Page 190

400

ÉTAT ÉCONOMIQUE ET SOCIAL

les habitudes héréditaires de la vie sauvage, sont autant d’obstacles qui s’opposent à ce que les tribus se groupent spontanément. Cette cohésion ne peut être réalisée que par la force. La guerre a été le principal moteur de la civilisation primitive. C’est grâce à la guerre que la civilisation naissait dans l’Amérique du Nord avec la Confédération des Six nations. En Guyane, les indigènes ne possédaient qu’un état militaire fort grossier lors de l’arrivée des Européens. Depuis lors il était impossible que cet état militaire se développât. Par suite, pas de cohésion, décroissance, de spécialisation et enfin de progrès. C’est faute du développement normal d’un séculaire état de guerre que les Indiens de Guyane sont, entre tous leurs pareils, si peu nombreux, si disséminés, si dépourvus de civilisation originale, même rudimentaire. Les progrès accomplis par les tribus guerrières du centre du continent sont, en effet, incomparablement plus considérables. Mais depuis la conquête , nulle part les Indiens n’ont progressé qu’avec un régime approprié. Le régime social le mieux approprié au génie des Indiens, est celui d’une tutelle intelligente. Les Jésuites l’avaient bien compris au Paraguay. Il est curieux de constater que, en dehors de cette tutelle, ce sont les tribus qui se civilisent le plus vite qui disparaissent aussi le plus rapidement. Tels sont les Uapichianas. Les Uapichianas se civilisent plus vite que les Macuchis. Ils aiment à apprendre leur dialecte. aux civilisés, beaucoup d’entre eux à Canauani, à Maracachite et à l’Uraricuera, parlent portugais. Les Macuchis sont beaucoup plus rebelles à la discipline de la civilisation. Ils n’aiment pas à enseigner leur langue aux blancs. Ils sont insolents, insubordonnés. Conclusion : les Uapichianas étaient, il y a un siècle, la tribu la plus importante du rio Branco, aujourd’hui ils sont à

La France équinoxiale. Voyage à travers les Guyanes et l'Amazonie. 2  

Coudreau, Henri A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. C...

La France équinoxiale. Voyage à travers les Guyanes et l'Amazonie. 2  

Coudreau, Henri A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. C...

Profile for scduag
Advertisement