Issuu on Google+

Salon des solutions hébergement et logement pour seniors

1 SALON des SOLUTIONS d’HÉBERGEMENT et de LOGEMENT pour les SENIORS er

29, 30 novembre et 1er décembre 2012 Paris, Porte de Versailles.

www.solulo.com


LOGEMENT DES SENIORS : UNE PRIORITÉ SOCIALE ET ÉCONOMIQUE. Le vieillissement de notre population fait naître des besoins grandissants de solutions d’hébergements et de logements adaptés à des situations variées (dépendance, perte d’autonomie temporaire, désir de rompre la solitude en conservant son indépendance…). Si l’offre se développe, elle reste encore mal connue dans sa diversité, comme dans ses modalités de financement : solutions d’hébergement, caractéristiques des établissements, prises en charge (composition des coûts d’hébergement, financement et aides possibles…).

UNE DEMANDE EN PROGRESSION.

Voilà pourquoi nous créons aujourd’hui le 1er Salon national du secteur pour renseigner un public de plus en plus nombreux et fortement impliqué. Des nouveaux retraités intéressés par les résidences conviviales jusqu’aux grands aînés ou leurs aidants en quête d’établissements médicalisés en passant par ceux qui souhaitent une solution de maintien à domicile ou d’habitat communautaire, chacun pourra trouver en un même lieu toutes les informations et les conseils pour choisir en fonction de ses attentes spécifiques.

Projection de croissance des 75 ans et plus en millions d’habitants (5) 10

Forts du succès du Salon des services à la personne que nous organisons depuis 2007, nous mettons aujourd’hui notre expérience et nos ressources pour assurer la réussite de ce nouvel événement conçu pour valoriser vos solutions.

5

5,5

5,9

8

9,8

10,9

0

2010

2020

2030

2040

2050

Créez avec nous l’événement de votre secteur ! À bientôt, L’équipe Planète micro-entreprises

(1) INSEE 2011 – (2) DREES, enquête trimestrielle auprès des conseils généraux – personnes classées GIR 1 à 4 au 31/10/2010 – (3) Les Français et le grand âge – 6ème vague du baromètre TNS SOFRES – Fédération Hospitalière de France – Le Mensuel des Maisons de retraite – Avril 2011 – (4) INSEE 2011 – (5) INSEE 2011


UNE AMBITION, 3 DIMENSIONS. NOTRE AMBITION : Créer l’événement national des solutions d’hébergement et de logement pour les seniors et contribuer à valoriser ce secteur. > Permettre aux particuliers de comprendre et comparer les solutions de financement et de logement pour les seniors, dépendants ou autonomes.

> Focaliser, grâce à cet événement, l’attention de tous sur le secteur. > Réunir tous les acteurs : décideurs, prescripteurs, politiques, institutionnels, médias, prestataires, professionnels, particuliers...

LES 3 DIMENSIONS DU SALON Solulo, un panorama exhaustif et le rendez-vous unique de tous les acteurs du secteur. Créez l’événement avec nous !

PARTICULIERS

>

Exposition/Conférences

Recrutement

> Développer son activité

>

> Rencontrer des prestataires, organismes, structures

>

> S’informer, comparer, choisir

SALARIÉS

>

> Exposition / Conférences

PROFESSIONNELS

Trouver des solutions et des fournisseurs

Echanger Progresser

Trouver des débouchés, un emploi


LE RENDEZ-VOUS À NE PAS MANQUER ! QUI VISITE ? PLUS DE 7000 VISITEURS ATTENDUS POUR CETTE PREMIÈRE ÉDITION. Des particuliers qui recherchent des solutions pour eux

> Des actifs qui veulent préparer leur retraite et ne souhaitent pas en faire supporter la charge à leurs enfants.

> Des retraités qui ne veulent plus vivre seuls.

Des particuliers et des aidants qui recherchent des solutions pour leurs proches

> >

Des particuliers qui prennent en charge leurs parents âgés, autonomes ou dépendants. Des aidants familiaux qui ont besoin de conseils et de répit.

Les professionnels du secteur

Les salariés et futurs salariés

FOCUS SUR SOLULO, 3 VILLAGES DÉDIÉS POUR RÉPONDRE AUX BESOINS DES PARTICULIERS. Le Village Orientation & Conseils

Le Village Solutions d’hébergement

> Faire le point sur ses

> Rencontrer des établisse- > Comprendre de quoi se

besoins, sa situation.

> Connaître les différents types d’établissement et solutions d’habitat communautaire ou intergénérationnel.

> S’orienter vers ce qui correspond le mieux à ses besoins.

ments d’hébergement : Résidence services, foyer logement, maison de retraite, unité de soins…

> Etudier et comparer leurs propositions.

> Choisir en fonction de ses besoins.

Le Village Financement & Assurance compose le prix d’un hébergement.

> Découvrir comment financer un hébergement ou le maintien à domicile.

> Savoir où trouver des aides supplémentaires et lesquelles.


POURQUOI EXPOSER ? > > >

Vous rencontrez et conseillez les particuliers, bénéficiaires, actuels ou futurs. Vous affirmez votre position d’acteur de référence du secteur. Vous profitez du dynamisme du Salon des services à la personne et bénéficiez de retombées accrues pour ce 1er événement unique en France.

QUI EXPOSE ?

PLUS DE 50 EXPOSANTS ATTENDUS.ique.

Vous êtes :

Vous souhaitez :

Vous êtes :

Vous souhaitez :

> Administrations et institutionnels > Dynamiser le secteur et faire rayonner votre mission d’intérêt général. > Organismes publics et parapublics > Fédérations et groupements pro- > Communiquer sur les droits, missions et actions de prise fessionnels ou d’établissements en charge des aînés. > Fédérations et associations > Apporter votre expertise pour mieux orienter les aînés. de retraités > CLICs > Médias > Solution d’habitat intergénérationnel > Maisons de retraite EHPA/ EHPAD – Mapa/Mapad > Résidences services et foyers logement > Etablissements d’accueil temporaire > Unités de soins longue durée

Vous êtes :

> Caisses de retraite > Conseils généraux > Compagnies d’assurance > Mutuelles > Organismes de prévoyance > Organismes de financement > Conseillers en viager

> Faire connaître les caractéristiques et les services de votre établissement et votre mission de prise en charge. > Transmettre vos savoirs et connaissances sur la vieillesse, les aînés et informer les familles.

Vous recherchez :

> Des partenaires et/ou des réseaux pour envisager des regroupements et accélérer votre développement. > Des salariés à recruter. > Des futurs clients et/ou résidents. Vous souhaitez :

> Conseiller les particuliers dans la recherche de solutions de financement adaptées à leur situation. > Montrer votre implication aux côtés des aidants et les accompagner dans leur démarche. > Renforcer vos actions de solidarité auprès des aînés au travers de vos offres : financement de la dépendance, conseils aux aidants...

Vous recherchez :

> Des partenaires et/ou des réseaux pour accélérer votre développement. > De futurs clients et/ou bénéficaires. Vous êtes :

> Fournisseurs de produits, services et solutions dédiés aux professionnels

Vous souhaitez :

> Rencontrer vos actuels et futurs clients, les conseiller et leur proposer vos solutions. > Nouer des partenariats.


MÊMES DATES, MÊME LIEU. en plein essor : 22 000 visiteurs en 2011 au Salon des services à la personne dont 5 000 visiteurs de plus de 50 ans cherchant des solutions pour eux-mêmes ou pour leurs proches.

Solulo se tient concomitamment au Salon des services à la personne. Pour vous, c’est l’assurance de profiter des synergies, du dynamisme et de la forte audience d’un salon

LE SALON DES SERVICES À LA PERSONNE FAIT L’ACTUALITÉ.

ILS SONT VENUS AU SALON

À LA RADIO

Laurent Wauquiez

DANS LA PRESSE

/HV

URERWVMRXHQWOHVGD PHVGH

/HV DQGURwGHV GpVRUPDLVIDFLOLWSHXYHQW HU GHV SHUVR

TXLVXSSRVH TXH

HQ :L)L 3OXV EOXIIDQW

YLH

OD

ORJHPHQW VRLWpTXLSp

OH

5HVWH DXVVL

URERW IRQFWLRQQH FRPPH -D]] &RQQHFW WUDYHUVOXL RQ XQH VRUWH DYDWDU SHXW VH GpSODFHU YRLU HQWHQGUH SDUOHU WRXW HQ pWDQW LQVWDOOp GHV NLORPqWUHV /D SHUVRQQH TXL GLVWDQFH YLD XQ

QQHV kJpHV GpSHQGDQWHV

HW

OH



LQWpUHVVpV XQH







HW



8QVLPXODWHXUGHYLHLOOHVVHSRXUVHPHWWUHGDQVODSHDX G XQHSHUVRQQHkJpH 

HW

O



OH



HW

OD

HW

'DQV



OD

j



HW



SURIHVVLRQQHO URERW SHXW SDUWLFLSHU XQHUpXQ LRQ GX PDODGH FORXp GDQV VRQ /HSODFH &RQQHFW SHXWrWUH -D]] XWLOLVp SDUWLU RUGLQDWHXU RX XQ XQVPDUWSK RQH HQ FOLTXDQW VXU OHV ERXWRQV TXL DSSDUDLVVHQW pFUDQ SRLQWH] XWLOLVH] OHV IOqFKHV VRO SRXU DYDQFHU SRXU YRXV GpSODFHU GURLWH RX JDXFKH FXUVHXU 'SRXU WRXUQHU WrWH XQ F{Wp RX GH DXWUH /HMDSRQDLV 1HF

j

HOHXUVHQIDQWV RFFXSpV SDU OHXUVDFW SURIHVVLRQQHOOHV 2U XQ DFFLGHQW LYLWpV SHXW WUqVELHQ VH SURGXLUH  PLQXWHV DSUqV FH TXL SHXWDYRLU GHVFRQVpTXH XQHYLVLWH QFHV WUDJLTXHV SHUVRQQH QHVHS UpVHQWH DYDQW XQH RX GHX[ KHXUHV /H URERW OXL SHXW LPPpGLDWHPHQ W GRQQHU DOHUWH SUpYHQLU IDPLOOH RX OHVVHFRXUV

OH

OH

HW



SHWLWVHQIDQWV

j

HW

j

OD







OLW



©

ª



j

G

OH



G

j



VL

O

O

j

HW



OH

OH







O

HW

j

j



OD

HW

'DQV

OH

OHVYROHWV SRUWH $XWUH LQQRYDWLRQ

OD

OH



G

HW

URERW





/HEXWGHO H[HUFLFHF HVWGHVHPHWWUHGDQVODSHDXGHO DXWUHSRXUrWUHSOXVWROpUDQW H[HUFLFH H[ F F HVW V GHVH V PHWWUHGDQV OD SHDX GHO DXWUH SRXUrWUH SOXV WROpUDQW H[SOLTXH-HDQ3DXO/HFKLHQSUpVLGHQWGHO ,SDGO ,QVWLWXWGHSUpYHQWLRQGHVDFFLGHQWV DQ3D 3 XO /H / FKLHQ SUpVL V GHQW GHO ,SDG D  O ,QVW V LWXW GHSUpY p HQWLRQ GHV DF DFFLGHQWV GRPHVWLTXHV V OXPLqUH DX SDVVDJH GH RFFXSDQW pWHLQW ORUVTX

PRXYHPHQWGDQV SOXVGH FKHPLQ OXPLQHX SLqFH 2X HQFRUH [ FRQVWLWXp GH FDSWHXUV TXL LQGLTXHQW FKHPLQ HQWUH FKDPEUH VDOOH GHEDLQV SRXU OHV SHUVRQQH V kJpHV GDQV QRLU JXLGHU

FRPSDJQLH

DXWRPDWLTXHPHQW

OD

DSSHOOH

OXL

D



SHUVRQQHV LVROpHV

3DSHUR

VH



,O V

GpSODFH VXU VHV SHWLWHV URXOHWWHV VDLW DXVVL ELHQ pFRXWHUTXHSDU OHU 6RQ V\VWqPH GH V\QWKqVH YRFDOH GRQW

O

HW

O





Q

D

\

HW

OD



OH





OH

pWp

YHUVLRQ



OD

GpYHORSSpH HQ SDUWHQD DYHF2UDQJH SHXWDLQVLUDSSHOH ULDW UHQGH]YRXV RX UGHV IUDQoDLVH

OD

HW

OD

D

PDLVRQ GX IXWXU 

OD

ª

SRXUUDLHQW DLGHUOHVVHQLR UV

O

IDoRQ3OD\PRELO LPDJLQp XQ SRXU WHQLU DX[ 

Hervé Novelli





O

O



G

OD



GH VXUYHLOOHU VRQ pWDLW VXU HQYLURQQHPHQW FDGUH VL

SODFH

j

,O

FRPSOpPHQW

G

SHUPHW GH PHQHUXQH FRQYHUVDWLRQ FRPPH RQ

OH



OD



LO

OD



j

­

G

j

,6321,%/(

©

HW

OH

OH



j



LQWHUUXSWHXU TXL DOOXPH

81$66,67$17'

 +(85(6 685  /H URERWQH UHPSODF REMHFWH $ODLQ %RVHWWL H SDV KXPDLQ YLHQWHQ SHXW XQH FHUWDLQH PDQLqUH SUHQGUH UHOqYH 4XDQG RQVDLW TXH VROLGDULWp IDPLOLDOH WHQG GLVSDUDvWUH OHV URERWV IRXUQLVVH QW XQHVROXWLRQ HQWRXUHU SRXU VXUYHLOOHU OHV SHUVRQQHV kJpHV  KHXUHV VXU  FH TXH QH SHXYHQW SDV VH SHUPHWWU



j

pOHFWURPpQDJHUV

SUpODVVHUDLW

WHFKQRORJLHV

O





3$5, 3$5,6 3 5 6³ ³'HVOXQHWWHVTXLVLPXOHQWXQHFDWDUDFWHGHVSURWKqVHVTXLGRQQHQWXQHVHQVDWLRQ ' V OXQH 'H G DUWKURVHDX6 G DUWKURVH V  DX 6DORQGHVVHUYLFHVjODSHUVRQQH3RUWHGH9HUVDLOOHVXQVLPXODWHXUGH DOR YLHLOOHVVHSHUPHWDXYLVLWHXUGHPLHX[FRPSUHQGUHSRXUTXRLGHVJHVWHVVLPSOHVGHYLHQQHQW YLHLOOHVVH V  SHUPHW VLFRPSOLTXpVSRXUXQHSHUVRQQHkJpH V FR VL F PSOLTXpV SRX OD

HW

HW



j



OD

OD

GpYHUURXLOOHUD

SDUOHV

LGpH GHSDUOHU

O



(W

OH



j

j

DERUG

OH

FRPSDJQLH

OHVIDLUH DFFHSWHU

O

O



O



©

ª

,1129$7,21 /D PDLVRQ GXIXWXU RQ LPDJLQH FRPPH XQH GRXFH XWRSLH GRQQHUDLW GURLW TXL SDUHVVH 5RERWV GRPHVWLTXHV DSSDUHLOV LQWHOOLJH IHUDLHQW WUDYDLO QRWUH SODFHSHQWV QGDQW TX RQ VH VXU FDQDSp GX VDORQ PLOOH OLHXHV GH FHWWH LPDJH eSLQDO 6DORQ GHV VHUYLFHV SHUVRQQH TXL VHWLHQW GX OHUDX GpFHPE UH 9HUVDLOOHV 3DULV PRQWUH SRUWH GH TXHFHV VHUYHQWDXVVL YHQLUHQ DLGH DX[ SHUVRQQHV kJpHV GRQQHQW HQILQ XQ GpSHQGDQWHV (OOHV VHQVSUDWLTXH DXPRW GRPRWLTXH FKH]/HJUDQG GH WpOpDVVLVWDQFH ERvWLHU SHUPHW XQRSpUDWHX GH FRQWU{OHU U GLVWDQFH pFODLUDJH GLYHUV DSSDUHLO VpOHFWULTXHV GDQV ORJHPHQW GH DERQQp IDFLOLWHU LQWHUYHQ 3DU H[HPSOH SRXU WLRQ GHV VHFRXUV V\VWqPH RXYULUD

j

HQYLURQQHPHQW

OH

j

QDYLJDWHXU :HE WpOpSRUWH OLWWpUDOHP HQW HOOH DIILFKH VRQ YLVDJH VXU pFUDQ VLWXp WrWHGXURERW XWLOLVH VD FDPpUDVXU PLFUR VHV KDXWSDUOHXUV &HWWH VRQ LQQRYDWLRQVHUpYqOH SUDWLTXH IRLV SRXU OHV SHUVRQQH V LVROpHV OHXU IDPLOOH PDLV DXVVL SRXU OHVSRXU VDODULpV WHPSRUDLUHPHQW LQYDOLGHV  3ODFp DX GRPLFLOH XQHSHUVRQQH -D]] &RQQHFW kJpH

'





SLORWH

VH



PDFKLQH SHXW VHPEOHU IDUIHOXH DX[ SHUVRQQHV kJpHV SXLV VDSUpVHQF SRXUUDLW GpVKXPDQLVHU H GH FHX[TXLRQW SOXV EHVRLQ GH SUpVHQFH KXPDLQH

G

­

j

',',(5 6$1=



OHV URERWV OHV

VHPDLQWHQLU FRQWDFW DYHF OHXUVGRPLFLOH JDUGHU SURFKHV UHQGUH OHXU TXRWLGLH 8QH PDQLqUH GH Q SOXV FRQIRUWDEOH SURXYHU TXH OHV LQQRYDWLRQV OHV SOXVVSHFWDFX SDV IRUFpPHQW UpVHUYpH ODLUHV QH VRQW V DX[ DPDWHXUV GHJDGJHWV PDODGHV

HW

j

j

j

OH



HW

j



"



OH

SULVH GH PDLV DXVVL UDFRQWH UGHV eTXLSp OD

PpGLFDPHQWV

81$9$7$ 3285 6( 7e/e32 5 57(5 /DURERWLTX H ORLQ rWUH XQH



EODJXHV

OH





OHV VH

j

LO



V GH SHXW VHQWLU TXDQG RQ

LO

RX



HW

HW



OD

GRPHVWLTXH

OH

5RERVRIW DVVLVWDQW SHUVRQQHV GpSHQGD QWHV GpSODFH



UHFRQQDvWUH OHV SHUVRQQHV SUpVHQWHV &H TXLOXL SHUPHW DGDSWHU VRQ FRPSRU WHPHQW HQFRUH WUDQVPHWWUH OHV PHVVDJHV YRFDX[ DX ERQGHVWLQDW

G

FRQFUqWHVGDQV

GHKXLW FDSWHXU

WRXFKH



H[FHQWULFLWp

DSSOLFDWLRQV

3UHQH]



GHX[ FDPpUDV

IXWXULVWH SHXWDYRLU GHV 3RXUIDLUHFRPSUHQGUHOHVGLIILFXOWpVTXHSHXYHQWUHVVHQWLUDXTXRWLGLHQOHVSHUVRQQHV RP YLHTXRWLGLHQ QH URERW .RPSDw GH 9pULWDEOH kJpHVLOIDLWG DERUGHVVD\HUGLIIpUHQWHVSDLUHVGHOXQHWWHV/DSUHPLqUHVLPXOHXQH G D SRXU GDQV PDLVRQ GRPLFLOH FRPSUHQG FH OXL GLW UpSRQG HQYRL[ FDWDUDFWH2QYRLWGHGDQVFRPPHjWUDYHUVXQSDSLHUFDOTXH$XWDQWGLUHPDO Q YR GH SHXW

DLUH



G

GH

SHXW rWUH

,O

OD

TX RQ



HW

V\QWKqVH

VLJQDOHU OHV SUHQGUH UDSSHOHU OHV PpGLFDPHQWV UHQGH]YRXV GH MRXUQpH PpPRULVHU OLVWHGHV DFKHWHU VDLW PrPHDFFpGHU GHV VHUYLFHV VXU ,QWHUQHW WUDQVPH GHV PHVVDJH WWUH V pOHFWURQLTXHV pFUDQ WDFWLOH VRLW VRQ RQXWLOLVHJUkFH FODYLHU VRLW RQ OXL GLFWH PHVVDJH KDXWH YRL[ (QSULPH VDFDPpUD PHWWUH HQUHODWLRQ YLGpR SHUPHW GH PpGHFLQ SDUYLVLRFRXWLOLVDWHXU VRQ QIpUHQFH &H 

,O

j



OD

HW

SURGXLWV

OD

/DGHX[LqPHUHSURGXLWO HIIHWG XQJODXFRPHOHFKDPSGHYLVLRQHVWWRWDOHPHQWUpWUpFL6 L HUHS RQWHQGODPDLQjXQHSHUVRQQHDWWHLQWHGHJODXFRPHHOOHQHSHXWSDVODYRLUVRXOLJQH0 PDLQ /HFKLHQ j



,O

j

HW

j



OH

Roselyne Bachelot-Narquin



OH

j



O

HW



(QSOXVG DOWpUHUODYLVLRQFHWWHPDODGLHHVWXQIDFWHXUGHVWUHVVSRXUVXLWLOFLWDQW WpUHU O H[HPSOHG XQHSKRWRGpSODFpHVXUXQPHXEOHSDUXQHIHPPHGHPpQDJHTX XQHYLHLOOH G XQH GDPHQHYRLWSOXVHWTXLGXFRXSSHQVHO DYRLUpJDUpH W SOXV

FRPPDQGp GLVWDQFH YLD XQ 3&RX XQ PRELOH 3RXU LQVWDQW SOXSDUW GH FHVURERWVVR QW HQFRUH DXVWDGH H[SpULPHQWDO &HUWDLQV VRQW WHVWpV PDLVRQ GHUHWUDL WH H[SOLTXH $ODLQHQ %RVHWWL SUpVLGHQW GX6DORQ GHVVHUYLFHV j



O

OD





©

(QILQOHVOXQHWWHVVLPXODQWOD'0/$ GpJpQpUHVFHQFHPDFXODLUHOLpHjO kJH SHUPHWWHQWXQH ( IL O O WW YLVLRQXQLTXHPHQWSpULSKpULTXH





j OD

SHUVRQQH

DLOOHXUV

SHX GHJHQV VHOHV RIIULU FHX[ TXL VRQW FR€WHQW HQWUH     UHVWHHQFRUH WURXYHU PRGqOH XQ



'

SHXYHQW





FRPPHUFLDOLVpV

& HVWKRUULEOHKRUULEOHODQFH3ULVFLOODDVVLVWDQWHVRFLDOHHWYLVLWHXVHGX6DORQj3DULVTXLpFRQRP LTXH SHXWrWUH DYHF YLHQWG HVVD\HUOHVOXQHWWHV HW

&



,O

j

O

DLGHGHVDVVXUDQFHV



HW

GHV PXWXHOOHV



ª

-HDQ3DXO/HFKLHQOXLIDLWHQVXLWHHQILOHUGHVSURWKqVHVVXUOHVPDLQVOHVDYDQWEUDVHWOHV MDPEHVGHVWLQpHVjVLPXOHUGHVPDODGLHVWRXFKDQWOHVDUWLFXODWLRQVFRPPHO DUWKURVH 6HVSRXFHVVRQWGpVRUPDLVLQXWLOLVDEOHVHWVDPRWULFLWpHVWVXELWHPHQWGLPLQXpH&KDTXH JHVWHGHYLHQWSpQLEOHHWOHQW

Frédéric Lefebvre 

-H PH VHQV VHXOH GDQV PRQ PRQGH

Christian Sautter


DEUX SALONS COMPLÉMENTAIRES

<>

ESPACE GRAND PUBLIC Village Financement et Assurance

ESPACE PROFESSIONNELS

Village Solutions d’hébergement

Village Orientation et Conseils

ESPACE EMPLOI ET FORMATIONS Bureaux de recrutement

Village aidants familiaux

<>

ESPACE GRAND PUBLIC • Village Autonomie • Espace prévention des risques domestiques ESPACE PROFESSIONNELS • Village Créateurs • Village Dirigeants MAISON DU FUTUR

AU TOTAL, UN PROGRAMME DE PLUS DE 150 CONFÉRENCES POUR TOUTES LES CIBLES.

SOLULO : UN PLAN DE COMMUNICATION D’ENVERGURE. 13 ans d’expérience dans la création de salons et d’événements et l’appui d’une agence de communication intégrée nous permettent d’imaginer et de mettre en œuvre les stratégies et les outils indispensables à la réussite d’un tel événement : création de partenariats, campagnes de communication alliant grands médias et médias ciblés, création de trafic et gestion des bases de données visiteurs.

Septembre

Octobre

Novembre

Invitations par email Invitations par courrier et encartage Annonces Presse Bannières web Radio TV Affichage Relations Presse

TV

RADIO


Salon des solutions hébergement et logement pour seniors

UNE ÉQUIPE EXPÉRIMENTÉE EN CRÉATION D’ÉVÉNEMENTS. Planète micro-entreprises conçoit et organise des événements de portée nationale.

Sous le Haut Patronage de Xavier BERTRAND, Ministre du Travail, de l’Emploi et de la Santé

Sous le haut patronage de Frédéric LEFEBVRE, Secrétaire d’Etat chargé des Petites et Moyennes Entreprises et des Services

Le Salon des services à la personne en chiffres :

200 exposants | 22 000 visiteurs | 140 conférences Depuis 2010, la Maison du Futur du Salon des services à la personne. Pendant les 3 jours du salon, sur plus de 400 m², découvrez les technologies et les installations les plus avancées qui rendront la maison de demain facile à vivre pour tous et à tout âge.

6017_Aff_Versailles_MDF_198x150_01.indd 1

>

Depuis 1999, le Salon des micro-entreprises. www.salonmicroentreprises.com 14/11/11 14:44

POUR VOUS ASSOCIER À CET ÉVÉNEMENT, CONTACTEZ-NOUS Planète micro-entreprises 72, avenue Victor Hugo 92100 Boulogne-Billancourt Tél : 01 47 61 49 31 proussannes@planete-micro-entreprises.com www.solulo.com

.../en Personne - RCS B 408 684 389 - Crédits Photos : Istockphoto, Fotolia – Réf : Solulo - brochure-exposant - Document non contractuel.

Depuis 2007, le Salon des services à la personne. www.salon-services-personne.com


Salon Solulo