Page 191

401

DU RIO BRANCO.

peine au nombre de mille. Les Macuchis, au contraire, sont aujourd’hui beaucoup plus nombreux qu’au siècle passé. Ils forment la tribu la plus importante de la contrée, on en peut compter trois ou quatre mille. La dépopulation, en somme, est rapide. Il existe encore un assez grand nombre de tribus, mais la plupart d’entre elles ne se composent que de quelques cinquante ou cent individus. Les indigènes actuels du haut rio Branco sont de petite taille, cependant il est des tribus où la moyenne n’est pas inférieure à la nôtre, chez les Moonpidiennes par exemple et les Uayeoués. Les femmes sont généralement fort petites. Chez certaines tribus, comme chez les Taroumans, par exemple, on dirait des enfants. Ils sont assez bien constitués et bien portants, la proportion de leurs malades n’est pas très forte, Je ne crois pas cependant que la moyenne de leur état sanitaire vaille beaucoup mieux que celle des Européens. Dans certaines tribus comme chez les Taroumans, on trouve beaucoup d’infirmes de naissance : boiteux, borgnes, mauvaises vues. Ils prennent peu de soin de leurs malades, et leurs médecins, les pagets, dans les cas un peu graves, ne font pas de cures bien merveilleuses. Tous ces Indiens du haut rio Branco, sauf ceux dits civilisés, sont aujourd’hui réfugiés au-dessus des cachoeiras. Je ne connais pas une seule exception à cette règle. Ils fuient les civilisés qui ne se font pas faute de les poursuivre dans leurs derniers retranchements, sans y réussir toujours. Quelques-unes de ces tribus sont réfugiées dans le centre des forêts vierges, loin de tout cours d’eau de quelque importance. C’est surtout à l’époque du cabanage de Pará, en 1837, que plusieurs Indiens compromis dans la révolution se retirèrent dans l’intérieur où ils formèrent des groupes hostiles aux blancs, groupes aujourd’hui transT. II.

26

La France équinoxiale. Voyage à travers les Guyanes et l'Amazonie. 2  

Coudreau, Henri A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. C...

La France équinoxiale. Voyage à travers les Guyanes et l'Amazonie. 2  

Coudreau, Henri A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. C...

Profile for scduag
Advertisement