Issuu on Google+

L'ÉPARGNE DANS LA CONSOMMATION DE TOUS LES JOURS

30. nov. 2011

Grâce à l'électricité verte livrée dans la Nord du Québec 4,2 milliards $ investis à la Caisse de dépôt des consommateurs pour les services publics du XXIe siècle

Le tableau indique comment les économies sur la facture d'énergie réalisées pour les compagnies exploitant les ressources du Nord du Québec servent de base à un investissement de 1,21 $ par kilowattheure à la Caisse de dépôt des consommateurs pour les services publics du XXIe siècle. Après avoir déduit le coût de l'électricité verte livrée par Hydro-Québec sur celui du combustible diesel, on retrouve une cible d'économie d'énergie de 0,30 $ par kilowattheure. La formule de l'épargne dans la consommation s'appuie sur cette contribution de la part des entreprises afin d'aller recueillir et ajouter celles des particuliers et des gouvernements. 1,21 $ par kilowattheure en épargne dans la consommation

POUR LES MEILLEURS SERVICES PUBLICS AUX CANADIENS

CONFIDENTIEL 1/2


L'ÉPARGNE DANS LA CONSOMMATION DE TOUS LES JOURS

4,2 milliards $ par année Entre les mains des consommateurs-contribuables

Avec la livraison prévue de 3,500 mégawatts aux exploitants de nos ressources nordiques, c'est une somme de 4,2 milliards $, par année, qui alimente la Caisse de dépôt des consommateurs. Estimons des coûts de 1,4 milliard $ pour prendre en charge 16 millions de tonnes de CO2 au taux de 86 $ en épargne dans la consommation par tonne et par année. Une fois prise en charge cette cible de réduction de 20 % des GES, il reste une somme de 2,8 milliards $ afin d'améliorer les services publics du XXIe siècle, en éducation et en santé et autrement. Signalons qu'au Nord et au Sud, à l'Est et à l'Ouest, au Québec et dans le Canada tout entier, tous les particuliers et les entreprises peuvent profiter du modèle d'affaires de l'épargne dans la consommation et y investir autant que les gouvernements afin tous ensemble de redresser l'équilibre des comptes publics.

30. nov. 2011

Par Hélène Baril, Charest défend le Plan Nord: Hydro ne vendra pas à perte La Presse Publié le 29 novembre 2011 à 06h35 | Mis à jour à 06h35 «Dans le Plan Nord, le gouvernement s'est engagé à développer 3500 mégawatts d'énergie supplémentaire, dont 3000 mégawatts d'hydroélectricité. Le document parle d'investissements requis de 25 milliards de dollars, mais, selon le premier ministre, ce sont 47 milliards qui seront investis pour développer le potentiel énergétique du territoire visé par le Plan Nord. Les attentes des entreprises sont grandes. Déjà, Oceanic Iron Ore a demandé que sa future mine située près du village d'Aupaluk, à 600 kilomètres au nord des installations hydroélectriques de la BaieJames, soit alimentée en électricité par HydroQuébec. Hydro-Québec n'a pas voulu préciser hier ses projets dans le Grand Nord. Son président, Thierry Vandal, a déjà indiqué que l'utilisation du diesel coûte au moins 50 cents le kilowattheure aux entreprises minières. Hydro pourrait développer des projets rentables à meilleur coût, selon lui.»

POUR LES MEILLEURS SERVICES PUBLICS AUX CANADIENS

CONFIDENTIEL 2/2


LE MIRACLE CANADA QUÉBEC