Page 98

308

MOEURS DES OUAPICHIANES

au génipa. Ce sont leurs cruches, leurs seaux, leurs cu vettes ; ils en ont de très grandes quantités, j’en ai compté jusqu’à dix douzaines dans une même maloca. Les couis, les catouris, les pagaras, sont également nombreux. La préparation des poisons est une des branches les plus intéressantes de l’industrie indienne, mais elle n’est guère prospère chez les Ouapichianes et les Atorradis. On trouve chez eux de magnifiques sarbacanes, longues de trois à quatre mètres, avec lesquelles ils lancent de petites flèches empoisonnées fixées à une petite boule de coton, mais ces sarbacanes viennent de chez les Mayongcong. C’est également des Mayongcong que leur vient l’ourari dont ils se servent. • Les Atorradis vont acheter des grages à manioc chez les Taroumans. Ce sont des planches un peu concaves, garnies en dedans d’épines fort dures. Non seulement ils en emportent pour leur usage personnel, mais chacun d’eux en achète pour les revendre. Ce sont les Indiens du Takutu qui viennent leur acheter ces produits, ainsi que des tambourins, des acangatares, du carajiru, des bâtons de brai pour les flèches. Mais il ne se vend guère par an, dans tout le district du Takutu et du rio Branco, que quelques douzaines de chacun de ces objets. Ces échanges ne constituent pas un commerce régulier. Tous les Indiens de cette contrée sont bien moins industrieux que ceux du Uaupès. Ils n’ont rien qui mérite défigurer dans une collection ethnographique. Ils n’ont rien qui leur soit spécial, et les objets et ustensiles qu’on trouve chez tous les Indiens sont travaillés fort grossièrement chez les nations de Caïirrit. La vie domestique des Indiens de Guyane est également bien connue, depuis Crevaux. Je n’entends parler ici que de quelques particularités qui m’ont paru originales dans la vie des Ouapicbianes et des Atorradis. En premier lieu

La France équinoxiale. Voyage à travers les Guyanes et l'Amazonie. 2  

Coudreau, Henri A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. C...

La France équinoxiale. Voyage à travers les Guyanes et l'Amazonie. 2  

Coudreau, Henri A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. C...

Profile for scduag
Advertisement