Page 103

ET DES ATORRADIS.

313

générale pour les tribus de Caïirrit. Les autres tribus ont chacune leur dialecte, mais toutes entendent le ouapichiane. Déjà les Atorradis, les hommes du moins, ont abandonné presque complètement leur ancien dialecte pour ne plus parler que le ouapicbiane qui est là-bas l’idiome de la civilisation et du progrès. Ces tribus (Ouapichianes, Atorradis, Taroumans, Moonpidiennes) ont des contes dans lesquels il est question d’aventures fabuleuses arrivées aux pagets ainsi qu’aux animaux de la contrée. Ces contes dénotent une assez grande pauvreté d’imagination. Dans quelques-unes de ces compositions, une partie est chantée. On trouve aussi ces contes, plus ou moins modifiés, chez les créoles de la côte de Guyane, A trois années d’intervalle j’ai entendu les mêmes, en créole, chez les nègres de Cayenne, et en ouapicbiane, chez les Atorradis. Il y en a de modernes dans lesquels on fait jouer aux blancs un rôle généralement ridicule. Je ne laisserai pas nos Ouapichianes et nos Atorradis sans parler de leurs parures. La parure est une très grosse affaire chez un peuple qui va nu. C’est peut-être la plus grande affaire de la vie, aussi bien chez les hommes que chez les femmes. Je ne sais si c’est à eux ou à elles que revient la palme de la coquetterie. Tout est motif à parure. Aussi bien ne traiterai-je point méthodiquement un sujet comme celui de la mode chez les sauvages. Les Ouapichianes, par exemple, se passent dans la cloison du nez une épingle à laquelle ils suspendent une pièce de métal. C’est, je crois, l’ancien signe distinctif de la tribu. C’est passablement laid. Mais une coutume plus laide encore est celle qu’ils ont d’arracher aux jeunes filles les deux incisives du milieu de la mâchoire supérieure. Heureusement que ce n’est pas absolument général. A côté du laid il y a le drôle. La coutume coolie de

La France équinoxiale. Voyage à travers les Guyanes et l'Amazonie. 2  

Coudreau, Henri A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. C...

La France équinoxiale. Voyage à travers les Guyanes et l'Amazonie. 2  

Coudreau, Henri A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. C...

Profile for scduag
Advertisement