Page 57

DANS LES PRAIRIES.

267

précise, au-dessus de la cheville, au-dessus des genoux et quelquefois à la ceinture, mais qu’ils ne font que plus tard connaissance avec la toile. Les petites filles sont ornées d’une tangue mignonne, en perles fines. Hommes, femmes et enfants portent tous des noms portugais, à Maracachite. Pourtant pas une femme, pas un enfant ne parle cette langue. Les mariages réguliers sont inconnus dans la contrée, le mariage régulier est le mariage religieux, mais il n’y a pas un seul prêtre dans tout le rio Branco. Pourtant, bien que mariés à la sauvage, les couples paraissent affectionnés, unis, et les divorces, qui seraient pourtant si faciles, sont rares. Leur vie est calme et douce. Ils se lèvent avant le soleil, prennent presque de suite leur premier repas et en font deux autres dans la journée. Il y a aussi des jours de disette où l’on ne connaît que la cassave et le piment. Ces jeûnes sont dûs à la paresse, l’incurie, l’imprévoyance des Indiens. En général les gens de Maracachite vivent bien. Cependant avec leurs excellentes roças, leurs excellents territoires de chasse et de pêche, ils devraient vivre beaucoup mieux encore. Mais ils ne peuvent faire violence à leurs habitudes nationales. De temps à autre, environ deux fois par semaine, ils vont chasser ou pêcher, font un mouquin de leur chasse ou de leur pêche et laissent complètement épuiser la provision avant de faire une nouvelle battue. De là les jours de famine. Ils ne s’en vont travailler à Boa Vista que quand ils ont besoin de quelquesuns des objets indispensables à leur ménage primitif : toile blanche, toile bleue, indienne, fusil, plomb, poudre, capsules, haches, sabres, couteaux, malles. Dès qu’ils ont les objets qu’ils désirent, ils vont se reposer à la maloca. Ils aiment beaucoup la cachaça, mais ils ne pensent jamais à travailler quelques semaines de suite pour s’en faire une

La France équinoxiale. Voyage à travers les Guyanes et l'Amazonie. 2  

Coudreau, Henri A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. C...

La France équinoxiale. Voyage à travers les Guyanes et l'Amazonie. 2  

Coudreau, Henri A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. C...

Profile for scduag
Advertisement