Page 1

Numéro 6 Octobre 2012 GRATUIT

Reims - Troyes

Le derby

Fiers d’eux Le poster

Ghilas

+ Interview flash


JEUDI 1er NOVEMBRE 2012

OUVERTURE EXCEPTIONNELLE h 9 1 / 9h Ticket

E.Leclerc

15

75

PAR TRANCHE DE

Avec la carte Par tranche de 75€ d’achats JOUETS

JOUETS D’ACHATS

*

*Hors consoles de jeux et accessoires - jeux vidéo - consoles et PC - TV-Hifi - multimédia - informatique et accessoires - sport et vélos - livres - décoration de Noël. Ticket E.LECLERC non cumulable avec d’autres Tickets E.LECLERC en cours et utilisable sur tous les produits du magasin hors carburants et livres. Les Tickets E.LECLERC sont obtenus sur présentation de la carte de fidélité E.LECLERC, sont valables dès le lendemain de leur obtention, cumulables sur la carte E.LECLERC.

er 1 I D JEU BRE M NOVE 2 201

POINTS FIDÉLITÉ

2

X

La CARTE E.LECLERC, venez vite la retirer, elle est GRATUITE !

A l’hypermarché, à la parapharmacie, à l’espace culturel, à la boutique téléphonie, au drive et au manège à bijoux. Sauf à l’institut de beauté Une heure pour soi et E.LECLERC Voyages.

CHAMPFLEURY De A4 : Sortie Epernay Du centre ville : Direction Epernay

03 26 36 07 07

ST-BRICE-COURCELLES De A26 : Sortie Reims Nord Du centre ville : Direction Laon BUS ligne 14

03 26 86 98 00


Accédez aux pouvoirs naturels de l’eau

Reims Spas - Spas de nage - Saunas

EDIT N°6 Une foi formidable Tant pis si je me répète, mais j’ai envie de dire et redire l’immense fierté qui a été la mienne devant la tenue de notre équipe face à celle du Paris Saint-Germain. On a vécu au Parc des Princes un grand moment de bonheur donné tout autant par les joueurs sur la pelouse que par les supporters dans les tribunes. Là aussi, les Rouge et Blanc ont fait largement jeu égal avec les Parisiens. Sur le chemin qui menait au stade, j’avais déjà ressenti beaucoup d’émotion en doublant tous ces cars de supporters qui affichaient une foi formidable en leurs couleurs. J’ai pensé à Thierry Roland qui après la victoire de la France en Coupe du Monde avait dit : “Quand on a vécu ça on peut mourir”. Il a ensuite pris son temps et moi j’espère vivre des moments encore plus forts. Mais n’empêche, c’est pour vivre ce genre d’émotions que nous sommes là. Cette année, encore plus qu’avant, le Stade de Reims est soutenu par des supporters qui jouent le jeu. Et de cela aussi je suis fier et heureux. Et maintenant ! Nous recevons Troyes, un derby face à une équipe qui nous pose souvent des problèmes, le derniers datant de leur victoire en Coupe de la Ligue. Si les Troyens avaient un exploit à faire, c’est mieux qu’ils l’aient fait chez eux contre l’OM que face à nous à Delaune...

REIMS Palmarès L1 : 6 fois Champion en 1949, 1953, 1955, 1958,1960 & 1962 L2 : Champion en 1966 Coupe de France : Double Vainqueur

en 1950 & 1958 Coupes d’Europe : 2 fois finalistes de

la C1 en 1956 & 1959

sommaire P4 Reims-Nice P6-8 À la conquête & P12 de Paris

P10-11

Résultats Classements & Statistiques

P14 - 20 Le & P22 du

match jour

P34 La dédicace de LIEBUS

1 Ter rue Jacques Murgier - 51100 REIMS CONTACT

03.26.40.92.90

Jean-Pierre Caillot

ParTenaireS offiCielS dU STade de reimS :

R uge Blanc Magazine officiel

Magazine officiel du Stade de Reims, édité à 20 000 exemplaires par 2P.com Media Group, et le Stade de Reims. RCS N°512057928.16, rue Gabriel Voisin 51 100 Reims. ISSN: en cours. Directeur de la publication: Jean-Pierre Caillot. Co-gérants : Gérard Peyrefiche et Philippe Pétard. Rédaction, conception, commercialisation : 2Pcom Media Group. Comptabilité : Audrey Petitpas. Directrice artistique : Estelle Baudelot. Publicité : 03 26 77 58 00. Distribution : Fréderic Bencheman. Imprimé par les Nouvelles Imprimeries Champenoises. Crédits photos : Y.Pageot, F.Poidevin, Jean Claude Sikorsynski, X. Le Rouge & Blanc est une marque déposée pour la France. Ce magazine est protégé par la loi du 11 mars 1957 sur la propriété artistique. Dépôt légal: À parution Reproduction même partielle strictement inderdite. L’éditeur n’est pas responsable des éventuelles erreurs, le magazine décline toutes responsabilités pour les photos, textes et prix des annonces publicitaires, qui n’engagent que la responsabilité des annonceurs.


Reims - Nice

3 1

La défense rémoise a livré un match très sérieux et Liébus a réalisé un excellent intérim

Un joli brelan d’as C’est à l’énergie, dans les dernières minutes de cette rencontre, que les Rémois sont allés chercher une historique quatrième victoire à domicile - du jamais vu depuis 1974-75 - qui, quelques heures durant, les a installés à la quatrième place de la Ligue 1. Un rêve éveillé pour des supporters fous de joie à l’issue du match. Durant quarante minutes, face à des Niçois à l’inspiration muselée, les Rouge et Blanc ont pu dérouler un football sérieux et appliqué. Leur emprise s’est logiquement concrétisée à la 16e minute par un but plein de finesse du Brésilien Diego

4

R uge Blanc Magazine officiel

(trois réalisations au compteur), bien lancé en profondeur par Devaux.

Belles Occasions Les Azuréens se réveillaient juste avant la pause en frappant un coup-franc sur la barre de Liébus, laissant augurer une seconde période plus délicate pour les locaux. Avec la rentrée de Meriem, les Aiglons retrouvaient en effet du liant entre milieu et attaque, plaçant les hommes de Fournier sous le reculoir. Et ce que l’on pressentait

arriva : à la 63e minute, le rusé et provocateur Cvitanich trompait Liébus d’une frappe bien placée. Piqués au vif, les Stadistes reprenaient alors les rênes du match, s’offrant plusieurs belles occasions, notamment par un Ghilas très actif. A trois minutes de la fin du temps réglementaire, Courtet faisait exploser Delaune en glissant le ballon dans un trou de souris au ras du poteau droit de Delle. Dans le temps additionnel, le même Courtet (quatrième but en championnat) fusillait le portier niçois à bout portant sur une nouvelle passe décisive de Devaux, sa troisième de la saison.


Les buts en images

1

Les 3 glorieuses

1 2

2 88è minute. Coup franc pour Reims Devaux encore à la manoeuvre piège la défense niçoise en déposant la ballon dans les 18 mètres. Ghilas, est le plus prompt et tire. Mais sa frappe est contrée par Civelli qui repousse le ballon vers Courtet. Le rémois reprend et loge le ballon dans un trou de souris au pied du poteau droit. 2-1

3

3 16è minute. Devaux, à la commande, adresse une ouverture magnifique à Diego lancé en plein dans l’axe. Le gaucher brésilien, dans sa course se déporte sur la droite des buts mais réussit à libérer son pied favori pour placer un tir à ras de terre qui prend Delle, le gardien niçois à contre pied. 1-0

1 90è + 3. On approche de la fin mais les rémois euphoriques poussent toujours. Nouveau contre. Ghilas hérite du ballon, dribble. La balle échoue sur Courtet qui score du droit. Nouveau doublé à Delaune pour le breton. 3-1. Courtet et Ghilas tombent dans les bras l’un de l’autre.

2

5


PSG – Reims :

1 0

A l’image d’Ibra, serré de près par Ghisolfi ou Courtet, le match n’a pas été une formalité pour le PSG

La tête haute Dès l’entame, loin d’être inhibés par la réputation de leurs adversaires, les Rouge et Blanc ont su se montrer entreprenants, faisant passer des frissons dans le dos des supporters parisiens. Tour à tour Glombard, Diego et Courtet étaient à deux doigts de trouver la faille au milieu d’une arrière-garde parisienne flottante, comme à son habitude cette saison, sauvée par un excellent Sirigu. A cinq minutes de la pause, un petit dribble aérien de Souaré obligeait Van der Wiel à commettre une main dans la surface. Le penalty indiscutable, frappé par Diego trop loin du poteau, était détourné

LA PAIX LA PAIX LA PAIX LA PAIX LA PAIX LA PAIX LA PAIX LA PAIX

en corner par un gardien parisien en état de grâce.

De belles opportunités Ce penalty et la belle occasion de Souaré à la 45e, dont le tir était sauvé par Maxwell sur sa ligne, allaient réveiller des Parisiens jusque-là bien amorphes. La rentrée de Ménez secouait la défense rémoise et Agassa était tout heureux de voir Matuidi (55e) puis Ménez (64e) toucher du bois.

Dans la minute suivante, le PSG trouvait enfin la faille sur un centre de Maxwell repris de la tête par Gameiro (65e). Les Parisiens menaient alors le match à leur main, non sans manquer de belles opportunités, mais Reims s’offrait encore une belle occasion sur une reprise de Toudic détournée par Sirigu sur sa barre (84e). Les Stadistes ont ainsi quitté le Parc des Princes battus, certes, mais la tête haute. Leur prestation, face à un PSG qui n’a rien d’une équipe injouable, a prouvé que leur bon début de championnat, concrétisé par une belle 7e place au classement, ne doit rien au hasard.

25, Place Drouet d’Erlon 51100 REIMS Réservation : 03 26 47 00 45 www.restaurant-cafe-de-la-paix.fr

PAIXLA LA PAIX LA PAIX LA PAIX LA PAIX LA PAIX LA PAIX LA PAIX LA PAIX LA PAIX LA PAIX LA PAIX LA PAIX LA PAIX LA PAIX PAIXLA LA PAIX LA PAIX LA PAIX LA PAIX LA PAIX LA PAIX LA PAIX LA PAIX LA PAIX LA PAIX LA PAIX LA PAIX LA PAIX LA PAIX

Spécialités :

PAIXLA LA PAIX LA PAIX LA PAIX LA PAIX LA PAIX LA PAIX LA PAIX LA Poissons PAIX LA PAIX LA PAIX- LA PAIXde LAmer PAIX-LA PAIXbrasserie LA PAIX - Huîtres Fruits Plats 6

PAIXLA LA PAIX LA PAIX LA PAIX LA PAIX LA PAIX LA PAIX LA PAIX LA PAIX LA PAIX LA PAIX LA PAIX LA PAIX LA PAIX LA PAIX

PAIXLA LA PAIX LA PAIX LA PAIX LA PAIX LA PAIX LA PAIX LA PAIX LA PAIX LA PAIX LA PAIX LA PAIX LA PAIX LA PAIX LA PAIX R uge Blanc Magazine officiel


La campagne de Paris eux aussi ont fait jeu égal

Le précieux sésame. Près de 3000 supporters rémois se l’étaient procuré aux guichets du stade Auguste Delaune, ouverts, fermés et réouverts tant la demande était grande. La tribune F rouge allait changer de couleur pour devenir la tribune rouge et blanche.

La foule des supporters rémois quitte l’enceinte du Parc des Princes déçue mais fière de son équipe

Folklore et bonne humeur. Le match contre le PSG a été une grande fête pour le football et tous ceux qui l’aime. Les supportrices et supporters rémois n’ont pas été en reste de ce côté là aussi, et n’ont pas donné leurs tétines au chat...

La marée des Rouge et Blanc a envahi les tribunes du Parc des Princes et va rivaliser avec les supporters Parisiens. Jusqu’au bout du temps réglementaire et additionnel, ces supporters ont cru à l’exploit

8

R uge Blanc Magazine officiel


La Poste - Société Anonyme au capital de 3 400 000 000 euros - 356 000 000 RCS PARIS Siège social : 44 Boulevard de Vaugirard 75 757 PARIS CEDEX 15 - Réalisation : VU DU TOIT - Ocobre 2012.

Avec Olivier Girault, Christophe Dominici, Yannick Souvré et Grégory Coupet Découvrez des événements sur plus de 500 stades, 350 sites de formation, la présentation du documentaire “Allez l’arbitre”... Plus d’informations sur www.tousarbitres.fr

www.tousarbitres.fr


Résultats Classements

RCS Statistiques

Ligue1 / 8ème journée MARSEILLE - PSG LORIENT - LYON REIMS - NICE BREST - BORDEAUX TOULOUSE - VALENCIENNES

SAINT-ETIENNE - NANCY LILLE - AJACCIO SOCHAUX - RENNES BASTIA - TROYES MONTPELLIER - EVIAN

2-2 1-1 3-1 1-1 2-2

4-0 2-0 0-1 3-2 2-3

Classement 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20

MARSEILLE PARIS SG LYON LORIENT REIMS BORDEAUX TOULOUSE VALENCIENNES SAINT-ETIENNE LILLE RENNES BREST BASTIA AJACCIO AC NICE MONTPELLIER EVIAN TG SOCHAUX NANCY TROYES

Pts

J.

G.

N.

P.

p.

c.

Diff.

19 16 15 14 14 14 13 12 11 10 10 10 10 9 8 8 8 6 4 2

8 8 8 8 8 8 8 8 8 8 8 8 8 8 8 8 8 8 8 8

6 4 4 3 4 3 3 3 3 2 3 3 3 3 1 2 2 2 1 0

1 4 3 5 2 5 4 3 2 4 1 1 1 2 5 2 2 0 1 2

1 0 1 0 2 0 1 2 3 2 4 4 4 3 2 4 4 6 6 6

12 14 13 14 11 10 11 13 14 10 10 8 12 6 11 11 10 7 2 8

7 5 8 9 6 6 9 8 6 10 11 13 20 9 12 12 11 13 14 18

+5 +9 +5 +5 +5 +4 +2 +5 +8 0 -1 -5 -8 -3 -1 -1 -1 -6 -12 -10

Buteurs

Reims - Nice : 3-1

1. Ibrahimovic (PSG) : 9 buts

Samedi 6 octobre au stade Auguste-Delaune Spectateurs : 13 377 / Arbitre : M. Fautrel Buts : Diego (16e), Courtet (87e, 90e + 3) pour 3. Khlifa (Evian), Gignac (Marseille), Aubameyang (St-Etienne) : 5 buts Reims. Cvitanich (63e) pour Nice. e 6. Modeste (Bastia), Traoré (Lorient), Gomis (Lyon), Camara (Montpellier), Avertissements : Fauvergue (43 ) pour Reims. Courtet (Reims) : 4 buts Traoré (41e), Civelli (45e), Pied (66e) pour Nice. 2. Ben Yedder (Toulouse) : 6 buts

Reims : Liébus - Mandi, Tacalfred (cap), Weber, Souaré - Krychowiak, Ca (Ramaré, 79e) - Glombard, Devaux, Diego (Ghilas, 69e) - Fauvergue (Courtet, 54e). Entraîneur : Hubert Fournier. 21. Diabaté, Gouffran, Obraniak, Saivet (Bordeaux), Ayité, Baysse (Brest), Chedjou, Payet, Roux (Lille), J. Ayew (Marseille), Belhanda, Cabella, Her- Nice : Delle - Genevois, Civelli, Pejcinovic, Parera (Montpellier), Bauthéac, Cvitanich, Meriem, Pejcinovic (Nice), Gameiro lun - Traoré, Digard (cap) - Pied (Rafetraniaina, (PSG), Alessandrini, Féret (Rennes), Brandao, Guivalogui (Saint-Etienne), e e Bakambu, Doubaï, Privat (Sochaux), Marcos, Obbadi (Troyes), Kadir, Le Tal- 81 ), Eysseric (Bosetti, 90 ), Diaz (Meriem, 46e) - Cvitanich. Entraîneur : Claude Puel. lec (Valenciennes) : 2 buts 11. Maoulida (Bastia), Ben Basat (Brest), Barbosa (Evian), Aliadière (Lorient), Bastos, Lisandro (Lyon), Diego (Reims), Erding, Pitroipa (Rennes), Hamouma (Saint-Etienne) : 3 buts

Passeurs 1. Khazri (Bastia) : 4 passes 2. Sagbo (Evian), Valbuena (Marseille), Nene (PSG), Devaux (Reims), Cohade (St-Etienne), Danic (Valenciennes) : 3 passes 8. Obraniak, Trémoulinas (Bordeaux), Lesoimier (Brest), Bérigaud (Evian), Payet (Lille), Aliadière (Lorient), Grenier (Lyon), Aït-Fana, Utaka (Montpellier), Bauthéac (Nice), Maxwell, Ménez, Pastore, Verratti (PSG), Erding, Téophile-Catherine (Rennes), Aubameyang (St-Etienne), Corchia, Roudet (Sochaux), Braaten, Tabanou (Toulouse), N’Sakala (Troyes) : 2 passes

Télévision : LA LIGUE 1 EN DIRECT

10ème journée

11ème journée

Samedi 27 octobre : (Canal +) - 17 heures : Lille - Valenciennes - 20 heures : Multiplex (Be In Sport 1)

Vendredi 2 novembre: (Be In Sport 1) -20h45 : Brest - Lorient

Dimanche 28 octobre -14 heures : (Be In Sport 1) Lorient - Ajaccio -17 heures : (Be In Sport 1) Bastia - Bordeaux -21 heures : (Canal +) Marseille -Lyon

Samedi 3 novembre : (Canal +) -17 heures : PSG - Saint-Etienne -20 heures : Multiplex (Be In Sport 1) Dimanche 4 novembre -14 heures : (Be In Sport 1) Ajaccio - Marseille -17 heures : (Be In Sport 1) Lyon - Bastia -21 heures : (Canal +) Bordeaux - Toulouse


RCS

Résultats Classements

Statistiques

Ligue1 / 9ème journée PSG – REIMS TROYES – MARSEILLE LYON – BREST EVIAN – TOULOUSE VALENCIENNES – LORIENT

1-0 1-0 1-0 0-4 6-1

BORDEAUX – LILLE RENNES – MONTPELLIER NICE – ST-ETIENNE AJACCIO – BASTIA NANCY – SOCHAUX

1-1 2-1 1-1 0-0 1-1

Classement 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20

PARIS SG MARSEILLE LYON TOULOUSE VALENCIENNES BORDEAUX REIMS LORIENT RENNES SAINT-ETIENNE LILLE BASTIA AJACCIO AC BREST NICE MONTPELLIER EVIAN TG SOCHAUX TROYES NANCY

Pts

J.

G.

N.

P.

p.

c.

Diff.

19 19 18 16 15 15 14 14 13 12 11 11 10 10 9 8 8 7 5 5

9 9 9 9 9 9 9 9 9 9 9 9 9 9 9 9 9 9 9 9

5 6 5 4 4 3 4 3 4 3 2 3 3 3 1 2 2 2 1 1

4 1 3 4 3 6 2 5 1 3 5 2 3 1 6 2 2 1 2 2

0 2 1 1 2 0 3 1 4 3 2 4 3 5 2 5 5 6 6 6

15 12 14 15 19 11 11 15 12 15 11 12 6 8 12 12 10 8 9 3

5 8 8 9 9 7 7 15 12 7 11 20 9 14 13 14 15 14 18 15

+10 +4 +6 +6 +10 +4 +4 0 0 +8 0 -8 -3 -6 -1 -2 -5 -6 -9 -12

Buteurs

PSG – Reims : 1-0

1. Ibrahimovic (PSG) : 9 buts 2. Ben Yedder (Toulouse) : 6 buts 3. Khlifa (Evian), Gomis (Lyon), Gignac (Marseille), Aubameyang (StEtienne): 5 buts 7. Modeste (Bastia), Traoré (Lorient), Camara (Montpellier), Courtet (Reims), Erding (Rennes), Le Tallec (Valenciennes) : 4 buts 13. Maoulida (Bastia), Obraniak (Bordeaux), Ben Basat (Brest), Barbosa (Evian), Aliadière (Lorient), Bastos, Lisandro (Lyon), Belhanda (Montpellier), Bauthéac (Nice), Gameiro (PSG), Diego (Reims), Pitroipa (Rennes), Brandao,Hamouma (Saint-Etienne), Rivière (Toulouse) : 3 buts 28. Diabaté, Gouffran, Saivet (Bordeaux), Ayité, Baysse (Brest), Chedjou, Payet, Roux (Lille), J. Ayew (Marseille), Cabella, Herrera (Montpellier), Cvitanich, Meriem, Pejcinovic (Nice), Alessandrini, Féret (Rennes), Guivalogui (Saint-Etienne), Bakambu, Doubaï, Privat, Roudet (Sochaux), Marcos, Nivet, Obbadi (Troyes), Aboubakar, Danic, Kadir, Sanchez (Valenciennes) : 2 buts

Passeurs 1. Khazri (Bastia), Danic (Valenciennes) : 4 passes 2. Sagbo (Evian), Valbuena (Marseille), Maxwell, Nene (PSG), Devaux (Reims), Cohade (St-Etienne), Didot (Toulouse) : 3 passes 10. Obraniak, Trémoulinas (Bordeaux), Lesoimier (Brest), Bérigaud (Evian), Payet (Lille), Aliadière, Traoré (Lorient), Grenier, Malbranque (Lyon), Aït-Fana, Utaka (Montpellier), Bauthéac (Nice), Ménez, Pastore, Verratti (PSG), Alessandrini, Erding, Téophile-Catherine (Rennes), Aubameyang, Brison, Clerc (St-Etienne), Corchia, Roudet (Sochaux), Braaten, Tabanou (Toulouse), N’Sakala (Troyes), Bong (Valenciennes) : 2 passes

Samedi 20 octobre au Parc des Princes Spectateurs : 45 432 / Arbitre : M. Bastien Buts : Gameiro (65e) pour PSG Avertissements : Van der Wiel (39e), Matuidi (89e) pour PSG. Krychowik (44e), Ghisolfi (90e) pour Reims. PSG : Sirigu – Van der Wiel, Alex, Sakho (cap, Sissoko, 78e), Armand – Nene (Ménez, 46e), Thiago Silva, Matuidi, Maxwell – Gameiro (Jallet, 72e), Ibrahimovic. Entraîneur : Carlo Ancelotti. Reims : Agassa – Mandi, Tacalfred (cap), Weber, Souaré – Devaux (Ghilas, 67e), Krychowiak, Ca (Ghisolfi, 60e), Glombard (Toudic, 71e), Courtet, Diego. Entraîneur : Hubert Fournier.

Calendrier des matchs

10ème journée

11ème journée

Samedi 27 octobre Lille - Valenciennes Montpellier - Nice Nancy - PSG Reims - Troyes Sochaux - Evian Toulouse - Brest

Vendredi 2 novembre Brest - Lorient

Dimanche 28 octobre Lorient - Ajaccio Bastia - Bordeaux Marseille -Lyon

Samedi 3 novembre PSG - Saint-Etienne Evian -Lille Nice - Nancy Rennes - Reims Troyes - Montpellier Valenciennes - Sochaux Dimanche 4 novembre Ajaccio - Marseille Lyon - Bastia Bordeaux - Toulouse


À la conquête de Paris

Les premiers arrivés au lieu de rendez vous, sur le parking du Novotel pose déjà fièrement devant leur car. Il est 12h30. La campagne de Paris commence.

Sur les banquettes, autour de la table, les discussions ont déjà commencé. On parle composition d’équipe, stratégie. On est déjà dans le match.

L’installation dans le bus a commencé. A l’arrière un groupe de supporters brandi déjà l’écharpe du club de son cœur.

Deux jeunes filles sont du voyage et ce ne sont pas les moins passionnées...

12

R uge Blanc Magazine officiel

… Et pour cause ! Ces deux jeunes filles sont les filles, Cécilia et Océane, de Fabrice Harvey le directeur commercial du club qui évidemment veille sur elles.


AVANT ou APRÈS MATCH CH RUN B Samedis Tous les anches & Dim 10h-15h

Petit déjeuner Déjeuner Goûter Diner Brunch Epicerie fine Traiteur

68, place d’Erlon (à coté du Gaumont)

AVANT ou APRÈS MATCH

Comme le Stade de Reims, Recrutez le spécialiste du modulaire sur-mesure Tous les passionnés de football le savent : pour s’imposer durablement en Ligue 1, il faut travailler dans les meilleures conditions. Si comme le Stade de Reims vous avez des besoins définitifs ou temporaires, Jipé vous propose à la vente ou à la location des solutions modulaires sur mesure, rapides, économiques et surtout très esthétiques à découvrir sur

jipe.fr

Vestiaire, bureau, salle polyvalente, école, crèche, cantine, sanitaire... : Jipé est votre spécialiste de la construction modulaire haut de gamme.


STADE DE REIMS - TROYES

le

MATCH du jour

Numéros des joueurs Numéro 1 : Johan LIEBUS Numéro 2 : Mohamed FOFANA Numéro 3 : Franck SIGNORINO Numéro 4 : Grzegorz KRYCHOWIAK Numéro 5 : Kamel GHILAS

Un derby, un match à gagner Le match du mercredi 26 septembre au stade Auguste Delaune est de loin le moins bon que les Rouge et Blanc ont disputé depuis le début de la saison. C’est même le seul qui a entraîné la colère présidentielle. Un non match, surtout en première mi-temps disputé devant une faible assemblée. Une déconvenue qui avait été suivie d’un exploit à Saint-Etienne. Une très belle réaction.

Un honneur à leur maillot La situation des Stadistes est aujourd’hui différente. Il reviennent d’un déplacement au Parc des Princes où ils ont fait honneur à leur maillot.

Ils recevrons, à n’en pas douter, un hommage appuyé des spectateurs lors de leur entrée sur la pelouse. Cette fois, ils seront nombreux. En réponse, les joueurs auront à coeur d’effacer le souvenir du mercredi noir de septembre. La revanche suffira à la motivation. L’envie de reprendre la marche en avant aussi. La série d’invincibilité à été interrompue devant le PSG. La venue de Troyes est la bonne occasion d’en remettre une en place. Le moral des rémois n’a pas été entamé par leur prestation parisienne. Au contraire. Dans ce match là, ils ont même engrangé de la confiance et de l’envie. Et puis, c’est un derby, un match particulier. Un match à gagner.

Numéro 6 : Antoine DEVAUX Numéro 7 : Odaïr FORTES Numéro 8 : Johann RAMARE Numéro 9 : Julien TOUDIC Numéro 10 : Floyd AYITE Numéro 11 : Diego RIGONATO RODRIGUES Numéro 13: Nicolas FAUVERGUE Numéro 15: Khalid SEKKAT Numéro 16 : Kossi AGASSA Numéro 17 : Josué BALAMANDJI Numéro 18 : Gaëtan COURTET Numéro 19 : Alexi PEUGET Numéro 20 : Quentin PEREIRA Numéro 21 : Bocundji CA Numéro 22 : Mickael TACALFRED Numéro 23 : Aissa MANDI Numéro 24 : Florent GHISOLFI Numéro 25 : Anthony WEBER Numéro 26 : Pape SOUARE Numéro 27 : Christopher GLOMBARD Numéro 28 : Yann BENEDICK

Équipe probable

Entraineur Hubert Fournier

SOUARÉ 26

WEBER 25 AGASSA 16

DIEGO 11

FAUVERGUE 13

KRYCHOWIAK 4 TACALFRED DEVAUX 22 6

MANDI 23

14

CA 21

Numéro 30 : Jérémy MALHERBE

GLOMBARD 27

Sur le banc : TOUDIC 9 - GHISOLFI 24 - SIGNORINO 3 - AYITE 10 - MALHERBE 30 - PEUGET 19 - LIEBUS 1

R uge Blanc Magazine officiel


odrigues


L’analyse du coach

Hubert Fournier : “ Tous nos matches sont des matches de gala” la suite. Notre entame de 2e mi-temps n’est pas bonne. On recule beaucoup, on leur laisse la possession du ballon. PSG a pu prendre le contrôle du jeu. On a subi. Face à cette équipe, si on lâche un peu on s’expose car ils ont les forces pour mettre des buts.

R&B : Vous croyez que votre R&B :

Impossible de ne pas revenir sur ce match face au PSG. Une semaine plus tard, vous en retenez quoi ? Les “Plus” d’abord

H.F. : L’excellente première mi-temps. Les joueurs ont su presser très haut cette équipe parisienne qui en a été déstabilisée. Ils ont su aussi se créer des bonnes situations comme le penalty en notre faveur, qui auraient pu nous donner l’avantage. J’ai vu des choses très intéressantes en première mi-temps. L’équipe, en général, a été très rigoureuse et à jouer avec beaucoup d’intensité. Vraiment une mi-temps presque parfaite.

R&B : Et les “Moins” H.F. : Le manque de concrétisation des occasions comme le penalty qui voit Sirigu partir du bon côté. Ce n’était pas facile pour un jeune joueur devant 45 000 personnes. Sa frappe aurait pu être plus près du poteau. C’est le tournant du match. Si on était rentré aux vestiaires avec un but d’avance, ça n’aurait pas été pareil pour

16

R uge Blanc Magazine officiel

équipe ait ratée le coche, penalty mis à part ? H.F.: On ne peut pas refaire l’histoire. On rate les occases de passer devant au score. Dans les vestiaires avec l’avantage, le match aurait été différent.

R&B : Et l’ambiance du Parc? H.F. : J’ai trouvé l’ambiance très bon enfant. Quand j’étais joueur c’était plus chaud, plus tendu. La politique du PSG a payé. Le stade est pacifié. C’est bien. Et on a pu entendre ces milliers de rémois qui avaient fait le déplacement

R&B :

Le début de saison reste exceptionnel, sur le plan comptable et dans la manière. La fin de série des matches sans défaite se termine, c’est préjudiciable ? H.F. : Non, c’est une péripétie. Au plan comptable on verra. Mais en début de saison on n’avait pas programmé de prendre 3 points à Paris.

R&B :

Cest difficile de repartir vers d’autres horizon après le sommet du Parc ? H.F. : Difficile ? Disons que ce n’est pas la même dose d’adrénaline. Mais il ne faut pas oublier d’où on vient. Pour nous tous les matches sont des matches de gala. Aucun n’est à banaliser.

R&B : Revoilà Troyes justement sur la route. C’est pas forcément un cadeau ? H.F. : Effectivement, ce n’est pas un cadeau. Et pour plusieurs raisons. D’abord parce que les Troyens viennent de battre l’OM chez eux, ce que nous n’avions pu faire, et cela va leur redonner beaucoup de confiance. Ensuite parce que les Troyens nous ont battu à Delaune lors de notre dernière confrontation. Et c’était récemment en Coupe de la Ligue. Et enfin car nous avons toujours eu du mal face à cette équipe. Depuis 4 ans, on n’arrête pas de se fréquenter. Et là on se retrouve et on bataille encore. On a pris un peu d’avance dans la course au maintien, mais rien n’est fait.

R&B :

Des nouvelles de la santé des joueurs ? Fortès ?

H.F. : Fortès est encore indisponible pour deux semaines. Malheureusement sa blessure était grave et on est très prudent pour sa reprise. On ne veut pas prendre le risque d’une rechute qui le verrait repartir à l’infirmerie pour deux mois. Gaétan Courtet est touché à la cheville. Il est arrêté pour quelques semaines. C’est dommage et gênant, il était en pleine confiance, en réussite... Alexis Peuget revient de sa pubalgie. On a aussi la chance de pouvoir compter sur Toudic, on l’a vu au Parc des princes, et Fauvergue a purgé sa suspension. Et les autres vont plutôt bien.


Rouge et Blanc : Tu as un porte bonheur ? Kamel Ghilas : Non R&B : Un chiffre fétiche au moins ? K.G. : Oui, Le 5, celui de mon maillot R&B : Une couleur préférée ? K.G. : Blanc R&B : Tu es viande ou poisson ? K.G. : Viande R&B : Mer ou montagne ? K.G. : Mer, celle de Marseille R&B : Blonde, brune ou rousse ? K.G. : Brune R&B : Champagne, vin ou bière ? K.G. : Champagne R&B : Ta voiture préférée ? K.G. : Une Lamborghini Gallardo R&B : Ta ou ton chanteur favori ? K.G. : J’écoute de la House et du Raï R&B : Et au cinéma ? K.G. : Al Pacino dans Scarface R&B : Tu es hand, basket ou rugby ? K.G. : Basket R&B : Ton joueur préféré ? K.G. : Zidane R&B : Tu as beaucoup d’amis sur Facebook ? K.G. : Amis, famille, 500 personnes R&B : Après le foot, tu feras quoi ? K.G. : Je reste dans le foot...entraîneur ajoint...

L’interview flash de Kamel Ghilas


le

MATCH du jour

Numéros des joueurs

Attention, danger... En s’imposant sur le fil face à Marseille lors de la dernière journée, les Troyens ont peutêtre déclenché le fameux déclic que recherche toute équipe traversant une mauvaise passe. Un symbole : lanterne rouge avant cette 9e journée (2 pts en huit matches), les Aubois l’ont abandonnée à l’AS Nancy Lorraine. En tout cas, les Rémois, qui n’ont pas oublié la défaite à domicile contre l’ESTAC en Coupe de la Ligue (1-2) sont prévenus : les hommes de Jean-Marc Furlan ne viendront pas à Delaune en victimes expiatoires. Car même si leur bilan chiffré ne le reflète pas, ils ont des arguments à faire valoir, notamment cette volonté per-

manente de jouer un bon football et quelques individualités qui peuvent à tout moment faire basculer un match.

Être vigilants Ils viendront donc dans la Marne avec la ferme intention de ne pas revenir bredouilles, et même avec les trois points si l’occasion est propice, justement la marge qui les sépare aujourd’hui du premier non relégable (Evian, 17e avec 8 pts). Aux Stadistes d’être vigilants lors de ce derby qui s’annonce indécis.

Équipe probable

Entraineur Jean-Marc Furlan

N’SAKALA 21

N’GOYI 20 OTHON 29

BRECHET 25 CAMUS 22

THURAMULIEN 16 SAUNIER 5

COLIN 12 20

MARCOS 9

YATTARA 23 FAUSSURIER 27

Sur le banc : RINCON 11 - DARBION 4 - DREYER 1 - GRAX 2

R uge Blanc Magazine officiel

Numéro Numéro Numéro Numéro Numéro Numéro Numéro Numéro Numéro Numéro Numéro Numéro Numéro Numéro Numéro Numéro Numéro Numéro Numéro Numéro Numéro Numéro Numéro Numéro Numéro Numéro Numéro Numéro Numéro Numéro

1 : Matthieu DREYER 2 : Sébastien GRAX 3 : Stephen DROUIN 4 : Stéphane DARBION 5 : Matthieu SAUNIER 6 : Eloge ENZA-YAMISSI 7 : Benjamin PSAUME 8 : Mounir OBBADI 9 : Dos Santos MARCOS 10 : Benjamin NIVET 11 : Carlos RINCON 12 : Maxime COLIN 14 : Xavier THIAGO 15 : Florian JARJAT 16 : Yohann THURAM-ULIEN 17 : Mohamed CAMARA 18 : Georges GOPE-FENEPEJ 19 : Jean-Christophe BAHEBECK 20 : Granddi N’GOYI 21 : Fabrice N’SAKALA 22: Fabien CAMUS 23 : Mohamed YATTARA 25 : Jérémie BRECHET 26 : Julien OUTREBON 27 : Julien FAUSSURIER 28 : Grégory BETTIOL 29 : Quentin OTHON X : Khassa CAMARA Y : Maxime MANNONI Z : Yacine BEZZAZ


CK


le

MATCH du jour ESTAC : une longue marche Avant la naissance de l’ATAC en 1986, devenue l’ESTAC (Espérance sportive Troyes Aube Champagne) en 2000 suite à un procès intenté par la chaîne de supermarchés éponyme, le football professionnel n’avait pas vraiment réussi à percer dans la préfecture de l’Aube.

Période dorée Seules une finale de Coupe de France en 1956 (l’ASTS battue par Sedan-Torcy) puis cinq saisons en Première division dans les années 70 peuvent être mentionnées.

22

R uge Blanc Magazine officiel

C’est dire l’enthousiasme des Aubois lorsque après de nombreuses années de disette, leur club préféré se hisse en D2 (1996) puis en D1 (1999) sous la houlette d’un entraîneur qui fera carrière, Alain Perrin. S’ouvre alors une période dorée, certes courte mais ponctuée d’une septième place en championnat (2001), d’une victoire en Coupe Intertoto (2000), d’une demi-finale en Coupe de France (2001) et d’une nouvelle demi-finale en Intertoto (2002). Entre 2003 et 2007, le club fait le yo-yo entre Ligue 1 et Ligue 2, avant d’échouer en National en 2009. En trois saisons,

l’ESTAC, désormais dirigée par Jean-Marc Furlan, un de ses entraîneurs emblématiques qui avait déjà œuvre entré 2004 et 2007, va réussir l’exploit de remonter en Ligue 1.

Des bases solides Sans grands moyens financiers mais avec des bases solides, notamment son centre de formation (Blaise Matuidi en est issu), l’ESTAC a bien l’intention de s’y installer durablement.


le

MATCH contre Philippe Copp et son fils Guillaume en pose à la mi-temps. Philippe qui est directeur de la SRTP (société Rémoise de Travaux Publics) aime venir à la loge 23 retrouver ses amis et collègues, mais aussi assister aux exploits des Rouge et Blanc. Mais Delaune est aussi le prétexte pour le père à s’évader avec son fils Guillaume. Ils partagent la même ferveur pour l’équipe rémoise.

Xavier Vilain. Encore un membre de la société Cristal Union. Il est responsable des services extérieurs. Encore un fan des Rouge et Blanc.

24

R uge Blanc Magazine officiel

Dans les loges

Reynald Staf de Cristal Union n’est pas aussi assidu à Delaune que son ami Marc Jurovitch, mais il vient le plus souvent possible et se montre un supporter passionné.

Marc Jurovitch et son fils Michaël sont des habitués de la loge 23. Marc, ex-patron d’entreprise de travaux publics à la retraite est toujours fidèle au poste. Il lui faut une contrainte très grave pour lui faire manquer un match de son équipe fanion. Et ses amis ne s’en plaignent pas car l’homme, est aussi jovial au stade qu’il était rigoureux en affaire. Désormais, derrière le bureau, c’est Michaël qui est aux commandes. Le successeur accompagne le plus souvent possible son père à Delaune. La passion pour un club se transmet aussi.

Laurent Lacolle. Après des années passés dans le monde du champagne, Laurent Lacolle supporter assidu, s’était reconverti dans l’immobilier. Aujourd’hui il entame un come back chez le Champagne Barons de Rothschild

Charles Germain travaille pour les champagnes Duval-Leroy. Ce soir, il est venu encourager le Stade de Reims en compagnie d’une amie, Alexandra Langlet qui officie dans le domaine de l’événementiel sportif et plus particulièrement du tennis. Elle a pu constater que dans le football aussi on savait créer l’événement.


Affiche A3.pdf

1

24/10/12

16:27

C

M

Y

CM

MY

CY

CMY

K

chamenu enpagnie officie sportif Elle a ussi on

Ă Reims


De plus en plus supporters Vu des tribunes

Le match contre Nice et son extraordinaire suspens a fait la joie des joueurs mais aussi celle des supporters. De plus en plus, les spectateurs font corps avec leur équipe. Ils ne ménagent pas leurs encouragements ce qui a le don de galvaniser les acteurs Rouge et Blanc sur la pelouse.

Leur bonheur est complet Il n’y a pas de grandes équipes sans grands supporters. Et force est de constater que si l’équipe monte en puissance, dans les tribunes, les supporters ne sont pas en reste. Et leur bonheur est complet puisqu’ils reçoivent en retour le fruit de leur encouragements. Il n’est qu’à regarder ces images de joie pour s’en convaincre.

26

R uge Blanc Magazine officiel


La vie du club

Les pros à la rencontre des écoles de foot « Trop bien ! » ; « Ils nous apprennent à être plus fort » ; « Nicolas Fauvergue m’a fait une super passe ! ». Pas de doute, ils étaient heureux, les 200 enfants réunis mercredi à Muizon, à l’occasion de la venue des plusieurs joueurs du Stade de Reims.

Un peu de magie

28

Le club, avec le District Marne de football, a ainsi lancé, pour la saison 2012/2013, son opération « Les pros dans les écoles de foot ». Une journée à laquelle ont notamment participé Nicolas Fauvergue, Alexi Peuget, Jérémy Malherbe et Hubert Fournier. A cette occasion, le District Marne football a procédé à la remise du Label FFF à cinq écoles de foot: Muizon, Fismes, FC Vesle, FC Sillery et l’entente Pontfaverger/Bétheniville. Pendant près de deux heures les enfants ont pu participer à de nombreux ateliers et matches, au côté des professionnels du Stade de Reims. Gérard Cassegrain, Président du District Marne de football en a profité pour remercier le Stade de Reims « pour sa présence. C’est évidemment très sympathique que les joueurs et Hubert Fournier

R uge Blanc Magazine officiel

puissent participer. Les enfants sont enchantés d’évoluer avec ceux qu’ils voient normalement à Delaune. Quand on a une locomotive comme le Stade de Reims dans le District, cela dynamise tous les clubs du département ». Les différents éducateurs ont également souligné l’importance d’une telle journée : « C’est une belle expérience. Cela rapproche le monde professionnel du monde amateur. Cela apporte un peu de magie aux jeunes. Cette proximité entre les enfants et les professionnels ne peut être que bénéfique pour tout le monde », explique un éducateur de Pontfaverger/Bétheniville.

Sensations de plaisir Plus loin, un éducateur de Muizon ajoute: « Cela représente beaucoup d’émotions pour ces jeunes. Petit, j’ai eu l’occasion, à l’époque du grand Stade de Reims, de vivre ce type d’expérience avec les professionnels. C’est quelque chose d’important pour un enfant ». Hubert Fournier insiste également sur l’importance, pour ses joueurs de participer à ce type d’événement : « C’est une occasion de retrouver, pour

les joueurs professionnels, ces sensations de plaisir qu’ils ont connu petit, et que l’on oublie parfois. On se rend compte que ce sont toutes ces petites choses qui font que l’on a aimé le foot plus jeune : être sur le terrain avec les copains, sans compétition, juste pour le plaisir du jeu. On est au-delà du métier et des contraintes liées à la compétition. C’est aussi notre rôle d’être ici, et de ne pas oublier que, dans un sens, les petits Aïssa Mandi ou encore Lucas Deaux, qui sont passés par l’équipe professionnelle, ont un jour été sur ces terrains. Et franchement, c’est toujours mieux de voir ces enfants ici, que sur une console de jeu vidéo ». Nicolas Fauvergue, Alexi Peuget, Jérémy Malherbe ont ensuite participé à une séance de dédicaces pour le plus grand bonheur des enfants. A l’instar de ses coéquipiers, Nicolas Fauvergue à apprécié la journée : « Cela me fait penser à ce que j’ai vécu, il y a quelques années. J’ai eu l’occasion de faire un stage « Jean-Guy Wallemme » plus jeune, et j’avais pu voir les joueurs pros. Cela m’était resté gravé. Les jeunes ont passé une bonne journée, et peut être que d’ici 10 ans, quelques-uns seront à notre place. C’est en tout cas une belle journée pour nous, pour les parents, pour les éducateurs et bien sûr pour les enfants ».


Les Anciens

Méano Palmarès Equipe de France des U19 1949 : Champion d’europe International Junior, militaire et équipe de France B 1949 – 1952 Equipe de France A 2 sélections

Avec le Stade de Reims Vainqueur de la Coupe de France 49-50 Champion de France 52-53 Vainqueur de la coupe Latine 1953 2eme tour de la Coupe Charles Drago 52-53 Entre 49 et 53 Matches joués : 114 / Buts : 45

Francis Méano Attaquant Né le 22 mai 1931 à Puyloubier (Var) Décédé le 26 juin 1953 Stade de Reims 1952-1953 : Debout : Simon Zimny, Armand Penverne, Paul Sinibaldi, Robert Jonquet, Raymond Cicci, Roger Marche. Accroupis : Bram Appel, Léon Glovacki, Raymond Kopa, Jean Templin, Francis Méano.

Clubs : 1947 – 1948 : SSMC Miramas 1948 – 1949 : AS Aix en Provence 1949 – 1953 : Stade de Reims

Francis Méano Bonheur et Tragédie “Ils ont l’enthousiasme de Méano. C’est comme une résurrection...” le vieux supporter installé dans la tribune qui porte le nom de son joueur fétiche, celle qui fait face à la Germain, “la Présidentielle” a du mal à contenir son émotion. Ce match face à Nice lui en a encore apporté une belle dose.

curieux clins d’oeil. Cette année là avait été tout simplement exceptionnelle, au plan national et international. Reims avait empoché le titre en 49 et occupait en permanence les places d’honneur depuis, n’ayant jamais terminé les saison au delà de la 4e place. 52-53 était un millésime fabuleux.

Curieux clins d’oeil

La Coupe Latine

saison l’équipe avait atomisé nombre de rivaux : outre Nice 4-0, Saint-Etienne 6-2, Le H.A.C 5-0 ou Lille 4-0. Rennes 5-1... Cette équipe devait aussi remporter la Coupe Latine devant Milan 3-0 à Lisbonne, grâce notamment à un second but considéré comme le plus beau de l’année. Un but marqué d’un tir lumineux des 30 mètres suite au dégagement du gardien Paul Sinibaldi et à une tête de Bram Appel. Un but signé Francis Méano.

L’équipe était sacrée en championnat avec 4 points d’avance sur Sochaux second, 5 sur Bordeaux 3e, et 8 sur Lille qui un temps avait contesté sa suprématie, et Nîmes. A la mi-parcours Reims avait déjà viré en tête, avec 25 points, devant Lille, Bordeaux, l’OM et Nîmes. Et, cerises sur le gâteau, Reims s’adjugeait aussi les titres honorifiques de meilleure attaque (86 buts marqués), et de meilleure défense (36 buts encaissés). Durant sa

Mais si Reims gagnait la Coupe latine, l’équipe allait bientôt perdre son jeune prodige (et le football français un des ses plus solides espoirs) dans des circonstances dramatiques. Le 26 juin, sur la nationale 51, a quelques kilomètres de Reims entre Witry-lès-Reims et Isles-surSuipes, Francis Méano, 22 ans, son père, sa jeune femme et son beau-frère étaient tué lors d’un terrible accident. Il avait joué 114 matches avec les Rouges et Blanc.

Comme lors de la saison 52-53, lorsque Francis Méano, un pétillant attaquant, 1m76 pour 74 kg, dynamisait une équipe qui alignait entre autre Kopa, Jonquet, Penverne, Marche... Une équipe qui elle aussi avait su battre Nice, le champion 51-52, et à Nice, au lendemain d’une élimination en Coupe (pas de la Ligue mais de France). L’histoire a parfois de bien

30

R uge Blanc Magazine officiel


ce B s


Vu de la pelouse La joie des joueurs Courtet n’a pas choisi de mettre son index sur sa tempe... Il a préféré se lancer à genoux au devant de Ghilas au visage explosé de bonheur. Le coup s’était joué entre eux. Ils savourent ensemble.

C’est un moment intense, une histoire sans parole, un sentiment qui submerge. Le but, aboutissement de tant d’efforts et de volonté, c’est une libération, un extase qui se vit selon des codes ou des rites propres à chacun, seul, à deux quand il a été le fruit une communion rare, ou en groupe, avec l’équipe. Ca saute, ça danse, ça court, ça fait des loopings, ça s’agenouille, ça se grimpe dessus.

Le buteur dans les bras du capitaine Tacalfred.

La joie des joueurs Ceux qui sont sur le banc, eux aussi ont besoin de partager cet instant avec leurs partenaires sous peine d’être frustrés. La joie des joueurs est magnifique et se contemple avec des yeux gourmands. Et quand ces joueurs là sont Rouge et Blanc, l’image n’en est que plus belle.

Mandi savoure comme un gladiateur seul au milieu de l’arène. Son maillot dans les dents, il l’aime à en croquer.

Liébus et Glombard ont choisi de partager leur bonheur avec les supporters. Un grand merci pour leur soutien

32

Liebus et Ca ont rattrapé Souaré. L’arrière gauche n’a déjà presque plus de maillot et son short est menacé...

R uge Blanc Magazine officiel

Courtet semble abasourdi et Diego est aux anges. Les joueurs du banc se sont précipités vers eux


20 JOURS

SPECIAL INTERIEUR DU 5 AU 24 NOVEMBRE 2012

6,35 €

le m²

Soit le paquet de 2,48 m² : 15,75 €

REVÊTEMENT DE SOL STRATIFIÉ 7 MM

Emboîtement clic. Gamme LX 7.0. Classe 23/31 : usage domestique. Aspect monolame, 2 et 3 frises. 2 décors au choix.*

6,30 €

le m²

Soit la dalle de 1,56 m² : 9,83 €

DALLE OSB ÉP. 15 MM

Bords en rainures-languettes, forte résistance à l’humidité. Pour mur, plancher, toiture, habillage, rayonnage. Dimensions selon point de vente. Exemple : 2500 x 625 mm.

35,€90

la pièce

BROUETTE CAISSE 90L ACIER PEINT VERT 9/10ÈME

2 Haubans de renfort galvanisés à l’avant du coffre, 1 traverse galvanisée sous coffre. Châssis tube Ø 32 mm, formant pare choc avant, roue gonflable Ø 360 mm. Poignées noires de confort. Réf. : A5360.

11,70 €

le m²

Repose pied

OFFERT

COMPLEXE D’ISOLATION 10 + 100 MM

VOTRE EXPERT TOUT FAIRE MATÉRIAUX LE PLUS PROCHE :

Composé d’un panneau de polystyrène expansé graphité nouvelle génération (PSE) collé sur une plaque de plâtre. Facilité de mise en œuvre des complexes plaque de plâtre - isolant. Répond à toutes les exigences thermiques en neuf ou rénovation et même au label BBC (bâtiment basse consommation). Largeur 1200 mm. Longueurs : existe en 2500, 2600, 2800 et 3000 mm.* R = 3,15 m².K/W

BELLET FRÈRES 52 ROUTE DE SOISSONS

51170 FISMES TÉL. : 03 26 48 03 87

15,90

165

le m²

Soit le rouleau de 16 m² : 254,40 €

ISOLANT MINCE TRISO SUPER 12 Ép. 35 mm. Sur avis technique : performance technique égale à 210 mm de laine de verre. R = 5,25 m². K/W. Dimensions L x l : 10 x 1,60 m.

la pièce

ÉCHELLE TRANSFORMABLE 3 PLANS

3 x 8 échelons. Équipée de bras de sécurité. Articulation en alu moulé. Section des montants : 66 mm. Hauteur du produit plié : 2,35 m, hauteur de travail déployée : 6,05 m. Base évasée : 0,76 m. Encombrement au sol ouverte : 1,53 m. Poids : 14,5 Kg. Garantie 3 ans. Réf. : 1243/008


Johan LIEBUS Gardien NĂŠ le 5 novembre 1978 1,85 m 84 kg

Autographe collector

34

R uge Blanc Magazine officiel


Rouge et Blanc - Magazine Officiel du Stade De Reims  

Numéro #6 - Octobre 2012

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you