA

1. Analyse de terrain - Appropriation du territoire (photo+croquis) - Recherche bibliographique concernant le quartier - Entretiens (Mission de quartier, association de riverains, ...)

Terrain des sœurs

4.1 OAQS

2. Atelier de travail - Rapport d'enquête et analyse statistique - Rapport d’entretiens 3. Pistes de réflexion - Définition des enjeux - Définition des objectifs - Réalisation de carte papier et numérique des grandes orientations.

Les coups partis. Source : Google et PLU, 2012. P LU - M o d i f i c a t i o n n ° 8 - 2 012

47

10


Projet d’étude sur le quartier Saint Jean à Villeurbanne Phase 2: Elaboration de grandes orientations

Zone de préemption logement

Augmentation de l’offre de transport

Amélioration trame viaire et espace vert

Carte de synthèse

11


Production d’un dépliant sur la gestion fluviale du Haut Rhône

Pour plus d’informations :

L E H AU T R H Ô N E UNE GESTION RÉFLÉCHIE

Compagnie nationale du Rhône www.cnr.tm.fr

04.72.00.69.69

Communauté de commune Terre d’eaux www.escalehautrhone.fr

04.79.42.06.06

Mairie de Brégnier Cordon www.bregnier-cordon.fr

04.79.87.21.15

Conseil général de l’Ain www.ain.fr

04.74.32.32.12

Office nationale des forêts Agence interdépartementale Ain-Loire-Rhone www.onf.fr 04.74.45.11.12

YOA N N RU Z Z A SÉBASTIEN SIX Université Jean Moulin Lyon 3 Avril 2010

L A G E S T I O N D E L’ E A U : E N T R E E N J E U X S O C I AU X E T V I TAU X Les riverains du Rhône ont toujours dû faire face aux contraintes qu’imposait le fleuve. Dans le passé, différentes adaptations ont permis la richesse du bassin. Aujourd’hui encore, ces adaptations doivent se poursuivre afin de préserver un équilibre environnemental ainsi que de garantir le developpement économique de la région.

E N J E U X E N V I R O N N E M E N T A U X Photos aériennes de Brégnier Cordon en 1925 et en 2004

L e Ha u t- R h ô n e e s t u n p é r i m è t r e géographique réparti sur trois départements : l’Ain, l’Isère et la Savoie. Il représente 28 communes riveraines du fleuve, 60 Km par rive, depuis la confluence du Fier jusqu’au pont de Groslée, et se compose de trois aménagements électriques à Chautagne, Belley et Brégniercordon. Ce bassin de vie de près de 234 000 habitants abrite deux sites naturels exemplaires : les marais de Lavours et de Chautagne, ainsi qu’une réserve naturelle volontaire : les îles du Rhône. Entamé avec Génissiat en 1947, puis r e p r i s e t a c h e v é d a n s l e s a n n é e s 1 9 8 0, l’aménagement du Haut-Rhône visait avant tout, à la production d’hydroélectricité. Cette priorité économique n’est plus seule au centre des intérêts de l’aménagement puisqu’aujourd’hui viennent s’ajouter les actions en faveur de l’environnement et de la navigation de loisirs. De plus, chaque décision a des conséquences sociales, C’est pourquoi les décideurs doivent veiller à ce que le projet reçoive l’assentiment des populations concernées.

Essentiel pour notre écosystème, la gestion de l’eau doit être réfléchie, par une protection accrue de l’environnement, par la préservation des ressources naturelles et la favorisation de la biodiversité. Entre 2004 et 2007, ce sont 22 lônes (bras mort du fleuve) qui ont été réhabilités afin de préservé au mieux la faune et la flore de la région.

Lône dans le secteur du Haut Rhône

Vue aérienne du fleuve et de sa dérivation

Barrage de Brégnier-Cordon

Les grottes de Glandieu, BrégnierCordon

Habitations au lieu dit de Pont Cordon

Piste cyclabe reliant BrégnierCordon à Groslée

E N J E U X É C O N O M I Q U E S Le Rhône est un partenaire a part entière pour l’Homme. L’aménagement de canaux a permit de rendre ses riverains plus mobiles. Ses barrages permettrent de répondre aux besoins énergétiques des habitants grace à la production hydroélectrique. La construction de différentes infrastructures a permis le développement du secteur touristique comme le sentier de l’eau ou même le Musée Escale Haut Rhône. E N J E U X S O C I A U X La gestion de l’eau est primordiale contre les crues. Ceci permet de réduire de façon considérable les conséquences de crues importantes au niveau des communes mais aussi en aval pour les grandes agglomérations riveraines du fleuve. De même, ces aménagements permettent d’amélioré l’accéssibilité dans certaines zones comme la construction de réseaux de voirie.

12


Urbanisme

Travaux SIG


Structure géographique et reliefs en Ardèche (2007)

Projet destiné a élaborer une étude participative sur la population dans le département de l’Ardèche. Mon rôle fut d’établir un document cartographique mettant en évidence le relief dans les différents cantons ardéchois.

Sébastien Six – Université Jean Moulin Lyon 3 – Janvier 2011

Exercice de calcul du niveau d’ennoiement d’un barrage a fi n d e p o u v o i r m i e u x appréhender les conséquences sur la faune locales.

Calcul de volume d'une retenue d'eau sur un projet de barrage en Corse sur la rivière Ese

Organigramme de calcul Calcul de volume d'une retenue d'eau sur un projet de barrage VOLUMEAU HAUTENNOYE*25

HAUTENNOYE ALTPLANNEAU2-ALTENNOYE

ALTENNOYE

ALTPLANNEAU2

ALTSOLBAR*ESPENNOYE

1094.9*ESPENNOYE

Auteurs: Elodie Perriessamy, Sébastien Six ESPENNOYE iff(REGCARTO2=0.2,1,0)

REGCARTO2 Conversion ID => valeur

Légende: Données en m3

REGCARTO MapAreaNumbering(‘Copy of DIFALTT’.mpr,8)

Copy of DIFALTT

0

Conversion valeur => ID

DIFALTT iff(DIFALT<0,0,1)

500

DIFALT 1094.9-ALTSOLBAR

ALTPLANNEAU

ALTSOLBAR

iff(DILATBARR=1,1094.9,1094.9)

ALTBAR+SUP2

SUP2

1000 1500

ALT*SUP

ALTBAR iff(DILATBARR=1,1096.9,DILATBARR)

Source: M. Chareire, Université Jean Moulin Lyon 3, 2011/2012

SUP iff(DILATBARR=0,1,0)

14


Tr a v a u x d e s i m u l a t i o n cartographique afin d’analyser la distance temps entre la vIlle d e Va l e n c e e t l a p l a i n e périphérique.

Calcul&des&distance&depuis& Valence&vers&la&plaine& Légende'

Distance'en'mètre'

Organigramme de calcul

Auteurs:'Elodie'Perriessamy,' Sébas<en'Six'

Organigramme Calcul d’une carte des distances-temps depuis Valence.

Auteurs: Elodie Perriessamy Sébastien Six

MCCIR3 iff(MCCIR2=16,4.5,iff(MCCIR2=9,6.54,iff(MCCIR2=6,18,-1)))

MCCIR2 iff(MCCIR=22,6,iff(MCCIR=15,6,MCCIR))

Source:'Olivier'Chareire,'Université'Jean'Moulin'Lyon'3'

MCCIR

DIVIL2

ROUTE2+ZL2

ifundef(DIVIL,6,0)

ROUTES2

ZL2

DIVIL

iff(ROUTES=25,16,ROUTES)

iff(ZL=12,6,ZL)

MapFilter(LC.mpr,DILAT.fil)

ROUTES

ZL

DILAT

RR+RL

ZU+DIVIL2

opération dilatation

RR

RL

ZU

LC

ifundef(plvrr_sg,0,16)

ifundef(plvrl_sg,0,9)

ifundef(plvzu_sg,0,6)

ifundef(plvco_pt,1,41)

plvrr_sg

plvrl_sg

plvzu_rg

plvco_pt

Calcul&de&la&distance& temps&depuis&Valence& Espace'non'etudié'

4,5'(voie'lente)' 6,5'(voie'rapide)' 18'(zone'urbaine)' Données'exprimé'en' mètre'par'seconde'

Auteurs:'Elodie'Perriessamy,' SébasEen'Six'

Source:'Olivier'Chareire,'Université'Jean'Moulin'Lyon'3'

15


Urbanisme

Voyages


Road trip in America

17


Los Angeles San Francisco Las Vegas Chicago Boston New York

18


Sur les rives du MĂŠkong

19


RĂŠalisation Mars 2012


Book élève urbaniste 2012