Page 283

664

CONCLUSION DU TITRE V

Un coolie ship n'est pas un bateau négrier, et le coolie trade n'a rien à voir avec le slave trade. En aucun cas, à aucun égard, à aucun moment, en aucune façon, ni en aucune de ses composantes. Définitivement ! Ce n'est "que", et c'est déjà bien laid, du transport d'émigrants "bas de gamme", avec tout ce que cela suppose d'inconfort, d'entassement, de promiscuité, de crasse, de nourriture infâme et de tristesse ; si l'on devait absolument procéder à une comparaison au sujet de l'émigration indienne vers la Caraïbe, c'est probablement avec celle au départ de l'Irlande immédiatement après la Grande Famine qu'elle serait la plus pertinente, un des pires moments dans l'histoire de la population européenne. Mais en même temps, pour qui connaît la suite de l'odyssée indienne aux Antilles, on ne peut s'empêcher de constater que, sous réserve, naturellement, des quelques navires sur lesquels ils ont été réellement maltraités, le voyage constitue le meilleur de tous les moments vécus par les émigrants entre celui où ils décident de partir et celui où ils reviennent dans leur village natal ou décèdent dans leur nouveau pays d'adoption. Comparée à ce qu'était leur existence avant d'émigrer, et plus encore à ce qui les attend réellement à l'arrivée, la traversée de "l'eau noire", bien loin de confirmer les récits terrifiants qui circulent en Inde au sujet de celle-ci, s'avère constituer au contraire un bref instant de répit dans une vie de misère, de faim, de maladie et d'humiliation. D'ailleurs, eux-mêmes ont bien conscience d'avoir vécu un moment exceptionnel à bord ; voici, à l'arrivée d'un convoi à Pointe-à-Pitre, les passagers qui se déclarent "très fâchés d'être rendus"1. Les agents consulaires britanniques aux Antilles françaises, qui interrogent régulièrement les Indiens après leur débarquement confirment bien

1. Rapport du Dr Dhoste, sur le second Bruce.

L'immigration indienne en Guadeloupe (1848-1923). Partie 2  

Auteur . Christian Schnakenbourg. Document de la bibliothèque numérique Manioc.

L'immigration indienne en Guadeloupe (1848-1923). Partie 2  

Auteur . Christian Schnakenbourg. Document de la bibliothèque numérique Manioc.

Profile for scduag
Advertisement