Issuu on Google+

2013 2012 PROLOGUE à la saison

SCÈ N E NAT I O N A L E DE B E S A N Ç O N


Découvrez la saison 2012-2013 en un clin d’œil! Ce programme vous est remis avec des lunettes 3D, qui vous permettront de voir les spectacles joués au Théâtre (en bleu, avec votre œil gauche) et à l’Espace (en rouge, avec le droit), ou ailleurs (avec les deux). Vous découvrirez également les images sous un nouvel angle… Bonne lecture!


Prologue à la saison 2012-2013 Madame, monsieur,

* La brochure de saison sera disponible dans les lieux habituels de diffusion à la fin du mois d’août. Si vous étiez déjà spectateur de l’une ou l’autre structure, vous la recevrez dans votre boîte aux lettres, comme chaque année. Nos bureaux seront fermés du vendredi 20 juillet au mardi 21 août 2012 inclus. La billetterie ouvrira ses portes mardi 28 août 2012.

Cette saison vous promet une nouveauté de taille: Le Théâtre musical et le Théâtre de l’Espace fusionnent pour créer une grande Scène nationale à Besançon. Pour vous, cela signifie une seule grille tarifaire, un abonnement unique pour les soixante-dix spectacles de notre programmation, un seul numéro de téléphone pour vos réservations, la liberté de retirer vos billets dans le lieu de votre choix et un tarif avantageux pour les cycles cinéma au Kursaal et à l’Espace. Avant de vous dévoiler le programme détaillé de la saison*, ce prologue vous présente en quelques mots le projet artistique de la Scène nationale de Besançon, les artistes associés, l’équipe et les partenaires. Nous espérons vivre avec vous de belles et surprenantes aventures artistiques et humaines. C’est dans cet esprit que spectateurs de l’Espace, du Théâtre, cinéphiles, artistes associés, partenaires et équipes se sont prêtés aux jeux de quelques séances photos dans notre atelier décors. Toute l’équipe de la Scène nationale de Besançon vous souhaite la bienvenue.


Musique, Danse, Opéra, Théâtre, Cirque, Cinéma…

La Scène nationale de Besançon s’inscrit dans le réseau des soixantedix Scènes nationales labellisées par le Ministère de la culture et de la communication. Issus du mouvement de la décentralisation théâtrale, ces établissements culturels ont en commun trois missions essentielles: - la diffusion de spectacles pluri­ disciplinaires: musique, théâtre, danse, opéra, cirque, formes trans­ disciplinaires, cinéma; - la création artistique (production et coproduction) de référence nationale voire internationale dans l’un ou l’autre domaine de la culture contemporaine; - la participation dans son aire d’implantation à une action de dévelop­ pement culturel favorisant de nouveaux comportements des publics à l’égard de la création artistique et une meilleure insertion sociale de celle-ci. La Scène nationale de Besançon propose de multiplier les rencontres, les brassages d’esthétiques et de formes de pensées; de donner le désir de la découverte, d’ouvrir des fenêtres sur le monde, d’éveiller les curiosités à l’égard de notre histoire commune et de notre patrimoine. La saison témoigne de la richesse de toutes les formes de spectacle vivant (danse, théâtre musical, opéra, musique, art de la marionnette, cirque, théâtre d’objets, …), de leurs évolutions et du cinéma, avec une attention particulière portée à la jeunesse. En construisant la saison nous avons eu à cœur de faire dialoguer contemporain et répertoire, de susciter le débat, de donner des clés de compréhension de notre histoire et d’appréhender les sociétés de demain. En invitant des artistes de notoriété bien établie et de jeunes créateurs, en présentant des œuvres d’ici et d’ailleurs, la Scène nationale de Besançon participe activement à la vitalité de la scène internationale.


Les artistes sont l’âme vivante d’un théâtre. La Scène nationale de Besançon place l’artiste en son cœur et en lien étroit avec le territoire, comme agitateur d’idées, comme observateur attentif de la société, comme passeur. Par le biais de la diffusion, de la création et de l’action culturelle, ces étroites collaborations avec les artistes participent à l’enrichissement d’un patrimoine national, à la sensibilisation des publics, à l’émergence d’artistes locaux, à nourrir nos réflexions et à dynamiser les pratiques a ­mateurs. Nous entamons cette saison des compagnonnages pour plusieurs années ­ avec Nathalie Pernette, chorégraphe installée à Besançon, l’Orchestre Victor Hugo et son chef Jean-François Verdier, Sandrine Anglade, metteur en scène et la chorégraphe Ambra Senatore, chorégraphe italienne. Tous ces artistes sont très engagés dans le projet de la Scène nationale aussi bien sur le plateau que sur le terrain. Avec eux nous avons déjà plaisir à inventer des événements, à questionner les œuvres, à partager nos doutes, à envisager des productions; nous espérons que vous serez des nôtres pour participer à toutes ces aventures, souvent fortes et fragiles à la fois. Outre ses missions de diffusion et de création, la Scène nationale de Besançon inscrit au premier rang de ses préoccupations la défense de la notion de service public de la culture, au service de tous les publics sans exclusive. Nous serons donc très attentifs aux conditions matérielles d’accès pour tous à l’information et aux spectacles. L’équipe de la Scène nationale mène un important travail d’école du spectateur dans de nombreuses structures associatives et établissements scolaires de toute la région, construit des partenariats avec l’Éducation nationale (jumelages, résidences, ateliers, options théâtre et cinéma, etc.) et coordonne le dispositif national Lycéens et apprentis au cinéma

pour la Franche-Comté. Cette équipe a développé un savoir-faire reconnu en matière d’actions artistiques adaptées aux publics spécifiques ou «empêchés» (ateliers en maison d’arrêt, milieu hospitalier, maisons de retraite, établissements de soins; stages accessibles aux personnes handicapées, spectacles présentés en audio-description). Une Scène nationale populaire et expérimentale. Populaire, parce que le projet se développe aussi bien dans les salles que sur le terrain; parce que nous sommes attentifs à ce que l’art fasse partie du quotidien des hommes et des femmes. Populaire parce que la nouvelle Scène nationale doit être connue et reconnue du grand public. Expérimentale, parce que le projet est résolument ancré dans le présent et le vivant. La Scène nationale participe aux questions d’aujourd’hui et de demain et s’engage au côté des artistes, en soutenant la recherche et la création. Parce qu’il y a nécessité à inventer ensemble de nouveaux fonctionnements pour optimiser les moyens, nous en ferons l’expérience à Besançon. «Aller au théâtre» doit être avant tout une fête. Le plaisir (de rire, d’être ému, d’être dérangé, d’être interrogé, de pleurer, de comprendre…) y est premier, l’accueil et la convivialité nécessaire. Nous y veillerons tout au long de la saison.


Les cycles cinéma Le cinéma de la Scène nationale de Besançon poursuit son aventure au Kursaal et à l’Espace, deux pôles dans la ville pour accueillir un même projet, défendre une même conception du cinéma. Dix jours par mois au Kursaal et périodiquement à l’Espace à l’occasion des vacances scolaires ou d’un ciné-concert, ou encore en pleinair pendant l’été, nous vous donnons rendez-vous tout au long de la saison pour vivre une expérience sensible du monde. En parcourant l’histoire du cinéma, nous explorons tous les genres, toutes les formes et les films les plus anciens côtoient ceux qui s’inventent aujourd’hui à travers le monde. Nous pensons que le cinéma est avant tout une expérience collective et que la salle de projection permet de recevoir les films dans les conditions qui respectent l’œuvre autant que le spectateur. Nous vous invitons à des rencontres avec les cinéastes et ceux qui fabriquent les films mais aussi à des échanges ou des croisements avec d’autres formes artistiques (danse, arts visuels, arts plastiques). Nous privilégierons la découverte et la surprise en sortant des sentiers battus à travers une programmation que nous voulons inventive et audacieuse. Le cinéma à destination du jeune public occupe une place de choix dans notre programme, avec des films soigneusement choisis pour que nos plus jeunes spectateurs puissent vivre leurs premières expériences de cinéma dans les meilleures conditions. Si nous veillons à vous montrer sur grand écran toute une diversité d’univers et de regards à travers des films rares ou peu diffusés, nous sommes sensibles à l’accueil et à l’accompagnement de nos jeunes spectateurs. Présentations des films, discussions à la sortie des séances, dessins, goûters, ateliers… et vous êtes toujours plus nombreux à nous être fidèles. Au-delà de ces moments pri­ vilégiés pendant les vacances, nous accueillons aussi les écoles ou les ly­ céens, à travers des propositions cib­ lées autour de la littérature, de l’histoire, des langues étrangères,etc.

L’ensemble de ce travail (spectacle vivant et cinéma) s’enrichit des liens étroits que la Scène nationale noue avec les structures présentes sur le territoire (Centre dramatique national, La Rodia, Festival ­ international de musique, Centre choré­ graphique national, Institut supérieur des beaux-arts, Conservatoire, Fond régional d’art contemporain, Musée des beaux-arts, Musée du temps, Orchestre Victor Hugo Franche-Comté, Aspro Impro, Le Salon de musique, Centre régional du livre, Friche artistique, «Poètes du Jeudi» et l’Université Ouverte, Festival Entrevues à Belfort, Festival Cinéma du réel, Pôle image de FrancheComté, Ville de Besançon (ciné plein air). Ensemble, nous invitons des spectacles, des artistes, programmons des films; ensemble, nous produisons des œuvres; ensemble, nous participons à rendre ce territoire riche, créatif et attractif. «Le Monde est beau, parce qu’il est varié» Primo Levi Anne Tanguy directrice


artistes associés L’Orchestre Victor Hugo Franche-­ Comté propose une saison symphonique accueillie par la Scène nationale de Besançon. Ensemble, nous nous attachons à faire vivre la musique sur notre territoire. L’Orchestre et son chef Jean-François Verdier sont associés au projet artistique et culturel de la Scène nationale. Cela signifie que nous partageons des questions, des idées et construisons des projets pour que la musique, dans toute sa diversité, profite à un large public et aille à la rencontre de tous. Nous proposerons plusieurs concerts, au contenu riche et varié, avec de grandes œuvres et de belles découvertes. Vous retrouverez également les musiciens de l’Orchestre dans la fosse pour trois opéras (Mesdames de la Halle, Orphée & Eurydice ainsi que Didon & Énée). Cette saison, la Scène nationale participe au développement du répertoire orchestral en passant commande à un jeune compositeur, Jean-Luc Rimey-Meille, pour le concert Musiques françaises en ouverture de la saison. Dans le cadre d’un temps fort autour de la jeunesse, vous pourrez découvrir à l’Espace et au Kursaal une pièce écrite par Bernard Friot et Jean-François Verdier (Anna, Léo et le gros ours dans l’armoire) qui sera éditée par Actes Sud. Être associé c’est construire ensemble des parcours originaux tel celui du Quatuor Debussy qui nous propose deux rendez-vous: l’un symphonique, l’autre théâtral et… marionnettique. Nous terminerons la saison avec un concert emblématique, mis en perspective avec une

production de la Scène nationale de Besançon pour l’Orchestre et la chorégraphe Pascale Houbin: Le Chant de la Terre. Cette création est la première d’une série que vous découvrirez en exclusivité à Besançon et qui sera ensuite présentée en tournée. Enfin, Jean-François Verdier vous invite à ne pas manquer le concert du Trio Verney. Avec Nathalie Pernette, nous développerons pleinement toutes les missions qui nous sont confiées. Nous soutiendrons son travail de création en coproduisant ses spectacles, en mettant à sa disposition nos ateliers décors et costumes, et parfois un plateau pour le travail de lumière. Dès cette saison, trois rendezvous avec ses spectacles vous sont proposés. Les Miniatures, petites formes dansées conçues pour l’espace public, en novembre, lors de la journée At[h]ome. De Profundis, pièce qu’elle a créée avec le collectif bisontin Tricyclique Dol, en janvier. Orphée & Eurydice, commande de l’Opéra de Limoges, pour laquelle Jean-François Verdier assurera la direction musicale, en mars. Nathalie Pernette et ses danseurs proposeront également des temps de pratiques artistiques pour les amateurs (un atelier parents-enfants, un second pour adultes, un troisième pour un groupe de lycéens). Dans le cadre du Festival «Jours de danse» qu’elle organise chaque année au mois de juin, nous vous invitons ensemble à découvrir Bodies in urban spaces, une vision singulière du corps


et de la ville du chorégraphe autrichien Willi Dorner. Par ailleurs, la compagnie bénéficie d’un studio de répétition mis à sa disposition par la Ville de Besançon à la Friche des Prés-de-Vaux. Elle y accueillera des chorégraphes présentes dans notre saison pour des temps de répétitions ou pour des temps de formation. Parallèlement à des études littéraires et à une thèse sur L’Histoire de la critique dramatique et musicale, Sandrine Anglade se forme à la mise en scène aux côtés d’Andrei Serban, Jean-Pierre Miquel et Philippe Adrien. Elle mène ensuite sa carrière de metteur en scène en solo, entre le théâtre et l’opéra, avant de fonder en 2003 sa propre compagnie. Aujourd’hui, la Compagnie Sandrine Anglade réunit un collectif de créateurs: Claude Chestier, dramaturge, scénographe et costumier, Eric Blosse, éclairagiste, et Pascaline Verrier, danseuse et chorégraphe. Du théâtre à l’opéra, ils cherchent ensemble à jouer la transgression des genres et mêlent le théâtre, la musique et le mouvement dans des objets scéniques singuliers. L’une de ses dernières créations, L’Amour des trois oranges de Prokofiev, présentée à l’Opéra de Dijon, a reçu le prix de la critique du meilleur spectacle lyrique en région. Vous la retrouverez à trois occasions au cours de la saison: Dès le mois d’octobre avec Le Roi du bois coproduit par la Scène nationale de Besançon; en janvier pour Le Cid; puis au printemps avec Il était une fois... une petite Cendrillon, une adaptation légère pour piano de l’opéra de Rossini, destinée à être présentée hors-les-murs (création à la Saline Royale d’Arc-et-Senans puis Besançon, suivie d’une petite tournée en Franche-Comté).

Artiste italienne en résidence, Ambra Senatore se passionne tout d’abord pour le cinéma avant de se tourner vers la danse. Elle expérimente alors la création collective puis crée ses propres solos, spectacles de groupe et installations. À partir de l’observation d’événements simples et coutumiers, elle imagine de véritables actions qui déplacent nos points de vue vers une réalité décalée, humoristique et surréelle souvent assortie d’une critique tranchante. Chorégraphe mais aussi chercheuse, suite à son doctorat elle publie un livre retraçant vingt ans de danse contemporaine en Italie et enseigne l’histoire de la danse à l’Université de Milan. La saison prochaine, le public aura l’occasion de découvrir d’autres facettes de cette artiste en résidence: répétitions publiques et rencontres; performance dans le cadre du jumelage avec le Lycée Condé où Ambra Senatore présentera Non so fare maglie (Je ne sais pas tricoter); le quintette Passo en novembre; une collaboration avec Fabrice Melquiot, Nos amours bêtes et une carte blanche lors du cycle cinéma du mois de mars.

De belles aventures artistiques à tisser au long court.


Saison 2012-2013 / octobre

du 2 au 4 octobre / au Théâtre

Le Grand C

conception compagnie XY | cirque Les dix-sept artistes, porteurs comme voltigeurs, dépassent la performance dans ce spectacle acrobatique. La compagnie XY a inventé un langage bien à elle, où le corps est l’unique moteur, où le rapport entre humains, la prise de risque, les limites deviennent les sujets essentiels. Emmenés par la musique de Marc Perrone, les corps vibrent à l’unisson et réinventent un état d’être ensemble soudé par l’émotion. TarifC

du 8 au 17 octobre / au Petit Kursaal

cinéma

le 9 octobre / au Grand Kursaal artistes associés

Musiques françaises

Orchestre Victor Hugo Franche-Comté, direction musicale Jean-François Verdier | concert Musiques françaises, plurielles, ouvertes sur le monde, entre création et tradition, toujours poétiques, profondes et raffinées: un programme éclatant pour l’ouverture d’une nouvelle Scène nationale autour de Ravel, Fauré, Milhaud et l’occasion d’entendre pour la première fois une création au marimba de Jean-Luc Rimey-Meille. TarifC

du 9 au 12 octobre / à l’Espace

Vortex

de Phia Ménard | inclassable Sous combien de couches nous recouvronsnous pour paraître au monde? Produit par des ventilateurs installés tout autour de la scène, un véritable vortex fait peu à peu son œuvre. Soumise aux forces de l’air, le corps caché sous une accumulation de «peaux» de plastique, Phia Ménard accomplit une lente et violente mue.

11 Une œuvre construite en diptyque avec L’Après-midi d’un foehn. TarifC

du 9 au 12 octobre / à l’Espace

L’Après-midi d’un foehn

de Phia Ménard | inclassable Sur le plateau circulaire, un personnage découpe et colle des sacs en plastique de toutes les couleurs. De ce façonnage, naissent une multitude de petits bonshommes qui s’envolent devant nous sous l’effet de l’air produit par douze ventilateurs. Un magnifique ballet aérien accompagné par l’œuvre de Debussy. À partir de 4 ans - TarifC

du 16 au 18 octobre / à l’Espace artiste associée

Le Roi du bois

de Pierre Michon | musique originale Michèle Reverdy, Mise en scène Sandrine Anglade | théâtre musical Un homme se raconte. Au cœur de la forêt, Dominico Desiderii convoque son enfance. Jeune porcher épiant les grands de ce monde dont l’étourdissante élégance traverse son univers de boue, il se rêve prince. Dans cet opéra parlé mis en scène par Sandrine Anglade, la musique originale de Michèle Reverdy est un contrepoint nécessaire à la saleté du monde que nous livre en beauté Jacques Bonnaffé. TarifC

le 18 octobre / au Théâtre

Le Bœuf sur le toit Concert Salade

conception Alexandre Tharaud, mise en scène Nicolas Vial | concert Dans l’esprit du Bœuf sur le Toit - ce cabaret mythique du VIIIe arrondissement de Paris où se sont notamment croisés Jean Cocteau, Erik Satie, René Clair, Maurice Ravel ou encore Jean Wiener et Clément Doucet — Alexandre Tharaud et


12 ses invités prolongent l’heureuse expérience des «concerts salade». Une soirée savoureuse autour de Gershwin, Poulenc, Milhaud, Cocteau ou Maurice Chevalier. TarifB

du 22 au 26 octobre / à l’Espace

Le Pop-up Cirkus

mise en scène Titoune et Fatna Djahra | théâtre d’objets Artistes et animaux de papier entrent en piste dans un grand livre pop-up. Les décors se déplient, les dessins se mettent en mouvements, les numéros se succèdent au fil des pages et de la musique. Au cœur palpitant d’encre et d’incroyables apparitions, l’enchantement est là. À partir de 2 ans - TarifC

le 23 octobre / au Théâtre artistes associés

Les Temps modernes

de Charlie Chaplin | Orchestre Victor Hugo Franche-Comté, direction musicale Timothy Brock | ciné-concert Le chef et compositeur américain Timothy Brock redonne vie aux partitions originales que Charlie Chaplin avait composées pour le dernier film dans lequel apparaît le personnage qui a fait sa renommée: Charlot. La musique jouée en direct donne une dimension nouvelle à l’image et renoue avec la tradition des premiers films muets. TarifC

du 23 au 25 octobre / à l’Espace

Le Sacre du printemps

de Stravinsky | conception Roger Bernat d’après Pina Bausch | inclassable C’est à l’adaptation historique de Pina Bausch que le metteur en scène catalan Roger Bernat a emprunté l’écriture de ce

Sacre. Lui qui aime expérimenter sans cesse de nouveaux rapports entre la proposition artistique et le public qui la reçoit, invite tous les spectateurs à devenir acteurs. Une aventure ludique et singulière à vivre! TarifC

du 30 octobre au 7 novembre / à l’Espace

vacances au cinéma le 8 novembre / au Théâtre

Black’n’Blues a Minstrel Show

conception Mark Tompkins | comédie musicale Inspiré des «minstrel shows» nés au XIXe siècle, ce cabaret déboulonne les préjugés racistes et sexistes à travers des parodies de shows populaires, issus de la culture afro-américaine. Mark Tompkins, danseur et chorégraphe américain, met en scène depuis les années 1970 des specta­ cles mêlant la danse, le chant et le texte qui souvent font rire là où ça dérange. TarifC

le 14 novembre / au Théâtre

Médée furieuse

de Lully, Gianettini, Clérambault | Ensemble Amarillis, direction musicale Héloïse Gaillard | opéra - version concert À Corinthe, délaissée par le volage Jason, ou à Athènes, dédaignée par l’insensible Thésée, l’héroïne mythologique court de trahison conjugale en échec amoureux. La mezzo-soprano Stéphanie d’Oustrac renoue ici avec son personnage fétiche, secondée par une garde instrumentale rapprochée mi-­ continuo, mi-orchestre de chambre. À travers une interprétation brillante des cantates inspirées par la fatale Médée, la cantatrice repousse ses propres limites d’un revers de souffle. TarifB


Saison 2012-2013 / octobre-décembre

du 15 au 24 novembre / au Petit Kursaal

cinéma

du 20 au 22 novembre / au Théâtre

Làng Tôi, mon village

conception Nhat Ly Nguyen, Le Tuan Anh et Lan Maurice Nguyen cirque et musique Artiste, ancien responsable pédagogique de l’école du Cirque Plume, Lan Nguyen revient à Besançon pour vous proposer un fabuleux voyage sensible et poétique dans le Vietnam d’hier et d’aujourd’hui. Époustouflant et généreux, destiné à tous, le spectacle mêle avec une grâce infinie l’acrobatie, la danse et la musique. TarifB

les 22 et 23 novembre / à l’Espace artiste en résidence

Passo

Ambra Senatore | danse Avec un humour subtil, en travaillant sur le doute et la surprise, Ambra Senatore flirte avec la grâce enfantine des premiers pas et refuse la possibilité de l’interprétation unique des choses. Le mouvement explore la chute et la reprise, la dynamique et la rupture pour proposer une danse entre partition rigoureuse et improvisation. TarifC

du 27 au 30 Novembre / à l’Espace

Au fond du bois dormant

de Pascal Brullemans | mise en scène Céline Schnepf | théâtre d’objets Récit initiatique, Le Petit Poucet évoque la menace d’abandon et la perte d’identité. Céline Schnepf nous en propose une libre adaptation. Un travail théâtral et plastique où chaque enfant découvrira que, malgré les obstacles qu’il rencontre, le courage pour affronter

13 ses peurs se trouve en lui. À partir de 5 ans - TarifC

le 27 novembre / à l’Espace

Duke & Thelonious

La Grande Campagnie des Musiques à Ouïr - Denis Charolles | concert Avec la créativité jubilatoire et le talent qui la caractérise, la Campagnie des Musiques à Ouïr, dans sa version de huit musiciens, s’accorde comme à son habitude toutes les libertés. Un hommage distancié à Duke Ellington et Thelonious Monk, immenses compositeurs et pianistes; deux personnalités à l’élégance musicale toute différente. TarifC

le 30 novembre / au Centre dramatique national

Trio Verney

Laurent Verney, Emmanuel Ceysson et Frédéric Chatoux | concert Trois remarquables solistes de l’Orchestre de l’Opéra national de Paris composent cette formation originale alto, harpe et flûte dans un programme autour de Fauré, Debussy et Michèle Reverdy. L’altiste Laurent Verney, le flûtiste Frédéric Chatoux et Emmanuel Ceysson, jeune harpiste à la présence poétique irrésistible, poursuivent notre cycle autour de la musique française. TarifC

le 1er décembre / au Théâtre

A Riot Called Nina

Napoleon Maddox, Sophia Domancich et The Boxettes | concert en collaboration avec La Rodia - Scène de musiques actuelles de Besançon Napoleon Maddox, la pianiste Sophia Domancich et les championnes du monde de beat-box The Boxettes, font entendre la poésie et l’engagement politique de Nina Simone à travers le prisme du jazz et du hip-hop. TarifC


14


Saison 2012-2013 / décembre-janvier

les 5 et 6 décembre / au Théâtre

Mesdames de la Halle

de Offenbach | Orchestre Victor Hugo Franche-Comté, direction musicale Jean-Paul Fouchécourt, mise en scène Jean Lacornerie | opérette Offenbach décrit l’agitation et le pittoresque du marché des Halles du Paris du XIXe siècle, ses figures hautes en couleurs, cocasses ou inquiétantes. Avec une série de clins d’œil à l’univers du music-hall, Jean Lacornerie nous plonge dans le «ventre de Paris». TarifB

du 11 au 13 décembre / à l’Espace

Buddenbrooks

de Thomas Mann mise en scène John von Düffel Puppentheater Halle | théâtre Ce célèbre roman allemand paru en 1901, pour lequel l’auteur reçut le prix Nobel de littérature, décrit le déclin d’une famille et de son entreprise. Internationalement reconnus, les membres du Puppentheater Halle et leurs quinze marionnettes d’un troublant réalisme donnent vie à cette magnifique fresque sociale. En allemand surtitré - TarifC

le 11 décembre / au Théâtre

Instants critiques

de François Morel | théâtre Dans un tendre éclat de rire, Instants critiques évoque une page radiophonique historique. Dans les années 1960 et 1970, l’émission Le Masque et la plume est le théâtre des affrontements dithyrambiques et assassins des critiques Jean-Louis Bory et Georges Charensol. Interprétant le tandem avec une bienveillance décalée, Olivier Broche et Olivier Saladin font revivre ces vibrantes chroniques et montrent finalement combien les controverses artistiques rendent les amitiés fructueuses. TarifB

15

le 13 décembre / au Grand Kursaal artistes associés

Génies du romantisme

Orchestre Victor Hugo Franche-Comté, direction musicale Jean-François Verdier, avec le Trio Dali | concert Chef d’œuvre oublié de Beethoven, le triple concerto est servi par l’exceptionnel Trio Dali, alors qu’un autre romantique, Wagner, nous emporte dans les tourments de l’âme avec la musique sublime et sensuelle de l’opéra mythique Tristan & Isolde. TarifC

le 18 décembre / au Théâtre

La Passion selon Marie

Oratorio syriaque contemporain de Zad Moultaka | direction musicale Jean-Marc Aymes, avec le Concerto Soave, Les Éléments | Concert Zad Moultaka, compositeur libanais, propose en langue araméenne une vision forte et émouvante de la Passion du Christ vécue à travers le regard de Marie. L’association de l’ensemble instrumental baroque Concerto Soave et du chœur de chambre Les Éléments, rompu au répertoire contemporain, sert d’écrin à la voix profonde, chaude et suave de Maria Cristina Kiehr incarnant ici la mère du Christ dans sa peine et sa splendeur. TarifA

du 10 au 19 janvier / au Petit Kursaal

cinéma

du 8 au 11 janvier / à l’Espace

Molin-Molette

de Pierre Meunier | théâtre Un moment théâtral ludique, qui permet d’oublier le virtuel et de se réapproprier les sensations physiques, l’expérimentation de la matière et les mots pour en parler. À partir de 6 ans - TarifC


16

du 8 au 11 janvier / à l’Espace artiste associée

De Profundis – Le Chantier des origines

de Nathalie Pernette et Tricyclique Dol | danse La chorégraphe Nathalie Pernette invite les plasticiens du collectif Tricyclique Dol à créer à ses côtés une «mise en spectacle» de la Genèse. Chacun d’entre eux s’est emparé des sept premiers jours de la création du monde et a tenté d’imaginer, dans son domaine, une version personnelle pour tous les travaux divins. De Profundis est le fruit de cette collaboration. TarifC

les 22 et 23 janvier / au Théâtre

West Side Story

de Leonard Bernstein | direction musicale Gérard Lecointe, Les Percussions Claviers de Lyon, Les Solistes de Lyon-Bernard Tétu, MISE EN ESPACE JEAN LACORNERIE | concert Les Percussions Claviers et les Solistes de Lyon vous donnent rendez-vous avec le mythe de Broadway. De cette partition universelle, Gérard Lecointe signe une version concertante inédite et originale, validée par Bernstein lui-même. Rassemblant cinq percussionnistes, quatre chanteurs et un pianiste, cette transcription fait revivre toute la puissance, le lyrisme et l’amour contenus dans cette incroyable comédie musicale. TarifB

les 16 et 17 janvier / à l’Espace

les 23 et 24 janvier / à l’Espace

de Christophe Tarkos | mise en scène Roland Auzet | théâtre Pascal Duquenne et Hervé Pierre, dans un face à face théâtral, sont confrontés aux comportements et questionnements liés aux différences. La ressemblance ne se remarque jamais, seule la différence choque. TarifC

de Caterina Sagna ont toujours tenu une place importante. Elle travaille avec les corps et les mots à la fois. Dans un immeuble de banlieue, des locataires aux préjugés tenaces sont en proie à des réactions xénophobes. L’arrivée d’une famille accroît les hostilités. Et pourtant, les habitants se laissent peu à peu surprendre. TarifC

Tu tiens sur Bal en Chine Caterina Sagna | danse tous les fronts de Le théâtre et la danse dans l’œuvre

le 17 janvier / au Grand Kursaal

Quatuor Modigliani & Jean-Frédéric Neuburger

concert À l’occasion d’un programme réunissant Fauré, Debussy et Franck, le pianiste Jean-Frédéric Neuburger retrouve le Quatuor Amedeo Modigliani. Ces cinq jeunes musiciens sont le reflet du très haut niveau de la génération montante du quatuor à corde et du piano français. TarifC

les 24 et 25 janvier / au Grand Kursaal et à l’Espace Artistes associés

Anna, Léo et le gros ours dans l’armoire

de Jean-François Verdier et Bernard Friot, Orchestre Victor Hugo Franche-Comté, direction musicale Jean-François Verdier | concert Dehors, il pleut. Anna et Léo s’ennuient et rôdent dans le grenier lorsque tout à coup un vieil ours en peluche s’anime… Un conte musical sensible où la proximité avec les instruments émerveille


Saison 2012-2013 / janvier-février et captive. Cette nouvelle collaboration entre Bernard Friot et Jean-François Verdier donnera lieu à l’édition d’un livre/disque. À partir de 3 ans - TarifC

le 27 janvier / au Grand Kursaal

Un Dimanche au piano

Marie Vermeulin, Alexandra Solicea et Edna Stern | concert en collaboration avec Le Salon de Musique Trois pianistes, une française, une roumaine et une israélienne, pour ce grand récital aux couleurs musicales très contrastées. Une ouverture sur la nouvelle génération de solistes, l’occasion d’attester, dans un contexte pianistique français qui tend souvent à l’exclusivité masculine et nationale, que le meilleur est aussi possible autrement. TarifC

les 29 et 30 janvier / au Théâtre artiste associée

Le Cid

de Corneille | mise en scène Sandrine Anglade | théâtre Huit comédiens et un batteur pour une relecture de ce véritable chef-d’œuvre du théâtre classique. Très sensible à la musique des alexandrins, Sandrine Anglade l’accompagne d’un travail rythmique comme pour frapper les sentiments à cru, les déchirures à vif. Son spectacle est un hymne au théâtre, dans un rapport d’intimité avec le public. TarifC

du 31 janvier au 9 février / au Petit Kursaal

cinéma

17

le 1er février / au Théâtre

Soul Shelter Bojan Z

concert Bojan Z, de son vrai nom Bojan Zulfi Karpašic, est sans conteste l’un des meilleurs pianistes jazz de sa génération. Son identité balkanique a toujours jailli de sa musique avec vigueur et subtilité. Bojan Z est avant tout un compositeur qui choisit le jazz comme une musique de liberté. C’est en piano solo, exercice dans lequel il excelle, qu���il nous présente ses nouvelles compositions, dix ans après Solobsession. TarifB

les 5 et 6 février / à l’Espace

Bartók Mikrokosmos

de Bartók, Ligeti chorégraphie Anne Teresa De Keersmaeker danse et musique Créée en 1987, cette pièce de jeunesse a contribué à révéler la grande chorégraphe belge Anne Teresa De Keersmaeker. Bartók/ Mikrokosmos met en avant le lien primordial qui unit la danse et la musique. La soirée se compose d’un duo dansé sur une partition de Bartók pour deux pianos, suivi d’une œuvre de Ligeti interprétée par deux pianistes; elle se termine par une chorégraphie pour quatre danseurs sur le Quatuor à cordes n°4 de Bartók. Entre les musiciens et les danseurs s’installe une complicité captivante. TarifB

le 8 février / au Théâtre artistes associés

L’Amour sorcier

Orchestre Victor Hugo Franche-Comté, direction musicale Jean-François Heisser | concert Jean-François Heisser accorde une place privilégiée au répertoire espagnol dont il est aujourd’hui l’un des spécialistes incontestables. Hommage donc à Manuel de Falla à travers deux de ses chefs-


18


Saison 2012-2013 / février-mars d’œuvre: L’Amour sorcier, célébré par la volcanique chanteuse flamenca Antonia Contreras, suivi d’un concerto pour piano au parfum enivrant, Les Nuits dans les jardins d’Espagne, confié aux mains de Marie-Josèphe Jude. TarifC

le 12 février / au Théâtre

Didon & Énée

de Purcell | direction musicale Sébastien d’Hérin, mise en scène Bernard Lévy, avec le Chœur Aedes, l’Ensemble Les Nouveaux Caractères et l’Orchestre victor hugo Franche-Comté | opéra Cet opéra, produit par le Théâtre musical de Besançon en 2010, met en scène les amours de la souveraine de Carthage, interprétée par Isabelle Druet, et du prince de Troie, contre lesquels une magicienne féroce déchaîne les esprits et la foudre. Pour sa première mise en scène lyrique, Bernard Lévy choisit de traiter l’histoire dans ce qu’elle a de plus universel et d’intemporel: l’amour et la séparation d’un homme et d’une femme. TarifA

le 14 février / à La Rodia

Dancing with the Sound Hobbyist

chorégraphie Anne Teresa De Keersmaeker, avec Simon Mayer et Zita Swoon Group | danse et musique en collaboration avec La Rodia - Scène de musiques actuelles de Besançon Ce spectacle est né de la rencontre de la compagnie Rosas/Anne Teresa De Keersmaeker et du groupe Zita Swoon. Avec le danseur Simon Mayer, ils créent une invitation au voyage dansé à travers des compositions inédites et l’univers sonore de la tribu cosmopolite qu’est Zita Swoon. Un événement d’une réelle originalité, un dialogue d’énergies et d’émotions. TarifC

19

du 19 au 28 février | à l’Espace

vacances au cinéma les 5 et 6 mars | à l’Espace

King Kong

de Cooper et Schoedsack, Musique Joachim Latarjet | ciné-concert Il y a quatre-vingts ans quasiment jour pour jour sortait l’un des premiers films parlants: le mythique King Kong. Joachim Latarjet a composé une musique originale qu’il interprète avec ses complices Nicolas Barrot et Alexandre Meyer. Ils s’amusent avec la bande son, les dialogues et les sous-titres pour brouiller les pistes, proposant une recréation live inédite et jubilatoire. TarifC

du 7 au 16 mars / au Petit Kursaal

cinéma

le 7 mars / au Grand Kursaal artistes associés

Berlioz fantastique

Orchestre Victor Hugo Franche-Comté, direction musicale Jean-François Verdier | concert Berlioz, compositeur qui aimait la démesure, était également un écrivain à la plume brillante et savoureuse. Alors que sa Symphonie fantastique est le cheval de bataille des orchestres symphoniques, qui, mieux que l’extra­ vagant Michel Fau, peut nous faire entendre en parallèle les mots de l’intime de ce génie romantique? TarifC


20

le 12 mars / au Théâtre

Regarde Maman, je danse

chanteuse lyrique interprète la musique de Stravinsky dans un travail élaboré avec le compositeur Juan Pablo Carreño. TarifC

de Vanessa Van Durme | mise en scène Frank Van Laecke | théâtre Dans un monologue autobiographique, la comédienne Vanessa Van Durme raconte soixante ans d’une quête d’identité houleuse, douloureuse, féroce. La mue d’une vie, d’un petit garçon qui ne voulait pas se déguiser en pirate mais en princesse, et enfilait la combinaison de sa maman. Subtilement articulés, jamais pathétiques, ni provocants ou impudiques, les mots et le jeu disent pourtant tout, en misant sur l’humour et la métaphore. TarifC

le 19 mars / au Théâtre

le 14 mars / au Théâtre

du 19 au 21 mars / à l’Espace

La Musique sans marteau

conception Quatuor Béla | concert Les musiciens du Quatuor Béla, portés par leur joie de transmettre, entraînent les oreilles des spectateurs dans les péripéties musicales d’une grande fresque. À travers un parcours ludique et varié, ils réussissent à faire changer l’écoute et la façon d’appréhender les sons, à mettre la musique contemporaine à la portée de tous. À partir de 9 ans - TarifC

Le Jardin des voix

Les Arts florissants, direction musicale Paul Agnew | concert Le programme, qui réunit quelques-unes des plus belles pages du répertoire européen des XVIIe et XVIIIe siècles, offre l’occasion de découvrir la personnalité et la voix des futurs grands noms de la musique baroque confrontés à l’académie dirigée par William Christie. TarifA artiste en résidence

Nos amours bêtes

de Fabrice Melquiot | chorégraphie Ambra Senatore | théâtre et danse Pourquoi les contes nous recommandent-ils d’aimer ce qui n’est pas aimable? Belles, beaux et bêtes, ils sont cinq danseurs et comédiens. Entre danse et théâtre, la chorégraphe Ambra Senatore et l’écrivain Fabrice Melquiot leur inventent un dialogue inédit. À partir de 6 ans - TarifC

le 15 mars / à l’Espace

du 19 au 22 mars / à l’Espace

musique Juan Pablo Carreño d’après Stravinsky | conception Dominique Brun | danse et musique en collaboration avec le Centre chorégraphique national de Franche-Comté ­ à Belfort La musique du Sacre du printemps a suscité plus de deux-cents chorégraphies depuis sa création. Redonnant corps aux dessins d’archives de la création originelle du Sacre, Dominique Brun et six danseurs-chorégraphes ressuscitent la danse de Nijinski, tandis qu’une

de Pierre Meunier | théâtre À partir de pierres et de ressorts, Pierre Meunier dans son étonnante conférence-démonstration propose une ode à la rêverie et à l’humanité. C’est un poète, un conteur, un philosophe et sans doute aussi un bricoleur, un scientifique et un alchimiste qui nous fait partager son amour irraisonné pour la matière. TarifC

Sacre # 197

Au milieu du désordre


Saison 2012-2013 / mars-avril

les 26 et 27 mars / au Théâtre

Un Casse-Noisette

d’après Hoffmann et Tchaïkovski chorégraphie Bouba Landrille Tchouda danse Chorégraphe issu de la mouvance hip-hop, Bouba Landrille Tchouda développe une réécriture chorégraphique singulière. Avec l’énergie des danses urbaines, avec nos doutes et nos rêves d’aujourd’hui, il revisite le conte d’Hoffmann au son brillant de Tchaïkovski et lui offre un nouveau terrain de jeu. Comment conjuguer ce bouillonnement musical et choré­ graphique qui nous vient de loin et le faire résonner avec notre présent? À partir de 6 ans - TarifB

les 27 et 28 mars / à l’Espace

Shrimp Tales

Hotel Modern | inclassable Pas moins de trois-cents crevettes séchées au générique de ce spectacle détonnant. Manipulées et filmées en direct, les crevettes, pointent nos travers dans un spectacle hors du commun, véritable satire bestiaire de l’humanité! TarifC

le 29 mars / au Théâtre

Surnatural Orchestra

concert C’est un monstre musical qui trombone et pistonne, un drôle d’orchestre géant qui a gardé les allures de la fanfare qu’il fut initialement, fougueuse et débridée. Entre performance artistique, sound painting, show bouillant et cabaret sauvage, les concerts de cette vingtaine de jeunes jazzmen-troubadours-rockeursimprovisateurs font exploser les codes et les habitudes. TarifB

21

le 2 avril / à l’Espace

Desperado

de Robert Rodriguez musique Bikini Machine | ciné-concert Revendiquant une culture cinéphile mêlant série B, cinéma underground et références sixties, le groupe Bikini Machine dégaine ses guitares et crée un nouvel univers sonore au film Desperado, nous immergeant dans une atmosphère de «western contemporain. TarifC

du 2 au 4 avril / au Théâtre

Wu Weï - Les Quatre Saisons

de Vivaldi | mise en scène Yoann Bourgeois et Marie Fonte, direction musicale Jean-Christophe Frisch cirque, danse et musique Les créations de l’acrobate Yoann Bourgeois défient les lois de la pesanteur. Dans ce spectacle pour lequel ­ il convoque onze circassiens chinois, huit musiciens baroques et Vivaldi, cet artiste fascinant se réfère au Wu-Wei: l’art du «non-agir» selon lequel l’acteur serait dépossédé de son corps, habité de forces supérieures quasi mystiques. TarifB

du 3 au 12 avril / au Petit Kursaal

cinéma

les 4 et 5 avril / à l’Espace

Héroïnes

de Caroline Grosjean | Danse Héroïnes est un solo de danse qui se développe dans une installation plastique. Construit autour de la présence de l’interprète, le dispositif scénographique permet une grande proximité entre les jeunes spectateurs et la danseuse. Un travail de corps et d’images accessible à tous, autour de la figure universelle et intemporelle de l’Héroïne. À partir de 6 ans - TarifC


22


Saison 2012-2013 / avril-mai

du 9 au 11 avril / à l’Espace

Ieto

de Jonathan Guichard et Fnico Feldmann | cirque Lauréat des Jeunes talents cirque Europe, Ieto met en scène deux acrobates qui rivalisent de hauteur avec quelques planches de bois, de la corde et des bâtons. Ils se toisent, se défient et inventent ensemble des jeux d’échafaudage et de dégringolade. Un ballet aérien étonnant, un moment de pur cirque, d’engagement physique absolu et de créativité. TarifC

les 12 et 14 avril / au Théâtre artistes associés

Orphée & Eurydice

de Gluck, REVU PAR BERLIOZ | direction musicale Jean-François Verdier, ­chorégraphie Nathalie Pernette, Orchestre Victor Hugo Franche-Comté, BALLET DE LIMOGES | opéra Orphée, effondré par la mort de sa femme Eurydice part à sa recherche et tente de convaincre les dieux des Enfers de la laisser revivre sur terre. Dans un opéra-ballet à trois voix, la chorégraphe Nathalie Pernette visite le champ des possibles et les interstices autour de la figure d’Orphée, personnage tourmenté et rebelle interprété par Isabelle Druet. TarifA

du 16 au 25 avril / à l’Espace

vacances au cinéma

23

le 2 mai / au Théâtre

La Jeune Fille et la Mort

de Schubert | chorégraphie Thomas Lebrun danse et musique La Jeune Fille et la mort, pour trois danseurs et quatre danseuses, entourés du baryton Benjamin Alunni et du Quatuor Voce, est un véritable enchantement visuel, d’une sobriété touchant à l’épure. Thomas Lebrun joue des générations pour ce face à face avec le temps. Car si Éros et Thanatos il y a, c’est que les hommes rôdent. TarifC

les 2 et 3 mai / à l’Espace

Retour de Flamme

de Serge Bromberg | ciné-concert Serge Bromberg, collectionneur passionné de films anciens, présente lui-même au public les films qu’il a retrouvés et restaurés. S’improvisant bonimenteur, il introduit chaque court métrage puis l’accompagne au piano. Un véritable spectacle cinématographique, une surprise chaque soir. À partir de 6 ans - TarifC

du 10 au 22 mai / au Petit Kursaal

cinéma

les 14 et 15 mai / à l’Espace

Katia Kabanova

de Leoš Janácek | direction musicale Irène Kudela, mise en scène André Engel | opéra Katia a fait un mariage de convenance avec un garçon dominé par une mère autoritaire. Elle étouffe et rêve de grand air mais sa conscience l’empêchera de rompre avec son milieu. André Engel signe une mise en scène intimiste en version piano et poursuit son exploration de l’œuvre de Leoš Janácek. TarifA


24

du 14 au 22 mai / sous chapiteau, lieu à préciser

Matamore

Cirque Trottola et Petit Théâtre Baraque | cirque Un chapiteau singulier abrite pour la première fois la création commune du Petit Théâtre Baraque et du Cirque Trottola. Nigloo, Titoune, Bonaventure, Branlo et Mads descendent dans l’arène, celle où ont lieu les luttes et les défis et où s’affrontent les mythes et les corps, dont on ne peut s’échapper que par les airs. TarifC

les 21 et 22 mai / à l’Espace

Pudique Acide - Extasis

de Mathilde Monnier et Jean-François Duroure | danse Créées dans les années quatre-vingt, en pleine période d’abstraction américaine, ces deux pièces font connaître au grand public le duo inoubliable Monnier/Duroure, interprètes de Merce Cunnignham et Pina Bausch. Aujourd’hui, ils transmettent à une nouvelle génération de danseurs cette œuvre espiègle et pleine d’énergie créée dans la mouvance du mouvement punk sur les sonorités de Kurt Weill. TarifC

le 24 mai / au Théâtre artistes associés

Éclats d’orchestre

Orchestre Victor Hugo Franche-Comté, direction musicale Jean-François Verdier, le Quatuor Debussy et le Chœur des lycées de Besançon et Montbéliard | concert L’orchestre imagine un concert des plus éclectiques réunissant Ravel, Dvořák, Giner, Chostakovitch, Mellits ou encore Pink Floyd. Avec la complicité du Quatuor Debussy, l’un des quatuors français les plus inventifs, le résultat n’en sera que plus détonnant! TarifC

les 28 et 29 mai / à l’Espace

Seigneur Riquet & Maître Haydn

de Haydn | conception Émilie Valantin et le Quatuor Debussy | musique et théâtre Une adaptation pour marionnettes et musiciens d’un conte de Perrault, un plaisir pour les yeux, les oreilles et l’esprit. Riquet à la houppe, une fable douce-amère et ironique qui joue les allers-retours entre inquiétude et consolation, espoir et déceptions; des mouvements de l’âme bien nécessaires aux corps des marionnettes. À partir de 9 ans - TarifC

du 28 au 30 mai / au Théâtre

Antigone

de Sophocle | mise en scène Adel Hakim, avec les acteurs du Théâtre national palestinien | théâtre en collaboration avec le Centre dramatique national Besançon ­ Véritable mise en abîme de la notion d’injustice et méditation philosophique sur la rébellion et le sens du sacré, le texte de Sophocle date de près de deux mille cinq cents ans. Dans la mise en scène d’Adel Hakim, il entre aujourd’hui en bouleversante résonance avec la condition palestinienne. En arabe surtitré - TarifC

les 5, 6, 12 et 13 juin / chapiteau, Ch. de Casamène

Tempus fugit

Cirque Plume | cirque Parce que le temps passe vite, le Cirque Plume en profite pour célébrer trente ans de liberté, de joies, de peines, de poésie. De la notion de partage - toujours au cœur de ses préoccupations - à celle de transmission, il n’y a qu’un pas qu’il franchit allègrement à l’occasion de cette nouvelle création, confrontant son répertoire à la culture et la virtuosité de jeunes artistes d’aujourd’hui. TarifA


Saison 2012-2013 / mai-août

du 6 au 15 juin / au Petit Kursaal

cinéma

le 20 juin / au Théâtre et au Grand Kursaal artistes associés

Le Chant de la Terre

de Mahler | arrangements Schoenberg, direction musicale Jean-François Verdier, Orchestre Victor Hugo FrancheComté, CHORÉGRAPHIE PASCALE HOUBIN | musique et danse La joie, l’ivresse, la mort et l’au-delà… Le Chant de la Terre est la fusion parfaite entre le lied romantique et la symphonie. Cette œuvre ultime est née des résonances que Mahler trouva dans la poésie chinoise et de l’ode qu’il fera à la nature. Un bijou d’intelligence et d’intimité interprété par l’exceptionnel baryton Ludovic Tézier. En contrepoint de cette soirée, rendez-vous au Théâtre pour découvrir le dernier lied du Chant de la Terre: Abschied, mis en mouvement et en image par la danseuse et chorégraphe Pascale Houbin avec l’Orchestre et la mezzo Béatrix Rolein. Une création de la Scène nationale de Besançon en partenariat avec l’Orchestre. TarifB

le 28 juin / dans l’espace public

Bodies in Urban Spaces

de Willi Dorner | inclassable en collaboration avec la Cie Pernette dans le cadre de «Jours de danse» Le chorégraphe autrichien Willi Dorner propose un spectacle avec la ville pour décor. Un essaim multicolore de sportifs et danseurs amateurs envahit les rues et se fond dans le décor. Ils arpentent la ville, bâtissent des pyramides humaines et urbaines, fusionnent avec l’environnement citadin pour que corps et ville ne fassent plus qu’un. Œuvres éphémères de corps anonymes enchevêtrés. Gratuit

25

du 2 juillet au 30 août

un été au cinéma

en plein air, dans les quartiers de Besançon et au Petit Kursaal


26


27

le 18 novembre / à l’Espace, le 3 février / au Théâtre

At[h]ome

L’Espace et le Théâtre vous ouvrent leurs portes! Profitez de ces journées pour rencontrer les artistes qui c ­omposent la suite de la saison, découvrir les lieux, découvrir la pratique d’une discipline artistique ou technique et assister à l’une des nombreuses petites formes programmées. Deux journées de surprises, d’échanges et de festivités pour toute la famille.

Cabinets des curiosités Petites formes de musiques libres et inventives en collaboration avec Aspro-Impro

Cabinets de curiosités est un nouveau rendez-vous mensuel avec des petites formes de musiques libres et inventives. En collaboration avec Aspro-Impro, les lundis entre novembre et avril dans la petite salle de l’Espace, nous vous invitons à découvrir des artistes qui dépassent les frontières habituelles de la musique. Pour voir et entendre autrement la musique, éveiller notre curiosité. Tarif unique: 5€

Les rendez-vous autour des spectacles Attentifs à favoriser des temps de rencontre et d’échange entre le public et les artistes, nous vous proposons de multiples rendez-vous autour des spectacles et des films présentés au cours de la saison. Rencontres avec les artistes, avant-propos, débats, ateliers, performances, visites sont autant d’occasions d’aller plus avant dans la découverte du travail d’un artiste, de son époque ou de son esthétique. Tout au long de la saison, vous serez informés de ces rendez-vous dans notre bimestriel et sur internet: www.scenenationaledebesancon.fr


Tarifs 2012-2013

--------------------------------------TARIFS pleins 1re Série 2e Série A 35€ 30€ B 25€ C 20€ --------------------------------------TARIFS réduits* 1re Série 2e Série A 31€ 26€ B 21€ C 16€ --------------------------------------Tarif SPÉCIAL** 10€ --------------------------------------Tarif JEUNE PUBLIC*** 5€ --------------------------------------Tarifs Cinéma --------------------------------------TARIF plein 5€ --------------------------------------TARIF réduit* 4€ --------------------------------------TARIF spécial** 3€ --------------------------------------TARIF VACANCES AU CINEMA 3€ --------------------------------------ABONNEMENT 10 PLACES 40€ 35€ pour les abonnés de la Scène nationale 25€ pour les bénéficiaires des minima sociaux et les jeunes de moins de 26 ans ---------------------------------------

29

--------------------------------------Abonnements Classiques & Abonnements Tribu (5 personnes minimum & spectacles identiques) --------------------------------------Abonnement 3 spectacles et + 1re Série 2e Série A 26€ 23€ la place B 19€ la place C 15€ la place --------------------------------------Abonnement 6 spectacles et + 1re Série 2e Série A 20€ 17€ la place B 14€ la place C 11€ la place --------------------------------------Abonnement 12 spectacles et + ou Abonnement Tribu 6 spectacles et + 1re Série 2e Série A 13€ 10€ la place B 10€ la place C 10€ la place --------------------------------------Abonnement Tribu 12 spectacles et + 1re Série 2e Série A 11€ 8€ la place B 8€ la place C 8€ la place --------------------------------------Abonnement Spécial** 6 spectacles et + ou Abonnement Tribu Spécial** 6€ la place En 2e série pour le tarifA ---------------------------------------

Les tarifs réduits s’adressent, sur présentation d’un justificatif aux: * détenteurs de la carte du COS de Besançon, de la carte Cezam, de la carte Fraternelle, abonnés du Centre dramatique national Besançon Franche-Comté et de Scènes du Jura, abonnés annuel Ginko, cartes famille nombreuse, groupes de plus de 10 personnes ** bénéficiaires des minima sociaux, demandeurs d’emploi, jeunes de moins de 26 ans, étudiants de moins de 30 ans, apprentis, intermittents du spectacle *** enfants de moins de 11 ans Au cours de la saison, quelque soit votre formule d’abonnement, si vous souhaitez ajouter un ou plusieurs spectacles, vous continuez à bénéficier du tarif de votre abonnement.


Scène nationale de Besançon BP 2033 25050 Besançon cedex administration: Tél. 03 81 51 03 12 Fax 03 81 41 00 61 www.scenenationaledebesancon.fr Direction Anne Tanguy Directrice Annie Zo’omevele Secrétaire de direction Marie-Hélène Créquy Directrice adjointe à l’artistique Francesca Poloniato Directrice de production Marie-Gabrielle Riby Assistante de production, attachée à l’accueil des artistes Administration Claude Stirnemann Administrateur général Pascale Vurpillot Assistante administrative Odile Gratsac Comptable principale Lydia Pirany Comptable Secrétariat général Hélène Senelet Secrétaire générale En cours de recrutement Responsable de la communication Blandine Galmiche Attachée à la diffusion de la communication Anne Bouchard Attachée aux relations avec le public Nadège Viard Attachée aux relations avec le public Marie Gillard Attachée aux relations avec le public Marie-Charlotte Madelon Chargée de l’accueil et de la billetterie Olivier Mathias Chargé de l’accueil et de la billetterie Bita Rastegar Hôtesse billetterie Caroline Perrault Hôtesse billetterie Cinéma Jean-Michel Cretin Responsable Cinéma Stéphanie Bunod Responsable Cinéma jeunesse Arsim Imeri Attaché aux relations avec le public – Cinéma & spectacle vivant Emmanuelle Pretot Attachée au dispositif Lycéens au cinéma

Technique Jacques Marquès Directeur technique Emmanuel Cèbe Régisseur général Théâtre Luc Mesnier Pierroutet Régisseur principal lumière Espace - projectionniste Francis Courtois Régisseur principal sécurité et bâtiment - régisseur lumière Laurent Pointurier Régisseur principal plateau Espace - projectionniste Gilles Girardet Régisseur principal plateau Théâtre Fabrice Triponney Chef d’atelier - technicien plateau Laurent Bollard Régisseur lumière Sylvain Minary Régisseur son-vidéo Sylvie Ryser Costumière-habilleuse Bernard Buttet Technicien plateau - cintrier Sébastien Chommy Technicien plateau - cintrier - vidéo Michel Petit Constructeur - technicien plateau Nathalie Boucard Entretien Théâtre - concierge Stella Bron Entretien Théâtre Nanding Demba Entretien Espace Et tout le personnel technique intermittent et l’équipe des ouvreurs de la saison 2012-2013. Licences d’Entrepreneur de spectacles 1-1050690 2-1050691 3-1050692 et 1-1015770 2-1015771 3-1015772 La Scène nationale de Besançon est subventionnée par la Ville de Besançon, le Ministère de la Culture et de la Communication – Direction régionale des affaires culturelles Franche-Comté, la Région Franche-Comté et le Département du Doubs, et bénéficie du soutien du CNC.


Ouverture de la billetterie mardi 28 août Horaires exceptionnels du 28 août au 26 octobre: du mardi au vendredi de 11h30 à 14h et de 15h à 18h --------------------------------------Au Théâtre 49, rue Mégevand – 25000 Besançon --------------------------------------À l’Espace Place de l’Europe - 25000 Besançon --------------------------------------Tél. 03 81 87 85 85 --------------------------------------Et sur notre site internet www.scenenationaledebesancon.fr

Design graphique & typographie: Thomas Huot-Marchand / www.thomashuotmarchand.com / PhotographiesNicolas Waltefaugle / www.gplusw.fr

SC CÈNE ÈNE NA ATIONA TIONA LE D E BESA NÇON


Prologue