Page 1

La ferveur des supporters de l'ASBO // reste d'irréductibles supporters du club defoot de Beauvais. Les Salamandres, qui comptent une vingtaine de membres, font de chaque match defoot un moment de fête et veillent à respecter leurs adversaires. En toutes circonstances.

D

es confettis sur le sommet du crânp le club de SUDDOrters des Salamandres encourage son équipe en chantant au rythme de la grosse caisse. En ce vendredi soir, les joueurs de l'ASBO accueillent les Cannois au stade Pierre-Brisson devant 1 427 spectateurs. Après seulement trois minutes de jeu, l'attaquant beauvaisien Valero ouvre le score, trouvant la lucarne de la tête. Les supporters exultent. On se prend dans les bras, le drapeau rouge et blanc aux couleurs du club flotte dans la tribune Ouest du stade. «C'estplutôt bien parti, non ?», glisse Steeve Roblique, vice-président de l'association. Ils sont une dizaine à constituer le noyau dur sur la vingtaine de supporters. Parmi eux, d'anciens Coqs rouges et blancs et autres Maxi-fans qui ont marqué l'histoire de l'ASBM, devenu ASBO. Depuis cinq ans, ils forment les Salamandres : « On a démarré au plus bas, quand notre équipe était en CFA. Notre nom fait référence à la salamandre qui ne s'avoue jamais vaincue et qui renaît toujours de ses cendres », analyse Sébastien Touzé, le président du club des supporters. «Et nous chanterons toujours pour l'équipe de Beauvais ». Les Salamandres sont fiers du chemin parcouru par leur équipe.

«Qu'ils perdent ou qu'ils gagnent, on reste fidèle » Pour l'instant, leur équipe est à la hauteur de leur espérance. Depuis quatre matches et leur net succès sur Amiens (4-1 ), l'équipe de Beauvais, classée en national, n'a toujours pas perdu. Leur boulot de supporters n'en est que plus facilité : «Qu'ifs perdent ou qu'ils gagnent, on reste toujours fidèle à nos joueurs. Après, c'est certains qu'il est plus facile d'être supporter de

l'équipe de Lyon que de Beauvais. Mais du coup, nous sommes plus méritants », poursuit le président. En fonction des résultats de l'équipe, le stade Pierre-Brisson est plus ou moins dégarni. Assis juste derrière le groupe, Pascal, 49 ans, une écharpe rouge et blanche autour du cou, se fait discret. Celui qui suit le parcours des Beauvaisiens depuis l'âge de 15 ans, a décidé de sauter le pas en s'inscri-

vant au club des supporters. «Ils mettent l'ambiance comme personne. En devenant adhérent, je vais pouvoir bénéficier de prix intéressants pour assister au match. Cela demande un certain investissement de soutenir son équipe. » L'argent est le nerf de la guerre. Les Salamandres sont à la recherche de partenariats pour trouver de nouveaux subsides, «pour l'organisation des déplacements par exemple. » A la 37e minute, Jovial marque le

second but de l'ASBO. Puis un troisième en fin de match. Le match se termine par 3-2 pour Beauvais. Les supporters sont aux anges. Avant de rentrer aux vestiaires, les joueurs viennent applaudir les Salamandres. «C'est ta moindre des choses. Ils nous encouragent à l'extérieur comme à domicile. C'est important de les sentir derrière nous. », confie Brice Jovial, l'attaquant de l'ASBO. Sébastien Touzée, en incondition-

nel, assiste régulièrement aux entraînements : «C'est comme cela qu'on tisse des liens forts ». Il suit l'ASBO depuis 1987. «Et nous chanterons toujours pour l'équipe de Beauvais », assure-t-il. Même si, pour ce soir, c'est plutôt l'extinction de voix générale ! FANNY DOUÉ

• Rens.: http://dub.quomodo.com/salamandre sbeauvaisoise/accueil-bienvenue


Article sur les salamandres  

images et texte sur les supporters beauvaisiens

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you