Page 242

452

ANNEXES.

viennent des mucambos du Trombetas. Le coton vient très bien, il se trouve dans toutes les habitations, mais en si petite quantité qu’il ne suffit pas aux besoins des habitants. Le maïs, les haricots et le riz sont peu cultivés, la production en est insignifiante. Alemquer. — Importante ville de 1,000 habitants, située rive gauche, sur un parana de l’Amazone, débouché du bassin du Cuarâ. Monte-Alegre. — Monte-Alegre est située sur la crête méridionale d’un plateau de 300 mètres de hauteur, d’où on découvre un magnifique paysage et spécialement le Campo grande de la rive gauche de l’Amazone, semé de lacs et de monticules boisés. C’est un des plus beaux points de vue de l’Amazone. Pour arriver à Monte-Alegre on laisse l’Amazone en face de l’île du Fréchal, on entre par le paranamirim jusqu’à ce que l’on rencontre le rio Gurupatuba, on remonte un peu ce cours d’eau et on arrive à Monte-Alegre qui est sur la rive gauche. En face de MonteAlegre, le Gurupatuba a 260 mètres de large. Le volume colossal de la montagne Tauajury qui se lève au nord de la ville , la serra de Eréré à l’ouest, avec sa façade en aspect presque à pic du côté du Nord; le serro Maxira et le Monte Grande qui émergent du milieu de la savane comme de gigantesques tours coniques, et le serro Paraiso qui est le plus occidental, le vaste plateau coupé par l’Amazone et la lointaine ligne des monts du Curuá qui se dessinaient mal à l’horizon lointain : tous ces objets de formes et d’aspects variés constituent un magnifique panorama, la plus belle peinture naturelle qu’il soit donné d’admirer dans les deux provinces brésiliennes de l’Amazone. Monte-Alegre est non seulement un endroit charmant, riant, enrichi de panoramas gracieux, mais il est surtout important à cause de sa température, la moins élevée que l’on puisse rencontrer à l’Amazone, par son atmosphère pure, par sa salubrité, parla pureté de ses eaux, phénomène rare sur les bords du grand fleuve. Le nom primitif de Monte-Alegre était Gurupatuba, aldeia fondée par le P. Manoel da Costa, de la Compagnie de Jésus. Il fut élevé à la qualité de villa en 1758. Au port de Monte-Alegre se trouve aujourd’hui une scierie mécanique travaillant pour l’arsenal de marine de Para. L’église de Monte-Alegre, achevée en 1872, eut une des plus belles et des meilleures de l’Amazone. En 1873 la ville comptait environ 2,000 habitants blancs, indiens et métis, aunombre des plus industrieux de la province. Ils s’adonnent principalement à la culture du cacao ; les grandes quantités de vam-

La France équinoxiale. Voyage à travers les Guyanes et l'Amazonie. 2  

Coudreau, Henri A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. C...

La France équinoxiale. Voyage à travers les Guyanes et l'Amazonie. 2  

Coudreau, Henri A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. C...

Profile for scduag
Advertisement