Page 1


ÉDITO

PASSER LES BORNES… Passer les bornes, l’expression a des allures légères. Sans doute convoque-t-elle d’abord à l’esprit l’abus inconséquent, une expérimentation d’enfance aux limites, un too much joyeux au risque mesuré… Pour un festival, voilà déjà de bons augures mais approchons-nous un peu. À bien y regarder, la formule fait aussi la place aux itinérances, suggérant un déplacement le long d’une route hérissée de repères. Pour le champ complexe de la trajectoire des arts, elle renverrait si l’on veut à un mouvement faisant trace avec l’appui de balises existantes et sur le socle desquelles s’enracineraient de nouveaux élans. Même le plus singulier des artistes vous le dira, son univers s’esquisse avec la mémoire, même confuse, de ses prédécesseurs. Passer les bornes… Un chemin, c’est dit, mais aussi un point de passage, par lequel se glissent les routes impertinentes et qui marque le lieu des franchissements. On sait l’appétit des artistes pour l’endroit de la transgression, qu’elle soit rude ou pateline, et l’arpenteur n’est pas en reste. Qu’il s’agisse de frontières géographiques, de limites disciplinaires ou inhérentes à nos codes sociétaux, de cloisons morales ou de bienséance élémentaire, bref, de garde-fou de toutes sortes, le festival jouera, cette fois plus encore qu’à l’accoutumée, à passe-muraille, à ses risques et périls parfois… Eh bien, allons-y. On devine —on a un peu expérimenté déjà— ce que l’aventure porte comme enjeu : l’apparition d’espaces inouïs, des horizons rendus à leur liberté. Et par-delà les repères fragilisés et s’écroulant même parfois, ce n’est rien d’autre qu’une marche en avant qui se poursuit, portant hommes et femmes sensibles toujours un peu plus loin, jusqu’en des terres farouches, les invitant à en ponctuer les reliefs de bornes inédites, que les plus audacieux d’entre nous songent déjà à laisser derrière eux… Antoine Choplin


2

3

VENDREDI 04 JUILLET

VENDREDI 04 JUILLET

A PARTIR DE 18H, MAIRIE

21H30, COUR DE L’ÉCOLE

PHOTOGRAPHIE

CIRQUE ET DANSE DE CIRCONSTANCE

OUALATA, RIVAGE DES SABLES

APARTÉS

CÉLINE RAVIER

C’est la 4e édition du Festival des villes anciennes à Oualata, ancienne grande cité caravanière au XVe siècle aujourd’hui classée au patrimoine mondial de l’Unesco pour la beauté de ses maisons peintes. Quatre jours de festivités allant de la course de dromadaires à la déclamation de poésie, avec un point commun majeur: le bonheur de renouer par le biais des arts et de la culture

LA CIE SINGULIÈRE

Interprétation Th. Bodinier, Ch. Boiveau (ou R. Koskinen en alternance), M. Vienot (ou Ch. Rousseau en alternance) Mise en scène Ch. Coumin Scénographie K. Nadjar Costumes L. Hillel Création musicale O. Chaalane Vidéo H. Benziane

les liens qui unissent depuis longtemps mauritaniens et français. Au milieu du sahel, dans un décor de couleurs, de chants, de sable et de lumière, l’hospitalité des habitants se révèle aussi douce et surprenante qu’une finale de pétanque en plein désert... VERNISSAGE : VENDREDI 4 JUILLET À 18H30 EXPOSITION ACCESSIBLE TOUS LES JOURS DU FESTIVAL SAUF LE LUNDI 7 JUILLET

APPARITIONS DANS LE VILLAGE À DÉCOUVRIR AU COURS DE LA SOIRÉE PARADE AMOUREUSE POUR ESPACE PUDIQUE

TRIVIALE POURSUITE GROUPE TONNE

Jeu et mise en scène Julie Romeuf et Mathurin Gasparini

Fugue en corps majeurs, exploration libre des premiers moments d’une relation amoureuse. Un rendez-vous entre une femme et un homme, c’est pour aujourd’hui. L’un des deux enlève son tee-shirt, l’autre en fait autant, puis ils enlèvent leurs pantalons... En sous-vêtements la communication est plus facile. Jeux de regards, de rejet, d’attirance, de séduction, de provocation, de rituels de parades animales, ces deux amoureux explorent les plaisirs de la séduction sous toutes ses coutures.

Ça ne parle pas de catastrophes (naturelles), ni de prévention routière (quoique), ce n’est pas (encore) sponsorisé par k-way, ce n’est pas le tour du Burkina Faso (ni du Limousin), alors c’est quoi ? C’est du cirque, c’est de la danse et c’est de circonstance. «ApartéS», comme son nom l’indique, envahit les marges, frôle l’imprévisible, flirte avec les limites… Ça tombe bien, c’est de cela dont veut parler La Compagnie Singulière! Quand on voit un spectacle qui interpelle, qu’on lit un livre qui bouleverse, qu’on voit un film qui dérange, qu’en fait-on ? Comment peut-on l’inscrire dans son histoire personnelle ? S’en servir, se sentir libre, citoyen, responsable, repousser les frontières que l’on a mis tant de temps à tracer. Si les questions sont dans le spectacle, les réponses, elles, sont évidemment à imaginer tous ensemble.

DURÉE : 1H30 A PARTIR DE 10 ANS TARIFS : 12, 10, 8 € DEUXIÈME REPRÉSENTATION : SAMEDI 5 JUILLET À 21H30

23H15, RDV BIVOUAC ASTRONOMIE

L’ŒIL AU LOINTAIN Regarder loin, c’est regarder il y a longtemps… C’est aussi scruter autrement l’ici et le maintenant, et revivifier la perception de notre territoire de vie. Voilà l’un des enjeux de ce coup d’œil porté, au travers du télescope, en direction des trois belles de l’été : Vega de la Lyre , Altaïr de l’Aigle et Deneb du Cygne ; de la Lune, de Mars, de Saturne et de l’astéroïde Vesta ; sans oublier les nébuleuses, et notamment celle de l’Haltère qui nous donnera à découvrir le possible avenir de notre Soleil… ANIMÉ PAR LE CLUB ASTRO DE LA MJC DE ST MARTIN D’HÈRES TOUT PUBLIC - ACCÈS LIBRE ACCÈS GRATUIT POUR TOUS


4

5

SAMEDI 05 JUILLET

SAMEDI 05 JUILLET

A PARTIR DE 16H30, RDV LA MARMITE, PLACE DE L’ÉGLISE

TABLÉE RENCONTRE POUR TOUS

ART CONTEMPORAIN PARTICIPATIF

PARCOURS DE VIES TIBETAINES

16H30, BIVOUAC

SERIAL PORTRAITS SIGRID COGGINS

Chacun est un créateur, voilà l’un des messages fondateurs des Serial portraits. «Dessine-moi», propose l’artiste - estampillé tel. L’artiste en modèle, le spectateur en inventeur. Une façon pour lui de s’immiscer, en tant qu’acteur, dans le cœur d’un processus d’art contemporain, souvent si peu pénétrable. «Dessine-moi, et laisse-moi te regarder en train de le faire». Une demande adjacente, qui s’enracine dans une confiance profonde. Au-delà de la plastique des visages, l’espoir existe de capter quelque chose d’une lueur singulière que provoquerait le geste de création. Le portrait à

Avec Lobsang Chonzor, artiste musicien, danseur et chanteur (France), Jangbu (Chenaktsang Dorje Tsering), poète et réalisateur, Jamyang Tsultrim (Chine/France), Président de l’Association «Filmer pour le Tibet» (Suisse).

l’œuvre devient le levier d’une révélation, un outil d’archéologie sensible au service d’un moindre essentiel, tenu peut-être au secret mais profondément constitutif de l’être… Bref, à vos crayons! Et venez-sans craintes: de toutes façons, on dessine les yeux fermés! D’AUTRES RENDEZ-VOUS DU MARDI 8 JUILLET AU VENDREDI 11 JUILLET DE 17H À 19H À LA MARMITE TEMPS D’ÉCHANGE SUR LA RÉSIDENCE SAMEDI 12 JUILLET À 14H À LA MARMITE ACCÈS LIBRE

Le premier, né en Inde de parents tibétains exilés, n’a jamais foulé le sol de son pays ; il s’installe en France et fait découvrir sa culture. Très attaché à la tradition, c’est aussi dans l’écriture d’un répertoire de chansons modernes, la plupart en langue tibétaine, qu’il s’engage résolument ouvert sur l’avenir. Le second est né au Tibet. Chef de file des poètes tibétains d’avant-garde au début des années 1980, il est l’un des intellectuels tibétains contemporains les plus écoutés par

ses pairs. Il reçoit de nombreux prix au Tibet et fonde le premier et seul festival de poésie tibétaine indépendant au Tibet «Torrent de la jeunesse». Le troisième est également né au Tibet, mais son engagement politique le contraint à quitter son pays, et trouver refuge en Suisse. C’est là qu’il poursuit un combat quotidien. ACCÈS LIBRE


6

7

SAMEDI 05 JUILLET

SAMEDI 05 JUILLET

18H30, SALLE PRA-PILLOU (GYMNASE, ÉCOLE)

21H30, COUR DE L’ÉCOLE

THÉÂTRE

CIRQUE ET DANSE DE CIRCONSTANCE

LA BOBINE DE RUHMKORFF

APARTÉS

CIE LA BELLE MEUNIÈRE

LA CIE SINGULIÈRE

Texte, jeu, mise en scène Pierre Meunier Collaboration artistique Marguerite Bordat Lumière Bruno Goubert Construction et régie plateau Frédéric Kunze Peinture Catherine Rankl Voix Valérie Schwarcz

« Qu’est-ce que sexe? Sexe est un mot. Ce n’est qu’un mot, mais il y a des mots qui vous laissent tranquille. Sexe non. Pourquoi ? Il y a des mots, on peut s’asseoir dessus: talus, chaise, rivage....et penser à autre chose. Il ya des mots qui rassurent: diversité, magique, confiture, tintement, ensemble....Sexe ne rassure pas du tout, sexe vient inquiéter, vient troubler, vient exciter quelque chose qui n’attend visiblement que ça pour manifester son existence.» Une forme solo, légère, nomade, rêveuse et questionnante autour de l’amour, du sexe, de l’autre… ponctuée d’évènements physiques et visuels en rapport avec les

VOIR PAGE 3

lois d’attraction, de tension, de vibration… aimantation, étincelle de rupture, harmonique des courants alternatifs… «Quel lien, direz-vous, existe-t-il entre les étincelles de l’invention de Rhumkorff et le sexe ? La décharge, justement. Pour nous en convaincre, l’acteur bricoleur passe par des chemins de traverse qui sont un vrai bonheur, pour qui aime l’absurde poussé dans ses derniers retranchements.» Le Monde . DURÉE : 1H15 TARIFS : 10€, 8€ A PARTIR DE 15 ANS (PROPOS CRUS !...) RÉSERVATION FORTEMENT CONSEILLÉE

23H15, SALLE PRA-PILLOU (GYMNASE, ECOLE) PARCOURS CINÉMATOGRAPHIQUE

ANDREÏ, MANU, MARGUERITE ET LES AUTRES BORIS DU BOULLAY

Quand j’étais cinéphile, je cherchais à comprendre le cinéma. Démo en 45 minutes chrono. DURÉE : 45 MN ACCÈS LIBRE


8

9

DIMANCHE 06 JUILLET

DIMANCHE 06 JUILLET

CETTE JOURNÉE S’INSCRIT DANS LE CADRE DE CAIRNS (VOIR PAGES 22-23)

CETTE JOURNÉE S’INSCRIT DANS LE CADRE DE CAIRNS (VOIR PAGES 22-23)

11H00, AU DÉPART DES ADRETS, LE BIVOUAC

19H, PARC DE LA MAIRIE

RANDONNÉE RENCONTRE, PIQUE-NIQUE TIRÉ DU SAC

CONCERT

DANS LES PAS DE LHAMO KYAB

FIN DE RESIDENCE CAIRNS

CRÉATION

Margaux Liénard, violoniste, et Lobsang Chonzor, multi-instrumentiste et chanteur

Lhamo Kyab, poète et enseignant, évoquera la montagne dans les chansons et les poésies tibétaines mais également dans les proverbes et les paroles du quotidien. Il s’attardera aussi sur l’adoration que voue le peuple tibétain à la montagne, qui représente un trait spécifique de leur paysage et constitue une caractéristique forte de toute leur littérature. ACCÈS LIBRE INSCRIPTION PRÉALABLE SOUHAITÉE

17H30, LE BIVOUAC FILM DOCUMENTAIRE

KOKONOR, UN LAC EN SURSISVOSTF Jangbu (Chenaktsang Dorje Tsering), réalisateur

Le lac salé Kokonor s’étend sur plus de 3000 km2, à une altitude de 3200 mètres dans la province du Qinghai en République populaire de Chine. Depuis toujours connu comme lac sacré, Kokonor est devenu dans les années 1960 une célèbre base de recherche militaire accueillant les essais de la première bombe atomique chinoise. Aujourd’hui, Kokonor est une station balnéaire très prisée par les touristes chinois fuyant les chaleurs des plaines. Jangbu (Chenaktsang Dorje Tsering) réalisateur tibétain originaire de cette région donne la parole aux personnes qui vivent autour du lac : nomades tibétains, parents et enfants, immigrés chinois… Sa sensibilité d’écrivain et poète réussit à capter l’invi-

sible, l’indicible, et fait de ce film un témoignage troublant. La projection sera suivie d’une discussion avec l’auteur-réalisateur. DURÉE : 52 MN ACCÈS LIBRE

Margaux Liénard, violoniste, et Lobsang Chonzor, multi-instrumentiste et chanteur, vous proposent un concert de fin de résidence alliant sonorités, timbres et couleurs musicales rarement associés, pour un temps de partage et de dialogue musical universel.. Le violon, sans doute l’un des instruments les plus emblématiques de la musique

savante occidentale, mais que l’on retrouve dans de nombreuses musiques traditionnelles à travers le monde, se marie ici au luth dranyen, à la flûte lingbu, à la voix du chant tibétain… Une invitation au voyage et à l’originalité. DURÉE : 50 MN TARIF UNIQUE : 8€

20H30, LE BIVOUAC

DÎNER TRADITIONNEL TIBÉTAIN AUTOUR DE JAMYANG TSULTRIM TARIFS : 8€, 10 €


10

11

MARDI 08 JUILLET

MARDI 08 JUILLET

8H30, RDV BIVOUAC

21H30, PARC DE LA MAIRIE

DANS LA PEAU DU BERGER

CINÉ-CONCERT

THE PARTY

DIALOGUE AVEC LE TROUPEAU FÉDÉRATION DES ALPAGES DE L’ISÈRE ATELIER DES GENS > VOIR PAGE 21 17H > 19H SERIAL PORTRAITS SIGRID COGGINS > VOIR PAGE 4 19H30, PARC DE LA MAIRIE

NO MAD ?

Chant Élodie Lordet Contrebasse Florent Hermet Accordéon Julien Cretin Batterie François Vinoche Violon Nicolas Lopez Clarinettes, guitare, clavier Pierre Lordet Son Vincent Travaglini et Adrien Virat

MUSIQUES DU MONDE

SONOUVAM

Guitare, basse, viola, mandole et percussions Stracho Temelkovski

Stracho Temelkovski est un musicien multiinstrumentiste qui manie avec art guitare, basse, viola, mandole et percussions... De la macédoine, son pays d’origine, il a ramené les sons envoûtants, les rythmes traditionnels et la ferveur émanant des fanfares de son enfance. Ses influences musicales sont variées, du jazz aux harmonies balkanes, des nouveaux sons urbains au rock, des

musiques électro-acoustiques à la musique latine et orientale. Avec ce solo, il propose un chant viscéral de cordes et de percussions qui prend sa source dans les Balkans. DURÉE : 1H TARIFS DU CONCERT : TN 8€ / TR 1 ET 2 : 6€ SOIRÉE SONOUVAM + THE PARTY TN : 12€ / TR 1 ET 2 : 10€ EXCEPTIONNELLEMENT : REPAS DANS LE PARC

Le groupe No Mad ? revisite le film «The Party» de Blake Edwards en relevant le défi de faire oublier la musique originale de Henry Mancini, en grande partie responsable de son succès. Satirique, autocritique, désenchantée, cette comédie de Blake Edwards offre à Peter Sellers un rôle désopilant, en hommage à Tati, Chaplin et Keaton réunis. Les six musiciens de No Mad ? recréent une bande originale burlesque directement inspirée de leur univers. Un vent de folie traverse cette musique, où bruitages, mélodie langoureuse, improvisation et thèmes festifs se mêlent pour donner une nouvelle dimension au film. Un moment fou et imprévisible ! DURÉE 1H30 TARIFS DU CONCERT : TN : 10€ / TR 1 ET 2 : 8€ SOIRÉE SONOUVAM + THE PARTY TN : 12€ / TR 1 ET 2 : 10€ EXCEPTIONNELLEMENT : REPAS DANS LE PARC


13

12

MERCREDI 09 JUILLET

MERCREDI 09 JUILLET

14H, RDV BIVOUAC

20H30, SALLE PRA-PILLOU (GYMNASE ÉCOLE)

ATELIER DE PEINTURE EN TERRE

THÉÂTRE

AVEC LE COLLECTIF TERRÓN ATELIER DES GENS > VOIR PAGE 21

17H, SALLE PRA-PILLOU (GYMNASE ÉCOLE) THÉÂTRE VISUEL

TIERRA EFIMERA

ÉLOGE DE LA PIFOMÉTRIE Interprétation, musique et mise en scène Luc Chareyron

COLLECTIF TERRÓN

Création et mise en scène Núria Àlvarez Coll et Miguel García Carabias Interprétation Núria Àlvarez, Miguel García et Alba Pawlowsky Scénographie Collectif Terrón

Se dire qu’ «Il y a belle lurette que le dernier bus est passé, qu’il va falloir marcher une sacrée trotte sous cette pluie de tous les diables pour se rendre chez soi à perpette…», c’est parfaitement clair pour tous! Une montre, un décamètre ou une carte ne nous renseigneraient pas davantage. Joyeuse digression sur le thème de l’à-peu-près, hilarante fantaisie sur les trésors de notre langue dans le domaine de l’imprécision ; l’hypothèse enfin confirmée selon laquelle l’approximation et le flou sont les plus sûrs moyens de parvenir à l’exactitude ! La pifométrie, c’est le droit d’appréhender le réel, et l’invitation séduisante à en décoller ! «... Le canular est d’autant plus efficace qu’il est question d’une mise en boîte de la science par ses moyens mêmes : démonstrations, équations au tableau. Échantillonnages prélevés sur le vif et questions à la salle. » L’humanité DURÉE : 1H25 TARIFS : 10€, 8€ A PARTIR DE 15 ANS RÉSERVATION FORTEMENT CONSEILLÉE.

Derrière un vaste écran translucide se déploie le mouvement de trois acteurs manipulant un seul matériau : la terre. Ainsi s’enchaînent avec vivacité et humour une multitude de séquences graphiques et picturales qui trace une fresque éphémère de formes, de silhouettes, de textures, de matières.

Entre peinture et cinéma, entre dessin animé et théâtre d’ombres, cette jeune troupe invite à un voyage original où l’art pictural prend vie dans une véritable chorégraphie, pour surprendre, faire rire et rêver… DURÉE : 45’ TARIF : 6€ À PARTIR DE 4 ANS RÉSERVATION FORTEMENT CONSEILLÉE

17H > 19H SERIAL PORTRAITS SIGRID COGGINS > VOIR PAGE 4

22H00, BIVOUAC TRIBUNE LIBRE

CABARET INCERTAIN

Avec le souhait de se laisser surprendre, le festival de l’Arpenteur se risque à un rendez-vous teinté d’incertitude en ouvrant sa scène aux artistes et aux inventeurs de tout poil, connus ou inconnus de nos services,

musiciens et autres gouailleurs désireux de s’aventurer au-delà de leur cave… Faitesvous connaître ! ACCÈS LIBRE – POUR PARTICIPER, INSCRIPTION PRÉALABLE AUPRÈS DU FESTIVAL


14

15

JEUDI 10 JUILLET

JEUDI 10 JUILLET

9H, RDV BIVOUAC

21H, PARC DE LA MAIRIE

ÉCRITURE EN MARCHE

JAZZ ET LITTÉRATURE

ATELIER D’ÉCRITURE

INCIPIT

ANIMÉ PAR FABIENNE SWIATLY ATELIER DES GENS > VOIR PAGE 21 10H, RDV BIVOUAC

ATELIER DE PEINTURE EN TERRE

CRÉATION

RENCONTRE ENTRE LE TRIO DE SYLVAINE HÉLARY ET LE DUO MANDEL - GERBELOT Flûte, voix Sylvaine Hélary Saxophones Yves Gerbelot Clarinettes Michel Mandel Orgue Hammond, clavinet Antonin Rayon Batterie Emmanuel Scarpa

AVEC LE COLLECTIF TERRÓN ATELIER DES GENS > VOIR PAGE 21

17H > 19H SERIAL PORTRAITS SIGRID COGGINS > VOIR PAGE 4 8H, BIVOUAC LECTURE RENCONTRE

LE CHEMIN DES LIVRES

À l’occasion de la parution de la nouvelle saison d’Arpentages 2, La Cie de l’Arpenteur, collectif de lecteurs amateurs, présente un petit florilège d’extraits publiés. Sylvain Fourel, libraire du festival et de La Voie aux Chapitres à Lyon, prolongera ce temps de lecture d’une rencontre au cours de laquelle il partagera ses coups de cœur au regard de la thématique du festival « Passer les bornes ». DURÉE : 1H15 ACCÉS LIBRE

Jeter un pont inédit entre littérature et musique, se saisir de l’imaginaire foisonnant de la littérature pour donner libre cours à une écriture musicale originale, voilà l’idée ambitieuse d’Incipit. En cherchant l’inspiration dans les premières phrases de romans, fondamentaux ou moins connus de la littérature, ce spectacle nous entraine dans une aventure musicale à la découverte d’une culture européenne riche et multiple. Ce florilège de débuts, cette succession de premières phrases, guidera l’auditeur vers des suites musicales imaginaires et imaginées, écrites ou improvisées.

DURÉE : 1H30 TARIFS : 12€, 10€, 8€ TOUT PUBLIC


16

17

VENDREDI 11 JUILLET

VENDREDI 11 JUILLET

10H, RDV BIVOUAC

21H30, COUR DE L’ÉCOLE

RANDONNÉE LECTURE

CIRQUE CHORÉGRAPHIÉ

UN LIVRE DANS LE SAC A DOS

Partir en marche avec dans le sac, le livre qui vous a marqué et que l’on désire partager. Lors d’une pause dans le paysage, ce sera à vous d’en lire à voix haute, une page de votre choix. Avec ce qu’il s’ensuivra

d’échange et de libres résonances… En présence d’Antoine Choplin, écrivain. TOUT PUBLIC - INSCRIPTION INDISPENSABLE (PRÉVOIR UN PIQUE NIQUE). RETOUR PRÉVU VERS 16H

BANC PUBLIC CIE VIREVOLT

Conception Aurélie Cuvelier La Sala, Martin Cuvelier Chorégraphie Aurélie Cuvelier La Sala, en collaboration avec les artistes Création musicale Didier Lassus Jeu Alizée Oudart, Laurent Fraioli, Fabien La Sala, Matthieu Pratz, Didier Lassus Régie générale Olivier Filipucci

17H > 19H SERIAL PORTRAITS SIGRID COGGINS > VOIR PAGE 4 17H ET 19H30, SALLE PRA-PILLOU (GYMNASE ECOLE) PERFORMANCE À LA VERTICALE

RHIZIKON CIE RHIZOME

Conception Chloé Moglia Interprétation Mathilde Arsenault Van Volsem Son Chloé Moglia et Alain Mahé Dispositif lumière Christian Dubet Construction scénographie Vincent Gadras

Sur le fil du rasoir, au bord du précipice… flirter avec les limites fait rejaillir en nous une force vitale archaïque et essentielle. Dans Rhizikon, performance transdisciplinaire, il s’agit de questionner cette passion du risque, qui exalte la sensation d’être vivant. Que recherche-t-on dans la prise de risque, quel est ce besoin qui nous fait côtoyer les bords du vide, conscient du danger que l’on encourt ? Attirance / répulsion / fascination...

Rhizikon est une proposition allégorique, physique, visuelle, auditive, visant à susciter sensations, sentiments, questionnements, rêveries, réflexions, autour de cette question de la mise en jeu - mise en danger - de soi. DURÉE : 30’ TARIF : 6€ À PARTIR DE 12 ANS RÉSERVATION FORTEMENT CONSEILLÉE.

Banc Public est un spectacle «tout terrain» imaginé autour de cinq circassiens et musiciens, où le banc comme mobilier urbain devient objet de cirque. Support pour voltiger, contexte absurde et drôle de ce spectacle, le banc s’installe partout, comme une invitation à se regarder vivre les uns les autres. Les petites et grandes histoires du quotidien apparaissent comme source d’inspiration et le spectacle fait surgir, autour de situations acrobatiques et aériennes, un monde fantasmé de rencontres et de poésie. Les rôles s’inversent ou s’échangent... Les circassiens deviennent musiciens, les musiciens deviennent circassiens, on joue, danse, grimpe et voltige.

Banc Public transforme l’espace public en scène de spectacle où la vie se joue. Prenons le temps de la regarder. Dorénavant qui pourra s’asseoir dans un jardin, tranquillement ? «Dans la rue, il y a un mât chinois à côté d’un banc public, et puis quatre acrobates et un accordéoniste. Le charme peut opérer. Il y a même de l’amour dans ce spectacle !» Télérama . DURÉE : 45’ TARIFS : 12€, 10€, 8€ À PARTIR DE 6 ANS

22H30, LA GRANGE RÉCIT - PERFORMANCE

L’APPARTEMENT À TROUS, 60 MINUTES POUR PARLER TOUTES LES LANGUES LE CORRIDOR > VOIR PAGE 19 DURÉE : 1H TARIF : 8€, 6€ DEUXIÈME REPRÉSENTATION : SAMEDI 12 JUILLET À 17H30


18

19

SAMEDI 12 JUILLET

SAMEDI 12 JUILLET

11H, LE BIVOUAC

17H30, LA GRANGE

RENCONTRE

RÉCIT - PERFORMANCE

LIVRE D’ARTISTE

L’APPARTEMENT À TROUS,

Patrick Corillon n’est pas seulement comédien, il publie des livres d’artistes. Objets uniques, fascinants dans la complexité de leur confection, ce sont des œuvres d’art. L’Appartement à trous résulte d’une

démarche de cette nature. En compagnie de Sylvain Fourel, libraire du festival, nous découvrirons quelques-uns de ces spécimens. ACCÈS LIBRE

14H, LA MARMITE

LE CORRIDOR

RENCONTRE

Écriture, scénographie et jeu Patrick Corillon Collaboration artistique Dominique Roodthooft assistance graphique et scénographique Ruediger Florke, Ioannis Katikakis, Raoul Lhermitte

PAROLE D’ARTISTE

Sigrid Coggins a vécu le festival à travers sa proposition «Serial portraits». De ces rencontres en tête à tête sont nés des dessins et des photographies exposés au fil des

60 MINUTES POUR PARLER TOUTES LES LANGUES

jours dans le village. Elle revient sur cette semaine pour témoigner de son expérience. ACCÈS LIBRE

15H30, RDV LE BIVOUAC INSTALLATION SONORE ET PLASTIQUE EN MOUVEMENT

CARTOGRAPHIES TRAVERSES Conception Lauriane Houbey, Marie Moreau, Fabien Fischer

La migration, entre lieux et non-lieux, points de départs et d’arrivées, est une expérience de l’entre-deux. Reflet d’un monde en mouvement, elle nous parle d’espaces autant que de frontières, qu’elles soient du sol, de la pensée, du langage, du sensible. Les migrants, demandeurs d’asile ou réfugiés en situation irrégulière et régulière, sont les

voyageurs qui traversent ces frontières, et qui les déplacent. L’installation se compose de trois pièces sonores, visuelles et chorégraphiques dans un parcours de trois espaces. DURÉE : 1H15 ACCÈS LIBRE - RÉSERVATION FORTEMENT CONSEILLÉE

Sur une table aux multiples tiroirs, Patrick Corillon redonne vie à des cahiers de dessins réalisés par des prisonniers condamnés à une mort certaine. Leurs dessins de personnages et de paysages accompagnaient les histoires qu’ils se racontaient pour garder espoir. S’il est bien connu que les histoires peuvent nous sauver, y parviennent-elles parce qu’elles ont le pouvoir

de nous emmener hors du monde, ou au contraire parce qu’elles nous donnent la force de nous confronter aux réalités les plus dures? DURÉE : 1H TARIFS : 8€, 6€ PREMIÈRE REPRÉSENTATION VENDREDI 11 JUILLET À 22H30


20

21

SAMEDI 12 JUILLET 19H30, PARC DE LA MAIRIE

BANQUET PENTU

Comme chaque année pour la clôture du festival, les tables sont dressées dans le parc de la mairie des Adrets. On fait bouillir la marmite et couler les breuvages jusque tard dans la nuit… Chacun à leur manière, les villageois, les artistes – nos bardes à nous – jouent le jeu de ce grand banquet pentu.

L’ARPENTEUR, C’EST AUSSI…

LES ATELIERS DES GENS

TARIFS : 16€ ADULTES, 6€ ENFANTS (- 10 ANS)

MERCREDI 9 JUILLET 14H JEUDI 10 JUILLET 10H RDV BIVOUAC

ATELIER DE PEINTURE EN TERRE VOIR PAGE 12

MARDI 8 JUILLET À 8H30 RDV BIVOUAC

DIALOGUE AVEC UN TROUPEAU

L’atelier propose d’approcher la matière terre en la soumettant à diverses expériences et de découvrir son fort pouvoir plastique et esthétique. DURÉE 2H /GRATUIT - LIMITÉ À 20 PARTICIPANTS INSCRIPTION INDISPENSABLE ATELIER ANIMÉ PAR LE COLLECTIF TERRÓN

VOIR PAGE 10 22H, PARC DE LA MAIRIE CONCERT / BAL

FANFARONE

René Lacaille accordéon, percussions, chant Oriane Lacaille triangle, claves, kayanm, grosse caisse, chant Marc Lacaille basse, kayanm, pandeiro, caisse claire, chant Yanis Lacaille roulèr, morlon, matalon, bata, charango, chant Alain Debiossat sax ténor, soprano et flûte Aldo Guinart sax ténor et flûte Julien Eil clarinette basse, saxo baryton, flûte

Avec Fanfaroné, voici René Lacaille en chef d’orchestre et arrangeur avec ses dalons (amis en créole réunionnais). Six musiciens accompagnent l’accordéon et la voix de René et proposent un répertoire mêlant compositions originales et reprises. Du « Créole jazz swing » avec des cuivres et des bois associés à la base

rythmique indispensable au maloya, des chanteurs aux voix affirmées, des arrangements subtils, des improvisations lyriques ou endiablées, des rythmes uniques au monde. « Roots, moderne et explosif ! » ACCÈS GRATUIT AU CONCERT / BAL INSCRIPTION PRÉALABLE AU REPAS INDISPENSABLE

Jean-Marie Davoine, formateur professionnel, invite le public à approcher un troupeau en alpage. L’occasion d’aller à la découverte de l’animal à travers une démarche fondée sur le contact et la confiance mutuelle. Une série d’expériences explorera le lien homme-animal suivant des pratiques utilisées par les professionnels du monde agropastoral. 10€ ADULTES - 5€ ENFANTS DE - 12 ANS LIMITÉ À 12 PARTICIPANTS INSCRIPTION INDISPENSABLE ANIMÉ PAR JEAN-MARIE DAVOINE, FÉDÉRATION DES ALPAGES DE L’ISÈRE DANS LE CADRE DE LA SAISON DES ALPAGES EN BELLEDONNE

JEUDI 10 JUILLET À 9H PIQUE-NIQUE TIRÉ DU SAC RDV BIVOUAC

ATELIER D’ECRITURE VOIR PAGE 14

Écrire ce que l’on voit, ressent, observe... Formes courtes qui mêlent poésie et prose. Redécouvrir ce que l’on croit connaître et adresser ses écrits (sous forme de correspondance). L’atelier est ouvert à tous. Curiosité et désir suffisent, avec le plaisir d’écrire ensemble. 10€ - LIMITÉ À 12 PERSONNES INSCRIPTION INDISPENSABLE ANIMÉ PAR FABIENNE SWIATLY, ÉCRIVAINE


23

22

CAIRNS

CAIRNS

TIBET

VOIR P. 8-9

Le Tibet est une région de montagne et de résistance, chargée d’histoire et de traditions mais aussi ouverte à la modernité. Le travail de l’artiste musicien Lobsang Chonzor, résidant en France depuis 2007, s’inscrit sur cette lisière. C’est une des raisons pour lesquelles le projet CAIRNS a choisi d’articuler son propos autour de sa trajectoire, autour de ses univers sensibles et ouverts à une complexité qui ne réduit pas le paradigme tibétain à la seule oppression du régime chinois.

DES RENCONTRES CULTURELLES INTERNATIONALES QUI CROISENT LE FESTIVAL DE L’ARPENTEUR

Sa présence en résidence s’enrichira de plusieurs complices, parmi lesquels: Jangbu (poète, cinéaste) ; Lhamo Kyab (poète), Jamyang (cuisinier, ancien prisonnier politique).

Pour sa 6e année, CAIRNS – Rencontres internationales de proximité – continue à interroger les modes de présence de l’artiste dans différents contextes issus de pays étrangers et empreints de spécificités fortes.

À travers eux tous, il s’agira d’approcher quelques facettes de cette culture singulière, en prise avec une trajectoire historique, une actualité parfois tragique, et en l’occurrence, une dynamique créative à la recherche d’une inscription dans l’époque d’aujourd’hui. Les rendez-vous seront multiples : échanges, diffusion de films, marches thématiques en montagne, concerts dans le paysage, repas tibétains… Ils s’attacheront à valoriser la tradition tibétaine autant qu’à éclairer des démarches artistiques contemporaines, et notamment celle de Lobsang, notamment par la présentation d’un concert de fin de résidence.

T

I

B

E

T

PORTUGAL De par sa géographie et son ouverture sur l’océan, avec la force de son histoire artistique et notamment littéraire, sous l’emprise du contexte contemporain spécifique qui est le sien marqué par une grande précarité économique, le Portugal et sa capitale Lisbonne constituent un creuset artistique particulier que CAIRNS voudrait interroger.

Le caractère volontairement protéiforme de ces « mises en public » autorisera, nous l’espérons, une pluralité d’approches, sensibles et humaines.

Il s’appuiera pour cela sur la présence en résidence de l’écrivain Pedro Rosa Mendes qui sera invité pour un double temps de création et de rencontres. Cet accueil se fera en partenariat étroit avec la librairie lisboète militante Fabula Urbis, représentée par sa responsable durant cette résidence et qui pourra donner un éclairage sur ce qui concerne la vie et la médiation du livre dans son pays.

HTTP://LOBSANG-CHONZOR.JIMDO.COM RÉSIDENCE : DU 27 JUIN AU 6 JUILLET 2014

RÉSIDENCE : DU 25 NOVEMBRE AU 6 DÉCEMBRE 2014

VOIR LES INFORMATIONS COMPLÈTES DANS LES PAGES PRÉCÉDENTES AINSI QUE DANS LA BROCHURE DÉDIÉE AU PROJET « CAIRNS »…


24

25

L’ARPENTEUR, C’EST AUSSI…

L’ARPENTEUR, C’EST AUSSI…

UN LIEU DE VIE ET DE RESTAURATION, LE BIVOUAC Espace café, restauration et rencontre du festival situé aux Adrets, Salle PellouxPrayer. Il sera ouvert au public chaque jour du festival (sauf le 7 juillet) à partir de 17h30 et jusque tard dans la nuit. Attention le mardi 8 juillet et le samedi 12 juillet, à l’occasion du Banquet Pentu de clôture, les dîners seront servis Parc de la Mairie (réservation fortement conseillée).

L’ARPENTEUR VAGABOND

LES COMPAGNONS DE CORDÉE

L’ESPACE 600

LES FESTIVALS DE BELLEDONNE

Est-ce de partager une passion pour les espaces culturels non conventionnels, le quartier de la Villeneuve (Grenoble) pour l’un, les montagnes de Belledonne pour l’autre? En tout cas, force est de constater un certain parallélisme de nos démarches, une convergence d’objectifs et surtout, une sensibilité commune, artistique et humaine, qui les conduira à nous rejoindre à l’occasion du festival. www.espace600.fr

POUR UN ÉCO ÉCOBIVOUAC… Comme chaque année, Le Bivouac veillera à laisser le moins possible d’empreintes irrespectueuses sur son environnement : Proximité et qualité des fournisseurs, optimisation des transports pour l’approvisionnement, gestion par tri des déchets seront les maitres mots cachés de la cuisine qui restera créative, soignée et attentive à ses hôtes.

L’ESPACE ARAGON L’association Espace Aragon propose une soirée cinéma en lien avec le thème du festival, La belle vie, Jean Denizot, lundi 30 juin à 20h30 www.espace-aragon.net

LE CENTRE PENITENTIAIRE D’AITON Franchir les murs pour imaginer une possible aventure commune entre l’Arpenteur et le Centre pénitentiaire d’Aiton : cette année encore, des détenus rejoindront le festival comme bénévoles mais également ils y réaliseront une carte postale vidéo pour témoigner de leur passage et la partager avec leurs proches. Ce projet est co-réalisé avec la complicité de l’association Achromat.

UNE LIBRAIRIE, LA VOIE AUX CHAPITRES

AUTOUR DU FESTIVAL…

La librairie lyonnaise prend de l’altitude et joue le jeu de l’Arpenteur en proposant des ouvrages choisis en fonction des thèmes et des auteurs invités par le festival.

UN CAFÉ ÉPICERIE RESTAURANT : LA MARMITE DES ADRETS

LES TABLÉES POUR TOUS

Au cœur du village, un espace convivial dans une dynamique sociale et culturelle.

LE C.E. DE ST MICROELECTRONICS CROLLES

UNE BOUTIQUE ARTISANALE : LES FINES PARTICULES FOLLES

Cette année encore, le CE de ST accueille le festival dans ses murs pour un temps musical autour de Stracho Temelkovski.

Elles proposent des temps de rencontre et d’échange autour de la table (avec boissons…) sur différents thèmes. Un modérateur et des intervenants invités pour leur parole et leur itinéraire autour des sujets abordés se glissent sans paillettes, parmi les participants pour une appropriation par tous des termes du débat.

Valorisation et mutualisation de créateurs «made in Grésivaudan».

LA CLINIQUE PSYCHIATRIQUE MGEN DE GRENOBLE

Place de l’église, ouverte tous les jours de 15h à 21h et le mercredi de 9h à 21h, samedi 12 juillet, marché des créateurs de 13h à 21h.

Dans le cadre d’un partenariat mis en place depuis trois ans et qui se poursuit aujourd’hui à travers l’appel à projet « culture à l’hôpital », Scènes obliques et la clinique psychiatrique MGEN de Grenoble imaginent la présence de patients au fil des différentes propositions artistiques. En tant que spectateurs mais aussi en tant que participants pour des ateliers de pratiques artistiques, ils prendront part au festival de l’Arpenteur et à CAIRNS Portugal à l’automne prochain.

URIAGE EN VOIX SAMEDI 6 ET DIMANCHE 7 SEPTEMBRE 2014 Deux jours dédiés à la voix dans tous les sens et sous toutes ses formes. Concerts gratuits dans le Parc d’Uriage Office de Tourisme d’Uriage 04 76 89 10 27

CINÉMA SOUS LES ÉTOILES ETÉ 2014 Des séances de cinéma en plein air tout l’été dans tout le Grésivaudan, y compris sur les pentes du massif de Belledonne. Grésivaudan, Communauté de communes. 04 76 08 04 57

LA SAISON DES ALPAGES EN BELLEDONNE JUIN À SEPTEMBRE 2014 Invitation pour des échappées belles au pays des bergers. Au menu de cette quatrième édition de la Saison des alpages en Belledonne des voyages découvertes et des rencontres artistiques d’altitude dans les alpages et les refuges du massif. www.alpages38.org/decouvrir

D’AUTRES FESTIVALS AMIS LE FESTIVAL TEXTES EN L’AIR La 11e édition du festival Textes en l’air se déroulera du 24 au 27 juillet 2014 à Saint-Antoinel’Abbaye et alentours. Théâtre à cour, chansons au jardin, pérégrinations poétiques... Scènes et formes se courtisent au cœur du village médiéval. www.textesenlair.net

LE GRAND BIVOUAC 16 AU 19 OCTOBRE 2014 Festival des voyages (Albertville), 3 jours pour sentir battre le cœur du monde. www.grandbivouac.com

FESTIVAL DU FILM DE PASTORALISMES ET DE GRANDS ESPACES (DU 15 AU 18 OCTOBRE 2014) Invité d’honneur le Ladhakh


LE FESTIVAL PRATIQUE

OU ?

Tarif Normal adulte (TN) Tarif réduit 1 (TR1) Étudiants, adhérents Scènes Obliques, Espace 600, Espace Paul Jargot, Espace Aragon, CE ST Microelectronics, Carte Loisirs

Bureau du festival Mairie des Adrets, du lundi au vendredi de 13h30 à 17h30. Le jour même sur les lieux de spectacle Billeterie en ligne www.scenes-obliques.eu

RENSEIGNEMENTS & RÉSERVATIONS

par téléphone 04 76 71 16 48 du lundi au vendredi de 13h30 à 17h30 par fax au 04 76 71 06 33 par courrier Parc de la Mairie 38190 Les Adrets par courrier électronique reservation@scenes-obliques.eu

LE FESTIVAL DE L’ARPENTEUR EST SUBVENTIONNÉ PAR

la commune des Adrets, Le Grésivaudan, Communauté de communes, le Conseil Général de l’Isère, la Région Rhône-Alpes, le Ministère de la Culture – DRAC Rhône-Alpes, la Communauté Européenne – Leader avec le soutien de l’Espace Belledonne.

PARTENAIRES PROFESSIONNELS

Tarif Réduit 2 (TR2) Jeunes de moins de 15 ans, demandeurs d’emploi, artistes intermittents.

Espace 600 – Espace Aragon de Villard-Bonnot

Modes de paiement Chèques, espèces, chèques jeunes Isère, carte bancaire via la billetterie en ligne.

AVEC LA PARTICIPATION ET LE SOUTIEN PARTICULIER

Abonnement Grand pass de l’Arpenteur TN 75€ (adhérents 70€) Entrée tous spectacles. Petit pass de l’Arpenteur TN 40€ / TR 32€ 4 entrées spectacles au choix réservations conseillées.

ACHAT DE BILLETS

PARTENAIRES

COMBIEN ? Pour les spectacles payants, les tarifs sont indiqués dans le programme au niveau de chaque spectacle. Les tarifs indiqués correspondent respectivement :

COMMENT ?

LE FESTIVAL DE L’ARPENTEUR

Adhésion Scènes obliques 10€

POUR VENIR COVOITURAGE

Faute de parking suffisant et pour plus de convivialité, l’Arpenteur vous conseille vivement de covoiturer. infos www.scenes-obliques.eu puis cliquer sur La Roue Verte.

POUR DORMIR Informations sur le site du festival www.scenes-obliques.eu

des associations La Campanaise, ADEF, la Fédération des Alpages de l’Isère, avec les arpentages radiophoniques de Radio Grésivaudan.

PARTENAIRES PRIVÉS

La Poste, CE ST Microelectronics

AUTRES PARTENAIRES

Centre pénitentiaire d’Aiton MGEN Le village vacances Les Ramayes/Touristra Gites de France

LE CONSEIL D’ADMINISTRATION DE SCÈNES OBLIQUES

Catherine Affre, Serge Anselme, Anick Arnaud, Anne Beaudoin, Cécile Boco, Isabelle Defrancq, Martin Koenig (Président), Guy Loyrion, Viviane Sanchez, Juliette Savioz, François Veyrunes

L’ÉQUIPE

Camille Capelli (stagiaire) Antoine Choplin (directeur artistique) Sylvain Fourel (Libraire arpenteur) Muriel Ginon (chargée de projets) Fabien Lainé (photographe et webmaster) Céline Saint-Martin (secrétaire générale) Benoît Tabita (régisseur général) et son crew

VEILLEURS ARTISTIQUES Christiane Dampne, Boris du Boullay, Geneviève Lefaure

CONCEPTION GRAPHIQUE brest brest brest

REMERCIEMENTS PARTICULIERS À

Gérard Jourdan, maire des Adrets et à toute l’équipe municipale, tous les bénévoles…

CRÉDITS PHOTO

Céline Ravier, Cilia Grebenstein, Jean-Pierre Estournet, Frédéric Iovino, Laurence Fragnol, Lidie Didier, Pierre Jacques, Fabien Lainé, Bohumil Kostohryz.

-----------------------------------

Le Festival de l’Arpenteur est une production de Scènes obliques, ass. Loi 1901, licence d’entrepreneur du spectacle n° 3-122775, n°2-122774.


REMONTE-PENTE VENDREDI 04 JUILLET

18h30 Oualata, rivage des sables Au cours de la soirée Triviale poursuite 21h30 ApartéS 23h15 L’œil au lointain

VERNISSAGE EXPOSITION PHOTO PARADE AMOUREUSE POUR ESPACE PUDIQUE CIRQUE ET DANSE DE CIRCONSTANCE ASTRONOMIE

SAMEDI 05 JUILLET

16h30 16h30 18h30 21h30 23h15

Serial portraits Parcours de vie tibétaines La bobine de Ruhmkorff ApartéS Andreï, Manu, Marguerite et les autres

ART CONTEMPORAIN PARTICIPATIF TABLÉE - RENCONTRE THÉÂTRE CIRQUE ET DANSE DE CIRCONSTANCE PARCOURS CINÉMATOGRAPHIQUE

DIMANCHE 06 JUILLET

11h00 17h30 19h00 20h30

Dans les pas de Lhamo Kyab Kokonor Fin de résidence de Lobsang Chonzor Dîner tibétain

RENCONTRE EN MARCHE FILM CONCERT REPAS

MARDI 08 JUILLET

08h30 19h30 21h30

Dialogue avec le troupeau Sonouvam The Party

DANS LA PEAU DU BERGER MUSIQUE DU MONDE CINÉ-CONCERT

MERCREDI 09 JUILLET

14h00 17h00 20h30 22h00

Peinture en terre Tierra Efimera Éloge de la pifométrie Cabaret incertain

ATELIER THÉÂTRE VISUEL THÉÂTRE SCÈNE OUVERTE

JEUDI 10 JUILLET

09h00 10h00 18h00 21h00

Atelier d’écriture Peinture en terre Le chemin des livres Incipit

ATELIER ATELIER LECTURE RENCONTRE JAZZ ET LITTÉRATURE

VENDREDI 11 JUILLET

10h00 17h00 et 19h30 21h30 22h30

Un livre dans le sac à dos Rhizikon Banc public L’appartement à trous

RANDO LECTURE PERFORMANCE À LA VERTICALE CIRQUE CHORÉGRAPHIÉ RÉCIT - PERFORMANCE

SAMEDI 12 JUILLET

11h00 14h00 15h00 17h30 19h30 22h00

Livre d’artiste Parole d’artiste Cartographies traverses L’appartement à trous Banquet pentu Fanfaroné

RENCONTRE RENCONTRE INSTALLATION SONORE ET PLASTIQUE EN MOUVEMENT RÉCIT - PERFORMANCE REPAS CONCERT BAL

Nous mettons en œuvre des projets artistiques ancrés dans la vie de nos territoires. Nous les élaborons avec des artistes en y associant une grande diversité de partenaires institutionnels, d’acteurs associatifs et militants, d’habitants. Ceux et celles à qui nous nous adressons portent et font le sens de ces projets, parce qu’ils en sont avec nous les acteurs. La dimension de ces projets dépasse l’expérience esthétique du spectateur et l’expérience artistique de l’amateur. Elle se développe aussi dans l’expérience civique, par laquelle chaque organisation, chaque individu prennent part à la réflexion sur la société où ils vivent et contribuent par leur action à la faire évoluer. En reconnaissant à chacun cette capacité, il s’agit de mieux prendre en compte les besoins culturels de la population et les droits culturels de la personne. De nouveaux enjeux se dessinent pour notre société : nécessité d’un développement soutenable, aspiration à une participation plus active des citoyens à la vie et aux décisions publiques, urgence d’agir contre la persistance et le renforcement des inégalités, maintien du lien entre les générations, devenir des territoires délaissés. Le monde culturel doit s’emparer de ces questions pour en faire des aires de création, de réflexion, de confrontation et de partage de pratiques artistiques et démocratiques. Cette démarche conduit à modifier les logiques de production, de diffusion et de médiation trop souvent dissociées. Les notions d’œuvre et d’action culturelle s’en trouvent bousculées et repensées. L’exigence artistique se conjugue avec l’exigence relationnelle. Le faire ensemble devient la condition du vivre ensemble. Présence artistique durable sur un territoire, développement culturel en milieu rural et urbain, actions hors les murs, créations partagées, hybridation des problématiques artistiques et sociétales, éducation artistique et culturelle, toutes ces propositions doivent

sortir de leur statut expérimental et cesser d’être cantonnées au volet social d’une programmation dans un système culturel qui resterait inchangé dans sa hiérarchie et ses priorités. Il s’agit bien d’associer une population à son devenir culturel, de faire émerger de nouvelles pratiques en croisant recherche et action et de reconnaître à ce travail sa capacité à ouvrir de nouveaux champs de rencontres. Mettons ces questions au cœur de la réflexion sur les politiques culturelles de demain. Inventons des espaces de mutualisation d’expériences similaires. Incitons les partenaires publics à prendre en considération ces mutations, à légitimer ces démarches, à réfléchir avec nous aux nouveaux indicateurs de développement, de bilan et d’évaluation qui pourraient être inventés à partir de ces expériences. Le partage des cultures, des arts et du sens est à ce prix. Février 2014 — On est un certain nombre de responsables de projets culturels qui nous réunissons pour réfléchir, à partir de nos pratiques professionnelles, sur le sens et les modalités de mise en œuvre de l’expérience artistique et culturelle.

— Eric Aubry, Directeur de La Paperie, CNAR Danielle Bellini, Directrice des Affaires Culturelles de Tremblay en France – Maître de Conférence en Sciences humaines / Paris VII Diderot Christophe Blandin Estournet, Directeur du Théâtre de l’Agora, Scène Nationale d’Evry et de l’Essonne Catherine Blondeau, Directrice du Grand T, Théâtre de LoireAtlantique, Nantes Antoine Choplin, Auteur, Directeur de Scènes obliques, Isère Claude Guinard, Directeur des Tombées de la nuit, Rennes Caroline Melon, Directrice de Chahuts, Bordeaux Francis Peduzzi, Directeur du Channel, Scène Nationale de Calais Robin Renucci, Directeur des Tréteaux de France, Centre Dramatique National Fred Sancère, Directeur de Derrière Le Hublot, Capdenac / Midi-Pyrénées Philippe Saunier Borrell et Marion Vian, Codirecteurs des Pronomade(s) en Haute-Garonne CNAR Sylvie Violan, Directrice Le Carré-Les Colonnes, Scène Conventionnée, Saint-Médard-en-Jalles/Blanquefort, Communauté Urbaine de Bordeaux


FESTIVAL DE L’ARPENTEUR Le village, Parc de la Mairie 38190 Les Adrets Tél. 04 76 71 16 48 Fax 04 76 71 06 33 reservation@scenes-obliques.eu www.scenes-obliques.eu

Plk arpenteur2014 def  
Advertisement