Issuu on Google+

Newsletter n°7 MAI 2012

Dossier Spécial Apéricrit Ce qui va changer à Sciences Po Aix

I n d i s p e n s a b l e


ADMINISTRATION Ça s’est fait

Des MOMENTS FORTS à Sciences Po De François Bayrou à José Bové en passant par Nicolas Dupont-Aignan, Pierre Moscovici et Xavier Bertrand, les hommes politiques ont eu la part belle à Sciences Po Aix en cette année d’élections. Venus promouvoir leurs idées devant un parterre d’étudiants, ils ont également été interviewés par les tuteurs du Service Communication.

Étienne en partageant son expérience éprouvante en Afghanistan mais aussi en encourageant les étudiants qui se destinent à embrasser la profession. Entre émotion et détermination, Hervé Ghesquière a montré la voie d’un journalisme sans concession. Sans doute l’un des grands moments de l’année. Laure Bailly

Mais la politique ne fut pas la seule à l’ordre du jour cette année. L’écrivain Tariq Ali était également invité à Sciences Po Aix afin de présenter son dernier roman La nuit du papillon d’Or , dans le cadre des rencontres d’Averroes. Côté cinéma, les Iepiens ont eu le privilège de rencontrer Mathieu Kassovitz, venu défendre son film L’Ordre et la Morale. Une avant-première avait, à ce titre, été organisée par le cinéma aixois Le Cézanne en collaboration avec Sciences-Po. L’un des événements forts de l’année fut sans doute la conférence de Hervé Ghesquière sur le journalisme d’engagement. Salué par une standing ovation, le reporter de France 2 a rempli à lui tout seul l’amphithéâtre Bruno

Photo : Hervé Ghesquière © Service Communication

C’EST NOUVEAU

culture FÉCONDE dans les couloirs de Sciences Po Aix Aux yeux du Service Communication de Sciences Po Aix, la culture est un élément central du rayonnement de l’établissement dans sa ville et hors de ses murs. Avec la mise à l’honneur de l’art et de la culture sous toutes leurs formes en 2011-2012, Sciences Po Aix compte bien poursuivre sur cette lancée dès la rentrée prochaine. En exclusivité pour les lecteurs de Sciences Po Aix Infos, Noëlline Souris, responsable du Service Communication, a accepté de nous détailler trois projets phares qu’elle souhaite mettre en place ou voir perdurer. Le premier projet est celui « d’installer les Ateliers Cinéma dans la durée ». Si cette année, Sciences Po Aix a bénéficié de l’effet des élections présidentielles d’avril-mai 2012, aucun sujet n’a été encore défini pour l’année prochaine. « Le choix du thème est donc encore en suspens mais il sera de toute façon ancré dans l’actualité du moment et aura un intérêt pédagogique pour les étudiants ».

Poursuivre sur la lancée de 2011-2012 Le deuxième projet est celui de « multiplier les expositions dans l’établissement ». Depuis l’exposition « Dessins de Presse » en 2010, les couloirs de l’établissement, et surtout près de l’Amphi Cassin, représentent « des espaces privilégiés qu’il est nécessaire d’exploiter ». L’idée est donc d’animer l’école autour d’expositions artistiques, composées de photos ou de peintures. « Les murs autour

2

de l’Amphi Cassin sont autant d’opportunités d’exposer dans un espace ouvert et de passage, il serait donc profitable qu’ils soient en quelque sorte ‘habillés’ toute l’année par des photographies et des peintures ». Par exemple, lors du regroupement des lycéens au cours de l’opération d’IEP pour Tous, le BDA avait exposé une série de clichés en lien avec les thèmes du concours d’entrée, le sport et la religion : une belle réussite. D’autres projets de ce genre sont à venir dans les prochains mois avec la Semaine du handicap et l’accueil de Festival OFF de Phot’Aix, créé par l’association Fontaine Obscure l’année prochaine. Enfin, dernier projet important pour la vie culturelle de l’école, celui de « rapprocher la formation continue et la formation initiale au travers de travaux d’artistes du personnel, du BDA et de stagiaires de la formation continue. Il s’agira alors de créer un événement pour lier l’ensemble de la communauté Iepienne autour d’un point commun : l’art ». Ces trois projets seront au cœur de la vie culturelle au sein de Sciences Po Aix pour les prochains mois. Aussi, l’année sera-t-elle évidemment rythmée par l’intervention de nombreuses personnalités qui viendront dans l’établissement pour commenter l’actualité ou animer des conférences : ce sera le cas de M. Robert Badinter, invité en tant que parrain de la promotion 2011. Encore une année riche en culture(s) à Sciences Po Aix ! Anabelle Martini


L’actu d’un service administratif

Le CHERPA : Sur la piste de la recherche Depuis plus de quatre ans, Sciences Po Aix s’est enrichi d’un centre de recherche : le CHERPA (Croyance, Histoire, Espace, Régulation Politique et Administrative), reconnu par le Ministère de l’Enseignement Supérieur, qui assure une formation doctorale. Dans les locaux du Centre à l’Espace Philippe Séguin, Nicole Bordet, responsable administrative de la recherche, a fourni à l’équipe de Sciences Po Aix Infos davantage de renseignements sur cette équipe d’accueil, encore méconnue chez les IEPiens mais en pleine expansion. Avant 2008, la recherche à Sciences Po Aix se composait de sept équipes indépendantes : le CSPC (Centre de Science Politique Comparative), l’Observatoire du Religieux, le CESPU (Centre d’Etudes du Service Public), le CRAIC (Centre de Recherche et d’Analyse en Information et Communication), le CREALC (Centre de Recherche sur l’Amérique Latine et les Caraïbes), le Centre St Laurent (Centre de Recherche sur le Québec et le Canada) et le Centre d’Histoire Militaire. Aspirant à plus de lisibilité, ces sept équipes – alors localisées au sein même de l’IEP – ont fusionné en un seul et même Centre de Recherche : le CHERPA.

Ateliers doctoraux, séminaires, colloques (600 personnes s’étaient rassemblées à l’espace Phillipe Séguin à l’occasion de l’un d’entre eux en 2011, sur la « sociologie des religions »), le CHERPA est ambitieux et implique activement ses doctorants dans la vie du Centre. L’AD’SPO, Association des Doctorants (M2 compris), dispose d’une grande liberté : ces jeunes chercheurs prennent de nombreuses initiatives, organisant par exemple des « séances-posters » permettant aux doctorants volontaires de présenter leur travail au corps professoral. Cet évènement, partie intégrante de l’école d’été animée chaque année par le CHERPA, a connu un vif succès l’an passé et sera réitéré en 2012.

Le CHERPA, c’est :

3

axes de recherche Globalisation et régionalisation du système international ; Mobilisations, expertises, processus politique ; La religion en politique : acteurs, croyances, marchés. ... autour desquels gravitent...

52 enseignants-chercheurs et chercheurs associés ... qui encadrent...

90

doctorants qui préparent leur thèse aux quatre coins du globe ... répartis dans...

5 disciplines (Science politique ; Droit public ;

Sciences de l’information et de la communication ; Sociologie ; Histoire contemporaine).

Une formation doctorale reconnue Dans le cadre de ses recherches, le CHERPA propose une formation doctorale pour laquelle l’étudiant peut soumettre sa candidature après un Master 2 – que ce dernier soit « recherche » ou « professionnel » – dans l’une des cinq disciplines proposées par le Centre, en vue de devenir par exemple maître de conférences ou chercheur au CNRS. Nicole Bordet précise qu’un « dossier bien ficelé » est nécessaire, et qu’il faut penser à préparer ce dernier bien à l’avance. Un doctorat implique la réalisation d’un mémoire en M2 (soutenu en juin), puis évidemment d’une thèse devant correspondre aux grands axes du CHERPA : « La crise des missiles de Cuba », « Les partis politiques au niveau européen », « De l’économie de l’information à l’économie de la communication » sont autant d’exemples de sujets de thèses soutenues ces dernières années.

Peinture de l’Espace Seguin, où se situent les locaux du CHERPA

Après plusieurs années de mise en place, le Centre a désormais pris ses marques. Directeur du CHERPA à sa création, M. Christian Duval lui accorde une importance décisive et lui donne les moyens nécessaires à son développement. Résultat : le CHERPA gagne en notoriété d’année en année. La capacité de l’IEP à financer pour la première fois des post-docs l’année prochaine, ou encore l’obtention de deux bourses d’excellence pour chacune des deux années 2011-12 et 201213, sont autant de signes de l’évolution encourageante du CHERPA et de la formation qui y est proposée. Gaétan Scherrer

3


ZOOM Nous sommes en 2012 après J-C. Toute la G aule est privée de Criterium inter-IEP. Toute  ? Non  ! Un IEP d’irréductibles Aixois reste fidèle encore et toujours aux traditions. Et autant dire que l’édition MMXII fut grandiose, pour les garnisons de Lutèce, Lugdunum, Burdigala et Aquae Sextiae…

SUR L’APÉRICRIT Quand se mettenles cigales t C’est toutà chanter, qui va s,en le Crit’ flammer, «Allez alle Allez allez z, Aix ! , Aix ! »

Classem

ent gén éral : 1 Paris 2 Greno 3 Borde ble 4 Aix aux 5 Toulou 6 Strasb se 8 Renne ourg et Lyon  9 Lille s

De vendr edi, le matin tôt A dimanc he dans la nu, tard Aix-en-Pr it,   o fut rouge vence et or.

4

hon» «barat ns le n u s Aprè bliable da is, inou e-ville Aixo s centr élégation ées Les d deux soir les ssé rab t n o paoins mémo. e m n n ag no à Aub


La so rugb rtie des À un yme chev n, l ’e Aprè xplo eu de it s rem un parc arqu ours able .

«N’oub li de chae jamais nt Pour t es couer, leurs et ta Forza fierté, Aixois  !»

ix, La Batucad’Are Notre fanfa rouge & or.

«Aixois, Aixois, Tes support ers sont là !»

Le Crit en quelques mots... Depuis 1986, les meilleurs sportifs des 9 Sciences Po de France s’affrontent au mois de mars lors du Critérium inter-IEP. Chaque année, entre 2000 et 3000 étudiants déchaînés luttent pour leurs couleurs ! L’objectif ? S’imposer au classement final en remportant aussi bien des tournois que le prix de l’ambiance ou de la meilleure fanfare. Le résultat ? Des matches de football ou handball à perdre haleine, des spectacles de danse enchanteurs et des shows de pom-pom électriques ! Les Iepiens sont dans la place. 5


Service g agnan pour nos t tenniswo men !

s -Pom m o P Nos xoises ? s e Ai ionn ! p m Cha France  de

Mais pas

toutes…  

ertes et Les Aix’pnecs ont les Fen s Finales atteint leme d’un Au ter handball de u to rnoi tement fou. lè p com

6


« Tout l Carcasse stade onn Repren d comme, e un seul ho La chanmme, du vira son g résonn e qui e…»

s somme «Nous de l’IEP, l’arméeourra nous p Rien nearrêter, s semble n e s u o […] T la victoire il pour hanter ! » faut c

i : se merc n e m r Un im Crit pou à l’Asso tion irréa l’organis le du weeb procha tous les ,à d n e ur k pour le s le o v é , et bén écieuse r p e id a

à tous les « Criteux » qui ont fait de l’Apéricrit une indéniable ré ussite. Rendez vous Bordeaux en à 2013 !

Pour les insolites du Crit’, voir p. 12!

Crédits Photos : Marie-Agnès Georges, Jérôme Besse, Léo Bigiaoui, Club Photo Sciences Po Aix

7


VIE ÉTUDIANTE Le coin étudiant

sur la ligne de départ Le 20 janvier 2012, les anciens élèves de la promotion Lucie Aubrac s’étaient réunis dans l’amphithéâtre Bruno Etienne à l’occasion de la remise annuelle des diplômes et des prix. Au terme d’une après-midi de retrouvailles en présence du Directeur de Sciences Po Aix M. Christian Duval, les étudiants ont retrouvé leurs habitudes. Mais lesquelles ? Celles des bancs de l’universitaire ? Des recherches du doctorant ? Du bureau de l’employé ? A quoi ressemble l’après Sciences Po Aix ? Focus sur les chiffres clés de l’Insertion Professionnelle.

Chiffres concernant la « Promotion du Cinquantenaire » (diplômée en 2010) Pour l’ensemble de la promotion (347 étudiants, 233 réponses soit 67,7% de la promotion du Cinquantenaire) : 70.4% sont en activité 6 mois après la sortie de l’établissement. Parmi ces personnes, 74% ont trouvé un emploi en moins de 3 mois après la sortie et 43.5% en ont trouvé un avant même la sortie de Sciences Po Aix. Les personnes ayant trouvé un emploi travaillent à 73.3% dans le secteur privé et à 26.7% dans le secteur public. 72,5% des diplômés Sciences Po sont en activité à 6 mois de la sortie de l’établissement ; le chiffre est de 67.1% pour les personnes en Master uniquement. Pour l’ensemble des étudiants ayant adressé une réponse à l’Observatoire de l’Insertion Professionnelle, le salaire brut annuel perçu est entre 25.000€ et 40.000€.

L’Observatoire de l’Insertion Professionnelle (OIP), c’est : Le service de Sciences Po Aix qui s’inscrit dans le processus de suivi et d’accompagnement des anciens étudiants ayant quitté l’établissement. Auteur des enquêtes sur l’Insertion Professionnelle, l’OIP réalise plusieurs séries de sondages auprès des diplômés (6, 18, 26 et 36 mois après la sortie de l’Institut). L’évolution des résultats est toujours très nette, et les chiffres de la première enquête (6 mois) sont bien souvent très relatifs tandis que les réponses de la dernière (36 mois) sont plus assumées et comportent de véritables valeurs professionnelles. Ces enquêtes permettent de mesurer le chemin parcouru par l’ex-étudiant, de s’assurer de la valeur du diplôme sur le marché de l’emploi et de son adéquation avec le monde professionnel. L’Association Des Diplômés (ADD), présidée par M. Salord, fait elle aussi de l’employabilité des étudiants une priorité. Afin de ne pas « perdre les étudiants dans la nature », l’ADD encourage les anciens étudiants à s’y inscrire pour enrichir un réseau indispensable, passerelle entre Sciences Po Aix et le monde extérieur professionnel.

Gaétan Scherrer

8


La Promotion Lucie Aubrac, réunie à Sciences Po Aix en janvier 2012 pour la remise des diplômes.

Cursus

SCIENCES PO SANS FRONTIÈRES Sciences Po Aix souhaite se doter d’une influence à l’étranger, en développant des cursus parallèles bilingues. Le premier d’entre eux, instauré il y a quelques années et qui jouit d’un franc succès, est le cursus Franco-Allemand. La formation est un cursus sur cinq ans, calquée sur le cursus Sciences Po, en alternance entre Sciences Po à Aix-en-Provence et l’Albert-Ludwigs-Universität de la ville de Freiburg en Allemagne, l’un des pôles d’excellence universitaire allemands. Bénéficiant d’un enseignement pluridisciplinaire et d’un large éventail d’options, les élèves de ce cursus ont la chance de s’immerger dans une autre culture, en découvrant les spécificités et les atouts. L’entrée dans ce cursus se fait sur concours, ce qui rend la formation d’autant plus attractive car exigeante.

Néanmoins, grâce au succès de ce cursus, le directeur de Sciences Po Aix, Christian Duval, souhaite élargir le spectre de ces partenariats entre Sciences Po Aix et d’autres établissements universitaires prestigieux à l’étranger. A la rentrée 2013, un cursus Franco-Arabe sera proposé aux candidats, puis devrait suivre dans les mois suivants un cursus Franco-Russe. Enfin, deux autres parcours sont actuellement en projet : un cursus Franco-Anglais et un cursus Franco-Américain. A ne pas en douter, la rentrée 2012-2013 sera une année pivot dans l’implantation durable de l’école dans le paysage universitaire étranger, grâce au développement de ses cursus binationaux. Anabelle Martini

9


CURSUS Année par année

Ce qui va changer à Sciences Po Aix Un cursus universitaire n’est pas quelque chose de figé, de définitif : il doit tirer les leçons de ses réussites et de ses échecs, s’adapter à son temps, et sans cesse se renouveler pour correspondre aux besoins des étudiants. Avec le Pr. Christian Duval, directeur de Sciences Po Aix, faisons le point sur les principales mesures qui seront prises dans notre Grande Maison. Si la plupart d’entre elles seront appliquées dès la prochaine rentrée, les changements les plus ambitieux pourraient être repoussés à l’année scolaire 2013-2014. Toutes sections

• Les modalités des examens seront révisées. Par exemple, le 8/20, actuellement synonyme de rattrapage automatique, sera rediscuté et pourrait être abandonné au profit d’un système plus clair ou seule la moyenne générale de 10/20 sera prise en compte.

• Réduire le nombre d’étudiants par promotion, en limitant à 150 les places disponibles sur concours.

1ère année :

rehausser le niveau d’anglais

• L’accent sera mis sur les langues : les étudiants devront achever leur 1ère année à Sciences Po

Aix avec un fort bagage linguistique. Des groupes de niveau pourraient ainsi être mis en place pour favoriser l’homogénéité des classes de langues.

• L’AQD (Analyse Quantitative des Données), matière faisant actuellement l’objet d’un examen

aux partiels de 1ère année du cursus Sciences Po Aix, pourrait ne pas être maintenue. Cela n’empêchera pas pour autant les étudiants de tenter d’obtenir le diplôme du C2I-1 (Certificat Informatique et Internet).

• La Culture Générale sera révisée, avec un mot d’ordre : lire ! La lecture d’ouvrages sera privilégiée au sein d’une matière qui fera toujours l’objet d’une dissertation lors de l’épreuve finale.

2ème année :

renforcer l’orientation internationale

• Pas de changement majeur pour la 2e année du cursus : les cours d’orientation seront conservés. La matière des Questions Sociales sera certainement intégrée au tronc commun.

• L’objectif est de donner à cette année une dimension plus internationale. Les cours à option

seront ainsi revisités, et des cours en langue étrangère pourraient être mis en place dès la 2e année. Ces derniers représenteraient un support attractif pour les étudiants étrangers, qui bénéficieraient de cours en français et en anglais lors de leur année de mobilité.

4ème année :

• La grande nouveauté de la rentrée 2013 sera certainement la reconnaissance de la quatrième

année du diplôme de Sciences Po Aix comme Master 1. Ce changement permettra aux étudiants d’obtenir une véritable équivalence avec les diplômes universitaires de même niveau.

de la refonte des sections à l’obtention d’un Master I

• La refonte des sections est prévue afin de redonner une cohérence à l’ensemble des formations

5ème année :

• L’anglais sera là encore privilégié ; les cours de LV2 pourraient être supprimés. Aucun Master

réaménagement et « master classes »

proposées. 4 grands pôles seront dessinés : Services Publics, Info-Com, Affaires Internationales (rapprochement des sections Entreprise et Relations Internationales) et Sciences du Politique (combinaison entre Politique Comparée et Culture et Société).

2 ne sera fondamentalement modifié : la cinquième année subira de simples réaménagements.

• En discussion : la création d’un cours attractif qui permet de conserver l’esprit de promo. Il

pourrait s’agir de « master classes », communs à tous les étudiants de tous les Masters 2, et encadrés par des conférenciers renommés. Laure Bailly et Gaétan Scherrer

10


EVENEMENTS Retour sur

l’ÉLECTION présidentielle, par les jeunes et pour les jeunes main de fer les débats entre les représentants des quatre partis ayant répondu à l’invitation lancée par l’équipe de Sciences Po Aix 2012. Le principe du débat était simple : trois minutes de temps de parole attribuées à chaque représentant sur des sujets en lien avec la jeunesse : réforme des universités, adaptation au monde professionnel, emploi des jeunes, etc. Dans une ambiance malgré tout bon enfant, les représentants ont entamé une joute verbale de près de deux heures, rythmée par les salves d’applaudissements, les réactions multiples de l’assemblée et les questions des étudiants.

Les représentants des quatre partis ont tenu un débat de qualité dans un amphithéâtre Bruno Étienne plein à craquer.

Le mercredi 21 mars dernier, les élèves de la Section InfoCom ont tenu leur premier débat consacré aux élections présidentielles, en accueillant Fanny Dubot, Dorian Hispa, Benjamin Lancar et Thierry Marchal-Beck, respectivement représentants des jeunes des partis d’Europe Écologie Les Verts, du Modem, de l’UMP et du PS. Coup de projecteur sur cet événement, premier du genre à Sciences Po Aix. Depuis le mois de septembre, les étudiants de la Section Info-Com travaillent autour du thème des élections présidentielles. Ils ont créé un site internet dédié à l’événement (www.sciencespoaix2012.fr) et marqué de leur présence les réseaux sociaux. Cependant, le moment fort de leur travail s’est concrétisé par la tenue d’un débat politique, centré sur le thème de la jeunesse. Dans un Amphi Bruno Étienne comble, les modérateurs du débat, Clémentine Vaysse et Benoît Jaubert, ont mené d’une

Parce qu’assister à un débat politique, c’est aussi avoir la possibilité de suivre les débats par l’intermédiaire des réseaux sociaux (Twitter, Facebook), les internautes étaient invités à commenter ou à poser leurs questions aux intervenants tout au long du débat, comme l’explique Anne-Laure Pierrot, membre du Pôle Web : « Nous avons fait du « live-tweet » pendant

le débat et nos interventions ont été « retweetées » quelques minutes plus tard. La retranscription heure par heure du débat publiée sur le site a aussi eu du succès, la première partie du compte-rendu a été recommandée par plus de 20 personnes sur Facebook ». L’événement a même dépassé l’enceinte de l’école, faisant notamment l’objet d’articles dans La Provence.

LE PREMIER TOUR DE LA PRESIDENTIELLE A SCIENCES PO AIX En marge de ce débat, les étudiants avaient également organisé une simulation de l’élection présidentielle dans les couloirs de Sciences Po Aix (résultats ci-dessous). La simulation a rassemblé 51% des étudiants de l’école autour des urnes, faisant de ces élections étudiantes une grande réussite. Nous retiendrons de cet événement l’investissement et l’engagement payants des étudiants de Sciences Po Aix autour de l’élection présidentielle. Anabelle Martini

11


CULTURE Par ici la sortie

Les bons plans du moment Pour célébrer la fin des partiels, rien de mieux qu’une petite pause culturelle, une sorte d’avant-goût de vacances avant les éventuels rattrapages ou le grand oral. Pour ce mois de mai, nous vous conseillons trois sorties différentes : l’exposition « Van Gogh – Gauguin, Peintres de la Couleur » aux Baux de Provence, le film « Margin Call » au cinéma et le colloque « Peuples en Révolution » à Aix en Provence.

par Laure Bailly

SORTIE CINÉ « MARGIN CALL » DE J. C. CHANDOR « Pour survivre à Wall Street, sois le premier, le meilleur ou triche ». Suivant le même rythme que 24, le film retrace les douze heures précédant la crise financière de 2008 telle que vécue par une équipe de traders. Sans juger ni diaboliser les banquiers, c’est la gestion humaine de la crise qui est mise en avant. Salué par la critique, nominé quatorze fois dans divers festivals, ce premier long-métrage de J. C. Chandor rassemble un casting de rêve : Kevin Spacey, Jeremy Irons, Zachary Quinto, Paul Bettany, Demi Moore, Simon Baker et Penn Badgley. Un film à voir sans aucun doute. Sortie prévue en France le 2 mai 2012. Source : www.allocine.fr et www.premiere.fr

COLLOQUE « PEUPLES EN RÉVOLUTION » AU CENTRE DE RECHERCHE TELEMME EXPOSITION « GAUGUIN – VAN GOGH, PEINTRES DE LA COULEUR » AUX BAUX DE PROVENCE « À travers un programme audiovisuel hors du commun, le visiteur découvrira les liens unissant Paul Gauguin et Vincent Van Gogh et leurs façons très différentes d’employer la couleur. Le spectacle évoque deux parcours aux nombreuses similitudes. Les deux artistes débutent en peignant des paysages du nord de la France, avant de rejoindre le sud pour parvenir à une explosion de couleurs inspirées plus tard par les îles pour Gauguin et par le midi pour Van Gogh » (Office du Tourisme des Baux de Provence). Du 30 mars 2012 au 6 janvier 2013 – Tarif étudiant : 6,50€. Source : www.lesbauxdeprovence.com

Le printemps arabe est sans conteste l’un des événements majeurs de l’époque contemporaine, et d’après les historiens, ce combat des peuples pour la démocratie n’est pas sans rappeler la Révolution Française de 1789. De fait, cette rencontre soulèvera plusieurs thématiques expliquant en partie la construction de la démocratie française : « Comment le peuple entre-t-il en révolution ? Comment se manifeste l’apprentissage de la politique ? Comment se construit la vitalité démocratique ? Comment s’affirme la souveraineté nationale au cœur des mobilisations collectives ? ». Mardi 12 et Mercredi 13 juin 2012 à Aix-en-Provence – Gratuit et ouvert à tous. Source : http://telemme.mmsh.univ-aix.fr/rubrique « Activités».

PAUSE CAFÉ / Les Insolites du Crit • Arrivés en avance, des Grenoblois ont dormi toute la nuit du jeudi • La scène des pom-poms étant couvertes d’échardes, elles ont précédant le Crit sur le parking du Val de l’Arc. toutes fini leur samedi soir avec de nombreuses éraflures. • INCROYABLE ! Vendredi matin, on a vu un Lillois habillé.

• Des étudiants de la délégation rennaise ont monté un stand de crêpes le dimanche après-midi. • Selon les rumeurs, M. Duval aurait usé d’une boîte de calissons pour soudoyer un arbitre. En faveur des Aixois évidemment. Sans • Le nettoyage des infrastructures s’est effectué avec l’aide de succès, apparemment. toutes les délégations : la fameuse entraide Criteuse ! • A 5h samedi matin, lorsque les bénévoles sont arrivés au Val de l’Arc • Un drapeau strasbourgeois a orné un lampadaire de la place de pour préparer les petits-déjeuners, ils ont retrouvé… une Rennaise, la mairie plusieurs jours après la fin du Crit’, vestige du barathon. visiblement perdue.

Retrouvez Sciences Po Aix Infos sur l’intranet de l’IEP Directeur de la publication : Christian Duval. Responsable du comité éditorial : Daniel van Eeuwen. Rédacteurs : Laure Bailly, Anabelle Martini, Gaétan Scherrer. Relecture : Marie-Laure Cittanova, Hervé Nedelec, Noëlline Souris. Remerciements : Antoine Carmona, Marie-Laure Cittanova, Yves Lefloch, Anne Martin, Hervé Nedelec, Noëlline Souris, Patricia Rigaud, Nicole Bordet. Crédits photos : Jérôme Besse, Léo Bigiaoui, Marie-Agnès Georges, Léa Robine, Club Photo Sciences Po Aix, Service Communication, Sopihie Spitéri. Sciencespo aix Infos : 25 rue Gaston de Saporta - 13625 Aix-en-Provence - Cedex 1. http://www.intranet.sciencespo-aix.fr/

12


Newsletter n°7 - mai 2012