Issuu on Google+

Bilan de mandature 2012 – 2013

ASSOCIATION SCIENCES PO ENVIRONNEMENT

BILAN DE MANDATURE 14 NOVEMBRE 2012 – 11 SEPTEMBRE 2013

Bilan présenté le 14 septembre 2013

27 rue Saint Guillaume - 75007 Paris France environnement@sciences-po.org - www.scpo-environnement.org

1


Bilan de mandature 2012 – 2013

TABLE DES MATIERES Le bureau élargi de Sciences Po Environnement ....................................................................... 4 Introduction : présentation de l’association ............................................................................... 5 Missions de l’association ........................................................................................................ 5 Fonctionnement ....................................................................................................................... 6 Activités de Sciences Po Environnement ................................................................................... 7 Restructuration et recentrage stratégique de l’association ...................................................... 7 a.

Restructuration............................................................................................................. 7

b.

Partage de l’information .............................................................................................. 9

c.

Définition de priorités stratégiques............................................................................ 11

Bilan Financier ......................................................................................................................... 12 Compte de résultat ................................................................................................................ 12 Produits d’exploitation .......................................................................................................... 13 Charges d’exploitation .......................................................................................................... 14 Bilan ...................................................................................................................................... 15 Analyse financière du projet CaFès ...................................................................................... 16 Département Vie Etudiante ...................................................................................................... 18 Projets poursuivis .................................................................................................................. 18 Partir Vert .......................................................................................................................... 18 CAFéS ............................................................................................................................... 19 Projets réactives .................................................................................................................... 20 Le projet mugs, gobelets, gourdes ..................................................................................... 20 Projet « compostage »........................................................................................................ 20 Projet « Fonds d’Impulsion Environnementale » .............................................................. 21 Difficultés ............................................................................................................................. 21 Département Campus Durable ................................................................................................ 23 Bilan du département ............................................................................................................ 23 Bilan par projet ..................................................................................................................... 23 Projet thersmostat .............................................................................................................. 23 Site vert .............................................................................................................................. 26 Compensation carbone ...................................................................................................... 27 Gestion des déchets ........................................................................................................... 29 2


Bilan de mandature 2012 – 2013

Equipe ................................................................................................................................ 30 Concours METS TON CAMPUS A L’AN VERT ............................................................ 30 Departement Innovation ........................................................................................................... 31 Recrutement .......................................................................................................................... 32 Projets ................................................................................................................................... 32 Audiovisuel ........................................................................................................................ 32 Miel .................................................................................................................................... 32 Département Evénements ......................................................................................................... 33 Semaine du développement durable 2013 ........................................................................ 35 Equipe ................................................................................................................................ 37 Département campus délocalisés ............................................................................................. 38 Département campus délocalisés ............................................................................................. 38 Travail interne à Sciences-Po Environnement................................................................... 38 Rencontre et accueil des étudiants des campus délocalisés ............................................... 38 Projets des campus délocalisés .......................................................................................... 39 Projets à venir .................................................................................................................... 39 Département Communication .................................................................................................. 40 Site internet ........................................................................................................................ 40 La newsletter...................................................................................................................... 41 Facebook ............................................................................................................................ 41 Vidéos ................................................................................................................................ 41 Affiches ............................................................................................................................. 42 Communication orale et présentielle ................................................................................. 42 Organisation interne .......................................................................................................... 42 Mission de transition (Juin – Septembre 2013) ........................................................................ 43 Remerciements aux intervenants extérieurs et à nos partenaires ............................................. 44

3


Bilan de mandature 2012 – 2013

LE BUREAU ÉLARGI DE SCIENCES PO ENVIRONNEMENT •

Le bureau:

Président : Vincent Aurez Vice-Président (Coordination exécutive) : Joseph Magoon Vice-Présidente (Développement et stratégie) : Astria Fataki Trésorière : Alice Lapijover Secrétaire Général : Arthur Vétu

Les responsables de départements

Responsable Département Vie Etudiante : Marie Pourchot Responsable Département Campus Durable : Meghann Puloc'h Responsable Département Communication : Alice Girard Responsable Département Evénements : Rémi Tell Responsable Département Innovations : Jean-Simon Salvage Représentant Campus Délocalisés : Corentin Costard

4


Bilan de mandature 2012 – 2013

INTRODUCTION : PRESENTATION DE L’ASSOCIATION MISSIONS DE L’ASSOCIATION Ce rapport présente le bilan de fin de mandat du Bureau 2012-2013 de l’Association Sciences Po Environnement, entré en fonction le 14 novembre 2012. Née en 2007 du collectif Ecocampus (regroupant Pavés, les Jeunes Verts, PlanetD et l’UNEF), Sciences Po Environnement est devenu une association autonome en 2008. Elle a obtenu le statut d’association permanente en juin 2010. Les statuts, validés le 29 septembre 2010, précisent le double rôle de l’association (voir Figure 1) : "L'association a pour but de réduire l'empreinte écologique de Sciences Po et de sensibiliser les étudiants à la protection de l'environnement dans une perspective de développement durable et de favoriser l'interactivité entre l'école et les différents acteurs du développement durable." (Art. 2)

Sensibiliser la communauté de Sciences Po à la problématique environnementale

Réduire l’empreinte écologique de Sciences Po

Figure 1- Missions de Sciences Po Environnement

Durant le présent mandat, le Bureau a souhaité, conformément aux statuts, mettre en œuvre ces deux objectifs. L’absence au sein de l’administration d’un interlocuteur privilégié sur les questions environnementales a néanmoins compliqué la mise en place du volet « réduction de l’empreinte écologique de l’institution ». C’est la raison pour laquelle le Bureau renouvelle sa demande concernant l’embauche d’un chargé mission développement durable afin qu’il assure le relais avec l’ensemble de l’administration et qu’en partenariat avec l’association, il mette en place le « Plan vert » de l’université. Un commentaire spécifique sur le rôle de Sciences Po Environnement dans la réduction de l’empreinte écologique de Sciences Po a été présenté devant la Commission Paritaire du 8 avril.

5


Bilan de mandature 2012 – 2013

FONCTIONNEMENT L'organe décisionnaire de Sciences Po Environnement est l’Assemblée Environnementale. Ouverte à l’ensemble de la communauté de Sciences Po (étudiants, salariés, professeurs), elle se réunit au moins une fois par semestre et vote les grandes orientations de l’association. L’Assemblée Environnementale élit en outre chaque année le Bureau de l’association, responsable de la mise en œuvre des décisions actées en Assemblée. Le Bureau, organe exécutif de l’association, détermine les actions à mener. Il peut prendre des initiatives sur le fonctionnement et l’organisation de l’association, la définition de nouveaux projets etc., mais sous le contrôle de l’Assemblée Environnementale. Le Bureau assure également le recrutement de nouveaux membres, l’organisation d’Assemblées, ainsi que la coordination et le suivi des différents projets. La Figure 2 détaille le fonctionnement de l’association.

Adhérents de Se réunissent Sciences Po Environnement Vote

Elit

Projets Propose à l’Assemblée Adhésion gratuite S’impliquent

Dirige Mènent à bien

Valide et débloque les fonds

Communauté de Sciences Po Contrôle exercé par la communauté de Sciences Po Contrôle exercé par les instances représentatives

Départements de Sciences Po Environnement

Fonctionnement interne de Sciences Po Environnement

Commission de la Vie Etudiante

Figure 2 - Fonctionnement de Sciences Po Environnement

6


Bilan de mandature 2012 – 2013

Ce rapport présente en première partie les activités menées par l’association, puis le bilan financier. Enfin, en dernière partie sont détaillés l’avancée de chaque projet dans chaque département, ainsi que les difficultés rencontrées et perspectives d’évolution.

ACTIVITÉS DE SCIENCES PO ENVIRONNEMENT RESTRUCTURATION ET RECENTRAGE STRATEGIQUE DE L’ASSOCIATION Le bureau a travaillé à l’amélioration de l’organisation de l’association en vue d’une plus grande efficacité en interne et au sein de l’université, ainsi que des futures transitions d’équipes. Il a ainsi été créé ou développé des outils de pilotage et de suivi des projets, de capitalisation, de gestion rigoureuse de liste des membres actifs, ainsi qu’a été mené un travail pour rendre la compatibilité plus synthétique et transparente, et la communication plus active et plus visible. Le bureau a observé une forte déconnection entre les divers projets portés par l’association (Semaine du Développement Durable, Cafés, Partir Vert…) et a travaillé à l’intégration et la coordination des différentes équipes. L’association elle-même était organisée en pôles thématiques (déchets, énergie et climat, biodiversité, communication et évènements), chaque pôle menant une série d’actions diverses. Il est rapidement apparu au Bureau que cette organisation n’était pas optimale, chaque pôle thématique servant des objectifs stratégiques et des missions diverses (par exemple, « Energie et climat » portait des projets à la fois liés à la performance énergétique du campus, aux émissions de CO2 des étudiants, à la sensibilisation etc. De même, « Déchets » s’occupait autant de la gestion des déchets sur le campus que de la publication d’une revue de sensibilisation sur les déchets). De ce fait, un même interlocuteur pouvait avoir affaire à différents pôles de l’association, sans la moindre coordination. Cette fragmentation entraînait une perte de l’information, la multiplication des interactions avec les interlocuteurs de l’association, un brouillage du message de l’association, et une perte globale d’efficacité. Le Bureau élu a donc décidé de procéder à une restructuration de l’association et à une refonte de ses outils de partage de l’information en interne :

a. RESTRUCTURATION Il a été convenu que la structuration thématique des pôles serait abandonnée, au profit d’une structuration par « types d’activités », définition englobant les objectifs stratégiques servis par l’activité et les interlocuteurs de Sciences Po Environnement dans ces activités. Cinq départements ont donc été créés :

7


Bilan de mandature 2012 – 2013

Vie Etudiante porte des projets très concrets qui s'adressent aux étudiants de Sciences Po : la promotion de l’emploi de mugs et de gobelets réutilisables, la mise en place d'un composteur pour les déchets organiques des étudiants, l’ouverture d’une cafétéria auto-gérée proposant des produits bios, la sensibilisation des étudiants pour les impressions recto-verso, l’encouragement à voyager à l'étranger via des transports moins polluants que l'avion, en subventionnant en partie les billets de train. Vie étudiante gère également le Fonds d’Impulsion Environnementale, qui apporte un soutien financier aux autres associations de l’établissement pour des projets où un effort est fait pour limiter les impacts environnementaux.

• Campus durable travaille avec l'administration pour limiter l’empreinte écologique du campus: les équipes du département testent notamment l’utilisation de thermostats dans certaines salles de classe pour adapter la température et limiter le chauffage, travaillent sur la politique de tri et de recyclage des déchets dans Sciences Po, proposent de compenser les émissions du campus en finançant des projets de réduction des émissions dans des pays en développement. • Innovation monte des projets audacieux et novateurs en lien avec notre mission de limitation des impacts. Contrairement à Campus Durable qui cherche à améliorer l’existant, Innovations propose de nouvelles solutions ambitieuses pour que Sciences Po ait une contribution positive sur l’environnement : installation d'une toiture végétalisée, installation de ruches sur les toits… • Evènements organise des conférences, des soirées, des visites, ainsi que la Semaine du Développement Durable. Ce département sert un objectif de sensibilisation de la communauté étudiante. •

Communication est un département transverse et stratégique. Du fait du déficit d’image flagrant constaté à la prise de fonction du nouveau Bureau, il a été décidé que ce département s’occuperait de refaire le site web, d’établir une charte graphique cohérente, d’animer le compte Facebook de l'association, de créer une chaîne YouTube, etc. Le département assure la communication coordonnée et cohérente sur l’ensemble des initiatives des quatre autres départements.

L’organigramme remanié de Sciences Po Environnement est présenté en Figure 3 : la gestion administrative est assurée par un Bureau restreint comprenant le Président, deux VicePrésidents, la Trésorière, le Secrétaire Général. De par sa dimension stratégique et très sensible, la responsable du Département Communication est également intégrée au Bureau restreint, ainsi que le représentant des campus délocalisés (qui assure la coordination des actions dans les campus de Menton, Poitiers, Reims et Dijon, où existent également des antennes de Sciences Po Environnement). Le Bureau au complet réunit le Bureau restreint, les représentants des campus délocalisés, les responsables de départements, et les représentants de Sciences Po Environnement auprès du REFEDD (Réseau Français des Etudiants pour le Développement Durable).

8


Bilan de mandature 2012 – 2013

b. PARTAGE DE L’INFORMATION La restructuration s’est accompagnée de l’introduction de nouvelles méthodes et de nouveaux outils pour assurer une meilleure coordination des équipes. Ces outils, inédits dans l’association, ont parfois mis du temps à être adoptés par l’ensemble des équipes, mais ont aujourd’hui démontré leur pertinence pour une meilleure coordination et des gains d’efficacité notable. Notons notamment : -

L’instauration d’une réunion du Bureau (au complet) de deux heures chaque semaine, où sont discutés les différents projets en cours et les affaires de l’association. Cette réunion fluidifie grandement la circulation de l’information entre les différents responsables et fait l’objet de compte-rendus permettant de tracer l’ensemble des décisions prises, les responsabilités et les deadlines à respecter pour chaque décision.

9


Bilan de mandature 2012 – 2013

Figure 3 - Organigramme de Sciences Po Environnement

10


Bilan de mandature 2012 – 2013

-

L’organisation régulière d’entretiens en tête-à-tête entre le Secrétaire Général et les différents responsables de départements, qui sont l’occasion de faire un point complet sur l’activité de chaque département mais aussi sur les potentielles difficultés de gestion d’équipes ou de projets. La parole y est plus libre qu’en réunion de Bureau et permet d’identifier des signaux faibles et de potentielles difficultés au sein d’un département

-

La mise en place de mailing-lists (une pour chaque département, ainsi qu’une mailinglist générale et une mailing-list du Bureau) qui permettent de partager l’ensemble des informations à toutes les personnes concernées, à différentes échelles. Ces mailinglists sont devenues de véritables plateformes de discussion, ainsi que des moyens d’intégration pour les nouveaux membres qui prennent part aux discussions sur les projets en cours.

-

La mise en place d’un wiki réservé aux membres de l’association, véritable base de donnée regroupant les archives, ainsi qu’une foule d’informations utiles : procédures à connaître, carnet d’adresse de l’association (centralisant à la fois les coordonnées des équipes de l’association, mais également nos contacts dans l’administration et à l’extérieur de Sciences Po), templates à réutiliser, calendrier de l’association, etc. Tous ces éléments sont accessibles et modifiables par l’ensemble des membres, contribuant ainsi à un meilleur partage de l’information et à des gains d’efficacité conséquents.

c. DEFINITION DE PRIORITES STRATEGIQUES Parallèlement à cette réorganisation, le Bureau a pris conscience du déficit d’image et de l’absence de priorités stratégiques de l’association dans les deux mois qui avaient précédé l’élection. Elu sur un programme mettant notamment l’accent sur la transparence de son action, la nouvelle équipe a désiré sonder l’ensemble de ses adhérents pour connaître leurs priorités en termes de stratégie et l’image qu’ils avaient de leur association. Un sondage par mail a donc été lancé auprès des 460 adhérents de Sciences Po Environnement. Il a obtenu 33 réponses (dont 48% d’adhérent prenant une part active aux projets de l’association). Ce faible taux de réponse des adhérents non-impliqués pouvait signaler un désintérêt relatif pour l’association, à prendre en compte dans la future stratégie de communication. Les répondants, interrogés sur les priorités stratégiques à adopter pour Sciences Po Environnement, ont cité majoritairement : -

Une politique environnementale plus ambitieuse Une meilleure visibilité et une amélioration de la communication (à la fois sur les actions de l’association, et pour sensibiliser la communauté étudiante) Orienter l’action vers des réalisations concrètes sur le quotidien des étudiants.

11


Bilan de mandature 2012 – 2013

Ces résultats ont été pris en compte lors de la restructuration, notamment via la création des Département Campus Durable et Vie Etudiante, et par la création d’un département Communication érigé en département stratégique et intégré au Bureau restreint.

BILAN FINANCIER COMPTE DE RESULTAT Produitsd'exploitation Vente de machandises (707) Subventions d'exploitation (74) Charges d'exploitation Achats de matériel, équipements et travaux (605) Achats non stockés de matières et fournitures (606) Achats de marchandises (607) Location (613) Entretien et réparations (615) Primes d'assurances (616) Divers (618) Publicité, publications, relations publiques (623) Voyages et déplacements (6251) Réceptions (6257) Frais postaux et frais de télécommunications (626) Services bancaires et assimilés (627)

€ 10 777,20 € 6 472,20 € 4 305,00 € 11 006,48 € 652,58 € 103,55 € 3 524,37 € 179,40 € 59,91 € 73,89 € 115,75 € 1 149,55 € 2 301,70 € 95,00 € 112,33 € 182,60

Subventions versées par l'organisme (657) Dotations aux amortissements, dépréciations et provisions - Charges d'exploitation (681) Dotations aux provisions pour dépréciation des actifs circulants (681730) Résultat d'exploitation

€ 1 054,05 € 929,74 € 472,06 -€ 229,28

Produits financiers Charges financières Résultat financier

€ 0,00 € 0,00 € 0,00

Produits exceptionnels Charges exceptionnelles Résultat exceptionnel

€ 0,00 € 0,00 € 0,00

Résultat net

-€ 229,28

Figure 4: Compte de résultat de Sciences Po Environnement pour le 1er semestre 2013 12


Bilan de mandature 2012 – 2013

PRODUITS D’EXPLOITATION Les recettes de Sciences Po Environnement qui atteignent 10.777,20€ pour le présent exercice proviennent à 61% de la vente de marchandises et à 39% de subventions accordées en Commission de Vie Etudiante (CVE).

Subvention jardin Reims

200 €

Subvention Communication

570 €

Subvention Semaine du Développement Durable Subvention Les parisiennes

1 800 €

555 €

Subvention Labo photo

1 180 €

TOTAL

4 305 €

Figure 5: Tableau récapitulant les sommes accordée en CVE à Sciences Po Environnement durant le 1er semestre 2013

Figure 6: Ventes réalisées par Sciences Po Environnement durant le 1er semestre 2013 (en %)

13


Bilan de mandature 2012 – 2013

CHARGES D’EXPLOITATION Les dépenses de Sciences Po Environnement s’établissent à 11.006,48€ pour cet exercice. Les achats et les autres charges externes sont principalement liés au projet CaFès (voir compte de résultat du projet CaFès). Les frais de publicité, publications, relations publiques qui s’élève à 1.149,55€ comprennent l’impression de l’ensemble de nos matériels de communication dont l’impression de 1000 brochures présentant Sciences Po Environnement à destination des étudiants internationaux pour la rentrée prochaine. En effet, le service de reproduction de Sciences Po n’étant pas à ce jour certifié par Imprim’ Vert, nous effectuons toutes nos impressions auprès de prestataires extérieurs. Les charges liées aux voyages et déplacements s’élèvent à 2301,70€. Elles comprennent l’aide accordées aux étudiants dans le cadre du projet Partir Vert (92%) ainsi que le remboursement des frais de transport des étudiants des campus délocalisés lorsque ces derniers se sont rendus à Paris lors de la Semaine du Développement Durable ou ont participé à une formation Bilan carbone©. Les subventions versées par Sciences Po Environnement correspondent au fond d’impulsion environnementale dont l’objectif est d’aider financièrement des associations de sciences po ayant des projets respectueux de l’environnement. Ce fond a pour but d’accompagner et d’inciter la transition des acteurs institutionnels de Sciences Po vers des comportements écoresponsables. La dotation aux amortissements et dépréciations et provisions pour charges d’exploitation correspond à l’amortissement des installations générales, agencements et aménagements divers (voir bilan) en 4 ans. La dotation aux provisions pour dépréciations des actifs circulants correspond à une provision pour la dépréciation du stock de gourdes que nous prévoyons de vendre à perte ainsi qu’une provision pour la dépréciation du stock de pulls.

14


Bilan de mandature 2012 – 2013

BILAN Actif Actifimmobilisé Installations générales, agencements et aménagements divers (2181)

€ 3 789,22

€ 34 332,14

Report à nouveau (11)

€ 33 381,42

€ 3 718,96

Cautionnementsversés (2755)

€ 1 000,00

Amortissements (2818)

-€ 929,74

Actifcirculant

Passif Capitauxpropres

€ 30 542,92

Résultat de l'exercice (129)

-€ 229,28

Fonds dédiés sur subventions de fonctionnement (194000)

€ 1 180,00

Stock de sweats (31)

€ 400,66

Provisions

€ 0,00

Stock de gourdes (317001)

€ 543,46

TOTAL

€ 34 332,14

Charges constatéesd'avance (486) Banque (512) Caisse (531) TOTAL

€ 1 180,00 € 28 388,25 € 30,55 € 34 332,14

Figure 7: Bilan de Sciences Po Environnement pour le 1er semestre 2013

Les installations générales, agencements et aménagements divers s’élève à 3.718€. Il s’agit des investissements effectués dans le cadre de l’installation de CaFès, c'est-à-dire à l’achat du chalet, d’un lave vaisselle, d’un réfrigérateur, de tables, d’une caisse enregistreuse ainsi que d’un évier. Il est prévu de les amortir en 4 ans et non en 7 comme c’est habituellement le cas pour ce type d’installation en raison principalement de la précarité de la convention signée entre Sciences Po et Sciences Po Environnement qui doit être renouvelée tous les 6 mois. Les 1000€ euros de caution ont été versé à l’entreprise Ethik Boisson qui nous loue la machine à café. Les charges constatées d’avance ainsi que les fonds dédiés sur subventions de fonctionnement correspondent à la subvention accordée en CVE à Sciences Po Environnement afin de soutenir financièrement le BDA qui a souhaité traiter les déchets du labo photo de manière éco-responsable et qui sera versée après présentation des factures.

15


Bilan de mandature 2012 – 2013

ANALYSE FINANCIERE DU PROJET CAFES Produits d'exploitation Vente de marchandises (707) Charges d'exploitation Achats de matériel, équipements et travaux (605) Achats de marchandises (607) Location (613) Entretien et réparations (615) Primes d'assurances (616) Divers (618) Publicité, publications, relations publiques (623) Dotations aux amortissements, dépréciations et provisions Charges d'exploitation (681) Résultat d'exploitation

€ 2 920,05 € 2 920,05 € 4 061,40 € 435,08 € 2 207,73 € 179,40 € 59,91 € 73,89 € 83,65 € 92,00 € 929,74 -€ 1 141,35

Produits financiers Charges financières Résultat financier

€ 0,00 € 0,00 € 0,00

Produits exceptionnels Charges exceptionnelles Résultat exceptionnel

€ 0,00 € 0,00 € 0,00

Résultat net

-€ 1 141,35 er

Figure 8: Compte de résultat du projet CaFès pour le 1 semestre 2013

16


Bilan de mandature 2012 – 2013

Actif Actifimmobilisé Installations générales, agencements et aménagements divers (2181) Cautionnementsversés (2755)

€ 3 789,22

Passif Capitauxpropres

€ 4 858,65

Report à nouveau (11)

€ 6 000,00

€ 3 718,96

€ 1 000,00

Amortissements (2818)

-€ 929,74

Actifcirculant Banque (512) Caisse (531) TOTAL

€ 1 069,43 € 1 038,88 € 30,55 € 4 858,65

Résultat de l'exercice (129) Provisions TOTAL

-€ 1 141,35 € 0,00 € 4 858,65

Figure 9: Bilan du projet CaFès pour le 1er semestre 2013

Résultat net Dotations aux amortissements Capacitéd'Autofinancement Variation de BFR Flux de trésorerie exploitation

-€ 1 141,35 € 929,74 -€ 211,61 € 1 069,43 € 857,82

Figure 10: Flux de trésorerie du projet CaFès pour le 1er semestre 2013

Lors des trois premiers mois d’activité (Mars, Avril, Mai), le projet CaFès a réalisé un chiffre d’affaires de 2.920,05€. Les ventes réalisées ont permis de couvrir le coût des consommations intermédiaires et donc d’obtenir une marge brute positive (712,32€). Cependant à la fin de cette exercice la capacité d’autofinancement est négative (-211,61€) partiellement en raison de dépenses liées au lancement de l’activité. Les disponibilités étant tout de même de 1038,88€ à la fin de cet exercice, le projet CaFès est en mesure de continuer sereinement son activité. En outre, une meilleure adéquation entre le prix de revient et le prix de vente des produits devrait permettre, dans l’année qui vient, d’augmenter la valeur ajoutée de l’activité afin de permettre au projet CAFès de se pérenniser (être capable d’absorber la dotation aux 17


Bilan de mandature 2012 – 2013

amortissements) et de prendre en charge, du moins partiellement, les investissements nécessaires à son développement tel que l’achat d’une machine à café, de tables, de chaises… Par ailleurs, une augmentation de la charge financière est à prévoir pour la deuxième partie de 2013 en raison de l’ouverture d’un compte bancaire dédié à l’activité de CAFès qui coutera 10€/mois.

DEPARTEMENT VIE ETUDIANTE Le département Vie Etudiante a été créé en novembre 2012 après l’élection des membres du bureau. Par la création de ce département, nous avons souhaité distinguer les actions de sensibilisation pour une prise de conscience des enjeux environnementaux de la vie quotidienne. Ainsi, les projets qui le composent proviennent pour certains de l’ancien pôle Déchets, pour d’autres de l’ancien pôle Energie et Bilan Carbone. Le département, qui comptait tout au plus une dizaine de membres en novembre 2013, comptait à la fin du mois de mars 2013 une vingtaine de membres.

La dynamique au sein de ce département est très bonne, avec des étudiants motivés qui s’impliquent dans leurs projets et sont relativement autonomes. Plusieurs projets qui étaient en veille, faute d’un nombre suffisant de membres, ont pu être réactivés. D’autres projets n’ont cependant pas pu être poursuivis, comme le projet Bibliothèque verte.

PROJETS POURSUIVIS Les projets « Partir Vert » et « C.A.F.é.S » ont été poursuivis sans interruption, grâce à la continuité des membres qui les composent. PARTIR VERT Au cours de l’année scolaire 2012-2013, 33 étudiants ont profité de l’aide financière pour partir en séjour académique ou en stage à l’étranger en bateau, train, ou car. Ceci représente environ 25 tonnes équivalent C02 évitées. La principale activit�� du projet consiste à traiter les demandes de financement des étudiants, c’est-à-dire analyser la demande pour décider si elle rentre bien dans le cadre du dispositif prévu, puis calculer la quantité d’émissions de C02 évitée grâce à un mode de transport alternatif à l’avion. Sur la base de ce calcul, est déterminé le montant de l’aide attribuée. Les membres du projet ont souhaité développé la communication sur ce projet, insuffisamment connu par les étudiants partant en troisième année. Pour cela, ils ont réalisé une exposition à la bibliothèque du 18 mars au 29 avril 2013. L’objectif de cette exposition est autant d’informer les étudiants sur le bilan carbone de Sciences Po, qui a mis en évidence l’importance des émissions liées aux étudiants partant à l’étranger, que d’inviter à un voyage insolite, à travers les photos et témoignages d’étudiants ayant bénéficié du projet.

18


Bilan de mandature 2012 – 2013

Une meilleure communication est nécessaire, entre les membres du projet Partir Vert et les étudiants de Sciences Po, mais aussi avec l’administration de Sciences Po, qui a parfois permis une collaboration fructueuse, notamment avec le personnel de la bibliothèque. Une communication plus en amont sera étudiée, notamment envers les étudiants de première année et des étudiants internationaux, afin de donner plus de visibilité à ce projet phare.

Equipe de « Partir Vert » Pierre Cotterlaz (chef de projet) Victoria Collins Léana Msika CAFÉS Le projet « C.A.F.é.S », la cafétéria autogérée de façon équitable et solidaire, a pu être inaugurée à la mi-mars 2013 après la signature d’une convention entre la FNSP et l’association Sciences Po Environnement et du plan de prévention. Lieu de convivialité cosy, éthique et engagé, CAFéS propose des produits biologiques et équitables: boissons chaudes, fraîches, snacks salés et sucrés. Nos fournisseurs ont été soigneusement sélectionnés pour leur démarche responsable sur le plan social et environnemental. CAFéS n’a pas de but lucratif, ce qui permet de vendre les produits à des prix abordables pour les étudiants. Depuis l’ouverture de la cafétéria autogérée, des étudiants de Sciences Po Environnement se sont relayés chaque jour, du lundi au jeudi entre 12h15 et 16h15, pour proposer ces produits à l'ensemble de la communauté de Sciences Po jusqu'à la fin du semestre. Le succès rencontré par CaFéS au cours de cette première saison d'ouverture a largement dépassé nos attentes, avec près 100 cafés sont vendus chaque jour et d'excellents retours.

19


Bilan de mandature 2012 – 2013

Afin d'assurer son bon fonctionnement et sa pérennité, CAFéS fera l'objet d'un projet associatif en 2013-2014. Parmi les principaux axes de développement du projet figureront : - l'élargissement des horaires d'ouverture, - l'enrichissement de la gamme de produits, - l'organisation régulière d'événements inter-associatifs, - l'amélioration de l'aménagement de la cafétéria pour en faire un lieu plus convivial encore, avec notamment des cafés-débats, un système d’échange de livres liés à l’environnement, etc… Equipe du projet CAFéS : Elléore Bomstein Laurène Petit Margot Hovsépian Hilary Norris Marianne Leba Faustine Auzanneau Thomas Verhaeghe Simone Habel

PROJETS RÉACTIVES LE PROJET MUGS, GOBELETS, GOURDES Ce projet était enclenché depuis de nombreuses années pour le prêt de gobelets réutilisables lors de soirées ou par la vente de gourdes, dans l’objectif de réduire les déchets dus à la boisson. Lors de l’année précédente, en 2011-2012, des mugs détectables dans les machines à café Men’d’s (28 rue des Saints-Pères, 13 rue de l’université, 9 rue de la chaise) ont été commandés. Malgré l’excellente initiative que cela représente sachant que 450 000 gobelets sont jetés chaque année à Sciences Po, il n’y avait pas eu de communication à ce sujet. Ainsi, des affiches ont été réalisées afin d’informer les étudiants, et une campagne de communication a été mise en place pendant trois jours afin d’informer les étudiants de la possibilité pour les machines de détecter les mugs. Des autocollants informatifs ont été réalisés et ont été posés sur les machines à cafés Mend’s à la fin du mois de mars 2013. Equipe du projet : Léana Msika PROJET « COMPOSTAGE » Le projet Compostage avait été commencé l’année dernière, en 2011-2012, et avait conduit à l’installation d’un bac de compostage dans la cour à l’arrière du bâtiment du 13 rue de l’université ainsi que d’une poubelle pour y déposer les déchets organiques, laquelle est vidée régulièrement dans le bac à compostage. Ce projet a été repris par de nouveaux membres en novembre 2013. Afin de rendre le compostage plus facile, on a demandé l’autorisation d’installer une 20


Bilan de mandature 2012 – 2013

deuxième poubelle réservée aux déchets organiques au 56 rue des saints-Pères, laquelle a été accordée. Cependant, faute de suivi du projet, la poubelle n’a pas été installée par les étudiants en charge du projet. Une vidéo de communication a été réalisée et diffusée sur les réseaux sociaux des étudiants de Sciences Po. Sont actuellement en cours de réalisation un petit guide du compostage, une liste des composteurs collectifs à Paris ainsi que d’une carte interactive pour les situer. Equipe du projet : Margot Holvoet-Vermaut-Pierrat (chef de projet) Elliot François PROJET « FONDS D’IMPULSION ENVIRONNEMENTALE » Ce projet existe depuis le 2 novembre 2010, date à laquelle il a été voté en Assemblée Environnementale, et permet d’aider financièrement des associations de Sciences Po ayant des actions respectant l’environnement. Ce fonds a donc pour but d’accompagner et d’inciter la transition des acteurs institutionnels de Sciences Po vers des comportements écoresponsables. Alors qu’il était réapprovisionné de 10 000 € chaque année jusqu’à l’année précédente (20112012), la difficulté a été cette année de faire face au refus par la Commission de la Vie Etudiante du 18 mars 2013 de renouveler le budget à hauteur de 4000 €. Celle-ci a accepté d’étudier chaque dossier de demande d’aide de financement d’une association, individuellement. Nous notons un ralentissement de l’activité de ce projet dû à l’alourdissement de la procédure. Pour l’année 2012-2013, le FIE a aidé au financement de sweats en coton biologique pour l’Association Sportive, ainsi que de tee-shirts en coton biologique pour le tournoi sportif Les Parisiennes. Une aide a également été obtenue pour aider le Bureau des Arts à financer le traitement des déchets de son laboratoire de photographie pour l’année 2013-2014. Equipe du projet : Marie Pourchot L’objectif du département Vie Etudiante étant de sensibiliser les étudiants aux bonnes pratiques environnementales, des membres de ce département ont réalisé en coopération avec le département Campus Durable un éco-quizz lors de la semaine du développement durable 2013. Les étudiants pouvaient gagner quelques lots comme des bons pour un café à la cafétéria autogérée, un pot de miel ou un mug s’ils acceptaient de répondre à quelques questions sur le tri et le recyclage. L’objectif était bien sûr de renseigner les étudiants. Un powerpoint a aussi été projeté sur un écran d’ordinateur en péniche avec des questionsréponses sur les déchets et des ordres de grandeur sur les déchets à Sciences po. D’autres projets sont en train d’être pensés, comme la création d’un guide de l’éco-sciences piste, l’organisation de visite d’une exploitation agricole biologique, d’un centre de tri et de recyclage.

DIFFICULTÉS Le département a bien fonctionné, les difficultés proviennent plutôt de la difficulté à poursuivre des projets qui ont déjà été commencé avant, sans savoir exactement ce qui a été 21


Bilan de mandature 2012 – 2013

fait. Pour un développement maximal des potentialités du département, nous espérons que de nouveaux étudiants nous rejoindront prochainement. Grâce au succès de la cafétéria autogérée, de la semaine du développement durable et de nos actions depuis novembre, notre équipe grandit petit à petit et les dynamiques se consolident.

22


Bilan de mandature 2012 – 2013

DEPARTEMENT CAMPUS DURABLE Responsable : Meghann Puloc’h

BILAN DU DEPARTEMENT Le département campus durable a repris une partie des projets des précédents “pôle énergie” et “pôle déchets” de l’association. Ce département, comme son nom l'indique, a pour but de rendre le campus de Sciences Po plus respectueux de l'environnement. Depuis le début du mandat, le département s’est essentiellement contenté de poursuivre les projets développés les années précédentes. La continuation du projet thermostat n’a pas présenté de réelle difficulté, celui-ci étant validé et n’ayant plus qu’à être mis en place. En revanche, les autres projets ont rencontré de nombreuses difficultés liées essentiellement à un manque d’interlocuteur. Ce département est très affecté par les questions sur le rôle de l’association et les incertitudes sur ses missions et son habilité à agir pour l’établissement. Le département compte cinq membres. Il existe une bonne ambiance au sein du département mais les projets ne sont pas très indépendants et les membres du département ont des difficultés à travailler de manière autonome.

BILAN PAR PROJET PROJET THERSMOSTAT Le projet thermostats est un projet de l’Association Sciences Po Environnement (ASPE, association permanente à Sciences Po), rattaché au département Campus durable. Il consiste en l’installation de thermostats programmables dans Sciences Po, afin de moduler la température selon la période (jour, nuit, vacances) et de l’adapter aux besoins des salles. Ce projet a un double but : réduire la consommation d’énergie de Sciences Po, et améliorer le confort des étudiants et enseignants, qui sont très nombreux à se plaindre des salles surchauffées, forçant parfois à ouvrir les fenêtres en plein hiver. Trois salles bénéficient d’un thermostat programmable pour le moment : les salles B301, B304 et J201. Dans ces trois salles pilotes ainsi que dans trois salles de contrôle de mêmes caractéristiques (B302, B305 et J205) ont été placés des thermomètres afin de comparer la différence de températures entre les deux types de salles et juger de l’efficacité des thermostats, le but étant d’étendre le dispositif s’il s’avère rentable. Equipe: -

Ava Guez (chef de projet)

-

Léonie Martin, arrivée dans le projet au second semestre, récupération des données

23


Bilan de mandature 2012 – 2013

-

Meghann Puloc’h (résolution des problèmes techniques, récupération des données, analyse des données)

Historique du projet: Le projet thermostat est né en 2011 sous l’impulsion de Baudoin Hallo notamment. Il a fallu plus d’un an pour penser ce projet, déterminer les salles d’étude, réaliser des devis, faire voter le projet et enfin installer le matériel. Le projet ne voit donc le jour qu’à partir de l’été 2012, avec l’installation de trois thermostats programmables dans les salles B301, B304 et J201. ● Installation/mise en marche

a) Historique Automne 2012 : préparation de la mise en place du projet, formation de la nouvelle équipe, préparation de la communication Décembre 2012 : installation des thermomètres du bâtiment J Janvier 2013 : - relevé des mesures du bâtiment J : échec - mise en place des thermomètres du bâtiment B - mise en place de mesures régulières, contrôles réguliers, feuille de maintenance - premières mesures satisfaisantes - disparition du thermomètre en B202 Février 2013 : - thermostats placés en hauteur ou difficile d'accès - ensemble des problèmes techniques résolus - thermostats synchronisés - mesures satisfaisantes dans les 3 salles test - aucun mail reçu sur l'adresse thermostats.sciencespo@gmail.com Mars 2013 : - succès du mode vacances en B301 et B304 (contact avec le planning pour s'assurer qu'il n'y avait pas cours dans ces salles) - remplacement du thermomètre en B302 b) Précisions 24


Bilan de mandature 2012 – 2013

Le premier semestre 2012-2013 est ensuite consacré à la formation de la nouvelle équipe et à la préparation de la mise en œuvre et de la communication. Les thermostats sont réglés, avec une température de jour de 21°C et de nuit de 17°C. Durant les vacances de Noël sont choisies définitivement les salles de contrôle et les thermomètres sont posés dans les six salles faisant partie du projet. La température de jour est revue à la baisse le 18 janvier 2013 (19,5°C). Une adresse e-mail destinée à recueillir les remarques des étudiants est créée : thermostats.sciencespo@gmail.com. L’équipe s’organise et met en place une feuille de maintenance afin d’assurer des contrôles réguliers du bon fonctionnement du dispositif ainsi que des prises de mesures régulières. Le 23 janvier, nous constatons la disparition du thermomètre de la salle B302. Les thermomètres sont donc déplacés en hauteur de manière à les rendre plus difficile d’accès et éviter d’autres problèmes de ce genre à l’avenir. Placer un thermomètre en hauteur peut nuire à la qualité des mesures puisque la température mesurée ne correspond pas à la température ressentie par les étudiants assis mais nous avons considéré que la variation de température était suffisamment faible. Les premières mesures sont étranges : on ne constate pas de différence réelle entre la température des salles de contrôle et des salles test. Le problème pouvait avoir de nombreuses sources potentielles, aussi il nous a fallu du temps pour le résoudre. Ce souci est finalement réglé le 22 février (les piles des robinets thermostatiques étaient mortes, il a donc fallu les changer et les resynchroniser avec leurs boîtiers de commande) ; les mesures suivent enfin. Pour les vacances de mi-semestre d’hiver (semaine du 4 au 10 mars 2013), les thermostats des salles B301 et B304 (vides durant cette période) sont réglés en mode vacances (nous n’avons pas pu le faire dans la salle J21 pour cause de travaux) : la température est réglée à 16,5°C nuit et jour.

● communication: réalisation d’une affiche de présentation, projet d’affiche de

communication et d’une vidéo. affichage dans les salles. création d’une adresse mail de contact ● présentation des résultats: publication de rapports mis en ligne. premier rapport

montrant des problèmes de mesures, second rapport présentant le projet en détail, analyse des données en cours

Principaux problèmes rencontrés: Les problèmes rencontrés ont été d’ordre technique. Il a fallu du temps pour comprendre totalement le fonctionnement du matériel et former l’équipe. Il sera donc nécessaire de former

25


Bilan de mandature 2012 – 2013

avec attention la prochaine équipe sur ce projet lors de la prochaine passation. Une formation verbale complètera une formation visuelle (vidéo) et le rapport final du projet. Cependant, nous avons également subi un vol de matériel qui a ralenti la récupération de données et nous a forcé à repenser l’organisation du projet. Ce vol a affecté le moral de l’équipe. Un thermomètre supplémentaire ayant été prévu par l’équipe précédente, il n’y a pas eu de frais supplémentaires. A part les retours oraux lorsque nous passons dans les salles pour la maintenance et les commentaires des membres de l’association, nous ne recevons pas de retour des étudiants. Nous n’avons reçu aucun message sur l’adresse mail crée à cet effet.

Bilan: Au cours de cette année, nous avons été en mesure d'effectué des prélèvements de température mais pas suffisamment pour pouvoir fournir des résultats comparatifs en terme d'économie d'énergie. Il faudra renouveler l'expérience l'année prochaine, fort des enseignements que nous pouvons tirer de cette premi��re année de test. SITE VERT Dans sa démarche de réduction de l’empreinte carbone de Sciences Po, Sciences Po Environnement a lancé le projet de fournir à Sciences Po de l'électricité 100% issue d'énergies renouvelables. Contrairement aux énergies fossiles ces sources renouvelables sont en théorie inépuisables et leur exploitation n’engendre aucune émission directe de CO2, contribuant ainsi à lutter contre le réchauffement climatique. Pour ce faire, nous souhaiterions commencer par l'électricité consommée par les différents sites internet de l’établissement. L'entreprise avec laquelle nous travaillons, Watt Impact, nous permet de calculer la quantité d'électricité consommée par chaque connexion sur les différentes pages et d'injecter la quantité d'électricité issue d'énergies renouvelables sur le réseau grâce à l’achat de « certificats d’origine contrôlée». Historique: ● projet voté en Assemblée Environnementale en automne 2012 ● présentation en Commission de Vie Etudiante le 18 février 2013 ● dossier refusé en CVE au motif suivant : "La CVE a estimé que les différents sites

Internet de Sciences Po appartenait à l’Institution. De ce fait, la responsabilité et le financement en revient à l’Institution et non à une association. Par ailleurs, le budget que vous avez fourni reste global et ne détaille pas précisément la répartition des charges." ● WattImpact informé du résultat de la CVE par mail le 28 février 2013 26


Bilan de mandature 2012 – 2013

● 11/03 : décision de réaliser le projet site vert uniquement pour le site de Sciences Po

Environnement pour une présentation en CVE en avril pour un Total de 113,62 (€ TTC) et pour un vote en Assemblée environnementale. Equipe: Meghann Puloc'h Bilan: Ce projet a reçu un très gros investissement des étudiants en termes de temps l’année dernière. Malgré le refus en CVE de ce projet, nous avons souhaité le continuer, uniquement pour le site de l’association. Bien entendu l’impact environnemental sera moindre et l’impact en terme de communication de bien plus faible envergure mais nous pensons que ce projet peut contribuer à la sensibilisation aux énergies renouvelables et participer à l’encouragement et au développement des filières vertes. Ce projet peut également avoir une dimension éducative en termes de consommation d’énergie d’un site internet. Suite à la validation du projet en CVE et en AE, nous avons acheté des certificats pour un an, à compter du 24 avril 2013. Une vignette d'information a été installée sur le site Sciences Po Environnement fin août. Ce projet a donc été mené à terme et il convient à la prochaine équipe de réaliser la communication autour de ce projet, d'en faire l'évaluation et de prendre la décision d'un renouvellement.

COMPENSATION CARBONE En 2009, Sciences Po a été à l’origine de l’émission d’environ 9800 tonnes eq. CO2, soit plus de 3000 aller-retour Paris – New-York en avion. L’une des missions que Sciences Po Environnement s’est fixées est bien sûr de réduire ce volume d’émission. Pour cela, nous mettons en place à l’échelle de Sciences Po de nombreux projets, tels que l’adoption d’un Plan Vert, l’installation de thermostats, le dispositif «Partir Vert ». Notre priorité est d’agir au niveau de l’établissement, en impliquant les communautés étudiante, enseignante et administrative. Cependant, certaines émissions sont incompressibles à court-terme, et c’est pour cela qu’au cours des deux dernières années, l’association a utilisé la « compensation carbone» pour réduire le Bilan Carbone de l’établissement. « Compenser » signifie financer des projets visant à réduire les émissions dans une autre partie du globe (des projets qui n’auraient pas vu le jour sans ce financement). En effet, l’impact d’une tonne de carbone est le même quel que soit son point d’émission: le principe de la compensation est donc d’« annuler » les émissions qu’on n’a pu réduire chez soi en soutenant des diminutions d’émissions ailleurs.

27


Bilan de mandature 2012 – 2013

En 2010-2011 et 2011-2012, 80% des émissions liées aux sources fixes (c’est-à-dire au chauffage et à l’électricité) ont été compensées. Cela représente 574t éq CO2 (190 allersretours Paris – New-York). Les projets financés sont au nombre de quatre : - Lighting A Billion Lives (diffusion de lampes solaires en Inde) - Diffusion de foyers de cuisson économes en combustible au Cambodge - Meilleur traitement des déchets ménagers à Madagascar - Valorisation des déchets animaux en Inde

Pour sélectionner ces projets, nous avons fait appel à deux organismes spécialisés dans la compensation : CO2 Solidaire et Action Carbone. Utiliser des intermédiaires représente certes un léger surcoût, mais cela nous a permis de garantir un bon usage de l’argent versé. D’autre part, les trois derniers projets bénéficient d’une labellisation, qui garantit leur fiabilité. Lighting A Billion Lives a été sélectionné en raison d’un partenariat préexistant, et de la qualité de l’organisme partenaire (le TERI). Le budget total consacré à la compensation a été de 24 930€ en 2011 et de 18 608€ en 2012. Ces montants importants permettent de mettre en lumière le coût réel des émissions de Sciences Po, qui n’est pas pris en compte dans les méthodes de comptabilité traditionnelles. A terme, ce coût important devrait pousser l’administration de Sciences Po à prendre des mesures efficaces pour réduire le Bilan Carbone de l’établissement (il est en effet important de préciser que nous ne considérons pas la compensation comme une mesure pérenne pour équilibrer le bilan carbone de Sciences Po : dans l’idéal, si l’établissement réduit suffisamment ses émissions, il ne sera plus nécessaire de recourir à la compensation). Responsable du projet : Pierre Cotterlaz

Historique: Le concept de la compensation a été revoté en Assemblée Environnementale en automne. Un projet avec Lighting a billion lives a été voté en Assemblée Environnementale fin 2012 et un dossier de candidature a été déposé. C’est un projet qui fonctionnait très bien les années précédentes (voir le descriptif ci dessus) mais cette année ce projet a été totalement bloqué. Depuis le dépôt du dossier à la vie étudiante début décembre 2012, il s’est tenu de nombreuses CVE mais nous n’avons toujours aucune nouvelle de ce dossier.

28


Bilan de mandature 2012 – 2013

Difficultés: L’administration de Sciences Po a semblé peu réactive à nos emails et nos prises de contact.

GESTION DES DECHETS Une gestion raisonnée des déchets est un élément clé dans la création d'un espace commun plus respectueux de l'environnement. « Pourquoi ne recycle-t-on pas à Sciences Po ? » est une question récurrence des étudiants à qui nous présentons l'association, en particulier des étudiants internationaux. L’absence de poubelles distinctes est perçue comme une absence totale de recyclage.

Nos objectifs – communiquer sur le principe et l'importance du recyclage – former au tri sélectif – réduire les déchets (en proposant des produits durables) – réduire la consommation de papier (par la mise en place d'un mode recto verso par défaut sur les imprimantes) – mettre en place un tri sélectif à Sciences Po (nos propositions reposent sur le rapport du CNIID commandé par Sciences Po Environnement en 2011 et s'inscrivent dans la lignée du cahier de réflexion sur les déchets réalisé en 2012 par notre association). Ces publications (Les cahiers de Sciences Po Environnement) sont toutes disponibles sur le compte Issuu de l’association, intégrée au site internet. La situation actuelle Actuellement, il existe un tri en aval à Sciences Po puisque, d'une manière générale, tous les déchets sont récupérés indifféremment de la possibilité de recyclage par la Corbeille Bleue puis triés une fois sur leur site. Néanmoins, seul le papier est trié et recyclé. De plus le matériel recyclage étant "salis" par les déchets organiques, la qualité du recyclage n'est clairement pas aussi bonne qu'elle pourrait l'être. En ce qui concerne les impressions, certes, le quota d'impression a été baissé mais l'option recto verso n'est pas encore par défaut et sa configuration n'est pas toujours facile manuellement, en particulier pour les étudiants en échange. Pourquoi changer ? Trier les déchets en amont en les plaçant dans des compartiments adaptés permettrait une meilleure valorisation des déchets. 29


Bilan de mandature 2012 – 2013

D'autre part, il nous semble important que les étudiants puissent être familiarisés au tri au cours de leur cursus afin d'acquérir ce geste civique et environnementalement responsable. En termes d'image, l'absence visible de tri est déroutante pour les visiteurs. Nous avons reçu plusieurs demandes des étudiants concernant certains de ces aspects (par exemple le recyclage du papier par une étudiante en thèse) et nous avons rencontré des étudiants en échange lors du Carnaval des associations qui ont été surpris par l'absence de poubelles différenciées. Réalisations: - rencontre avec le CNIID - rencontre avec la mairie de Paris - atelier de sensibilisation au recyclage pendant la semaine du développement durable - demande de renseignement sur la maintenance des éco-collectors situés dans les cafétariats du CROUS. - plusieurs tentatives pour la mise en place de l’impression recto verso EQUIPE Manon Bellon : contact avec le CROUS pour les éco-collectors. Difficultés: Ce projet est entièrement bloqué par la situation administrative actuelle. Et pas uniquement pour le vaste projet de mettre en place un tri sélectif en amont à Sciences Po, bloqué jusqu’à la fin des contrats avec Corbeille bleue. En effet, même pour les petits projets, facile à réaliser et qui ne semble poser aucun problème comme la mise en place de l’impression recto verso par défaut, nous ne parvenons pas à trouver le bon interlocuteur.

CONCOURS METS TON CAMPUS A L’AN VERT Ce projet est inter-département. Sciences Po est inscrit a un concours inter universitaire sur le développement durable. Débuté le 01 mars, il s’achève le 01 mai 2013. Le but de ce concours est d'engager les étudiants dans différent défis pour le développement durable (boire de l'eau du robinet, utiliser un composteur, acheter des produits du marché équitable, ...), suivant le principe que si les étudiants s'engagent, alors l'administration de l'école s'engage aussi à réaliser ces défis (en installant des poubelles de tri, un composteur, une cafétéria qui vend des produits du marché équitable, ...). L'engagement de l'administration se fait dès qu'un certain seuil d'étudiants engagés a été dépassé (dans le cas de SciencesPo, dès 500 étudiants). 30


Bilan de mandature 2012 – 2013

Par ailleurs, l'établissement remporte le concours selon trois critères: le 1er défi relevé le plus rapidement ; le plus grand nombre de défi relevé ; le plus grand nombre d'étudiants participant au concours. Réalisation: affiches, communication orale, interventions en amphithéâtre, réseaux sociaux Difficulté: L’engagement des étudiants est encore trop faible. Nous engageons début avril une nouvelle campagne de communication spécifique à ce projet, et suite à notre demande la procédure d’inscription des étudiants est désormais plus rapide. BILAN : Ce concours a été l’occasion d’approcher des étudiants qui n’entrent pas habituellement dans le scope des activités de Sciences Po Environnement. Nous avons terminé à la 4ème place du concours. Des évolutions dans la forme du concours nous semblent nécessaires mais nous participerons avec plaisir à la deuxième édition si celle-ci a lieu.

DEPARTEMENT INNOVATION 31


Bilan de mandature 2012 – 2013

Responsable : Jean-Simon Salvage

RECRUTEMENT Le pôle innovation a été créé en décembre 2012, il compte à ce jour 7 membres, tous en première année : -

Alice Lucken Laurie Servières Camille Fromentin Marion Martinez Léa Cochard Déborah Berlet Jean-Simon Salvage

PROJETS

AUDIOVISUEL Ce n’est pas un projet à proprement parler mais une sorte de département. Le principe est de fournir à l’équipe de communication par exemple des vidéos pour appuyer les projets de l’association. Mais aussi d’interviewer des personnalités du mode de l’environnement. Une chaine You Tube a été ouverte et à l’heure du bilan une invitation va être envoyée à Laurence Tubiana et une autre au directeur d’Agroparistech. Un partenariat a été négocié avec RSP afin d’avoir accès à un créneau horaire durant lequel nous pouvons diffuser des parties de ces interviews et leur commentaire.

MIEL Le projet miel existait avant cette année et nous n’avons de fait rien changé, excepté le rattacher à nouveau à l’association alors qu’il fonctionnait de manière quasi-indépendante. La distribution du miel a été effectuée tout le long de l’année et a rencontré, comme les années précédentes, un grand succès. Un point qui aurait pu être davantage accentué est la sensibilisation aux problématiques environnementales (principalement usage de certains pesticides) lors de la vente de miel. Néanmoins, nous avons eu le regret d’apprendre fin août que les ruches avaient été enlevées par l’apiculteur, sans que nous en ayons étiez informés. Selon lui, l’administration a été mise au courant et ne nous a pas prévenus. L’absence d’un suivi plus attentif du projet, le manque d’un accord de partenariat signé entre l’association et l’exploitant, de même que le manque de communication entre eux et l’administration, semblent être les principales raisons de cette mauvaise surprise. Les membres de l’équipe laissent donc ce projet en arrêt à la nouvelle équipe, et souhaitent de tout cœur sa reprise.

32


Bilan de mandature 2012 – 2013

DEPARTEMENT EVENEMENTS Projets menés à bien : une conférence au moins par mois - Conférence le 23 janvier sur la santé environnementale, avec André Cicolella. Salle de 35 personnes pleine.

-

Conférence le lundi 25 février, en amphithéâtre Jacques Chapsal, avec Rajendra K. PACHAURI, Prix Nobel de la paix en 2007; Président du GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat); Directeur de TERI (The Energy and Resources Institute) et Pascal CANFIN, Ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé du Développement. La modération était assurée par François GEMENNE, Professeur à Sciences Po; chercheur Climat, Iddri-Sciences Po.

-

Sujet de la conférence : "Crise écologique et changement climatique : une opportunité de développement ?"

Le succès de cette conférence a été obtenu grâce notamment à la mobilisation active du bureau de l’association pour faire venir les intervenants, ainsi que du soutien de la Chaire Développement Durable de Sciences Po et d’autres services de Sciences Po (Communication, Direction). Un dossier de presse et une vidéo, disponibles sur le site Internet de l’association ont permis d’accroître la visibilité de la conférence. La conférence a réunit plus de 330 personnes, et plusieurs dizaines de personnes sur Internet via une diffusion en streaming. La conférence a été enregistrée et le lien vers la vidéo est donc toujours disponible. Un article a par ailleurs été écrit dans le journal la Péniche sur la conférence. -

Conférence le 2 avril sur les enjeux énergie-climat, par deux étudiants membres de Sciences po Environnement.

En plus de porter la cause environnementale, cette conférence s’inscrit notamment dans notre démarche de valorisation des cursus Sciences Po (récents) liés au développement durable.

33


Bilan de mandature 2012 – 2013

-

Conférence « écologie industrielle et économie circulaire : vers une réconciliation de l’économie avec l’écologie ? ».

Rencontre/débat le 8 avril avec JeanClaude LEVY et Cyril ADOUE au Ministère des affaires étrangères. N���ayant pas trouvé de salle, nous nous sommes tournées vers le Ministère des affaires étrangères qui se trouve à 2 stations de Sciences Po. Cette rencontre dans une salle de 40 personnes a permis aux étudiants de rencontrer des professionnels sur leur lieu de travail, en même temps que de discuter d’un thème majeur de l’économie de l’environnement. Cette conférence a permis à deux spécialistes de l’écologie industrielle présenter ce concept de mise en réseau des déchets, afin que les déchets des uns deviennent des produits pour les autres. La conférence a été très appréciée par la trentaine d’étudiants présents, qui ont pu découvrir quelques éléments de réponse à la conception d’une société durable, répondant aux enjeux environnementaux et économiques. -

Symposium le 7 juin 2013 en amphithéâtre Boutmy réunissant des personnalités majeurs dans le domaine de l’environnement, tant dans le domaine public (artistique, associatif, politique et académique) que privé.

Cette grande conférence a duré de 14h30 à 19h et a rassemblé en moyenne 200 personnes tout le long. De plus, la conférence a été intégralement retransmise en direct par l’association des Amis de la Terre des Côtes d’Armor, à la Maison de l’urbanisme du Grand Dijon. Un documentaire (« Super Trash » de Martin Esposito) a été diffusé en avant-première, et a ensuite fait l’objet d’une discussion avec l’équipe du film. Ensuite, une table ronde sur l’économie circulaire a eu lieu et a été l’occasion d’échanges prolongés avec le public. Enfin, Amory Lovins (Prix Nobel alternatif) a donné sa seule conférence publique en France à l’occasion de sa participation au débat sur la transition énergétique. Toutes les interventions ont été suivies d’échanges avec le public.

34


Bilan de mandature 2012 – 2013

SEMAINE DU DEVELOPPEMENT DURABLE 2013 La Semaine du développement durable 2013 s'est organisée autour de différents types d'événements qui ont été pensés en fonction des étudiants, principaux destinataires. Cette mini-semaine a consisté en trois journées d'actions (le 18, 19 et 20 mars), réflexions et échanges sur le thème du développement durable rassemblant étudiants, chercheurs et professionnels. Elle a réunit en moyenne 45 étudiants par conférence (nous en attendions 30 en moyenne), et plus de 50 par évènement in situ.

35


Bilan de mandature 2012 – 2013

AGORA : SDD et Démocratie Directe étudiante : Ce sont les partis politiques de Sciences Po qui ont ouvert la danse lors d'un débat public, en partenariat avec l’association Sciences Polémiques, dans le petit hall du 27. EELV, UMP, Front de Gauche, Modem, UDI, PS, étaient au rendez-vous, chacun représenté par un orateur. Après 5 minutes de présentation de la vision du parti sur le développement durable, chaque orateur a pu poser une question au représentant d’un autre parti de son choix. A l'issue des interventions, le public a voté pour l'orateur de son choix. Conférence : Le DD est-il vraiment consensuel ? Poursuite du débat entre professionnels. Rencontres Sociales et Solidaires : La SDD et Sciences Po Avenir ont proposé aux étudiants de rencontrer et prendre contact avec des professionnels d’organisations reconnues du secteur de l’Economie Sociale et Solidaires, afin de comprendre leur stratégie, découvrir leurs actions et le sens de leur engagement. Organisations présentes : - le Crédit Coopératif (Banque solidaire) - Triodos Finance (Société financière) - Garrigue (Société de capital risque solidaire) - Babyloan (Microcrédit) - Habitat et Humanisme (Société foncière et Fédération d'utilité publique dans le logement des personnes et familles en difficultés) - MOUVES (Mouvement des entrepreneurs sociaux) - Microsol (Bons carbones pour réduire la pauvreté) - Enactus (Communauté d’étudiants entrepreneurs) - Les Editions Rue de l’Echiquier seront présentes pour vous proposer d’acquérir des ouvrages centrés sur les domaines de l'ESS et du développement durable. - Junior Consulting (Junior Entreprise de Sciences Po)

« Une matinée riche en échanges avec des jeunes intéressés et dynamiques! » (Triodos Finance) Forum Grandes Entreprises : politiques de développement durable et emplois d'avenir. La journée de mardi s'est poursuivie avec Véolia, SNCF et Proléa lors du Forum Grandes Entreprises au cours duquel les étudiants ont eu la possibilité de se renseigner et poser leurs questions aux acteurs d'un secteur d'avenir : Catherine Bureau, attachée à la direction générale en charge des partenariats (Proléa), Jean-Louis Jourdan, directeur développement durable (SNCF) et Pierre Victoria, directeur développement durable (Véolia). Table ronde, La monnaie sociale : un outil au service d'une société durable ? Matthieu Vachez, fondateur de l'association TAOA (There Are Other Alternatives) est venu répondre aux questions suivantes : comment remettre le système monétaire au service d'une économie réelle ? Quelles sont les alternatives incarnées par les monnaies sociales ? Au cours 36


Bilan de mandature 2012 – 2013

de sa présentation des monnaies sociales, du troc et de leur application concrète ici à Sciences Po, les étudiants ont pu découvrir d'autres manières de vivre le développement durable. Banque Vestimentaire : SDD et Paris Solidaires. Les étudiants se sont relayés en faveur des plus démunis lors d'une récolte de vêtements pour l'association partenaire Paris Solidaires. Plus de 30 kilos de vêtements ont été récoltés. EQUIPE DE LA SEMAINE DU DEVELOPPEMENT DURABLE

37


Bilan de mandature 2012 – 2013

DÉPARTEMENT CAMPUS DÉLOCALISÉS Le département campus délocalisés a été chargé d'établir un lien entre Sciences-Po Environnement du campus de Paris et les autres associations environnementales des campus délocalisés, le but à long terme étant d'apporter une dynamique réciproque entre Sciences-Po Environnement et les autres associations.

TRAVAIL INTERNE A SCIENCES -PO ENVIRONNEMENT

(Re)Prise de contact Nous avons pu contacter deux étudiants du campus de Reims et une étudiante du campus de Poitiers. En ce qui concerne Reims, il s'agit d'Alyssa Campbell et Daniel Nothaft. En ce qui concerne Poitiers, il s'agit de Michelle Andrade Vinueza. L’établissement de nouveaux liens avec ces équipes a permis aux projets d’avancer tant sur le plan technique que financier (dossiers présentés en CVE). Nous avons aussi contacté Babel Initiative, l'association du campus de Menton chargée de promouvoir les problématiques du bassin méditerrannéen au sein de l'établissement. Le président de l'association serait intéressé par une conférence sur les problèmes environnementaux du bassin méditerrannéen pour l'année prochaine.

RENCONTRE ET ACCUEIL DES ETUDIANTS DES CAMPUS DELOCALISES

Nous avons eu la chance d'accueillir Alyssa, Daniel et Michelle sur le campus de Paris lors de la Semaine du Développement Durable entre le 18 et le 21 mars 2013. Les étudiants ont eu l'opportunité de découvrir les projets de Sciences-Po Environnement et les événements organisés lors de la SDD.

38


Bilan de mandature 2012 – 2013

PROJETS DES CAMPUS DELOCALISES

Reims : −création d'un jardin au sein du campus (dossier accepté en CVE) −vente de paniers de légumes d'un agriculteur local au sein du campus Poitiers :

−création d'un composteur au sein du campus −installation d’un bac de tri unique −sensibilisation des membres du campus grâce à des formations comme « projet campus carbone » réalisée par l’Association Avenir Climatique. −Promotion de tasses à la place des gobelets dans la machine à café −projet de réalisation d'une conférence-débat portant sur les différentes alternatives économiques face aux défis de la croissance Il sera nécessaire de rendre visite aux campus délocalisés pour pouvoir parler de leur travail et de leurs projets au sein de Sciences-Po et des projets communs.

PROJETS A VENIR

Nous avons repris contact avec l'équipe de Babel Initiative de Menton afin d'organiser une conférence commune l'année prochaine.

39


Bilan de mandature 2012 – 2013

DÉPARTEMENT COMMUNICATION Les missions du département communication peuvent être divisées en trois grands aspects : la communication virtuelle, la communication visuelle (affiches) et la communication présentielle. La présence sur les réseaux sociaux est particulièrement importante car ils sont très fréquemment utilisés par les étudiants. Cependant nous tenons à ne pas négliger le site internet, qui nous a pris beaucoup de temps, ni les affiches, car elles restent le vecteur le plus important de la communication sur les évènements associatifs à Sciences Po. SITE INTERNET Au début de l’année, nous avons voulu changer notre site internet. Pour cela nous avons contacté une dizaine de prestataires, et avons demandé des devis à sept d’entre eux. Précédemment nous avions établi un cahier des charges détaillé. Ce que nous reprochions au site était son manque de clarté, son design peu attractif, l’organisation peu pratique des onglets. Nous voulions également supprimer le menu permettant aux adhérents de s’identifier car il est inutile et sème la confusion. De même, avoir trois calendriers différents, avec à chaque fois une partie « actualités » et une partie « évènement » est extrêmement peu pratique, nous voulions supprimer la majorité de ces modules pour ne conserver qu’un seul calendrier accessible depuis toutes les pages du site. Nous voulions qu’il soit plus malléable, que le contenu soit plus facilement modifiable. 3 devis nous sont parvenus. Nous nous sommes également entretenus avec plusieurs prestataires par téléphone et par email, afin de recueillir leurs conseils et leurs avis. Il est ressorti de ces discussions et des devis qu’il serait trop couteux de refaire un nouveau site internet en partant de zéro (coûts estimés à environ 5000 euros), et aucun prestataire n’a accepté de travailler sur le site existant, car cela leur paraissait trop compliqué. Nous nous sommes tournés vers l’éventualité de faire un site nous-mêmes avec des logiciels peu onéreux tels que wordpress ou joomla, mais cela nous aurait pris beaucoup trop de temps. Nous avons donc décidé de conserver le site actuel, en en modifiant nous-mêmes les aspects qui nous déplaisaient. Nous sommes parvenus à modifier le site internet dans une certaine mesure : -

Apparence : nous avons changé les noms des trois onglets principaux : de « réfléchir, discuter-décider, agir », nous sommes passés à « L’association, nos départements, nos actualités ». Cette architecture plus classique est aussi beaucoup plus claire.

-

Design : nous avons créé une bannière spéciale pour la semaine du développement durable. Nous avons également mis des photos pour combler tous les espaces vides du site que nous ne pouvons pas supprimer. 40


Bilan de mandature 2012 – 2013

-

Contenu : nous avons re-rédigé les trois-quarts du contenu et mis à jour de nombreuses pages de projets qui étaient obsolètes. Nous le gardons à jour en communiquant sur nos évènements et projets les plus récents ou les plus actifs dans la partie « Nos actualités ». Parmi les nouvelles pages créées il y a notamment : celle du projet collectif Naturella, affilié à Sciences Po Environnement, du campus de Poitiers, la page « goodies » décrivant les produits vendus par Sciences Po Environnement, la page « sensibilisation » présentant les différentes actions menées pour sensibiliser les étudiants de Sciences Po aux problématiques environnementales, la page projet thermostats, des pages pour chacune des conférences que nous avons organisées, etc.

Une bibliothèque virtuelle de toutes nos publications a été créée sur le site Issuu, intégrée à notre site internet. Cette bibliothèque regroupe aussi bien les dossiers détaillés de présentation des conférences (généralement contenant présentation des intervenants, vidéos et bibliographie), les rapports thermostats ou encore des publications nouvelles et anciennes de l’association sur des problématiques environnementales. Cette bibliothèque s’ajoute à la bibliothèque physique faite lors de la rénovation du local. LA NEWSLETTER Nous avons mis au point une Newsletter dont la première est parue le lundi 25 mars. Elle permet de présenter nos actions aux personnes souhaitant être informées, et contient de nombreux liens vers des pages de notre site, des articles ou vidéos intéressants et/ou distrayants. FACEBOOK La page Facebook de l’association a été réactivée. Nous l’avons utilisée pour communiquer sur nos conférences et nos autres activités. Pour pouvoir créer des évènements et y inviter un maximum de membres de la communauté de Sciences Po, nous avons créé un profil Facebook. Notre objectif est qu’il soit « ami » avec tous les étudiants de Sciences Po. Il nous est très utile pour informer régulièrement de nos actions, conférences, projets, etc. Nous créons des évènements pour chacune de nos conférences afin d’en maximiser le nombre de participants. Nous publions régulièrement des photos de nos actions via ce compte. Pour le concours Mets ton Campus à l’An Vert nous avons également créé un Prezi, une présentation virtuelle animée pour présenter le concours aux étudiants que nous avons présenté lors de nos interventions en amphithéâtre. VIDEOS Nous avons fait plusieurs vidéos pour la conférence organisée sur le thème : « Changement climatique et crise écologique : quelles opportunités de développement ? », dont une vidéo de présentation et une vidéo de bilan. D’autres vidéos sont en cours d’élaboration. Un compte Youtube et un compte Dailymotion ont été créés afin de rendre les conférences disponibles pour un plus large public encore. Grâce à des liens étroits tissés avec le service de communication et aux recrutements importants dans l’équipe communication, les dernières 41


Bilan de mandature 2012 – 2013

conférences ont pu systématiquement filmés (avec l’accord en amont des intervenants). Les vidéos sont en phase de montage et devraient bientôt apparaitre. AFFICHES Nous avons produit des affiches pour l’assemblée générale, le projet sensibilisation Mugs, les deux conférences que nous avons organisées, le concours Koom, etc. Nous nous sommes organisés pour imprimer systématiquement chez un imprimeur certifié « Imprim’vert », nous n’avons pas affiché démesurément afin de ne pas trop gaspiller de papier. Nous avons également conçu une série d’affiches toutes sur le même modèle que nous avons imprimé et affiché sur le campus. Nous avons réalisé un guide de l’affichage expliquant aux membres de l’ASPE où et comment afficher.

COMMUNICATION ORALE ET PRESENTIELLE - Permanence en péniche : nous avons tenu régulièrement des permanences en péniche au début du semestre, et plus récemment dans le cadre de la semaine du développement durable. - Intervention en amphithéâtre : Nous avons fait plusieurs interventions en amphithéâtre pour sensibiliser les étudiants au concours Mets ton Campus à l’An Vert (organisé par le Refedd et Koom), nous avons également présenté l’association aux étudiants en échange. - Carnaval des associations : Nous avons tenu un stand lors du carnaval des associations, pendant lequel nous avons organisé une dégustation de miel ainsi que des activités participatives telles qu’un poster sur lequel nous avons demandé aux étudiants d’écrire des phrases sur le thème « the future we want ». - Nous avons participé à l’évènement inter-associatif organisé par le Buddy Program qui consistait à se promener dans Paris avec des étudiants étrangers. - 4 articles positifs à l’égard de l’association ou de l’un de ses projets ont été écrits depuis novembre dans le journal La Péniche. ORGANISATION INTERNE Le département communication a été divisé en « postes » : affiches, site internet onglet « nos départements », site internet onglet « nos actualités », réseaux sociaux, vidéos. Cette organisation doit favoriser une meilleure délégation des tâches. Nous avons également mis en place un outil afin de faciliter le rassemblement d’informations à propos des projets : la fiche de communication bimensuelle, qui doit être remplie par tous les chefs de projet tous les 15 jours et renvoyée à la communication. Ceci nous permet d’être au courant de tous les avancements des projets et de communiquer sur ceux-ci sur Facebook, dans la newsletter et sur le site internet.

42


Bilan de mandature 2012 – 2013

MISSION DE TRANSITION (JUIN – SEPTEMBRE 2013) Apres un vote lors de l’Assemblée générale le 22 avril 2013, il a été voté a la majorité de déplacer l’élection à la fin du 2ème semestre par souci d’efficacité en cas de départs en stage, à l’étranger ou de défections majeures. Dans ce cas, l’utilisation du budget devra être partagée équitablement entre les deux équipes. Afin d’assurer la continuité de l’action et la tenue d’élections en septembre 2013 (l’élection a eu lieu le 11 septembre), deux gestionnaires de l’association ont été élus qui ont eu pour mission de gérer les affaires quotidiennes de l’association en l’absence du Président et du Secrétaire Général jusqu’aux prochaines élections de septembre. Les deux gestionnaires élus, « Marie Pourchot » et « Yann Lesestre » ont rempli leur mission avec succès. La campagne de recrutement dès le mois d’août a été très efficace ce qui a permis de renouveler le bureau de l’association 11 Septembre 2013 et de remettre progressivement en route les divers projets de l’association. Bureau nouvellement élu : • Marie Pourchot (présidente) • Alice Lapijover (vice-présidente) • Viviane Degret (Secrétaire Général) • Emmanuelle Roumy Guerry (Trésorière) Les désormais « anciens membres actifs » leurs souhaitent une année riche sur le plan humain et pleines de réussites pour les projets actuels et futurs de l’association.

43


Bilan de mandature 2012 – 2013

REMERCIEMENTS AUX INTERVENANTS EXTÉRIEURS ET À NOS PARTENAIRES Merci à tous les intervenants leur soutien, leur disponibilité et la qualité de leurs contributions

Amory LOVINS, physicien, président et directeur scientifique du Rocky Mountain Institute, centre de recherche américain sur l’énergie qu’il a créé en 1982, prix Nobel alternatif Catherine BUREAU, attachée à la direction générale en charge des partenariats de Proléa Christel SAUVAGE, présidente d’Énergie partagée Claude HENRY, professeur des universités à Sciences Po et Columbia Claude SOLARZ, vice-président du Groupe Paprec, entreprise spécialiste du recyclage et de la valorisation des déchets Cyril ADOUE, docteur en sciences de l’environnement, ingénieur en génie des systèmes industriels Cyril DION, directeur de l’ONG Colibris – Mouvement pour la Terre et l’Humanisme Dominique BOURG, philosophe et professeur à l’université de Lausanne Dominique DE COURCELLES, professeur directrice de recherche au CNRS Éric BRAC DE LA PERRIERE, directeur général d'Eco-Emballages Floran AUGAGNEUR, conseiller scientifique et stratégique à la fondation Nicolas Hulot François – Michel LAMBERT, président de l’Institut de l’Économie Circulaire, député des Bouches du Rhône François GEMENNE, Chargé de recherche à l’IDDRI sur la géopolitique du climat Gaëtan REMOND, directeur Énergie et Climat chez Inddigo François MANCEBO, responsable de l’axe Aménagement – urbanisme au sein du laboratoire HABITER Gilles BERHAULT, président du Comité 21 Jean – Claude LEVY, historien, géographe, auteur du livre L'économie circulaire : l'urgence écologique ? Monde en transe, Chine en transit Jean-Louis JOURDAN, directeur développement durable de la SNCF Laurence TUBIANA, facilitatrice du débat national sur la transition énergétique, directrice IDDRI – Sciences Po, directrice de la Chaire Développement Durable Sciences Po Martin ESPOSITO, réalisateur du film Super Trash Pascal CANFIN, Ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé du Développement Pascal PERZO, ancien directeur général de l’Institut Aspen France, président fondateur d’AGORAVIA

44


Bilan de mandature 2012 – 2013

Philippe DOUROUX, journaliste à Libération Pierre CADET, président de la FEDD – Fédération Européenne pour l’éthique et le Développement Durable Pierre MAYET, président d’Urba 2000, ingénieur général des Ponts et Chaussées Pierre VICTORIA, directeur développement durable de Véolia Rajendra K. PACHAURI, Prix Nobel de la paix en 2007; Président du GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat); Directeur de TERI (The Energy and Resources Institute) Sylvie BRUNEL, professeur des universités à l’université Paris IV-Sorbonne Thierry SALOMON, président de l’association négaWatt Thomas BOUT, directeur des éditions Rue de l’échiquier Yann TOMA, professeur des universités à la Sorbonne et directeur de l'équipe CNRS Art &Flux (art, économie, société - Institut ACTE). Artiste observateur à l'ONU.

Merci à toute l’administration, à l’équipe pédagogique et à l’équipe technique de Sciences Po. De même, merci à nos partenaires de nous avoir fait confiance Association Négawatt Babyloan (Microcrédit) EELV Sciences Po Energie partagée Enactus (Communauté d’étudiants entrepreneurs) Inddigo Junior Consulting (Junior Entreprise de Sciences Po) L’Association Sportive de Sciences Po La SNCF L’Institut pour l’économie circulaire L’UDI Sciences Po L’UMP de Sciences Po La Chaire Développement Durable de Sciences Po La Commission Nationale de la Coopération Décentralisée Les Editions Rue de l’Echiquier Le Front de Gauche Sciences Po Le Mouvement Démocrate de Sciences Po Le Parti Socialiste de Sciences Po 45


Bilan de mandature 2012 – 2013

Les Amis de la Terre des Côtes d’Armor Les Bureaux des Elèves de Sciences Po L'association TAOA (There Are Other Alternatives) Le Bureau des Arts de Sciences Po Le Crédit Coopératif (Banque solidaire) Triodos Finance (Société financière) Garrigue (Société de capital risque solidaire) Habitat et Humanisme (Société foncière et Fédération d'utilité publique dans le logement des personnes et familles en difficultés) MOUVES (Mouvement des entrepreneurs sociaux) Microsol (Bons carbones pour réduire la pauvreté) ONG Colibris – Mouvement pour la Terre et l’Humanisme Proléa Sciences Polémiques The Rocky Mountain Institute Veolia

46


Bilan de mandature 2012 – 2013

47


ASPE - Bilan de mandature 2012 2013