Issuu on Google+

Faire son marché

Plaisir des yeux et des papilles 40 ans d’InterRail

Plongée dans le temps en Scandinavie 5 | 2012

Droit au but Michel Pont, bras droit d’Ottmar Hitzfeld, évoque sa passion du ballon rond, les notions de respect et d’autorité et le salaire des joueurs


5 | 2012 Sommaire

Découvertes

6

5 Un temple du design Le Vitra Design Museum à Weil am Rhein, l’un des musées de design les plus pointus au monde, consacre une grande rétrospective à Gerrit Rietveld.

6 Plaisir des marchés Une expérience pour les sens: via a sélectionné pour vous des marchés dans toute la Suisse.

12 Vive l’été ! Accessoires pour les amoureux de l’eau et du soleil, et les fervents de barbecue.

Éclairages 15 Quand sport rime avec durabilité Grâce aux transports publics, les athlètes pourront se rendre gratuitement au Swiss Olympic Gigathlon 2012 à Olten.

16 Un nouveau souffle

28

24

CFF Immobilier construit pour l’avenir: dix projets emblématiques.

18 Le débat La vidéosurveillance est-elle une solution pour renforcer la sécurité dans les gares et les moyens de transport publics?

20 Interview Michel Pont, assistant du sélectionneur de l’équipe nationale de football, commente le phénomène planétaire du ballon rond et évoque son parcours au sommet de la discipline.

24 Rien de moins que le plus long tunnel du monde C’est le plus grand projet de construction de Suisse: bilan de l’avancement des travaux dans le tunnel de base du Saint-Gothard.

34

Escapades 27 La saison des courses d’école Un avant-goût de vacances avec ces sorties de groupe instructives et ludiques.

20

28 Le «Top of Europe», au cœur des Alpes Inaugurés il y a cent ans, les Chemins de fer de la Jungfrau ont marqué le développement de l’espace alpin.

32 Top 10 Fleuves ou lacs, les dix plus beaux endroits où piquer une tête.

34 40 ans d’InterRail En 1981, Christoph Zurfluh a parcouru la Scandinavie avec InterRail pendant trois semaines. Trente ans plus tard, il réitère son voyage.

42 Agenda et bons plans 44 Jeux 46 Courrier des lecteurs / Impressum 3 3 | 2012

via


Découvertes J’ai raté mon train ...

Archi-original: le Vitra Design Museum de Weil am Rhein ne passe pas inaperçu.

Un temple du design

Photos: Vitra Design Museum/Frank Gehry; wikipedia.org/Matthias Alder; màd

Weil am Rhein _

Fans d’architecture moderne et classique, rendez-vous à Weil am Rhein! Le Vitra Design Museum, l’un des musées de design les plus pointus au monde, vous y attend. Aux portes de Bâle, aux confins de la Suisse, de la France et de l’Allemagne, ce musée est dédié à l’exploration et à la popularisation du design, avec mention particulière pour les meubles et les intérieurs. Le visiteur peut y découvrir par le biais d’expositions régulièrement renouvelées toute la diversité de la création: sources d’inspiration, contextes et processus y sont présentés et illustrés de manière vivante. Jusqu’au 16 septembre 2012, le Vitra Design Museum consacre une grande rétrospective au Néerlandais Gerrit Rietveld (1888 – 1964), menuisier de formation devenu l’un des plus importants designers et architectes du XXe siècle. L’objectif de son travail était de trouver de nouvelles formes pour exprimer la surface, la ligne et l’espace. Rietveld a fait des

design-museum.de Gerrit Rietveld – La révolution de l’espace Du 17 mai au 16 septembre 2012 Ouvert tous les jours de 10 h à 18 h Visites guidées: sa et di à 11 h Visites guidées pour enfants: le 2e dimanche du mois de 11 h à 13 h Bus 55 depuis Bâle Badischer Bahnhof jusqu’à l’arrêt Vitra.

expériences avec les matériaux les plus divers comme l’aluminium ou le contreplaqué, dont il a tiré des objets surprenants, à l’instar de la mondialement célèbre Chaise rouge et bleue (1918 /1923). Cette exposition donne un aperçu global de son œuvre, et met en regard celles de ses contemporains Piet Mondrian, Le Corbusier, Marcel Breuer et Theo van Doesburg. Le bâtiment du musée vaut à lui seul le détour: à l’ouverture, en 1989, les images de cet édifice peu conventionnel de Frank O. Gehry ont fait le tour du monde et suscité de vives polémiques.

Icône du design: la Chaise rouge et bleue de G. Rietveld.

... au port de Rorschach_ Un joli lac, une poignée d’individualistes, une bière brassée dans la région et un endroit magnifique, lové contre la façade ouest de la halle aux grains. Ajoutez quelques tables, et le tour est joué: on se croirait au bord de la Méditerranée. On murmure que c’est au Kornhausbar qu’on peut admirer le plus beau coucher de soleil à des kilomètres la ronde. Et une fois la nuit tombée, on reste ensemble à discuter et plaisanter. Le Sud, on vous dit! Le Kornhausbar n’est ouvert que par beau temps, les vendredis et samedis à partir de 17 h. Début de la saison le 17 juin. kornhausbar.ch

La photo du lecteur

«Bainvgnieu a Bever!» Voilà sans doute ce que disent ces deux smileys déguisés en interrupteurs pour accueillir les passagers… Découvert dans la gare de Bever/GR. Elisabeth Stamm-Hasler, Stäfa/ZH

via.ch Chargez votre photo préférée sur la page du courrier des lecteurs ou envoyez-la à: mms@via.ch

5 5 | 2012

via


Découvertes Les marchés

Les marchés, une fête pour les sens Les étals de fruits et légumes forment une symphonie de couleurs, l’odeur du pain frais se mêle aux parfums des fleurs. Quand faire son marché est une expérience pour les sens. Texte: Claudia Meyr; photos: Anne Gabriel Jürgens

Zurich, Bürkliplatz Un concentré de fraîcheur et de saveurs. Pas étonnant puisque tous les produits proposés viennent de la région. D’où précisément? Il suffit de le demander à ce jeune garçon ou aux producteurs. Leurs produits sont gorgés d’amour et n’en sont que plus savoureux.

6

via

5 | 2012


Carouge, Genève

Les marchés Découvertes

Sentir, toucher ou goûter, il faut prendre son temps. Tous ceux qui vont au marché par plaisir, et non juste pour se ravitailler, le savent bien. Ils flânent avec délices devant les étals de spécialités et de produits frais de la région.

7 5 | 2012

via


DĂŠcouvertes Les marchĂŠs

8

via

5 | 2012


Les marchés Découvertes

Carouge, Genève En semaine, les marchés échappent au stress et à l’agitation du quotidien, comme si le temps suspendait son cours. La petite bourgade de Carouge, aux portes de Genève, est à la croisée des coutumes suisses et de l’art de vivre à la française. C’est ce qui confère à ce marché un cachet si particulier.

9 5 | 2012

via


Découvertes Les marchés

De l’étal à la table

Photos: basel.ch; ilanz.ch; swiss-image/Stephan Engler; swiss-image/Remy Steinegger; schaffhauserland.ch; solothurnservices.ch; màd

Les plus beaux marchés de Suisse n’attendent que vous

1

2

3

4

5

6

1 | Bâle, place du Marché

6 | Soleure, Altstadt

Devant l’hôtel de ville couleur brique, vous pouvez acheter des produits frais tous les jours, sauf le dimanche. En juin, ne ratez pas les cerises de la région. Lundi, mercredi, vendredi de 8 h 30 à 19 h Mardi, jeudi, samedi de 8 h 30 à 13 h

Entre la porte de Bienne et la cathédrale Saint-Ours, producteurs locaux et producteurs bio vous proposent leurs spécialités. Mercredi et samedi de 8 h à 12 h

2 | Ilanz, Vieh- und Marktplatz Les producteurs locaux vous proposent légumes, fines herbes, fromages, fruits, œufs, miel, charcuterie, pain, fleurs … Le tout bio et d’une grande fraîcheur. Samedi de 8 h 30 à 12 h / de mai à octobre

3 | Berne, place Fédérale Un choix inégalé de fruits, de légumes, de fleurs, d’aromates, de fromages, de viandes et de pâtisseries. Mardi et samedi de 8 h à 12 h

4 | Bellinzona, Centro Storico

Fleurs, plantes en pot, légumes, produits bio ou exotiques, spécialités régionales ou champignons frais: ce marché satisfera toutes vos envies. Mardi et vendredi de 6 h à 11 h

Page 7 | Carouge, place du Marché Nombreux étals de légumes et de fruits que complètent commerçants, artisans et artistes pour donner à ce marché un cachet particulier. Mercredi et samedi de 7 h 30 à 14 h

Lucerne, Rathausquai

Une offre généreuse et variée dans une ambiance chaleureuse: ce marché est le rendez-vous des gens du pays et des touristes. Samedi de 8 h à 12 h

Installé de part et d’autre de la Reuss, ce marché est un pays de cocagne. Rive droite, au niveau d’Unter der Egg, vous trouverez du poisson frais le vendredi en plus des jours de marché. Mardi et samedi de 6 h à 13 h

5 | Schaffhouse, Vordergasse

Zofingue, Markthalle / Stedtli

Des étals de fruits et de légumes se succèdent de part et d’autre de la rue. Le stand aux 15 variétés de café mérite qu’on s’y arrête. Mardi de 7 h à 11 h; samedi de 7 h à 12 h

Sur la Vordere Hauptgasse, au cœur de la vieille ville, vous trouverez un marché bigarré proposant pains, fromages, et un riche choix de fruits et légumes. Mardi et samedi de 7 h à 11 h

10

via

Page 6 | Zurich, Bürkliplatz

5 | 2012

Le bio dans tous ses états Bio Marché, le plus grand rendez-vous de la filière bio, réunit une centaine de stands décorés avec goût, d’exposants suisses et étrangers venus présenter leurs produits. La vieille ville de Zofingue devient la «plus grande boutique bio du monde»: alimentation, vêtements, meubles et matériaux de construction. Côté animation, des concerts de jazz, de pop et de musique latino, des jongleurs et artistes de rue se succèdent pour le plus grand plaisir des grands et des petits. 13e Bio Marché du 22 au 24 juin 2012

marktkalender.ch


Zurich, Bürkliplatz Deux fois par semaine, à l’extrémité de la Bahnhofstrasse, entre le lac et le quartier d’affaires, la vie ralentit. Le marché sous les marronniers apporte un air de campagne aux Zurichois. Véritable pays de cocagne pour les gourmets et les amoureux des fleurs, c’est aussi un endroit très apprécié pour faire un brin de causette.

11 5 | 2012

via


Découvertes Les accessoires de l’été

L’été arrive! La hausse des températures invite aux activités en plein air, lorsqu’une bonne odeur de barbecue flotte dans l’air et que l’envie de plonger dans l’eau fraîche nous étreint.

Photos: swiss-image/ Vera Hartmann, Nadia Neuhaus pour annabelle; Sibler AG; Bull & Bear AG; Geschenkidee.ch; gloryfy unbreakable eyewear; màd

Texte: Claudia Meyr

E

n Suisse, nous avons la chance d’avoir de l’eau en abondance et de grande qualité: 65 300 km de fleuves et de ruisseaux serpentent à travers le pays et plus de 1500 lacs miroitent dans le paysage. Un paradis pour les amoureux de l’eau et un plaisir sans mélange puisque l’on peut se baigner dans tous les lacs et rivières de Suisse. Avis à ceux qui veulent quelques conseils avant de plonger tête la première: notre top 10 des plus belles plages suisses se trouve en page 32.

12

via

5 | 2012


Les accessoires de l’été Découvertes

Pas touche! C’est le tien (DEINS) ou le mien (MEINS) ? Avec ces fers à viande, fini les discussions autour du barbecue, il suffit d’apposer sa marque! À partir de CHF 23.– bull-bear.de

Un été prometteur Agréables perspectives

Un barbecue sur mon balcon Pot de fleur en haut, gril en bas, ce «deux en un» trouvera sa place sur tous les balcons. Assaisonnez ce qui cuit en bas avec ce qui pousse en haut, et le tour est joué! CHF 198.– siblershop.ch

Vive les grillades et la baignade !

Il fera chaud, très chaud cet été, à en écouter Martin Horat, le Monsieur Météo de Muotathal (SZ). Selon ses prévisions, Mesdames pourraient porter «jour et nuit» leur bikini vu les températures attendues cette année. La canicule a du bon!

De la gaieté dans mon sac À lui seul le nom dit tout: le sac Optimistic d’Envirosax met de la couleur dans votre vie et transporte votre livre, votre bikini et votre serviette. Que demander de plus? CHF 9.90 geschenkidee.ch

Faits main Idéals pour une balade à vélo à travers la campagne, ces paniers en osier sont fabriqués par des handicapés ou des personnes en difficulté. À partir de CHF 79.– annabelle.ch/velokorb

Incassables mais vraies! Pour ceux qui aiment l’extrême, ou qui sont juste extrêmement étourdis! Les lunettes gloryfy se plient à tous vos désirs. Protection UVA/UVB 100%. À partir de CHF 120.– gloryfy.com

Il veille sur les nageurs Étanchéité et sécurité assurées avec ce sac orange vif, de natation ou de ville selon les besoins. Pour tous ceux qui aiment suivre le courant. CHF 25.– sss.ch/shop

13 5 | 2012

via


Éclairages La question du mois

Pourquoi le fameux cor postal se fait-il si rare?

Place à la mobilité durable au Swiss Olympic Gigathlon 2012, dans la région d’Olten.

Photos: Remy Steinegger; www.paulhelm.com

Le Gigathlon se met au vert Olten _ L’homme se distingue de l’ani- Gigathlon.ch, cff.ch mal en cela (notamment) qu’il tente perpé- Gigathlon d’Olten et environs, du 29 juin au 1er juillet tuellement de repousser les limites de ses capacités pour accomplir des exploits toujours plus grands. Par exemple en particiGrâce aux CFF, tous les participants et pant au Swiss Olympic Gigathlon 2012, les supporters inscrits pourront voyager dans la région d’Olten. Un défi sportif ma- gratuitement sans bagages. Concrètejeur puisque les participants, individuels et ment, ils pourront se rendre à Olten et en équipes, parcourront 88 kilomètres en rol- revenir en transports publics gratuitement, lers, 12 à la nage, 92 en VTT, 185 à vélo et et tous les trajets entre Olten, lieu central, 53 en courant, le tout en deux jours. La et les différentes zones de compétition barre est haute pour les athlètes, mais seront effectués en train. En revanche, aussi pour l’organisation, qui doit faire des aucune voiture de supporter ne sera automiracles de logistique. Par le passé, risée sur les sites. Les CFF renforcent ainsi l’évènement, qui rassemble près de 6000 leur engagement en faveur du sport suisse personnes, a régulièrement causé des pro- et prouvent qu’en dehors du travail aussi, blèmes de circulation dans la région d’ac- on peut opter pour une mobilité durable. cueil. Aussi, cette année, le Prendre le train pour Gigathlon a choisi la duraaller faire du ski, une bilité: les CFF seront le randonnée ou visiter partenaire stratégique de un musée, c’est praSwiss Olympic, organisa- C’est la distance totale partique et confortable, tion faîtière des associa- courue par les participants, c’est également bon tions sportives de Suisse, et en rollers (88 km), à la nage (12), pour le climat et l’enen VTT (92), à vélo (185) et en organisatrice du Gigathlon. vironnement. courant (53).

430 km

«Tu-tu-tu, voici le car postal!» Des générations entières d’écoliers sont revenus de courses d’école ou de vacances avec ces trois célèbres notes en tête, agrémentées à l’occasion de quelques rimes potaches. Rien de plus suisse que la mélodie do dièse-mila, tirée de l’ouverture de l’opéra «Guillaume Tell» de Gioachino Rossini. C’est en 1923 que ce signal a retenti pour la première fois sur une route de montagne, plus exactement sur une route postale de montagne, puisqu’on ne peut l’actionner que sur les routes dûment répertoriées dans cette catégorie, signalées par le cor jaune sur fond bleu. Or toutes les routes abruptes, aux virages sans visibilité, n’y figurent pas, loin de là. Combien reste-t-il d’authentiques routes postales de montagne? Impossible de le dire, car depuis 1992, la signalisation relève de la compétence des cantons, et il n’existe pas de registre fédéral centralisé. Ce qui est sûr, c’est que l’usage du cor postal n’est pas réservé aux cars postaux; quelques compagnies de bus privées peuvent elles aussi manifester leur présence par les trois célèbres notes. Revenons à nos moutons: avec la multiplication des routes de montagnes, on a pu se passer des anciennes manœuvres de croisement, et l’avertisseur est devenu superflu. Mais il retentit par exemple encore sur la route du col de la Qui l’a composé? Un Italien du nom de Flüela, entre la Gioachino Rossini. Schwarzwaldalp et Grindelwald ainsi que dans la vallée du Kiental, en direction de la Griesalp, où la pente atteint 28 % ! Gaston Haas Vous vous posez des questions insolites sur le monde des transports publics? Alors envoyez-nous un e-mail : redaction@via.ch

15 5 | 2012

via


Éclairages Les sites ferroviaires dans la lumière

Premier prestataire de mobilité de Suisse, les CFF sont aussi l’un des principaux propriétaires immobiliers du pays. D’ici à 2017, 1,5 milliard de francs seront investis dans les gares et les aires environnantes. via vous présente dix projets majeurs. Texte: Gaston Haas

Un nouveau souffle

Zurich-Altstetten, WestLink

Zurich, Europaallee

Morges, Sablon-Gare

À Zurich-Altstetten, juste à côté de la gare d’Altstetten, un nouveau quartier sort de terre. Trois immeubles de hauteur et d’affectation différentes se grouperont autour de la Vulkanplatz. Ce secteur est directement relié à l’aéroport, à la gare centrale et au réseau de TP intra-urbain via la gare d’Altstetten.

Au cœur de Zurich, juste à côté de la gare centrale, un nouveau quartier voit le jour entre la célèbre Bahnhofstrasse et les très animés 4e et 5e arrondissements. Les nombreuses affectations prévues dans l’Europaallee, avec notamment la Haute école pédagogique de Zurich (PHZ), en feront un endroit vivant, relié à l’Europe et au monde. Emménagement de la PHZ prévu à l’automne 2012.

Comme toute la région du Léman, le district de Morges, avec ses 70 000 habitants, est en pleine croissance. La ville de Morges, le canton de Vaud et les propriétaires s’apprêtent à donner un nouveau visage au secteur de la gare CFF de Morges. Côté lac, juste à côté de la gare, un centre urbain moderne va prendre forme.

– Surface du terrain (site de WestLink): 23 000 m2 – Surface de plancher Connex et Plaza: 32 000 m2 – Affectation: bureaux, logements, garages et entrepôts, restauration, commerces – Réalisation: 2011 – 2013 – Surface de plancher Tower et Kubus: env. 44 000 m2 – Affectation: bureaux, garages et entrepôts, restauration – Réalisation: 2012 – 2015

ŘBâle

Ř Altstetten Ř Zurich Ř Aarau ŘOlten

Ř Renens Ř Morges Ř Genève

Ř Lugano Ř Chiasso

Photos: CFF; màd

Pour plus d’infos: cff.ch/immobilier

16

via

5 | 2012

– Surface du site: 78 000 m2 – Surface brute de plancher: 237 000 m2 – Affectation: commerces, restauration, services, logements / résidences seniors, hôtel – Réalisation: 2009 – 2020

– Site: gare de Morges – Surface du terrain: 22 700 m2 – Surface brute de plancher: 48 000 m2 – Affectation: mixte (logements, bureaux) – Calendrier: permis de construire en 2013

Bâle, SüdPark, parcelle B

Aarau, nouvelle gare, 2e étape

La gare de Bâle CFF, plaque tournante du trafic régional et international, est accessible en quelques minutes à pied et relie le SüdPark au centre-ville de Bâle. La parcelle B accueillera un complexe d’une surface utile de 28 500 m2. Sur un socle de six étages s’élèvera une tour de 21 étages.

Grâce à sa situation centrale, la nouvelle gare d’Aarau se pose en plaque tournante du trafic régional. Le centre de vente voyageurs CFF a été inauguré à l’automne 2010. Le rez-de-chaussée va accueillir des surfaces de vente, les cinq étages des espaces de services multifonctions, et le 3e sous-sol abrite des entrepôts.

– Surface du site: 3200 m2 – Surface brute de plancher (à partir du rez-de-chaussée): 32 700 m2 – Surface utile principale (à partir du 1er sous-sol): 28 500 m2 – Affectation: commerces, services, logements – Calendrier: début des travaux fin 2015, mise en service début 2018

– Site: gare d’Aarau – Surface du site: 5550 m2 – Surface nette de plancher: 25 800 m2 – Affectation: services, commerces, entrepôts, parking – Calendrier: début des travaux en 2012, mise en service en 2014


Les sites ferroviaires dans la lumière Éclairages

Renens, gare Le Schéma directeur de l’Ouest lausannois est un plan de développement associant en partenariat plusieurs communes, le canton de Vaud, la Confédération et les CFF. Il vise à réaménager le secteur autour de la gare de Renens, près des hautes écoles, qui est déjà très bien desservi par les transports publics.

Genève, Pont-Rouge Avec près de 830 000 habitants, l’agglomération genevoise connaît une hausse croissante de sa population et de la mobilité. Les CFF et le canton de Genève profitent de la construction de la nouvelle liaison ferroviaire (CEVA) pour développer un centre urbain multifonctionnel près de la future gare de Lancy – Pont-Rouge.

– Site: Genève La Praille, à 5 min de la gare de Genève Cornavin – Surface du site: 100 000 m2 – Surface brute de plancher: 182 000 m2 – Affectation: logements, bureaux, commerces, établissements publics / hôtel, école – Réalisation: à partir de 2014

Olten, site des ateliers industriels

Lugano, campus universitaire

Chiasso, Via Giuseppe Motta

Olten se trouve à l’intersection des axes ferroviaires Bâle – Chiasso et Zurich – Genève. Les principaux centres de Suisse alémanique (Zurich, Bâle, Berne et Lucerne) sont accessibles en 30 minutes. Au nord, le site jouxte la gare d’Olten. Une zone constructible intéressante voit le jour à la place des anciens ateliers industriels, sur cinq parcelles situées au bord de l’Aar.

Le secteur de la gare de Lugano est relié au réseau ferroviaire et routier international et régional. L’accès direct à l’axe Zurich–Milan accroît encore son attractivité: il ne faut que deux heures et demie pour rejoindre Zurich, et moins d’une heure pour Milan.

Le secteur de la Via Giuseppe Motta se trouve au cœur de Chiasso, au nord de la gare. Il est très bien desservi par les TP, avec des trains directs pour Milan (40 km). Le raccordement à l’autoroute et la proximité de l’Italie donnent à Chiasso une importance cantonale, régionale et internationale.

– Lieu: gare de Renens, à 4 min de Lausanne (CFF) – Surface du terrain: 7600 m2 – Surface brute de plancher: 26 000 m2 – Affectation: logements, bureaux, commerces, hôtel – Calendrier: 2009 – 2011, plan localisé de quartier en force: 2012, concours d’architecture: 2012

– Surface du site: 30 000 m2 – Surface brute de plancher: 65 000 m2 – Affectation: logements, bureaux, commerces – Surface réservée aux CFF: centre d’exploitation CFF – Réalisation: 2012 à 2030 env.

– Site: gare de Lugano – Surface du site: 12 000 m2 – Affectation: université, hôtel, logements, surfaces commerciales – Calendrier: début des travaux en 2014

Toute la zone autour de la gare sera remodelée.

– Site: gare de Chiasso – Surface du site: 7486 m2 – Surface brute de plancher: 13 600 m2 – Affectation: hôtel, bureaux, vente, école professionnelle du textile, parking – Calendrier: début des travaux en 2013

17 5 | 2012

via


Éclairages Le débat

«Sécurité accrue grâce à la vidéosurveillance?» Pour combattre les violences dans les gares et les moyens de transport, l’Union des transports publics (UTP) veut promouvoir la vidéosurveillance. Sage précaution ou poudre aux yeux? Échange de vues.

«

Ueli Stückelberger est directeur de l’Union des transports publics et de Remontées Mécaniques Suisses.

18

via

5 | 2012

«

Il y a quelques semaines, un journal du canton où j’habite annonçait fièrement que les problèmes de trafic de drogue d’une gare régionale avaient enfin été réglés grâce à des contrôles de police rigoureux. Tout le monde a crié victoire… jusqu’à la «Ce débat soulève une question douche froide: des de fond pour notre société.» enquêtes journalistiques ont montré que le problème n’était pas du tout résolu, mais – plus grave – que le trafic de drogue s’était tout bonnement déplacé vers le centre-ville. Cela fait des années que les métropoles européennes font la même expérience avec la vidéosurveillance: en Angleterre, malgré un maillage couvrant quasiment tout le territoire (on estime qu’il y a 4 millions de caméras de surveillance dans le pays), le taux de criminalité londonien continue à progresser allègrement. Quant au métro berlinois, il a dû reconnaître que la vidéosurveillance ne parvenait même pas à faire baisser la criminalité dans ses propres gares. Hormis le fait que la vidéosurveillance ne résout rien, qu’elle pose quantité de problèmes juridiques liés à la conservation et à la consultation des données, et que presque tous les tests montrent que la présence de caméras renforce le sentiment d’insécurité plutôt qu’elle ne l’atténue, ce débat soulève une question de fond pour notre société: voulons-nous régler nos problèmes, ou juste faire en sorte qu’ils se manifestent en dehors de notre village, de notre quartier ou de notre gare, pour que ce soit à d’autres de s’en occuper?

Cédric Wermuth est conseiller national PS.

Photos: Andreas von Gunten; màd

Les transports publics sont une plate-forme qui reflète parfaitement l’évolution de toute une partie de notre «société», avec ses hauts mais aussi ses bas. Et force est de constater qu’au cours des dernières années, dans les transports publics aussi, les actes de vandalisme se sont multipliés. Recourir ponctuellement à la vidéosurveillance dans les trains, les tramways et les bus est donc une mesure judicieuse, car elle amène plus de sécurité, et génère en tout cas un plus grand sentiment de sécurité: dans les espaces sous vidéosurveillance, les voyageurs se sentent plus en sûreté, tandis que les vandales potentiels sont, eux, sensibles à l’effet dissuasif de ce type de dispositif. Sans compter que grâce à la vidéosurveillance, les taux d’élucidation des faits ont nettement augmenté. En même temps, il convient de traiter les données collectées avec toute la «La protection des données doit rigueur de mise: la proimpérativement être garantie.» tection des données doit impérativement être garantie. Pour cela, la législation prescrit que les données doivent être conservées à l’abri des vols et protégées contre toute utilisation abusive, et elle impose leur destruction au bout d’un temps déterminé. Il ne faut cependant pas perdre de vue que la vidéosurveillance dans les transports publics (comme partout d’ailleurs) ne suffit pas à garantir la sécurité, elle n’est qu’un élément parmi d’autres. Le personnel d’accompagnement des trains ou la police des transports sont d’autres instruments tout aussi importants. Ce n’est qu’en associant tous les maillons de cette chaîne que les voyageurs se sentiront en sûreté et pourront apprécier les transports publics en toutes circonstances.

Contre

«

«

Pour


Éclairages Michel Pont

«C’est le football qui est venu à moi, pas l’inverse» Assistant du sélectionneur de l’équipe nationale, Michel Pont évoque sa vision du phénomène football, sa philosophie personnelle et la situation du ballon rond en Suisse. Texte: Robin Schwarzenbach; photos: Fred Merz /rezo

Le foot fascine la planète. Tous les week-ends, les foules se pressent dans les stades. Des millions de personnes suivent les matchs à la télé. Comment expliquez-vous ce phénomène? Eh bien, c’est le sport le plus populaire. Tout le monde a tapé la balle au moins une fois dans sa vie. C’est un sport qui touche les trois quarts de l’humanité. Dont une grande majorité très pauvre. Or c’est un jeu simple: tout ce qu’il faut, c’est un ballon, quelques amis et un peu d’espace en plein air. Il n’en faut pas plus pour rêver. Combien d’enfants voudraient être Messi ou Ronaldo? Et comme spectateur, c’est parfait pour déconnecter. Tous nos soucis, nos angoisses s’envolent, au moins pour 90 minutes. C’est un vrai cadeau. Vous aussi, enfant, vous avez imité les grands joueurs? Non. Dans ma famille, il n’y avait pas de télé. Le stade ne m’attirait pas non plus. Mon univers, c’était le parc derrière notre maison. Avec mes amis, on courait derrière le ballon pendant des tous les samedis et «Quand quelqu’un coule, heures, dimanches.

ses idées aussi doivent couler.»

En équipe nationale, vous n’aviez pas de héros? Non, je n’y ai jamais pensé. Le jeu subtil de Pelé me plaisait, c’est vrai. Mais le déclic s’est produit quand le joueur allemand Bernd Dörfe est venu en 1970 à Genève jouer au Servette. Dörfel m’a fasciné. Malgré cela, je suis passé pro sans en avoir eu l’intention. Qu’entendez-vous par là? Tout s’est fait instinctivement. C’est le football professionnel qui est venu à moi, pas l’inverse. Ce n’était pas mon objectif de faire carrière sur le gazon. Mais j’avais été repéré. Des gens m’ont donné confiance et convaincu que c’était bien de miser sur le foot. Cela s’est même passé deux fois. Deux fois?

20

via

5 | 2012

Ma carrière de joueur a été interrompue par une blessure. J’ai alors travaillé comme prof de sport. Je ne pensais pas au métier d’entraîneur. Et un jour, le président d’un club de 2e ligue m’a demandé de reprendre sa première équipe. Il avait de l’intuition. Mais il a d’abord fallu qu’il me persuade de mes propres capacités.

Cela fait maintenant presque 25 ans que vous œuvrez au bord du terrain. Quel est votre bilan? Le foot, c’est comme les autres métiers. L’entraîneur doit se blinder, les dirigeants aussi. Au début, j’étais trop gentil. J’ai appris à être pragmatique. Ce qui compte, c’est l’équipe. Les joueurs ne sont importants que s’ils servent le tout.

Portrait Michel Pont, 58 ans, entraîneur assistant de l’équipe nationale de football depuis 2001, est considéré comme un relais important entre Ottmar Hitzfeld et les joueurs francophones. Il a auparavant entraîné Carouge, Chênois et le FC Lugano.

Concrètement? Choisir qui va jouer, c’est une décision qui doit être prise sans émotion. L’entraîneur ne peut pas se comporter comme l’ami des joueurs. Vous avez dû vous endurcir? Non, mais je me suis fait ma propre philosophie. Un entraîneur ne doit pas être un dictateur. Il doit connaître la personnalité de ses joueurs pour tirer le meilleur d’eux-mêmes, et défendre sa ligne. Quand quelqu’un coule, ses idées aussi doivent couler. La sincérité, voilà le secret pour gagner le respect des joueurs. L’assistant du sélectionneur peut-il imposer ses propres convictions? C’est autre chose. J’essaie de comprendre l’entraîneur en chef comme joueur. Nous discutons beaucoup, mais en fin de compte, Ottmar Hitzfeld prend ses décisions seul. Ses instructions doivent être assumées, y compris par moi.


Michel Pont Éclairages

«La sincérité, voilà le secret pour gagner le respect des joueurs.»

21 5 | 2012

via


Michel Pont Éclairages

Dans le monde blasé du football d’aujourd’hui, les entraîneurs sincères ne sont-ils pas en position délicate? Vis-à-vis des joueurs, il n’y a pas d’autre possibilité que d’être authentique. Les médias, par contre, on peut leur raconter quelques histoires. Parfois, on ne peut pas faire autrement. Mais les affaires internes ne doivent pas sortir des vestiaires. Les mauvaises langues disent que les footballeurs professionnels gagnent «Le football est une passion. beaucoup d’argent pour peu de caracPour devenir footballeur, tère. C’est justifié? il faut aimer ce sport.» C’est sûr, les joueurs gagnent plus qu’avant. Mais ils sont très rares à gagner vraiment beaucoup. En Suisse, les salaires restent raisonnables. Et même, dix mille francs par mois, est-ce vraiment beaucoup si l’on sait qu’un joueur professionnel peut jouer au plus haut niveau dix ans peut-être, quinze au plus? Je ne supporte plus cette rengaine! D’autant qu’elle passe à côté du problème. Où est alors le cœur du problème? Le football est une passion. Pour devenir footballeur, il faut aimer ce sport. Les jeunes joueurs qui s’imaginent à L’empreinte de Michel Pont l’aube d’une grande carrière Pour les matchs en Suisse: train, avion prennent de gros risques. À ce ou voiture? stade, personne ne pense à Je l���avoue: je préfère l’avion. De Genève l’argent! à Zurich, cela va plus vite. Vous travaillez à l’AssociaVos vacances: mer ou montagne? tion Suisse de Football Montagne. Je suis souvent en déplacedepuis 11 ans, à un poste ment, l’été je préfère rester ici. relativement stable. Aimeriez-vous entraîner à nouPour tous ceux qui ont un chef: veau un club? Oui, tout à fait. Je me vois bien Kuhn ou Hitzfeld? redevenir numéro un derrière C’est un plaisir de travailler avec la ligne de touche. J’ai beaules deux. coup appris avec Hitzfeld et Köbi Kuhn. Un jour, je récoltePour réussir: jeunes joueurs ou stars rai les fruits de tout cela. Mais du ballon? il faut d’abord penser à se quaJeunes joueurs, bien sûr, même si c’est lifier pour la Coupe du monde. plus difficile. Pour l’histoire: que reste-t-il de la victoire contre l’Espagne en Coupe du monde 2010? Une victoire fantastique, que nous n’avons pas pu exploiter, hélas. cff.ch/ecocomparateur Avec l’horaire en ligne, calculez le bilan écologique de tous vos trajets en un clic.

Sur le terrain, les petits détails sont souvent décisifs. Entre la victoire et la défaite, il n’y a souvent qu’un cheveu. Mais l’entraîneur est toujours le maillon le plus faible. C’est de la haute voltige! L’entraîneur n’a jamais tout en main, et doit l’accepter. C’est

«Les médias, par contre, on peut leur raconter quelques histoires.»

comme ça, au football. Tout le monde a son mot à dire, pense qu’il s’y connaît en tactique. C’est normal de critiquer. Mais on ne peut pas penser uniquement aux piques de la presse.

L’entraîneur est la cible de bien des attaques. Y a-t-il une compensation? Pour le match contre le Togo pendant la Coupe du monde 2006, 50 000 supporters suisses ont fait le déplacement à Dortmund afin de nous soutenir et ils ont été nombreux à nous suivre ensuite lors du match décisif contre la Corée du Sud: ces moments-là valent tout l’or du monde. Cette capacité à unir les gens n’existe que dans le football. Le tour préliminaire de la Coupe du monde en Allemagne était une éclaircie. Mais en début d’année, Neuchâtel Xamax a implosé, le Servette FC n’avait plus d’argent non plus, et le FC Sion s’est vu retirer 36 points pour raisons disciplinaires. Le football est-il en crise en Suisse romande? De tels cycles ont toujours existé, y compris en Suisse alémanique et au Tessin. Comme je le disais, dans le foot, tout le monde veut mettre son grain de sel, y compris des incompétents comme les anciens présidents du Servette et du Xamax. Pour le FC Sion, je pense que la situation est différente. On peut être contre Christian Constantin, mais il ne faut pas oublier qu’il est seul à maintenir la tête du club hors de l’eau. Pour finir, LA question de l’année: qui sera champion d’Europe? L’Allemagne. Les Allemands ont l’équipe la plus complète. Et jusqu’où ira la Suisse aux jeux Olympiques? En finale. J’espère que les clubs feront participer leurs jeunes joueurs. Q

23 5 | 2012

via


Éclairages Enquête

Erstfeld: dans le tube Est, l’installation de la technique ferroviaire avance à grands pas.

Un projet hors du commun Le dernier tronçon du tunnel de base du Saint-Gothard a été percé en mars 2011. Avec 57 km de longueur, l’ouvrage souterrain détient tout simplement le record mondial. L’ouverture est prévue en 2016. Pourquoi pas plus tôt? Texte: Gaston Haas

L

Photo: AlpTransit Gotthard AG

a Nouvelle ligne ferroviaire à travers les Alpes (NLFA) est un chantier pharaonique, qui va révolutionner la traversée des Alpes et donner un nouveau visage aux régions concernées. À partir de fin 2016, le trafic de marchandises transalpin va augmenter, car le parcours sera plus court et plus plat, et les vitesses de circulation plus élevées. Déjà écologique, le rail gagnera encore en attrait. Grâce aux temps de tra80 kg jet très réduits, le trafic voyageurs bénéfiAu cours de la ciera, lui, de 25% de trains supplémenconstruction du tunnel, taires sur cette ligne, qui circuleront à une les mineurs sont tombés sur de cadence horaire, voire semi-horaire. nombreux cristaux de La NLFA se compose de dizaines de roche. Le plus gros a été découvert en 2004. projets coordonnés et interdépendants. Il pèse 80 kg et est Leur point commun: fin 2016, tous devront aujourd’hui exposé à permettre une exploitation ferroviaire sûre l’hôtel de ville d’Altdorf.

24

via

5 | 2012

et efficiente, ce qui représente un immense défi pour les 1800 personnes participant à la construction. Actuellement, les travaux les plus divers se poursuivent dans les différentes sections du tunnel. Depuis février dernier, des travaux sont réalisés à partir du portail nord d’Erstfeld pour l’installation de la voie fixe et la pose des câbles. Chaque jour, près de 220 mètres de voie sont bétonnés à l’aide d’une centrale à béton sur rail de 500 mètres de long, spécialement construite pour le tunnel du Saint-Gothard. Viennent ensuite le montage des supports de lignes de contact et l’équipement des tunnels reliant les tubes principaux (les rameaux de communication). L’étape suivante consiste à équiper les tubes du tunnel d’éclairage de secours et de mains courantes et à poser les lignes de contact. Puis, il faut procéder au montage des systèmes techniques et au raccordement


Enquête Éclairages

<1000

rapports de sĂŠcuritĂŠ et de disponibilitĂŠ devront ĂŞtre prĂŠsentĂŠs dâ&#x20AC;&#x2122;ici Ă  fin 2016.

de quelque 60 000 points de donnĂŠes. ÂŤIl faudra encore quatre ans environ pour terminer lâ&#x20AC;&#x2122;installation de la technique ferroviaire et procĂŠder Ă  la mise en serviceÂť, explique Josef Elmiger, directeur technique ferroviaire chez AlpTransit Gotthard AG.

(FOVTTWPMMF 8FJOF BVT4QBOJFO 5FMNP3PESrHVF[°FJO7FSTQSFDIFO GS2VBMJUjU

La sĂŠcuritĂŠ avant tout

alptransit.ch bav.admin.ch/alptransit/

 FMMFO U T F  UC +FU[ TQBSFO E VO 8JS PGGFSJFSFO *IOFO KF [XFJ 8FJOF WFS TDIJFEFOFS3FHJPOFO4QBOJFOTHFQSjHUWPO EFS )BOETDISJGU 5FMNP 3PESrHVF[ %JFTFT "OHFCPUFSIBMUFO4JF[VN4POEFSQSFJTWPO 'S°TUBUUJOLM7FSTBOELPTUFO #BTB %03VFEB 7FSEFKP 4BVWJHOPO CMBOD 7JVSB DM /PSNBMQSFJT'S 7JvB %0$JHBMFT 5FNQSBOJMMP (BSOBDIB DM /PSNBMQSFJT'S° %FIFTB(BHP %05PSP 5JOUPEF5PSP  DM /PSNBMQSFJT'S #JUUFHMFJDIBVTGMMFOVOEFJOTFOEFO 4FOEFO4JFNJSEBT4POEFSBOHFCPU  QSP,VOEFLBOOOVSFJO1BLFUPIOF 7FSTBOELPTUFOCF[PHFOXFSEFO %BT1SPCJFSBCPEFS8FJOIBOEMVOHBN ,GFSXFHYKjISMJDI'MBTDIFOQPTUNJU BVTHFTVDIUFO/FVIFJUFOVOE3BSJUjUFO 1FS1PTUFSIBMUFO4JFKFXFJMT[XFJCJT ESFJWFSTDIJFEFOF'MBTDIFOGSNBYJNBM 'S° 1PSUP'S [VHFTUFMMU 4FOEFO4JFNJSHSBUJT EBT,GFSXFH8FJOCVDI 

Mais il nâ&#x20AC;&#x2122;y a pas que sous terre que le tunnel suscite lâ&#x20AC;&#x2122;effervescence. CFF Cargo se trouve ainsi confrontĂŠ Ă  moult questions: quels seront les amĂŠnagements nĂŠcessaires, sachant quâ&#x20AC;&#x2122;une seule locomotive sufďŹ ra pour un train de marchandises au lieu de trois jusquâ&#x20AC;&#x2122;Ă  prĂŠsent et que le trajet de Bâle Ă  Bellinzone durera une heure de moins? Quelles seront les consĂŠquences sur la frĂŠquentation des sillons et sur lâ&#x20AC;&#x2122;amĂŠnagement de lâ&#x20AC;&#x2122;horaire? Des responsables des TP sâ&#x20AC;&#x2122;intĂŠressent, eux, Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;ancienne ligne de faĂŽte. Quelles offres, après 2016, inciteront les gens Ă  opter Recyclage alpin pour la voie de la lenteur? ComLors du percement du tunnel du ment associer les rĂŠseaux de TP rĂŠSaint-Gothard, 28 millions de tonnes gionaux? Quel impact la nouvelle de pierres ont ĂŠtĂŠ extraites de la ligne aura-t-elle sur le dĂŠveloppemontagne. Si lâ&#x20AC;&#x2122;on en chargeait un ment ĂŠconomique des rĂŠgions train, il irait de Zurich Ă  Chicago, soit concernĂŠes? presque 7200 km de long. Une grande En matière de sĂŠcuritĂŠ aussi, les partie de ces matĂŠriaux dâ&#x20AC;&#x2122;excavation a dĂŠďŹ s sont complexes et cruciaux. servi Ă  fabriquer le bĂŠton pour la voĂťte Dans les tunnels plus encore quâ&#x20AC;&#x2122;ailintĂŠrieure. Une autre partie a ĂŠtĂŠ leurs, des plans de sauvetage ratransportĂŠe dâ&#x20AC;&#x2122;Amsteg au lac dâ&#x20AC;&#x2122;Uri pour pides et efďŹ caces sont une nĂŠcessiservir de remblais, donnant naissance tĂŠ vitale. ÂŤDâ&#x20AC;&#x2122;ici Ă  ďŹ n 2016, nous Ă  six ĂŽles, trois Ă  vocation de rĂŠserves devrons fournir plus que 1000 rapnaturelles et trois destinĂŠes Ă  la ports de sĂŠcuritĂŠ et de disponibibaignade. litĂŠÂť, dit Peter Jedelhauser, responsable Organisation de projet aux CFF, qui rappelle la mise en place de programmes de formation pour les 3000 collaborateurs chargĂŠs de lâ&#x20AC;&#x2122;exploitation de la nouvelle ligne. ÂŤNous formons dĂŠjĂ  les premiers instructeursÂť, annonce P. Jedelhauser. Ce qui prendra du temps. Jusquâ&#x20AC;&#x2122;Ă  ďŹ n 2016. Q

/BNF 7PSOBNF 4USBTTF 1-;0SU 5FM &.BJM 8FJOIBOEMVOHBN,GFSXFH 4FFUBMTUSBTTFĂ 4FPOĂ 5 XXXLVFGFSXFHDI

25 5 | 2012

via


Escapades Le carnet de voyage

Quel est votre secret?

Mais oui, l’école est (presque) finie: vive les sorties qui mettent de bonne humeur!

La saison des courses d’école

Photos: Stefan Kubli; Keystone/Walter Bieri; Photopress Verkehrshaus

Suisse entière _ L’année scolaire touche à sa fin, les grandes vacances approchent et les bulletins de notes sont presque envoyés. Quand les températures s’y prêtent, un seul mot d’ordre: zou, tout le monde en sortie! Juin, c’est le mois des traditionnelles courses d’école. En juin 2011, ce ne sont pas moins de 290 600 écolières et écoliers qui ont fait une sortie avec leur classe en empruntant les transports publics. Pour le seul jour du début officiel de l’été, 60 000 d’entre eux (sans doute un record) sont partis en excursion. Afin d’absorber le flux juvénile gaiement déversé dans leurs trains ce jour-là, les CFF ont mis en circulation 60 voitures supplémentaires offrant 5000 places assises de plus. Cette année encore, les CFF ont pris les devants et fait le nécessaire pour réagir avec flexibilité en cas d’afflux de réservations tout en garantissant au million de voyageurs quotidien une place dans un train. Au total, pendant la saison des courses d’école, les CFF embarqueront 20 000

classes, soit plus d’un demi-million d’écoliers. Le mardi et le jeudi sont les jours d’excursion préférés. Chaque année, quelque 2,3 millions de voyageurs profitent des billets spéciaux des CFF destinés aux groupes et aux écoles. La classique randonnée dans la nature, en montagne ou au bord de l’eau, avec grillades-party ou pique-nique à la clé, continue à avoir la cote. Mais la course d’école sert de plus en plus aussi à mettre en pratique et à approfondir les connaissances théoriques acquises sur les bancs de l’école: la journée découverte avec dimension pédagogique en bonus, voilà la tendance. Grâce aux offres combinées RailAway, pile dans l’air du temps, plus besoin désormais de choisir entre la sortie plaisir et la sortie instructive. En tête du hit-parade caracolent le Musée Suisse des Transports de Lucerne et le Swiss Science Center Technorama de Winterthour. L’idéal pour expérimenter, s’étonner, chercher… et s’amuser! cff.ch/courses-d-ecole

Imaginez une mère de famille qui aurait toujours son content de sommeil, grimperait prestement les échelons de sa carrière, toujours disponible pour son mari et ses amis, efficace et gaie face à toutes les corvées domestiques. Une superwoman tirée à quatre épingles, comme celle qui est justement à côté de moi sur le quai. Sur le point de verdir d’envie jusqu’aux orteils, je lui glisse: «Mais quel est votre secret?» Elle s’accroupit, fait quelques génuflexions, bondit souplement dans le train, pose son porte-documents sur le sol pour y faire quelques mouvements de step, envoie promener ses talons aiguilles dans le compartiment à bagages, parcourt à petites foulées la voiture avant de s’installer en travers de deux sièges pour effectuer quatre abdos. La voilà hors d’haleine, et seules les oreilles du voyageur à lunettes qui fixe à la dérobée son arrière-train pendant son ultime série de pompes sont plus rouges que ses joues. Elle me révèle alors, rayonnante: «Mon secret, c’est le sport! Cela équilibre et met de bonne humeur. Je m’entraîne partout, y compris dans le train en allant à une réunion!» Enthousiasmée, je décide de harceler les CFF jusqu’à ce qu’ils lancent une campagne «en route comme à la salle de sport» pour qu’à l’avenir, nous soyons collectivement équilibrés et de bonne humeur: bébégym en voiture-familles, Tanja Kummer yoga dans l’espace silence, golf en 1re classe, table dance en voiture-restaurant, lutte d’empoigne dans le RER aux heures de pointe et saut en longueur à la descente. Du sport sur toute la ligne!

Tanja Kummer, chroniqueuse pour via, est également spécialiste de littérature pour la radio DRS 3 et écrivain. kummer@via.ch

Une autre approche de la géographie.

27 5 | 2012

via


Escapades Les Chemins de fer de la Jungfrau fêtent leurs 100 ans

Majoritairement originaires d’Italie, les ouvriers progressent à l’aide de pioches et de pelles.

Photos: jungfrau.ch; swiss-image.ch/Lucia Degonda

À la seule force des bras: travaux à la station Eismeer à 3160 mètres d’altitude.

28

via

5 | 2012


Les Chemins de fer de la Jungfrau fêtent leurs 100 ans Escapades À Mürren, la vue sur l’Eiger, le Mönch et la Jungfrau est imprenable.

Le «Top of Europe», au cœur des Alpes Inaugurés il y a 100 ans, les Chemins de fer de la Jungfrau ont marqué le développement de l’espace alpin. Des ingénieurs suisses et des ouvriers italiens sont les auteurs de cet exploit emblématique de l’esprit pionnier de l’époque. Texte: Gaston Haas

A

ngleterre, début du XIXe siècle. Les trains s’élancent aux quatre coins du pays et servent de catalyseur à la révolution industrielle, modifiant la face du monde. Au moment où la marine britannique règne sur le commerce mondial et garantit le contrôle des colonies, le rail permet la conquête des terres, assurant le transport des ressources des continents aux ports. Vers le milieu du siècle, les contours des terres émergées sont connus et les grandes conquêtes appartiennent au passé. Quelques Anglais en quête de sensations nouvelles décident alors de gravir les Alpes. L’un d’eux, Edward Whymper, est le premier à réussir l’ascension du Cervin en 1865, perdant lors de la descente quatre compagnons de cordée. Cet exploit a un retentissement considérable dans les médias, si bien que d’autres explorateurs ne tardent pas à arriver, à la recherche d’une nature intacte: ils tombent sous le charme d’Interlaken, des chutes du Giessbach surplombant le lac de Brienz, des gorges de l’Aar, marchent sur les traces de Sherlock Holmes S’y rendre et succombent à la magie de Au départ d’Interlaken Ost, l’Oberland bernois, de l’Eiger, prendre le train régional du Mönch et de la Jungfrau. jusqu’à Lauterbrunnen / Toutefois, l’exploration de ces Grindelwald. Puis prendre merveilles de la nature met le train de la Wengernalp l’organisme à rude épreuve et, jusqu’à la Petite Scheidegg. là encore, c’est dans un souci De là, vous arrivez au de confort que la conquête des Jungfraujoch à bord des montagnes est lancée. Tout déChemins de fer de la Jungfrau bute en 1879 avec le funiculaire en une petite heure. cff.ch du Giessbach, le premier en Europe: il emmène une clientèle illustre au Grandhotel Giessbach. Dix ans plus tard, le

chemin de fer de l’Oberland bernois relie Interlaken à Lauterbrunnen et à Grindelwald, pour finalement atteindre la Wengernalp en 1893, arrivant au pied de l’imposant massif. Il semblerait que ce soit sur le versant opposé, au niveau du Schilthorn près de Mürren, que l’entrepreneur zurichois Adolf GuyerZeller ait eu l’idée de construire une voie ferrée menant à la Jungfrau. Une entreprise folle dans laquelle personne ne veut le suivre, le souvenir des difficultés financières de la ligne du Gothard, inaugurée en 1882, étant C’est en randonnant trop frais dans les mémoires. qu’Adolf Guyer-Zeller Il en faut plus pour faire céder ce (1839 –1899) eut l’idée d’une partisan du rail. Si l’obtention de la ligne de chemin de fer à crémaillère menant concession pour la construction n’est au sommet de la Jungfrau. qu’une formalité, il a largement négligé certaines questions: est-il possible de respirer et de travailler à près de 4000 mètres d’altitude? La roche se prête-t-elle au percement d’un tunnel? Et qui va financer les travaux?

À coups de pioche, de pelle et de dynamite Ce pionnier de l’Oberland zurichois ne se décourage pas. À l’instar d’Alfred Escher, il fonde sa propre banque pour financer son projet. Le progrès technique et l’industrialisation galopante en Angleterre et en Allemagne ne sont-ils pas les clés pour maîtriser la nature? L’ingénieur Gustave Eiffel l’a démontré avec sa tour à Paris en 1889: à cette époque, le succès sourit aux audacieux. Le premier coup de pioche est donné au cours de l’été 1896. Originaires pour la plupart d’Italie, les ouvriers sont jeunes, forts et sans le sou. Ils attaquent la roche à coups de pioche, de pelle, d’outils rudimen-

29 5 | 2012

via


Escapades Les Chemins de fer de la Jungfrau fêtent leurs 100 ans À la Petite Scheidegg, les installations ferroviaires et le Grand Hotel vous invitent à un voyage dans le temps.

Les touristes du monde entier descendent ici pour prendre le massif de l’Eiger en photo.

Autrefois, seule une élite pouvait admirer la vue à la station d’Eigerwand ouverte en 1903.

Photos: Keystone/Peter Klaunzer, Alessandro della Bella; swiss-image.ch/Marcus Gyger; swiss-image.ch; wikimedia.org; wikimedia.org;/Gürkhan Sengün; màd

taires, puis à la dynamite, progressant mètre après mètre. Les accidents mortels sont monnaie courante car la dynamite, sensible au froid, explose à la moindre secousse. Les ouvriers se relayent jour et nuit et doivent faire face à la rigueur de l’hiver, aux poux, à la gale et à la dysenterie. Un manœuvre gagne un peu plus de cinq francs et doit payer sa nourriture. À titre de comparaison, un aller-retour au Jungfraujoch coûte 32 francs en 1912. À plusieurs reprises, les ouvriers font grève. Les dirigeants réagissent sévèrement et renvoient les meneurs; au tournant du siècle, beaucoup de personnes sont à la recherche d’un emploi. Ceux qui parviennent à rester peuvent envoyer un peu

d’argent à leur famille. Ceux qui se blessent et se retrouvent dans l’incapacité de travailler en sont réduits à rentrer chez eux, sans rente, marqués à jamais par la montagne. En 1899, la mort de Guyer-Zeller surprend tout le monde. Le projet menace de s’effondrer, mais ses héritiers prennent la relève. Dès qu’un tronçon est fini, il est mis en service, tandis que mineurs, ouvriers et ingénieurs continuent à creuser la roche. Le 1er août 1912, la station du Jungfraujoch est inaugurée en présence de membres du Conseil fédéral. Même si les travaux ont duré près de 16 ans, contre quatre prévus initialement, et même si les coûts sont deux fois plus

Bons plans pour la région de la Jungfrau Après l’effort …

Eiger Trail

Chutes du Trümmelbach

Charme nostalgique

On y est bien

Aucun chemin ne vous mènera aussi près de la face nord de l’Eiger: équipez-vous de jumelles, vous pourrez observer les alpinistes à l’assaut de la paroi. Descendre à la station Eigergletscher.

Avec un débit pouvant atteindre 20 m3 d’eau par seconde, les chutes du Trümmelbach près de Lauterbrunnen sont les seules cascades glaciaires souterraines accessibles du monde.

L’hôtel Belvédère à Wengen a accueilli ses premiers clients la même année que les Chemins de fer de la Jungfrau, en 1912. Cet établissement Art nouveau vous invite à un voyage dans le temps.

Situé en retrait à proximité de la Petite Scheidegg, ce restaurant offre une vue sur l’Eiger, le Mönch et la Jungfrau. Côté confort, les chambres à plusieurs lits sont à la portée de toutes les bourses.

wanderland.ch

truemmelbachfaelle.ch

belvedere-wengen.ch

grindelwaldblick.ch

30

via

… le réconfort

5 | 2012


Perché à 3571 mètres d’altitude, le Sphinx n’est pas sans rappeler un château fort d’une autre époque.

Les Chemins de fer de la Jungfrau fêtent leurs 100 ans Escapades

Chronique d’un exploit Ce fleuron du patrimoine ferroviaire n’a pas fini de fasciner. 20.06.1893 27.08.1893 21.12.1894 Wilhelm Conrad Röntgen découvre les rayons X

1895 27.07.1896 19.09.1898 03.04.1899 02.08.1899 28.06.1903 28.07.1905

élevés que prévus, le résultat est à la hauteur des espérances: la gare la plus élevée d’Europe, culminant à 3454 mètres d’altitude, étonne autant qu’elle rayonne sur le continent et dans le monde. On voit arriver les premiers curieux en provenance d’Angleterre, d’Allemagne, des États-Unis. Deux ans plus tard, la Première Guerre mondiale coupe court à ce tourisme et les projets concurrents, tels que la ligne ferroviaire menant au Wetterhorn, font faillite. La stabilité des Années folles est de courte durée car en 1939, le monde plonge à nouveau dans la guerre.

Une attraction planétaire Il faut attendre le milieu des années 1950 pour assister au développement du tourisme de masse. Suite aux horreurs de la Seconde Guerre mondiale, les gens ont confiance en l’avenir. La hausse du pouvoir d’achat les incite à voyager. 2011 est une année record: 765 000 personnes se rendent au Jungfraujoch pour admirer les sommets environnants et le glacier d’Aletsch. Les Anglais ont laissé place aux touristes des nouvelles puissances mondiales: Japonais, Indiens, Russes et Chinois. Des millions de téléspectateurs à travers le monde vibrent devant la compétition de ski au Lauberhorn à Wengen et rêvent de venir sur place explorer les merveilles de la région. Là-haut, entre la gare de la Petite Scheidegg et le Jungfraujoch se trouve peut-être l’une des clés pour comprendre ce qui a fait la Suisse d’aujourd’hui: une vision, une ingénierie de pointe, un système bancaire qui fonctionne, un sens des affaires et de l’hospitalité hors pair. Sans oublier un soupçon de persévérance – ou d’obstination, c’est selon – le tout, dans un décor exceptionnel. Un petit pays, une grande place sur la scène internationale. Q

21.02.1912 29.07.1912 01.08.1912 Début de la

1re

Guerre mondiale

Début de la 2e Guerre mondiale Fin de la 2e Guerre mondiale Lancement du 1er satellite Spoutnik 1 Neil Armstrong marche sur la lune Les femmes obtiennent le droit de vote en Suisse Accident nucléaire de Tchernobyl

1914 14.09.1924 1931 1934 1937 1939 1945

1971 21.10.1972

Inauguration du «Berghaus Jungfraujoch» Inauguration de la station de recherche Début des travaux du Palais des glaces Ouverture de l’Observatoire du Sphinx

Un incendie ravage le «Berghaus» et la «Touristenhaus»

1986

1990 1992

28.12.1997

Percement du tunnel de base du Saint-Gothard Tsunami et catastrophe nucléaire au Japon

Percement jusqu’au terminus Jungfraujoch Autorisation d’exploitation Petite Scheidegg–Jungfraujoch Ouverture de la gare et de la «Touristenhaus» du Jungfraujoch

1969

01.07.1996

Attaques terroristes du World Trade Center à New York Grounding de Swissair Introduction de l’euro

Premier coup de pioche Mise en service du tronçon Petite Scheidegg–Eigergletscher Décès d’Adolf Guyer-Zeller, ses héritiers prennent la relève Mise en service jusqu’à la station Rotstock Mise en service jusqu’à la station Eigerwand Mise en service jusqu’à l’arrêt Eismeer (gare terminus temporaire)

1957

01.08.1987 Libération de Nelson Mandela

La ligne de la Wengernalp est mise en service (jusqu’à la Petite Scheidegg) Ébauche par Adolf Guyer-Zeller du chemin de fer à crémaillère jusqu’au Jungfraujoch Le Parlement accorde und concession de construction

01.06.2000 2001 2001 2002 19.04.2002

Inauguration du nouveau complexe «Top of Europe» Inauguration du nouveau hall de gare et de la sortie Aletschgletscher Inauguration de la terrasse panoramique abritée sur le rocher du Sphinx, accessible grâce à l’ascenseur le plus rapide de Suisse Année record: plus de 500 000 visiteurs se rendent au Jungfraujoch 8148 visiteurs au Jungfraujoch, journée record

Inauguration de l’Ice Gateway

2010 2011 30.03.2012

Ouverture prévue du tunnel circulaire

31 5 | 2012

via


Escapades Notre top 10

Tous à l’eau ! Fleuves ou lacs, les dix plus beaux endroits où piquer une tête. Tägerwilen 4

5

Thurgovie

Eglisau Zurich

Utoquai

6

Zurich

«Marzili»

Gersau

Berne

Schwytz

7

Estavayer-le-Lac Fribourg

1

Bains des Pâquis

2

Delta de la Reuss 8

Uri

Arosa

9

Genève

Grisons

10

3

Val Verzasca Tessin

Lavertezzo Val Verzasca

1 | «Marzili», BE

6 | Utoquai, ZH

Ce bain fluvial sur l’Aar offre une vue imprenable sur le Palais fédéral: un incontournable recommandé par les Bernois.

Situés en plein milieu de la promenade qui longe le lac (à env. 5 min. de Bellevue), les bains d’Utoquai sont un lieu chargé d’histoire, très couru des Zurichois.

aaremarzili.info

bad-utoquai.ch

2 | Estavayer-le-Lac, FR

7 | Gersau, SZ

Avec son téléski nautique de 800 m de long unique en Suisse, le lac de Neuchâtel est le paradis des amateurs de sports nautiques.

Bassin de 25 m réservé aux non-nageurs sur le lac des Quatre-Cantons, idéal pour les enfants. Bus jusqu’à Gersau, Felsenegg.

âestavayer-payerne.ch cff.ch/estavayer*

gersau.ch

3 | Bains des Pâquis, GE Photos: swiss-image.ch/Gian Marco Castelberg et Maurice Haas; Fotolia Cpro

Oasis de détente au cœur de la ville, c’est le lieu idéal pour échapper à l’agitation genevoise. Près de l’arrêt de bateau Pâquis. bains-des-paquis.ch

4 | Tägerwilen, TG Bains aménagés sur le «Rhin du lac», qui relie les lacs Supérieur et Inférieur de Constance. Crique pour les enfants, natation dans le fleuve. taegerwilen.ch

5 | Eglisau, ZH

via

... qu’on ne doit jamais partir seul pour nager sur une longue distance

8 | Delta de la Reuss, UR Aux beaux jours, les îles du bout du lac d’Uri ont des allures de plage du Pacifique. De Flüelen, marcher en direction de Seedorf.

... qu’il est nécessaire d’appliquer une protection solaire résistante à l’eau

reussdelta.ch

9 | Arosa, GR

swissbadeanstalt.ch Pour d’autres idées de baignade

À 1691 mètres d’altitude, ces bains sur le lac Untersee offrent une pataugeoire chauffée à l’énergie solaire, une pelouse et une plage de sable. arosa.ch

10 | Val Verzasca, TI Sur la Verzasca, Lavertezzo est une destination de choix pour les plongeurs et les baigneurs. Chaises longues de pierre pour la sieste.

eglisau.ch

tenero-tourism.ch

5 | 2012

... qu’il ne faut jamais laisser les enfants dans l’eau sans surveillance

... qu’il ne faut pas sauter ni plonger dans des eaux troubles ou inconnues

Ici, il suffit de se laisser porter... Un bain fluvial aménagé dans le cadre idyllique d’un petit village au bord du Rhin.

32

On n’oublie pas...

* Faites des économies avec les billets combinés RailAway CFF. Les offres combinées RailAway (trajet en train et prestation supplémentaire) sont disponibles dans la plupart des gares et auprès du Rail Service au 0900 300 300 (CHF 1.19/min depuis le réseau fixe suisse). cff.ch/railaway


Escapades InterRail

«0 h 00 repos, 6 h 00 pluie, 9 h 15 magnifique soleil.» Extrait du journal de voyage de 1981.

Destination voyage En 1981, Christoph Zurfluh a parcouru la Scandinavie avec InterRail trois semaines durant. Calculant ses dépenses au plus juste, il voulait aller le plus loin possible. Trente ans plus tard, il réitère son voyage mais la somme d’autrefois suffit tout juste pour deux jours, jusqu’à Copenhague. Il rallie quand même Helsinki. Texte et photos: Christoph Zurfluh

34

via

5 | 2012


InterRail Escapades

Dépenser le minimum pour aller le plus loin possible. Pourquoi pas à Stockholm (photo)? La carte, avec le tracé du voyage.

35 5 | 2012

via


Escapades InterRail

Trente ans sĂŠparent ces deux photos: Christoph ZurďŹ&#x201A;uh en Finlande (1981) et Ă  la gare de Bâle (2012).

S

amedi 25 juillet 1981. ÂŤĂ&#x2021;a y est, nous quittons notre trou perdu!Âť peut-on lire dans notre journal de bord. Le train de nuit nous emmène de Bâle Ă  Hambourg. Ensuite, cap au nord, toujours plus loin. Ă&#x20AC; moins de vingt ans, nous partons Ă  la dĂŠcouverte du vaste monde, dĂŠsinvoltes. Nous

avons ĂŠconomisĂŠ et travaillĂŠ pour rĂŠunir lâ&#x20AC;&#x2122;argent du voyage. Mais lâ&#x20AC;&#x2122;heure de la rĂŠcompense a sonnĂŠ et nous ne voulons rien de moins que visiter toute lâ&#x20AC;&#x2122;Europe du Nord! Ă&#x20AC; tout petit prix, ďŹ nances obligent. Le billet InterRail et les rĂŠservations, comme le compartiment six couchettes partagĂŠ avec ÂŤdeux Suissesses ternes et deux vieux schnocks allemandsÂť (ils devaient avoir lâ&#x20AC;&#x2122;âge que jâ&#x20AC;&#x2122;ai aujourdâ&#x20AC;&#x2122;hui!), nous ont dĂŠjĂ  coĂťtĂŠ 370 francs. Il ne nous reste plus que 500 francs, soit 20 francs par jour. Dimanche 1er avril 2012. Cette fois-ci, câ&#x20AC;&#x2122;est un confortable City Night Line qui mâ&#x20AC;&#x2122;attend en gare de Bâle pour me conduire Ă  Copenhague. Jâ&#x20AC;&#x2122;ai pris un compartiment pour moi tout seul; Ă  presque cinquante ans, pas question de dormir dans un espace Ă  six couchettes. Fini aussi le temps oĂš je mangeais un sandwich emportĂŠ de la maison parce que je ne faisais que regarder les menus des restaurants de dehors. Le train traverse Ă  toute allure la plaine du Rhin pendant que lâ&#x20AC;&#x2122;hĂ´tesse mâ&#x20AC;&#x2122;explique le dĂŠroulement du voyage et Ă  quelle heure mon lit sera prĂŞt. Elle mâ&#x20AC;&#x2122;apportera mon petit-dĂŠjeuner Ă  huit heures pour que je ne manque pas le pont de

Nostalgische Bahnfahrten in Friesland 29. August bis 5. September

Das erleben Sie: Â&#x2021;)DKUWHQPLW,&( Â&#x2021;$OWVWDGWYRQ%UHPHQ Â&#x2021;/RNDOEDKQHQDXIGHQ)ULHVLVFKHQ ,QVHOQ Â&#x2021;:DWWZDQGHUXQJ Â&#x2021;'DPSIEDKQIDKUWHQ Â&#x2021;(PVVSHUUZHUN Â&#x2021;7UDQVUDSLG9HUVXFKVVWUHFNH Â&#x2021;0H\HU:HUIWLQ3DSHQEXUJ

Ihre Hotels: +LOWRQLQ%UHPHQ 1DFKW

)lKUKDXVLQ1RUGGHLFK 1

3DUN,QQ3DSHQEXUJ 1

Reiseleitung: DEELV%DVHO Pauschalpreis: ,P'RSSHO]LPPHU)U (LQHU]LPPHU]XVFKODJ)U

36

via

5 | 2012

Viele Leistungen inbegriffen Â&#x2021;%DKQIDKUWHQ)Â KUXQJHQHWF Â&#x2021;(UVWNODVVLJH8QWHUNXQIW Â&#x2021;IDVWDOOH0DKO]HLWHQ Â&#x2021;DOOH%HVLFKWLJXQJHQ(LQWULWWH Â&#x2021;7ULQNJHOGHU7UDQVIHUV

Mittwoch, 29. August %DVHO+DQQRYHU%UHPHQ Donnerstag, 30. August %UHPHQ1RUGGHLFK Freitag, 31. August $XVĂ&#x20AC;XJ,QVHO%RUNXP Samstag, 1. Sept. $XVĂ&#x20AC;XJ,QVHO:DQJHURRJH Sonntag, 2. Sept. 'DPSIEDKQIDKUW6HHKXQGVWDWLRQ Montag, 3. Sept. :DWWZDQGHUXQJ%DOWUXP/DQJHRRJ Dienstag, 4. Sept. (PVVSHUUZHUN0H\HU:HUIW 3DSHQEXUJ Mittwoch, 5. Sept. 5Â FNIDKUWYLD.|OQ

Historische Bahnfahrten in SĂźddeutschland ELV6HSWHPEHU

Das erleben Sie: Â&#x2021;)DKUWHQPLW,&( Â&#x2021;)DKUWHQPLWQRVWDOJLVFKHQ%DKQHQ gFKVOH%DKQ6RID]Â JOLHWF Â&#x2021;$OWVWlGWHYRQ5DYHQVEXUJ8OP $XJVEXUJ6WXWWJDUW Â&#x2021;%ODXWRSIEHL%ODXEHXUHQ Â&#x2021;%lUHQK|KOH Â&#x2021;:HLQVEHUJPLW5XLQH:HLEHUWUHX Â&#x2021;0XVHXP]XJ$OEWDOEDKQ Â&#x2021;*HGLHJHQH+RWHOV ,hre Hotels: 0DULWLP+RWHOLQ8OP 1lFKWH

0DULWLP+RWHOLQ6WXWWJDUW 1

Reiseleitung: DE6FKDIIKDXVHQELV %DVHO Pauschalpreis: ,P'RSSHO]LPPHU)U (LQHU]LPPHU]XVFKODJ)U Viele Leistungen inbegriffen Â&#x2021;%DKQIDKUWHQ)Â KUXQJHQHWF Â&#x2021;(UVWNODVVLJH8QWHUNXQIW Â&#x2021;IDVWDOOH0DKO]HLWHQ Â&#x2021;DOOH%HVLFKWLJXQJHQ(LQWULWWH Â&#x2021;7ULQNJHOGHU7UDQVIHUV

Verlangen Sie bei uns das Detailprogramm! www.ekoreisen.ch / olten@ekoreisen.ch

Donnerstag, 13. September 6FKDIIKDXVHQÂą5DYHQVEXUJ8OP Freitag, 14. September $XJVEXUJXQG$OEElKQOH Samstag, 15. Sept. 8OP%HVLFKWLJXQJ%ODXWRSI%lUHQ K|KOH Sonntag, 16. Sept. /LFKWHQVWHLQ6RID]Â JOH6WXWWJDUW Montag, 3. Sept. 5HVLGHQ]/XGZLJVEXUJ6WXWWJDUW Dienstag, 4. Sept. $FKHUQEDKQ 'DPSI 5Â FNIDKUWQDFK %DVHO EKOREISEN AG Klosterplatz 21, 4600 Olten Tel 062 212 30 84 Fax 062 212 70 18


InterRail Escapades

Nyborg de 18 kilomètres enjambant le Grand Belt. Je salive en pensant au souper et je n’hésite pas à dilapider un dixième du budget nourriture d’autrefois dans la voiture-restaurant. Dimanche 26 juillet 1981. À Hambourg, nous prenons le train pour Copenhague. Il monte sur un ferry entre Puttgarden et Rødbyhavn, c’est la liaison la plus directe vers le Danemark. L’ancre est à peine levée que la traversée se transforme en exercice de survie. Une tempête ballotte tellement le bateau que les passagers s’agrippent au bastingage. Nous redoutons que notre voyage ne s’arrête ici, au milieu de nulle part. Mais notre heure n’est pas encore arrivée. À peine de retour sur la terre ferme que nous pensons déjà à la suite de notre aventure. Notre train file vers Copenhague «sous la pluie cinglant la belle campagne danoise». Là-bas, nous flambons notre argent danois au parc d’attrac-

tions de Tivoli, nous envoyons les premières cartes et nous tentons de faire «cuire sans beurre notre escalope apportée de la maison» sur un banc dans un parc. Elle est comme la météo: pas terrible.

Aujourd’hui festin, autrefois casse-croûte. Faut-il y voir une question d’âge?

Lundi 2 avril 2012. Dans le soleil de l’après-midi, je contemple Copenhague de ma chambre à l’hôtel Admiral, situé à côté des jardins d’Amélie. Le nouvel opé-

Visite guidée gratuite de l’écomusée des Roues de l’Areuse Proche de Neuchâtel et d’Yverdon, cette exposition vous fait découvrir deux centrales hydroélectriques du XIXème siècle ainsi que la centrale actuellement en service. Vous en saurez plus sur six siècles d’une histoire passionnante, en particulier le riche passé industriel du Val-de-Travers. Vous profiterez de la beauté de la source de l’Areuse tout en écoutant votre guide conter les mythes et légendes du lieu. Plus d’informations au 0840 40 40 30 ou sur www.ecomusee.ch


Escapades InterRail

Scandinavite aiguë Le journaliste et écrivain Christoph Zurfluh (49 ans) a sillonné le Nord de l’Europe pour la première fois il y a trente ans, avec InterRail. Parti d’Altdorf (UR), il enchaîna Bâle, Hambourg, Copenhague, Stockholm, Turku et la région des lacs de Finlande pour finalement arriver jusqu’en Laponie. Trois semaines et quelques milliers de kilomètres en train plus tard, il était de retour par la Suède, la Norvège et le Danemark. Sa passion pour la Scandinavie, où il retourne régulièrement, ne l’a jamais quitté. Cet été, il emmène sa famille en Suède.

Tour en bateau en Finlande, au «pays des mille lacs» (à droite), et promenade dans le port de Copenhague.

ra en face me rappelle un peu le Palais de la culture et des congrès de Lucerne dessiné par Jean Nouvel. Je décide de ne pas dépenser mon argent à Tivoli (de toute façon fermé à cette époque de l’année), mais de m’offrir ce dont nous n’osions même pas rêver il y a trente ans: un vrai smørebrød danois. J’en profite pour regarder mes e-mails, appeler chez moi et regarder sur Internet les hauts lieux de la ville à ne pas manquer, chose impensable autrefois. Je pars ensuite faire un tour dans le quartier de Nyhavn, riche en maisons colorées et petits bistrots où l’on s’assoit en terrasse même lorsque les températures avoisinent zéro (sous les champignons à gaz), avant de me diriger vers la plus grande zone piétonne d’Europe. À la recherche d’un sympathique restaurant pour le soir, je me souviens qu’il y a trente ans, quasiment à cette heure-ci, nous attendions le train de nuit pour Stockholm en gare de Copenhague, fumant cigarette sur cigarette. Deux heures plus tard, et un nouveau cinquième de notre budget de l’époque en moins, je quitte le restaurant Hereford House pour rejoindre mon hôtel. Je nous revois encore, tassés dans un compartiment suffocant, direction la Suède. Lundi 27 juillet 1981. Arrivés à Stockholm, nous prenons le métro pour la première fois de notre vie. Il nous emmène à Slussen, qui est le centre névralgique de la ville; mais cela, nous n’en avons aucune idée. En fait, nous ne savons jamais grand-chose de l’endroit où nous sommes. Nous allons là où nous portent nos pas et une seule direction trouve grâce à nos yeux: droit devant. Pas le temps de jouer les touristes donc, et nous ne consacrons pas plus d’une demi-journée à la plus belle ville de Scandinavie. Après avoir avalé un casse-croûte «dans un cimetière accueillant», nous

38

via

5 | 2012

prenons des billets pour Turku, l’itinéraire le plus court et le plus abordable pour aller en Finlande. Le soir, nous embarquons, subjugués, «sur un immense bâtiment du nom de Viking Sally». Nous écrivons dans notre journal: « Ce bateau est une ville flottante, avec des boutiques, des bars de luxe, un casino.» Des cabines aussi, mais pas pour nous. Nous dormons sur le pont. Mardi 3 avril 2012. Longeant le port dans le soleil du matin, je fais une halte devant la statue de la Petite Sirène, le temps de faire mes comptes. Pas de doute, une fois arrivé à Stockholm cet après-midi, j’aurai dépensé les 800 francs du budget d’autrefois jusqu’au dernier centime. Mais vu que mon âge a plus que doublé, je décide spontanément et généreusement de doubler aussi mon budget frais de bouche. La petite ondine me sourit d’un air complice, me semble-t-il. Content de moi, de la petite www.nordland-magazin.ch sirène et de la vie, je me dirige vers la gare Ce reportage a été sponsorisé par Kontiki-Saga Voyages, le numéro où m’attend l’InterCity qui m’emmènera en un des vacances en Scandinavie cinq heures à Stockholm en empruntant le (www.kontiki.ch). Également sur le site gigantesque pont de l’Øresund en direc- www.nordland-magazin.ch, de Kontiki pour les Amis de la tion de Malmö. Quand je tire ma valise sur Scandinavie. les pavés du vieux Stockholm, le Gamla Stan, j’ai rattrapé mon retard sur l’itinéraire de 1981. Cette fois encore, le temps m’est compté. Le Viking Amorilla lève l’ancre pour Turku à huit heures. Tout comme il y a trente ans, je savoure la course du bateau à travers le dédale des îles d’Åland, mais je regagne ma cabine lorsque les lumières de la ville commencent à s’estomper. En me laissant tomber sur le lit, je réalise que j’ai vieilli et que voyager à ce rythme me met à plat!


Escapades InterRail

En exclusivité pour la Scandinavie Copenhague

Mardi 28 juillet 1981. Réveillés en sursaut à six heures du matin par quelques coups de pied «amicaux» d’un membre de l’équipage, nous nous extirpons de nos sacs de couchage pour observer, bouche bée, le gigantesque ferry se faufiler à travers les myriades d’îles qui mènent à Turku. Une fois notre (modeste) attirail emInterRail fête ballé, nous prenons le premier train pour la région des ses quarante ans ! lacs de Finlande. Nos points Le Pass InterRail européen de chute sont fonction de la existe depuis le 1er mars 1972. distance entre les campings Il permettait aux jeunes de et la gare. Elle doit être la moins de 21 ans de voyager plus courte possible, cela librement dans 22 pays pennous économise du temps et dant 4 semaines. Si 85 000 per- de l’argent. sonnes ont profité de la formule la première année, ce sont aujourd’hui 250 000 voyageurs de tout âge qui utilisent un Pass InterRail, dans 30 pays. Dans les années 70 et 80, on voyageait sous le coup de l’inspiration, marchant sans but précis, on buttait plus sur une curiosité touristique qu’on n’allait la voir, on dormait souvent sur le banc d’un parc, dans les gares ou pendant le voyage en train. À l’ère d’Internet, les voyages InterRail sont bien plus faciles à planifier. On réserve sur le web sa nuitée ou son billet pour le prochain ferry. On ne s’évapore plus dans la nature puisque l’on reste toujours joignable. Reste par contre le charme des voyages en train, toujours aussi intense.

Mercredi 4 avril 2012. Je ne suis pas réveillé par un coup de pied mais par un doux rayon de soleil de printemps qui perce à travers le hublot de ma cabine. Paisible, l’archipel finlandais est entouré d’une mer bleu glacé, secouée çà et là de vagues molles. Je récapitule le programme de ma journée sur le chemin de la salle du petitdéjeuner: une fois à Turku, je sauterai dans l’InterCity pour Helsinki, où j’arriverai aux alentours de midi. Je romprai alors avec le rythme effréné de mon voyage originel et je m’accorderai enfin le temps de flâner en ville. Puis celui de faire une petite sieste à l’hôtel Glo, un établissement design en plein centre d’Helsinki, à seulement un jet de pierre de la gare centrale. «Finalement, il y a certaines choses qui ne changent pas», me dis-je en souriant intérieurement alors que je traverse la grande salle du Viking Amorilla en portant le plateau où trône mon «Sea Breakfast»: j’aime toujours autant voyager en train et je continue à choisir mes points de chute à proximité de la gare. Seule différence, mes dépenses, qui échappent un peu à mon contrôle. Q

40

via

5 | 2012

Admiral Hotel

Lego Store

Hôtel design dans un immeuble historique du quartier portuaire. Tout près de Nyhavn et du théâtre.

Cette boutique est un paradis, et pas seulement pour les enfants. Rendezvous au numéro 37 de la Vimmelskaftet.

admiralhotel.dk

stores.lego.com

Stockholm

Rival Hotel

Skyview

Passez la nuit chez ABBA! Premier boutique-hôtel de Suède, il appartient à Benny Andersson.

Spectaculaire montée en nacelle sur le Globe Arena, le plus grand bâtiment sphérique du monde.

rival.se

globearenas.se/en/skyview.aspx

Helsinki

Fazer

Visiter la ville en tram

Succombez aux gourmandises et au charme de ce Sprüngli version finlandaise. Kluuvikatu 3.

Le tram 3T vous fera découvrir toutes les beautés de la capitale. Pour visiter la ville en une heure.

fazer.com

hel.fi

Glo Hotel Kluuvi

Église dans le rocher

Hôtel design dans la zone piétonne. Idéalement situé à quelques minutes à pied des principaux sites touristiques.

Salle de concert réputée et fleuron de l’architecture finlandaise des années 60, elle vaut le détour!

hotelglo.fi/kluuvi

helsinki.com/v/attractions


Escapades L’art de voyager

Les vacances commencent à la gare Argent, voyages, assurances… tout ce qu’il faut pour passer des vacances sans souci est à votre disposition dans plus de 200 gares en Suisse. Envie de vacances? Les Agences de voyages CFF proposent un assortiment complet de destinations: vacances balnéaires, visites de villes, vacances sportives et actives, sans oublier des offres de dernière minute. Bien entendu, vous pouvez aussi réserver des vols, des croisières ou des voyages à la carte. Dans les Agences de voyages CFF, situées dans près de 200 gares en Suisse, vous pouvez payer l’intégralité de vos vacances en chèques Reka. Ce n’est pas tout! Les guichets de Change CFF permettent d’acheter plus de 90 devises, et leurs horaires d’ouverture sont très intéressants: dans

42

via

5 | 2012

les grandes gares, ils sont même ouverts le weekend. À l’étranger aussi, vous recherchez une sécurité maximale? Passez des vacances en toute sérénité grâce aux assurances de voyage et à différents moyens de paiement sûrs, Travelers Cheques et cartes Travel Cash. En cas d’imprévu, le service de transfert d’argent Western Union vous permet de recevoir des espèces rapidement et en toute sécurité. Et une fois de retour en Suisse, présentez au guichet de Change CFF les justificatifs Tax Free timbrés par la douane étrangère pour obtenir le remboursement de la TVA sur vos achats importés.

Voyager simplement Liens vers des vacances sans souci Agence de voyages CFF cff.ch/agencedevoyages Change CFF cff.ch/change Moyens de paiement sûrs et pratiques pour vos vacances: Travel Cash, Travelers Cheques cff.ch/change Assurances de voyage cff.ch/assurances Check-in à la gare/Fly Rail Baggage cff.ch/bagages Western Union: transfert rapide d’espèces en cas d’urgence cff.ch/wu Remboursement de la TVA étrangère cff.ch/change


L’art de voyager Escapades

Agenda

Inscrivez-vous et gagnez

Sorties à prix malin

3 abos demi-tarif à gagner !

1 | Lausanne, Fondation de l’Hermitage Asger Jorn (1914–1973). Un artiste libre Du 22 juin au 21 octobre

4 | Bad Ragaz, thermes de la Tamina Floating Tamina Musicnight Dimanche 8 juillet, de 19 h 30 à 23 h 00

Une exposition consacrée au plus grand artiste danois du XXe siècle, Asger Jorn, qui a joué un rôle décisif dans l’éclosion des avant-gardes européennes après 1945.

Partez à la dérive! Patric Scott s’occupe de l’ambiance sonore avec Fabienne Louves en guest star. cff.ch/thermes-tamina 10 % de réduction sur le voyage en train à Bad Ragaz et retour, 20 % de réduction sur l’entrée aux bains des thermes de la Tamina pour 4 heures

cff.ch/asgerjorn 10 % de réduction sur le voyage en train, le transfert et l’entrée

2 | Martigny, Fondation Pierre Gianadda Picasso, Van Gogh, Kandinsky... Le Mythe de la Couleur. Collection Merzbacher Du 29 juin au 25 novembre Avec plus de 100 œuvres des grands maîtres de l’impressionnisme, du post-impressionnisme, du fauvisme, du groupe Die Brücke, du Blaue Reiter et du futurisme italien. cff.ch/picasso-matisse 10 % de réduction sur le voyage en train, le transfert et l’entrée

5 | Départ de Zurich ou

d’Arth-Goldau

Voyage découverte RailAway CFF «En TEE historique pour le marché hebdomadaire de Luino (I)» Allez au marché… en Trans Europe Express ! De Zurich ou d’Arth-Goldau à Luino (I), pour son célèbre marché, et retour. cff.ch/tee

MobilBonus est le plus de votre AG ou de votre abonnement demi-tarif. Les membres bénéficient de bons exclusifs et de prestations utiles. MobilBonus les prévient automatiquement par e-mail ou SMS de l’arrivée à échéance de leur abonnement. Inscrivez-vous gratuitement dès à présent sur mobilbonus.ch/via, vous participerez d’office au tirage au sort de 3 abonnements demi-tarif. Participation par carte postale (sans oublier de mentionner le nom de l’expéditeur) à: CFF Voyageurs, MobilBonus Wylerstrasse 125, 3000 Berne 65. Clôture des inscriptions: 31 juillet 2012. Avec votre smartphone, scannez ce code et inscrivezvous sans plus attendre!

6 | Berne, Festival du Gurten Du 12 au 15 juillet

3 | Suisse entière Hôtels en Suisse, toute l’année Faites une pause… et redécouvrez la Suisse! Accordez-vous un week-end de randonnée à deux, une échappée dans la montagne, ou quelques jours de spa avec vue sur un lac.

Son atmosphère unique, ses artistes de renommée mondiale, ses étoiles montantes et sa scène en forêt consacrée à la musique suisse. cff.ch/gurtenfestival 20% de réduction sur le voyage en train, et petit cadeau

cff.ch/hotel Offres spéciales avec bonus CFF

Studi recommande

Les délices de la voiture-restaurant Taboulé aux herbes Semoule assaisonnée de menthe, de persil et d’huile d’olive.

Saumon et sa sauce verte Pièce de saumon, sa sauce verte aux herbes fraîches et ses pommes de terre. 1

4

Conseil du sommelier Fendant du Valais AOC

La crème au chocolat de luxe de Studi

2

5

Crème au chocolat noir accompagnée d’une généreuse portion de crème fouettée.

Photos: CFF; màd

Accédez à toute la carte sur votre smartphone.

3

6

Cuisinier star du petit écran, Andreas C. Studer imagine les recettes des CFF.

43 5 | 2012

via


Jeux

À vos stylos ! Jouez aux mots fléchés et gagnez de superbes prix!

1er prix Week-end rando à Davos

2e–6e prix L’Europe en toute liberté

7e–9e prix Chaque sac est unique !

Gagnez 2 nuits pour 2 personnes en demi-pension à l’hôtel National 4 étoiles. Outre une pause cafépâtisserie l’après-midi, vous bénéficiez d’un accès gratuit à l’espace sauna ainsi qu’aux remontées mécaniques de la région de Davos Klosters et au Chemin de fer rhétique entre Klosters et Filisur.

Voyagez librement par le train dans 30 pays d’Europe pendant un mois. Et puisque c’est encore mieux à deux, via vous offre deux InterRail Global Pass.

Hier une bâche CFF robuste, aujourd’hui un sac tendance: vous voyagez avec un bout du passé. Ce sac possède un rangement matelassé pour un ordinateur portable de 14 pouces et deux grands compartiments intérieurs dont un avec fermeture à glissière.

cff.ch/interrail

national-davos.ch

cffshop.ch

Pour jouer

Mots fléchés 

Fâchées

Trouvez le mot mystère Remplissez la grille et reconstituez le mot mystère en rangeant les lettres entourées d’un cercle dans l’ordre des chiffres.



Guère



Expira

Brisée



Rayé

Râpé

Professeurs

Salubre

Esclaves

Négation

Au monde

Célèbre savant













8 Gaudriole



Parasite

Vous avez la solution? Alors participez au tirage au sort ! 1 | Composez le 0901 800 777 (CHF 0.90 par appel), attendez le signal sonore, puis indiquez la solution ainsi que vos nom et adresse.

2



Indéfini



Instruite

au 966 (CHF 0.90 par SMS), en mentionnant via (espace) solution et votre adresse.

Mamelle

Vies privées

Irlande







via

5 | 2012

À toi



Émacié Empereur



Esprits

Apéritif

4 Auréole





Aigre





Heureux

Tests





Fabrique



Désert



Greffe

5





6



Prénom

 7 Ahuris

Palpée



Liaison

vis

3



Roue





6

7

Béryllium





44





Orient



Date limite d’envoi: 31 juillet 2012

Les gagnants seront informés par écrit. Tout recours juridique est exclu. Le tirage au sort ne fera l’objet d’aucune correspondance. Les prix ne peuvent être convertis en espèces. Le personnel des CFF, de l’UTP et d’Infel n’est pas autorisé à participer au concours.

Comprimeras

Tamise

4 | Par e-mail à jeux@via.ch



1

Fruit

3 | Envoyez un SMS



Furies

2 | Envoyez une carte postale

à Rédaction via, Jeux, case postale, 8021 Zurich.



Possessif



1

2

3

Manches



4

5

8


Jeux

Sudoku

Facile 8

4

3

7

4

2

1

8

2

4

8

9

7

5

6

4

1

2

8

6

7

9

2

3

9

1

9

1

7

Le jeu des 10 différences

6

9

5

Moyen 6 7

6

8

3 3

2

8

5

5

6 9

6

9 2

4 7

1 2

8

9 1

5

2

Regarde bien

7 4

Trois garçons font du théâtre: Alain porte un casque. René est à côté d’Adrien et ne porte pas de casque. Adrien qui n’est pas à côté d’Alain, tient une hallebarde dans la main et a des bottes à revers. Qui est qui?

Remplissez la grille avec des chiffres de 1 à 9, sachant que chaque chiffre ne doit apparaître qu’une fois par ligne, par colonne et par carré de 9 cases. Bimaru 1 3 2 2 5 3 1 1 0 Photos: glaubiz-heidepriem; Illustration: Claudio Köppel

2 2

0

0

4

0

3

0

5

1

5

La devinette en image

Que peuvent bien faire ces trois-là? Nous recherchons le titre d’une chanson.

Le chiffre en bout de ligne ou de colonne indique le nombre de cases occupées par des bateaux. Ceux-ci ne doivent pas se toucher et doivent être entièrement entourés d’eau, sauf s’ils touchent le bord.

45 5 | 2012

via


Courrier des lecteurs

«Cela revient à encourager officiellement l’abandon des déchets, purement et simplement.» Christoph Maag, Zurich

via et les CFF en général

En route, comme chez soi.

Les Américains aiment les CFF Originaires de San Diego, Dave et Mark viennent en Suisse au moins deux fois par an depuis de nombreuses années. Durant leur séjour, ils profitent des nombreux avantages offerts par les CFF et le billet Swiss Pass. Rares sont les trains, remontées mécaniques, bateaux ou cars postaux qu’ils n’ont pas déjà empruntés. Leur soif de voyages est inextinguible, ils aiment tellement la Suisse et les CFF! Je leur ai donc envoyé le nouveau spot des CFF «En route, comme chez soi» sur YouTube. Voici leur réaction: «Maintenant, nous regardons la version de deux minutes sur mon ordinateur portable avant chaque vol à destination de Zurich, ça nous met dans l’ambiance! C’est une très belle publicité sur une bonne chanson.» Claudio Schneider, Zurich

Que du bonheur ! Vendredi saint, au petit matin. Un wagon entier pour moi toute seule, bercée par le roulis du train, la mélodie des roues sur les rails, le lac de Walenstadt et la chaîne des Churfirsten en toile de fond, une tasse de thé vert pas trop chaud, Norah Jones entre les oreilles et le nouveau via entre les mains. Claudia Schmid, Domat/Ems

Non à la culture «fast food»! Quel dommage que vous ayez remplacé la formule de via! J’adorais l’ancienne version, avec sa diversité, sa maquette originale, ses articles de fond et tous ses précieux (et nombreux) conseils. Assez de magazines que l’on avale comme un menu de «fast food»! Je vous en prie, arrêtez de raccourcir les textes et de les remplacer par des photos! Sabine Scherrer Marzahn, Arlesheim

L’épineuse question de l’élimination des déchets Une des recommandations des CFF pour adopter un comportement sain et écologique à l’égard des déchets est de déposer les journaux et magazines sur les porte-bagages. Seulement voilà: les nouveaux trains navettes n’auront plus de porte-bagages! On sait donc déjà où atterriront les journaux: sur les sièges et par terre. Et dans les rames à deux niveaux du RER de Zurich récemment mises en circulation, les poubelles à côté des sièges ont disparu. Il est complètement illusoire de penser que les voyageurs de l’étage du haut iront jeter leurs déchets à l’étage du bas. Cela revient à encourager officiellement l’abandon des déchets, purement et simplement. Christoph Maag, Zurich

Votre avis nous intéresse!

Félicitations pour le nouveau via Toutes mes félicitations pour ce nouveau via. Les reportages et les sujets abordés correspondent précisément à ce que souhaite trouver le lecteur d’aujourd’hui. Usager attitré des CFF, j’apprécie beaucoup votre nouvelle maquette. Comme j’ai dépassé les 70 ans, je guette toujours avec impatience la nouvelle édition. Rolf Niebergall, Uster

46

via

5 | 2012

Écrivez-nous: Rédaction via Case postale 3080 8021 Zurich ou envoyez-nous un e-mail: lecteurs@via.ch sans oublier d’indiquer vos prénom, nom et adresse! La rédaction se réserve le droit de raccourcir les textes.

via 3/2012

Une énigme insoluble J’ai résolu les sudokus sans difficulté, mais le bimaru m’a vraiment donné du fil à retordre! Impossible d’aboutir à une solution viable. Que s’est-il passé? Une erreur? J’espère que ce ne sera pas le cas la prochaine fois. Rainer Hesse, Hettlingen Note de la rédaction: vous avez parfaitement raison, le bimaru était impossible à résoudre. Nous prions nos lecteurs qui se sont creusé les méninges en vain de bien vouloir accepter nos excuses pour cette regrettable erreur. La prochaine fois, nous redoublerons d’attention.

Impressum Edité par les CFF, Stefan Nünlist, Communication et affaires publiques, en collaboration avec l’Union des transports publics suisses (UTP). Paraît dix fois par an en français et en allemand. Édition: Consortium via Infel SA, Zurich et Berne, et Vogt-Schild Druck AG, Derendingen Réalisation: Infel SA Rédaction: Gaston Haas (rédacteur en chef), Janine Radlingmayr (adjointe), Claudia Meyr, Simone Ott. Directeur de la création: Guido Von Deschwanden. Maquette: Beni Spirig, Laetitia Buntschu (layout et production de la version pour iPad). Iconographie: Diana Ulrich (direction), Matthias Jurt, Yvonne Schütz Conseil de rédaction: CFF / UTP Daniel Bach, Patricia Claivaz, Rahel Meile, Eliane Tschudi, Martin Zehnder, Roger Baumann Traduction Übersetzer Gruppe Zürich GmbH Secrétariat/ Assistance de rédaction Sandra Weibel, Infel SA Adresse de la rédaction Rédaction via Case postale 3080, 8021 Zurich Tél. 044 299 41 41 Fax 044 299 41 40 redaction@via.ch Marketing des annonces/ Régie des annonces Publicitas Publimag AG Philip Muther Mürtschenstrasse 39 Case postale, 8010 Zurich Tél. 044 250 38 13 Fax 044 250 31 32 philip.muther@publicitas.com Abonnements et changements d’adresse AZ Fachverlage AG Neumattstrasse 1, 5001 Aarau Tél. 058 200 56 78 Fax 058 200 55 56 via@azmedien.ch CHF 35.–/an (Suisse) CHF 45.–/an (étranger) CHF 69.–/2 ans (Suisse) CHF 87.–/2 ans (étranger) Impression Vogt-Schild Druck AG, Derendingen ISSN: 1422-6499

Solution des jeux de la page 45 Il s’agit de la chanson «No woman no cry». Les 10 différences sont:

Le prochain numéro de via paraîtra le 3 août 2012


«via» Magazine 5/12