Page 48

258

LE RIO BRANCO.

reste presque sec jusqu’en mars, avril et même mai, et pendant tout ce temps la navigation est interrompue. Les environs de Boa Vista , bien que beaucoup plus sains que les terres du Matto Geral, sont moins salubres que les terres du reste des campos. L’été , des sezões spéciales, assez bénignes, il est vrai, s’abattent sur la population; la toux de guariba, espèce de coqueluche, fait des victimes chez les enfants et attaque même les adultes. De plus, ce canton est peu fertile. La terre est sablonneuse et très sèche. Quand l’été se prolonge, la sécheresse est funeste aux pâturages et encore plus aux plantations, aux roças, d’ailleurs fort rares dans ce district. Tel apparaît le rio Branco de l’embouchure à Boa Vista. Cette région, aujourd’hui presque déserte, était jadis plus peuplée. Comme au rio Negro , on va foulant des ruines sur un sol vierge. En 1787, les povoações du bas rio Branco, aujourd’hui abandonnées, comptaient 931 habitants : 165 pour SantaMaria, 215 pour Carmo, 244 pour São-Felipe, 286 pour Concessão, 21 pour São-Martinho (à la bouche du Cahuamé, près de l’actuel Boa Vista). Mais dès lors, à la suite de révoltes d’indiens, la décadence commença et fut tellement rapide qu’en 1797 le rio Branco était presque désert. Le voyageur portugais Francisco José Rodrigues Barata, qui visita alors le rio Branco, dit, en substance, ce qui suit : A cette époque les fazendas ne faisaient que de naître. La fazenda de Sua Majestade comptait environ 300 têtes de bétail, et deux fazendas particulières, chacune autant, soit en tout 900 têtes. Barata ne croyait pas à la prospérité des fazendas du rio Banco, parce que, disait-il, l’été, il y a peu d’eau, et les troupeaux sont obligés d’aller loin pour boire, et que les serras où le bétail peut aller se mettre à l’ombre sont très éloignées. Aujourd’hui (1885) on compte dans les

La France équinoxiale. Voyage à travers les Guyanes et l'Amazonie. 2  

Coudreau, Henri A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. C...

La France équinoxiale. Voyage à travers les Guyanes et l'Amazonie. 2  

Coudreau, Henri A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. C...

Profile for scduag
Advertisement