Issuu on Google+

Rapport d’activités 2012


Rapport d’activités 2012


6  Le mot du Président

8  Introduction Historique 13 Présentation 14 18  Le Programme Tutorat

26 31 32 36 38 44

Le Tutorat Primaire Les pistes pour 2013 Le Tutorat Secondaire Les nouvelles écoles en 2012 Les tuteurs Projets en cours de développement

46  Le Forum des Innovations en Éducation

48 50 52 53 57

Le constat Les objectifs La journée Le 5ème Forum des Innovations en Éducation Les Trophées de l’Innovation en Éducation


58 Les partenariats Éducatifs 61 Histoire des savoirs 62 ULB Sports Projet de scolarisation des enfants « Rom » 63 La Fabrique de Soi Contrat de Quartier Durable Reine-Progrès 64  Schola ULB 67 1000 Projets pour une école en Mouvement Un nouveau Site Internet 68 Un Blog, des interviews, des news Une boite à outils «Tuteurs» 3 ème P, 1 ère S, 1 er degré différencié La deuxième édition du Forum Primaire


du pouvoir organisateur, des parents et des écoliers, Schola ULB a conçu et mis en place un soutien scolaire adapté. Cette action est bien entendu une réponse parmi d’autres aux signaux de détresse de parents et d’enseignants confrontés à des conditions difficiles de scolarité : la taille des classes et l’hétérogénéité des acquis des élèves par exemple.

Le mot du Président A l’heure où l’on attend d’elle qu’elle puisse, à la fois, éduquer et socialiser les jeunes, l’école ne peut pas faire tout « toute seule ». Les attentes sont considérables à l’égard des enseignants qui font un travail de plus en plus difficile. Schola ULB répond à cette problématique à travers deux missions : le soutien scolaire, avec la gestion du Programme Tutorat, et la valorisation des actions innovantes, avec le Forum des Innovations en Éducation. Un véritable marché du soutien scolaire a progressivement vu le jour en Belgique. Le développement de la marchandisation des cours extra-scolaires organisés par des officines privées et à but lucratif, est bien entendu inégalitaire puisque réservée à quelques-uns. Le Tutorat scolaire, tel que nous le pratiquons, a donc de beaux jours devant lui car nous donnons plus à ceux qui ont moins, tout simplement. Depuis sa reconnaissance par le prix Comenius de l’UNESCO, le Tutorat a consolidé et accéléré son développement. À Bruxelles le dispositif est présent dans près d’une école secondaire sur trois, tout réseau confondu. En primaire, Schola ULB organise dans cinq écoles du renforcement en français et en calcul. A la demande des établissements,

« L’école en mouvement », cela passe aussi par l’innovation. Dans toutes les écoles secondaires et primaires, les enseignants tentent de faire l’école autrement, pour y faire réussir le plus grand nombre. Du projet humanitaire à la sensibilisation écologique, du projet culturel au projet citoyen, toutes ces actions sont animées par le souffle de la passion égalitaire. Schola ULB a voulu connaître et reconnaître les actions innovantes et à travers elles les porteurs de projets. Un important travail d’inventaire a été mené depuis 2006 auprès des établissements secondaires et depuis 2011 auprès des établissements primaires. Ce recensement d’action est mis annuellement à l’honneur durant le Forum des Innovations en Éducation. En recensant leurs actions, en les sélectionnant et en leur offrant la visibilité qu’elles méritent, Schola ULB permet non seulement que le travail de ces praticiens qui innovent soit valorisé mais également que ces trésors pédagogiques puissent inspirer les professionnels de l’éducation, entretenant ainsi une dynamique de rayonnement des bonnes pratiques. Avec un Forum des Innovations en Éducation et un Programme Tutorat dont les succès ne cessent de grandir, Schola ULB devient un acteur-clé de l’enseignement et il semblerait que son projet a de beaux jours devant lui… Ahmed Medhoune


Introduction


Le présent rapport aborde tout d’abord les origines de l’asbl Schola ULB et son évolution. La deuxième partie présente les projets principaux de l’asbl : le Tutorat Primaire, Le Tutorat Secondaire et le Forum des Innovations en Éducation. Les résultats des projets lors de l’année 2012 ainsi que les réussites et difficultés rencontrées au cours de l’année écoulée y sont explicités.

Une troisième partie est consacrée aux différents partenariats menés en 2012 ainsi qu’aux projets spécifiques implantés cette année. Le rapport se clôture par une présentation des pistes d’avenir et des projets qui seront mis en œuvre lors de l’année 2013.


Historique À l’origine En 1989, et à l’initiative du préfet R. Robbrecht, l’Athénée Royal Paul Delvaux et l’ULB concevaient et entamaient ensemble une expérience originale de Tutorat, destinée à aider les élèves de cet établissement se trouvant en état de difficulté ou de décrochage scolaire.

l’aide au développement de projets d’avenir plus ambitieux pour les jeunes défavorisés ; l’assistance aux professeurs ; la diffusion de l’information sur les études supérieures.

Les objectifs poursuivis étaient les suivants : le soutien pédagogique pour les élèves de l’enseignement secondaire supérieur, en vue de diminuer l’échec scolaire ;

La spécificité de cette opération consistait à réduire l’échec scolaire et à faciliter la transition des élèves qui le désiraient vers l’enseignement supérieur.


Présentation Une ASBL Depuis janvier 2006, afin d’intervenir dans les écoles tous réseaux confondus, la Cellule Tutorat de l’ULB s’est constituée en une asbl dénommée Schola ULB. L’association mène des actions et des formations en éducation. C’est à ce titre qu’elle a repris dans ses activités le Programme Tutorat. Grâce à ce changement de statut, le Programme Tutorat se donne les moyens d’étendre ses activités, tant à Bruxelles que vers la Flandre et

14

la Wallonie, tout en bénéficiant de subsides et d’aides extérieures supplémentaires. Parallèlement, Schola ULB a pu étendre et diffuser son expertise en matière de développement de projets pédagogiques innovants par le biais du Forum des Innovations en Éducation, action que l’asbl pérennise, et par le déploiement de nombreux partenariats. Depuis deux ans Schola ULB a étendu ses activités de Tutorat à l’enseignement primaire. Une première initiative qui accueille avec succès des élèves de la 3ème à la 6éme primaire. 2011 signe aussi le premier Forum des Innovations en Éducation dédié à l’enseignement primaire. Le Forum a lieu tous les ans : pour le secondaire les années paires et pour le primaire les années impaires.


Une reconnaissance internationale Le 10 septembre 2004, le Programme Tutorat de l’ULB obtenait la Médaille Jan Amos Comenius de l’UNESCO. Cette récompense est attribuée tous les 4 ans à une action particulièrement remarquable dans le domaine de la recherche et de l’innovation en éducation. C’est la première fois, en Europe, qu’une telle initiative pédagogique se voit ainsi reconnue au niveau mondial.

La médaille Jan Amos Comenius de l’Unesco

Cette récompense a permis de faire connaître plus largement encore le Programme Tutorat. De nombreuses sollicitations s’en sont suivies, tant à Bruxelles de la part d’écoles souhaitant bénéficier de l’appui de tuteurs, que d’autres villes intéressées par le développement d’une action semblable (Mons, Anvers…). Autant de projets pour lesquels le Programme Tutorat a mis son expérience à disposition de leurs promoteurs.


Missions Schola ULB est une association sans but lucratif qui a pour mission de lutter contre l’échec scolaire et de favoriser l’égalité des chances à l’école en menant des actions en éducation, plus particulièrement dans les domaines du soutien scolaire (Tutorat) et de l’innovation. L’asbl rencontre ses missions via : Le Programme Tutorat, depuis 1989, qui a permis à près de 23 000 élèves d’être aidés par quelque 2300 étudiants-tuteurs ;

16

Rapport d’activités 2012

L’organisation du Forum des Innovations en Éducation. Ce grand rendez-vous annuel du monde de l’éducation est consacré aux pratiques innovantes dans l’enseignement en Communauté française ; De nombreux partenariats : ULB culture, La fabrique de soi, Unesco, délégué aux droits de l’enfance, Objectif Réussite, la Gerbe, Sésame…

Introduction


Le Programme Tutorat La rÊussite ensemble !


Philosophie et objectifs La finalité globale du Tutorat est d’aider les jeunes en difficulté scolaire et aussi de leur permettre de reprendre goût à l’école et à l’apprentissage. Schola ULB met aussi l’accent sur la (re)construction d’un projet d’avenir qui leur est propre. Pour ce faire, des étudiants de l’ULB et des Hautes Écoles bruxelloises sont recrutés pour leur apporter un soutien hebdomadaire de qualité. Au-delà de ces ambitions, le Programme Tutorat est aussi l’occasion pour l’école de s’ouvrir vers l’extérieur et d’éviter son isolement. En effet, bon nombre des établissements scolaires accueillant des populations socio-économiquement fragilisées se replient sur elles-mêmes. Il s’agit donc de favoriser les plus démunis pour une réelle égalité des chances. Plus concrètement, les objectifs du Tutorat sont les suivants : Soutenir les élèves sur le plan du savoir, du savoir-faire et du savoir-être ; Aider les élèves à se réconcilier avec l’école et à retrouver confiance en eux ; Informer les élèves sur leurs possibilités d’avenir et faciliter leur transition vers l’enseignement secondaire ou supérieur.

Parallèlement, ce dispositif est source d’entraide et de citoyenneté puisqu’il est à l’origine d’une chaîne de solidarité qui s’étend au fil du temps. En effet, il n’est pas rare qu’un élève tutoré devienne lui-même tuteur. De même, nombreux sont les tuteurs qui se consacrent ensuite à une carrière d’enseignant. L’interrelation du travail des coordinateurs locaux dans chaque école et des tuteurs qui se rendent au sein même des établissements donne au Tutorat l’élan pour mener à bien une action de terrain efficace qui contribue au développement d’une société plus égalitaire favorisant l’intégration, la collaboration et la réussite pour tous.


En pratique Contrairement à la quasi-totalité des dispositifs de soutien scolaire, le Programme Tutorat est gratuit pour les élèves et se passe dans l’école, ce qui permet à tout le monde d’y participer. Les élèves s’inscrivent sur base volontaire. Le tuteur est quant à lui, rémunéré dans le cadre d’un job étudiant. Il vient en aide, au sein d’un établissement scolaire, à un groupe de 3 à 8 élèves dans une ou plusieurs matières. Chaque séance de Tutorat dure environ deux heures et se déroule après les cours. Les séances de Tutorat sont organisées selon les plages horaires qui conviennent aux élèves et aux écoles : tous les jours de la semaine pour le Tutorat Secondaire, les lundi, mardi et jeudi pour le Tutorat Primaire.

22

Rapport d’activités 2012

Le Tutorat fonctionne sur base d’un partenariat entre le tuteur et l’enseignant. Cette collaboration permet un travail cadré et ciblé et rassure tant le tuteur que les élèves. Les séances de Tutorat sont organisées sur 2 périodes distinctes pendant l’année scolaire : la première s’étend d’octobre à décembre et la seconde de février à juin. Le Tutorat Secondaire est aussi organisé l’été lors de la 2ème quinzaine d’août. Les élèves peuvent s’inscrire indépendamment aux différentes périodes.

Le Programme Tutorat


Implantation à Bruxelles

1070 ANDERLECHT 17. ATHÉNÉE BRACOPS LAMBERT

PROGRAMME TUTORAT SECONDAIRE

18. ATHÉNÉE ROYAL LÉONARDO DA VINCI 19. INSTITUT ÉMILE GRYZON : 20. INSTITUT NOTRE DAME

1000 BRUXELLES

21. INSTITUT REDOUTÉ-PEIFFER : 2 IMPLANTATIONS

1. ATHÉNÉE LÉON LEPAGE 2. INSTITUT DE MOT - COUVREUR

3. INSTITUT DIDEROT

1080 MOLENBEEK-SAINT-JEAN 22. ATHÉNÉE ROYAL SERGE CREUZ

4. INSTITUT DOMINIQUE PIRE 5. INSTITUT SAINT-LOUIS

1081 KOEKELBERG 23. INSTITUT DES URSULINES

1020 LAEKEN 6. INSTITUT PAUL HENRI SPAAK

1090 JETTE 24. ATHÉNÉE ROYAL DE JETTE

1030 SCHAERBEEK 7. AMO LA GERBE 8. ATHÉNÉE ROYAL ALFRED VERWÉE

1190 FOREST 25. ATHÉNÉE ROYAL ANDRÉE THOMAS

9. INSTITUT TECHNIQUE FRANS FISCHER : 2 IMPLANTATIONS 10. INSTITUT TECHNIQUE CARDINAL MERCIER

11. LYCÉE ÉMILE MAX : 2 IMPLANTATIONS

1200 WOLUWE-ST-LAMBERT 26. ATHÉNÉE ROYAL DE WOLUWE-ST-LAMBERT

1050 IXELLES 12. INSTITUT TECHNIQUE RENÉ CARTIGNY

1210 SAINT-JOSSE-TEN-NOODE

13. CENTRE SCOLAIRE EPERONNIERS-MERCELIS

27. CENTRE SCOLAIRE DES DAMES DE MARIE

14. CEFA D’IXELLES

28. LYCÉE GUY CUDELL

1060 SAINT-GILLES 15. ATHÉNÉE ROYAL VICTOR HORTA

PROGRAMME TUTORAT PRIMAIRE

16. OBJECTIF RÉUSSITE ( 4 ÉCOLES ) : a. Institut Saint Jean-Baptiste

1210 SAINT-JOSSE-TEN-NOODE

b. Institut Sainte Marie

29. ÉCOLE ARC-EN-CIEL

c. Institut des Filles de Marie

30. ÉCOLE HENRI FRICK

d. Institut Pierre Paulus

31. ÉCOLE JOSEPH DELCLEF

32. ÉCOLE LES TOURNESOLS 33. LA NOUVELLE ÉCOLE

24

Rapport d’activités 2012

Le Programme Tutorat


6 7 10 24

8 11

9

23 32 2

27

29 31

5

33

11 28 30

26

1

20 17

21

18

4

3

16

13

14

15

12 19


Le Tutorat Primaire

Les raisons

Par ses diverses actions, Schola ULB se veut être un acteur à chaque moment charnière de la vie du jeune, de l’enseignement primaire à ses 18 ans et le choix de ses études supérieures. Après plus de 20 ans de soutien scolaire exclusivement dans l’enseignement secondaire, en 2011, Schola ULB a étendu son action à l’enseignement primaire.

Les demandes émanant du secondaire ne font qu’augmenter. Différentes études montraient qu’en 2010, 47% des élèves inscrits dans une école de la Région de Bruxelles capitale présentaient en première année du secondaire un retard d’au moins une année scolaire. Pour y rémedier, Schola ULB a donc décidé de se pencher sur la demande spécifique existant en primaire.

Cela m’a permis d’apprendre beaucoup des autres mais aussi sur moi-même. Rien de plus gratifiant que de se sentir utile auprès de ceux qui en ont besoin ! Chloé, tutrice en primaire

26

Rapport d’activités 2012

De nombreuses écoles primaires ont émis le souhait de fournir un soutien scolaire à leurs élèves notamment ceux de 6ème afin de les aider à préparer leur CEB. Ce Certificat d’Etudes de Base est obligatoire et nécessaire depuis 2007 pour permettre à chaque élève de 6ème primaire d’accéder à l’enseignement secondaire ordinaire. Si un élève ne l’obtient pas, il accède en première année différenciée de l’enseignement secondaire. Il devra, à terme, obtenir le CEB soit à la fin de la première année différenciée, soit à la fin de la deuxième année différenciée. Sans le CEB, un élève se voit orienté vers l’enseignement secondaire professionnel ou technique dès la troisième année du secondaire. Son obtention est donc primordiale pour que chaque jeune ait le droit de s’orienter vers les études de son choix.

Le Programme Tutorat


Le public

Les écoles

Dans un premier temps, en février 2011, un projet pilote a été mis sur pied pour les élèves âgés de 11 à 13 ans. Celui-ci s’adressait à 50 élèves de 6 ème primaire. Ils étaient encadrés par 9 tuteurs, étudiants à l’Université mais aussi en Hautes Ecoles. L’accent a été mis sur des compétences spécifiques des tuteurs : compétences pédagogiques et de gestion de groupe.

Les 5 écoles primaires qui ont accueilli le Tutorat en 2012 se situent dans la commune de Saint-Josse, à Bruxelles :

Suite à l’évaluation positive de ce programme adapté aux plus jeunes, Schola ULB a étendu, en septembre 2011, l’offre de soutien scolaire aux enfants de 8 à 13 ans. Un Tutorat spécifique, adapté aux besoins des enfants: un soutien en calcul et en français pour les plus jeunes, une préparation au Certificat d’Études de Base pour d’autres… Pour l’année 2012, ce sont plus de 300 enfants de 5 écoles primaires qui ont bénéficié de l’aide des 50 tuteurs de Schola ULB. Les élèves étaient inscrits de la 3 ème à la 6 ème primaire.

1. L’école Henri Frick ; 2. La Nouvelle école ; 3. L’école Joseph Delclef ; 4. L’école Arc-En-Ciel ; 5. L’école des Tournesols.


Les pistes pour 2013

Une communication accrue dans les écoles Une clef de la réussite du Programme est une présence plus forte de Schola ULB dans les écoles primaires. Le principe étant que les tuteurs se rendent au sein-même des écoles, les équipes pédagogiques doivent être tenues au courant du projet de Schola ULB. Pour ce faire, à la demande des directions d’écoles, des séances d’information aux parents, aux enseignants et aux élèves pourront être organisées aux moments charnières : à la rentrée de septembre et en janvier. Des brochures d’information De plus, afin d’informer tous les acteurs de l’école tout au long de l’année, des brochures spécifiques au Tutorat Primaire seront imprimées.


Le Tutorat Secondaire

Le public Le Programme Tutorat vise des jeunes en difficulté avec l’école, des jeunes qui ne trouvent plus de sens, qui se sentent délaissés, qui ont perdu confiance en eux et qui ont fini par penser que « l’école ce n’est pas pour eux ». Dans les 31 écoles bruxelloises où le Programme Tutorat est présent, la majorité des élèves sont belges. Pourtant, parmi eux, seuls quelques-uns sont « d’origine belge ». Les autres sont issus de l’immigration. Certains des parents de ces jeunes ne parlent pas le français, ou très peu et moins d’un parent sur 3 possède un diplôme de l’enseignement Supérieur1. Les jeunes se retrouvent donc très seuls face à leur scolarité car peu de modèles de réussite existent autour d’eux, à la maison ou dans leur entourage proche.

Mon tuteur est amical et il nous laisse exprimer nos soucis par rapport à la matière vue. Tania, une élève

1

Un modèle, c’est cela que le Tutorat propose; un grand frère, un exemple. Quelqu’un qui s’arrête, qui écoute, qui prend le temps d’accueillir le jeune là où il en est, sans le juger, sans attendre de résultat. Et qui peut l’aider, parce qu’il est passé par là, lui aussi. Une partie des étudiants-tuteurs ont d’ailleurs suivi leur scolarité dans des écoles où le Tutorat est présent et ont parfois eux-mêmes bénéficié du Programme. C’est une véritable chaîne de solidarité qui se construit d’année en année.

Les statistiques sur le profil des parents

et des jeunes sont disponibles sur simple demande auprès de Schola ULB.

32

Rapport d’activités 2012

Le Programme Tutorat


Dans toutes les filières de l’enseignement Le Tutorat est développé dans les 3 filières de l’enseignement secondaire : Général ; Technique de Transition et de Qualification ; Professionnel. Ce sont les élèves des filières « Générale » et « Technique de Transition » qui sont les plus assidus.

34

Rapport d’activités 2012

Dans les filières « Technique de Qualification » et « Professionnelle », la présence des élèves est plus irrégulière. Même s’il existe un réel besoin de soutien scolaire, beaucoup de jeunes ont des contraintes professionnelles qui ne leur permettent pas de s’investir régulièrement. Les élèves sont donc rarement assidus dans ces sections mais il est important de continuer à proposer le Programme à tous car les jeunes qui font l’effort de s’investir en tirent énormément de bénéfices.

Le Programme Tutorat


Dans le premier degré En 2012 le Tutorat a continué à se développer dans le premier degré de l’enseignement secondaire. Après avoir démarré avec succès en 2011, les besoins du 1er degré ont pu être mieux ciblés tout au long de l’année 2012. Les évaluations ont montré les spécificités de ces élèves : acquérir une méthode d’apprentissage et d’organisation pour aborder le secondaire sereinement. Dorénavant, les tuteurs concernés recevront une formation particulière afin de réaliser un travail efficace et ciblé avec les jeunes élèves du secondaire.

David est un très bon tuteur. Il explique très bien et m’a permis de passer d’un 03/20 à un 18/20. Samuel, un élève


Les nouvelles écoles en 2012

Institut Notre Dame L’Institut Notre-Dame a rejoint le Programme Tutorat à la rentrée de septembre 2012. Dès son entrée dans le programme, les élèves ont manifesté un grand intérêt puisqu’ils se sont inscrits massivement (95 élèves de la 3ème à la 6ème). 18 groupes ont ainsi pu être créés pour les matières suivantes : mathématiques, sciences et néerlandais. Le Programme a été bien suivi, tant par les élèves que par les enseignants qui ont manifesté tout leur intérêt et leur soutien au projet.

36

Rapport d’activités 2012

Le Programme Tutorat


Les tuteurs

Le profil En 2012, le recrutement des tuteurs a continué à s’étendre, en plus des étudiants de l’Université, aux Hautes écoles. L’information circule bien, notamment grâce au bouche à oreille, et les candidats tuteurs viennent à présent de tous horizons (Universités et Hautes écoles). Les demandes des écoles étant de plus en plus variées, cela augmente les chances de trouver le profil parfait. Les tuteurs du primaire correspondent à présent parfaitement aux spécificités des enfants. Ils sont capables de gérer un groupe, ont de l’expérience en animation et sont plus polyvalents au niveau des matières. La demande de Tutorat s’accroit d’année en année et il est donc nécessaire de continuer à augmenter le pool d’étudiants tuteurs.

38

Rapport d’activités 2012

Le Programme Tutorat


À ce jour, les tuteurs sont au nombre de 337. Ils ont en moyenne entre 19 et 33 ans. La plupart sont issus de l’Université : des facultés des Sciences, Philo & Lettres, Sciences sociales et Droit, ou des Hautes écoles telles que Marie Haps (logopédie) ou l’ISEI (soins infirmiers). Les tuteurs sont recrutés sur base de leur expérience en soutien scolaire, leurs compétences dans une ou plusieurs matières (minimum en BA2 pour le secondaire, et BA1 pour le primaire), leur expérience en gestion de groupes, leurs talents de « passeurs de savoir » mais aussi et surtout leurs motivations. En effet, à finalité essentiellement sociale, le Tutorat a besoin de jeunes motivés par les objectifs du projet : redonner confiance en soi, réconcilier avec l’école, développer un projet d’avenir… C’est par l’enthousiasme des

2

Les statistiques sur le profil des tuteurs

et des jeunes sont disponibles sur simple demande auprès de Schola ULB.

étudiants et la relation de confiance qu’ils créent avec leurs élèves que passe la réussite du projet. La multiculturalité est tout aussi présente : la moitié des tuteurs est de nationalité belge et les autres sont Camerounais, Français, Marocains, Congolais, Béninois… Parmi les Belges, on retrouve de multiples origines ethniques : Marocains, Belgo-marocains, Belgo-grecs, Chiliens, Congolais…2 Cette multitude d’origines ethniques favorise l’identification des jeunes à leur tuteur et permet la construction de liens forts entre eux.


Le recrutement

40

Le recrutement avait été totalement revisité en 2011, et n’a cessé de se renforcer et de se professionnaliser depuis. Il se déroule à présent en 3 étapes obligatoires : d’abord, une séance d’information à laquelle les étudiants s’inscrivent. Au cours de celle-ci, les étudiants en apprennent plus long sur le Programme Tutorat. Ils sont invités à poser toutes les questions qu’ils souhaitent, et ce, afin de prendre conscience de leur engagement en devenant tuteurs. Dans les jours qui suivent la séance d’information, les étudiants toujours intéressés par cette expérience profession-

nelle sont reçus en entretien individuel durant lequel leurs motivations sont analysées et leurs compétences évaluées. Si l’entretien individuel est concluant, ils sont invités à une journée de formation obligatoire. C’est au terme de cette journée que les étudiants sont définitivement jugés aptes ou non à entrer dans le Programme Tutorat. Cette plus grande rigueur dans la sélection des tuteurs permet de n’avoir au final que des candidats motivés et les plus adaptés à la fonction.

Rapport d’activités 2012

Le Programme Tutorat


La formation En 2012, l’encadrement des tuteurs a connu de nouvelles améliorations. Les tuteurs n’ayant pas tous une formation ou un bagage pédagogique, il est apparu nécessaire de leur fournir des outils afin qu’ils se « professionnalisent ». Schola ULB a donc mis en place une formation de base : une journée de formation s’est avérée primordiale avant que les tuteurs ne soient confrontés à la réalité d’un groupe d’élèves. Schola ULB a construit cette journée pour qu’elle soit le plus formatif, concret et ludique possible. La première journée de formation est composée de différents modules :

Jeux de présentation ; Mises en situations concrètes ; Recherche de définition du Tutorat ; Création de la première séance de Tutorat ; Consultation d’activités ludiques de Tutorat. Chaque étudiant est amené à évaluer la formation. Ces évaluations ont permis de mettre d’autres modules en place : Rencontre avec un tuteur expérimenté ; Comment gérer un groupe ; Comment faire preuve d’autorité dans un groupe de Tutorat.


Le suivi des tuteurs Une présence et un suivi au quotidien sont nécessaires afin de soutenir les tuteurs et de prendre en charge les situations problèmes : les coordinateurs des écoles sont présents lors de l’arrivée des tuteurs à chaque séance de Tutorat, un rapport est envoyé chaque semaine à Schola ULB et fait état de la présence de chacun et des évènements survenus, des visites sont organisées sur le terrain. De plus, un contact régulier est assuré avec les coordinateurs et les tuteurs tout au long

du semestre (communications téléphoniques, mails, réunions, …). Pour le Tutorat Primaire, des visites lors des séances de Tutorat sont prévues mensuellement afin d’améliorer de manière constante le Programme et de répondre au plus vite aux attentes des tuteurs, des enfants et du personnel pédagogique des écoles.

J’ai pu développer des qualités comme la ponctualité, la rigueur, le travail en équipe. Messan, tuteur


Projets en cours de développement

Les nouvelles demandes pour 2013 Chaque année, plusieurs établissements sollicitent Schola ULB pour que le Tutorat soit développé pour leurs élèves. Les demandes sont analysées en détail et soumises au Conseil d’administration de Schola ULB. Les projets retenus doivent répondre à certains critères, tels que, notamment, la situation socio-économique des élèves, le taux d’échec et l’absence d’autres systèmes de soutien scolaire. L’intégration d’une nouvelle école au Programme est fonction de ces critères, mais aussi, dans une mesure importante, des budgets disponibles.

Plusieurs demandes sont en cours d’évaluation. Au niveau du primaire, l’école des Tamaris à Molenbeek est sur le point de rentrer dans le Programme. En secondaire, plusieurs écoles souhaitent intégrer le Programme, notamment l’école de l’enfant Jésus d’Etterbeek, l’Athénée Royal Uccle 2, L’Athénée Fernand Blum, Le Campus Saint-Jean à Molenbeek, le Collège des étoiles à Haren et l’école de la Sainte Trinité de Saint-Gilles.

44

Rapport d’activités 2012

Le Programme Tutorat


Une manière de se remettre en question toutes les semaines… Émilie, tutrice


Le Forum des Innovations en Éducation L’École, autrement !


Le constat Depuis un certain nombre d’années, la crise de l’école au sens large a suscité de nombreuses initiatives au sein des établissements scolaires. Aux quatre coins de la Communauté française, des enseignants, des chefs d’établissement, des associations partenaires de l’école et d’autres acteurs du monde éducatif se mobilisent pour lutter contre l’échec scolaire, la perte de sens, le décrochage ou l’inégalité des chances. En un mot, ils innovent !

48

d’un éco-magasin en interdisciplinarité… À travers leur grande diversité, elles ont en commun un atout essentiel : elles accrochent les élèves aux apprentissages et favorisent la rencontre des objectifs pédagogiques. Schola ULB, afin de valoriser ces pratiques innovantes et leurs acteurs, organise depuis février 2006, un Forum des Innovations en Éducation.

Ces pratiques innovantes couvrent un large éventail d’actions : sensibilisation des élèves à leur projet d’avenir, dispositif d’accrochage scolaire par des classes passerelles ou parallèles, exploitation des nouvelles technologies, intégration des primo-arrivants, gestion

Dans un premier temps, le Forum était organisé tous les deux ans et consacré uniquement à l’enseignement secondaire. Dans un souci d’élargir les actions à l’enseignement primaire et être présent à la genèse des difficultés scolaires des élèves de la Région bruxelloise, Schola ULB a mis en place un Forum

Rapport d’activités 2012

Le Forum des Innovations en Éducation


des Innovations en Éducation à l’attention spécifique de l’enseignement primaire et de ses acteurs. Petit frère du Forum des Innovations en Éducation en secondaire, celui-ci met l’accent sur la rencontre, le partage, l’échange et la transmission des projets d’une école à une autre. Depuis novembre 2011, le Forum est organisé chaque année : les années paires, il est dédié à l’enseignement secondaire, les années impaires à l’enseignement primaire. Le Forum rassemble à chaque édition plus de 500 participants. Il s’agit d’une initiative originale en Communauté française proposant d’identifier les pratiques pédagogiques innovantes développées dans l’enseignement

primaire et secondaire, de les diffuser vers un large public et d’en valoriser les acteurs. Le Forum est un support sur le long terme d’une réflexion pédagogique globale ancrée sur le travail de terrain de professionnels motivés dont il constitue la vitrine. Cet événement s’adresse à un large public : les enseignants, les chefs d’établissements, les élèves, les étudiants qui se destinent à une carrière dans l’enseignement, les inspections, les chercheurs, les mandataires politiques, les associations de parents, les associations partenaires des écoles, les administrations de l’enseignement, les CPMS…


Les objectifs Ce grand rendez-vous du monde de l’éducation a plusieurs objectifs : Identifier et recenser, de manière systématique, les pratiques pédagogiques innovantes menées dans l’enseignement en Communauté française, tant par les écoles que par les associations partenaires ; Valoriser ces acteurs du monde de l’éducation qui font l’école autrement ; Etre un lieu de rencontre qui permet d’encourager les échanges et le transfert des pratiques innovantes. Le Forum a pour finalité, à côté des recherches théoriques en pédagogie, de mettre à la disposition des acteurs du système scolaire toute une gamme de ressources tangibles destinées à les aider à relever le défi de l’École en Communauté française ; Être un moment de respiration bien nécessaire qui permet de prendre le contre-pied d’une image trop souvent négative et éloignée de la réalité. C’est aussi pourquoi il est important de pérenniser cette initiative.


Inventaire des pratiques innovantes La valorisation et la promotion des actions innovantes présentées durant le Forum passent d’abord par un travail de recensement et d’identification de l’ensemble des pratiques innovantes mises en œuvre dans l’enseignement. Au terme de la 5ème édition, près de 900 actions ont ainsi été identifiées par le biais d’interviews téléphoniques et de questionnaires. Celles-ci sont répertoriées dans la “boîte à innovations” consultable sur le site Internet www.schola-ulb.be.

J’ai rencontré de nombreuses personnes ayant eu des idées que je pense pouvoir mettre en place, en partie, dans mes classes. Nicolas, enseignant


La journée Le Forum des Innovations en Éducation permet la diffusion et la mise à l’honneur de ces actions ainsi qu’une réflexion approfondie sur l’innovation à l’école par différents moyens : Tout au long de la journée, de nombreux stands sont animés par les porteurs de projets : la part belle est faite à ce côté concret ;

La journée se clôture par la cérémonie de remise des Trophées de l’Innovation en Éducation et est suivie d’un drink. Le Forum est reconnu, depuis 2006, comme journée de formation inter-réseaux par l’institut de Formation en cours de carrière (IFC)

Des spécialistes font le point sur l’état de l’école, des savoirs en matière d’innovation en éducation. Ces interventions sont suivies de débats avec la salle ;

Établir des contacts, échanger, dialoguer avec d’autres porteurs de projets innovants. Joëlle, enseignante

52

Rapport d’activités 2012

Le Forum des Innovations en Éducation


Le 5ème Forum des Innovations en Éducation En novembre 2012 a eu lieu le 5ème Forum des Innovations en Éducation. Le travail de recensement des projets a débuté au mois de mars auprès des 550 écoles secondaires de la Communauté française. Via des entretiens fouillés, Schola ULB a récolté plus de 250 projets qui font d’une école, une école en mouvement ! Ces projets sont consultables sur www.schola-ulb.be Une sélection de 30 projets a ensuite été présentée lors du Forum, via des stands, des ateliers, des conférences… 450 acteurs de l’enseignement étaient présents pour échanger sur ces projets. Beaucoup d’élèves étaient également sur place pour défendre, avec ferveur, les actions innovantes qu’ils ont développées.

Pour la deuxième année consécutive, le public a voté pour les projets les plus innovants et les plus reproductibles. Pour rappel, lors des 3 premières éditions, un jury composé d’experts du monde de l’éducation sélectionnait parmi les projets innovants ceux qui, sur base de critères prédéterminés, se sont vus décerner les Trophées de l’Innovation en Éducation. Le public a donc pu voter pour 5 catégories et un jury composé d’experts a départagé les projets de 3 catégories. Donner la parole au public permet de le rendre acteur du Forum et de lui donner une place privilégiée et une reconnaissance. La journée s’est clotûrée par la remise des Trophées de l’Innovation en Éducation aux projets primés.


Les Trophées de l’Innovation en Éducation Ces trophées ont été décernés à plusieurs projets sélectionnés par le public présent le jour du Forum ainsi que par le jury d’experts : 1. Catégorie « Bien-être » L’atelier bien-être du lycée Dachsbeek à Bruxelles. Installé au sein de l’établissement, l’atelier est un espace entièrement réaménagé et destiné aux élèves de 1e secondaire.

5. Catégorie « sections qualifiantes » L’immersion du lycée Dachsbeek à Bruxelles. L’école organise une journée d’immersion dans l’enseignement technique de qualification et professionnel.

2. Catégorie « Apprentissage» 1eS de l’Athénée Royal Lucie Dejardin à Seraing. L’établissement a créé une classe de 1e année supplémentaire avec un programme adapté aux besoins des élèves.

6. Le projet « Le plus innovant » Ecoteam du Collège Notre-Dame de Bon Secours à Binche. Une équipe motivée de professeurs et élèves volontaires se mobilisent pour améliorer leur environnement quotidien.

3. Catégorie « Art & spectacle » Le cabaret des élèves de l’Athénée Royal de Rixensart. Chaque année depuis 11 ans, le cabaret rassemble - avec ses numéros de danse, de chant et de comédie - toujours plus d’élèves.

7. « Le coup de cœur du jury » L’Ancre de l’Institut Saint-Laurent à Liège. Une classe, tout entière, destinée à des élèves en rupture avec l’école.

4. Catégorie « Citoyenneté » Bénin 2012 de l’Athénée Charles Janssens à Bruxelles. Depuis 2010, ‘Athénée développe ses projets pour soutenir aujourd’hui l’asbl «Terres rouges » qui s’occupe, entre autres, de la réinsertion des enfants des rues à Cotonou.

8. « Le coup de cœur du public » Un geste pour la planète de l’Institut d’Enseignement Secondaire Paramédical Provincial du Hainaut. Parce qu’un petit geste quotidien peut aider à préserver l’environnement, les élèves et professeurs ont récolté des canettes usagées qui - mises en forme et assemblées représenteront une œuvre d’art en forme de cœur.


Les partenariats ĂŠducatifs


Histoire des savoirs Schola ULB participe à l’organisation d’un certain nombre d’événements initiés par ULB Culture et consacrés à l’Histoire des Savoirs. Les apports des différentes civilisations à l’Histoire universelle des savoirs sont régulièrement mis à l’honneur par le biais d’expositions. En 2012, Schola ULB a coopéré à l’exposition « Voyageurs du Savoir » dont l’objectif était triple : Valoriser l’accès à l’éducation, et encourager les jeunes à poursuivre des études ;  Déconstruire les stéréotypes en valorisant les identités culturelles de ces étudiants issus des pays du sud ; Valoriser la coopération au développement avec les pays du sud.  L’exposition « Les Voyageurs du Savoir » est partie en itinérance suite à son séjour à l’ULB. Plus d’informations sur www.histoiredessavoirs.ulb.ac.be


ULB Sports Depuis plusieurs années, l’asbl ULB Sports organise le mercredi les « après-midi jeux ». Ils proposent des activités sportives et créatives. Ces activités se déroulent sur le Campus du Solbosch. Un projet pilote de soutien scolaire a été mis en place en partenariat avec ULB Sports à l’attention des parents d’enfants de la 4 ème à la 6 ème primaire. Des ateliers de soutien scolaire, d’une durée de 1 h 30, sont suivis ou précédés d’une activité sportive ou créative. Les contenus sont concentrés sur le soutien en français (lecture et écriture), en calcul et en méthode de travail. Une préparation spécifique au CEB est également organisée pour les enfants de 6 ème primaire. Le projet sera évalué au terme de l’année scolaire et reconduit si les résultats sont positifs.

62

Rapport d’activités 2012

Projet de scolarisation des enfants « Rom » hébergés par l’ULB Schola ULB a participé, en collaboration avec l’ULB, à améliorer les conditions de vie des réfugiés « Rom » qui s’étaient établis sur le site de la Plaine de l’ULB. Conscients des difficultés vécues par les Roms occupant le campus de la Plaine, Schola ULB en partenariat avec l’asbl « Les petits Samouraïs » et l’ULB a mis en place un Tutorat spécifique. 11 enfants Roms ont bénéficié une fois par semaine de l’aide d’un tuteur de Schola ULB, aide plus particulière en français langue étrangère. Ces élèves, âgés de 9 à 16 ans, n’avaient pu suivre aucun cours depuis la rentrée de septembre. Pour Schola ULB, il était primordial d’agir. Tuteurs et matériel ont étés mis à « disposition » des élèves 3 heures tous les mardis. Cette action s’est poursuivie jusqu’au terme de l’hébergement de ces enfants sur le campus.

Partenariats


La Fabrique de Soi

Contrat de Quartier Durable Reine-Progrès

Depuis 2011, Schola ULB collabore avec la Fabrique de soi, Centre d’action Laïque du Brabant Wallon. Ce centre a mis en place un système de Tutorat par les jeunes pour les jeunes accessible aux élèves fréquentant les écoles primaire de Tubize. Des jeunes du secondaire sont engagés dans le cadre d’un job étudiant pour donner des cours à un élève du primaire. Schola ULB a créé à cette occasion une unité de formation spécifique à ce type de Tutorat et s’est proposé de dispenser la formation au sein de la Fabrique de soi. Deux formations ont étés données en 2012 et le module est maintenant prêt à être pris en main par les intervenant du centre.

Schola ULB a contribué à la définition et à la mise en place d’un projet de soutien scolaire et soutien à la parentalité. Ce projet implanté dans la commune de Schaerbeek est une formule intégrée entre diverses associations : les Amis d’Aladdin, Le Gaffi etc…

La Fabrique de Soi et Schola ULB resteront partenaires dans le cadre de l’amélioration de la formation ainsi que lors de projets ponctuels tels que le colloque E.C.O.L.E. Plus d’informations sur www.lafabriquedesoi.be

Le projet prend la forme d’un partenariat axé sur les compétences reconnues et effectives de chaque structure tout en y intégrant des dimensions plus transversales : un projet d’activité de soutien scolaire et d’accroche scolaire pour les enfants du quartier de 2 ans et demi à 18 ans et + en intégrant la dimension de soutien à la parentalité et l’apprentissage du français pour un groupe de « mamans ». Le démarrage du projet est prévu pour 2013.


Schola ULB L’avenir


1000 Projets pour une école en Mouvement

Un nouveau Site Internet

Schola ULB travaillera en 2013 à la publication d’un recueil reprenant tous les projets présentés lors des différents Forums.

Le début de l’année 2013 sera synonyme de renouveau pour le site web de Schola ULB. L’outil sera remplacé par le CMS Wordpress. Il s’agit d’un outil gratuit et performant de gestion de contenu et de création de site web permettant d’améliorer la communication sur deux plans :

A la manière de « Fiches Pratiques », cette publication sera diffusée dans les écoles de la Communauté française afin de porter à la connaissance de tous, les initiatives de terrain qui améliorent l’école et son fonctionnement.

Externe : le site aura d’une part une structure simplifiée, plus claire et plus rapide afin d’accéder au plus vite à l’information et d’autre part un design moderne, frais, plus imagé et intégrant les nouvelles technologies. Interne : l’administration du site sera simplifiée permettant ainsi une facilité de mises à jour de l’outil, d’ajout de textes et de modification de la structure sans passer par un prestataire externe.


Un Blog, des interviews, des news hebdomadaires et des réseaux sociaux En parallèle au nouveau site web, Schola ULB établira, en 2013, une stratégie de communication participative en proposant de l’actualité hebdomadaire sur un blog et sur les trois principaux réseaux sociaux : Facebook, Twitter et LinkedIn. L’objectif étant de créer plusieurs portes d’entrée vers le site web de Schola ULB.

L’asbl continue l’adaptation de son programme aux situations spécifiques. Des plans adaptés sont mis en place avec les acteurs scolaires et institutionnels. Afin de répondre aux caractéristiques des différents publics des niveaux sus mentionnés. Des groupes pilotes seront mis en place et si l’évaluation est positive l’offre sera étendue à toutes les écoles participant au Programme Tutorat.

Une fois par semaine, Schola ULB reviendra sur un projet recensé dans le cadre du Forum des Innovations en Éducation.

La deuxième édition du Forum Primaire

Par ailleurs, une interview d’un acteur du Tutorat (école, enseignant, tuteur, élèves…) sera prévue une fois par mois. Une boite à outils “Tuteurs” Afin de continuer à professionnaliser son équipe de tuteurs l’asbl finalisera une bibliothèque (en ligne et en dur) à l’attention des étudiants. Trucs et astuces, exercices, tests de niveaux, conseils des prédécesseurs, jeux éducatifs etc. seront mis à disposition des jobistes.

68

3 ème P, 1 ère S, 1 er degré différencié

Rapport d’activités 2012

Le 6 ème Forum des Innovations en Éducation destiné cette année à l’enseignement primaire se tiendra le 26 novembre 2013. Plus de 300 projets seront présentés. 500 personnes sont attendues pour participer aux conférences-débats, aux ateliers, à la visite des nombreux stands et aussi à la remise des Trophées des Innovations en Éducation.

Schola ULB


Info et contact

Schola ULB asbl Campus du Solbosch de l’ULB (CP 178) Bâtiment M, 2ème étage Avenue F.D. Roosevelt, 50 1050 Bruxelles Téléphone : +32 (0) 2 650 36 44 Fax : +32 (0) 2 650 49 52 Email : info@schola-ulb.be Site Internet : www.schola-ulb.be Équipe Marie Kuyl Dorothée Tournay Sarah Van de Maele Sally Willems Cécile Zwaenepoel Conseil d’administration Président Trésorier Secrétaire

72

Rapport d’activités 2012

M. Ahmed Medhoune M. Olivier Willocx Mme Sophie François Mme Floriane Philippe M. Roberto Galluccio M. Farid Gammar M. Francis de Smet

Info et contact


Remerciements



Schola ULB / Rapport d'activités 2012