Page 181

562 66. Bann Cinq jours d'observation sanitaire en rade à son arrivée en Guadeloupe.

68. Jorawur La longueur de l'intervalle de temps compris entre le moment du départ et celui de l'entrée dans le port (près de quatre mois) laisse à penser que ce convoi a certainement connu des problèmes en cours de route et/ou à son arrivée en Guadeloupe (quarantaine ?), mais nous n'avons aucune information à ce sujet.

75. Jorawur La mortalité excessive de ce convoi semble s'expliquer par les difficultés et la longueur de la navigation dans l'Océan Indien.

77. Lee Sept jours de quarantaine à l'arrivée en Guadeloupe. Les causes de la mortalité élevée de ce convoi ne sont pas explicitées dans le rapport médical.

78. Latona A la suite d'une voie d'eau et d'une épidémie d'oreillons survenus dans l'Océan Indien, ce navire a dû effectuer une relâche forcée avec mise en quarantaine de 38 jours à Maurice. A l'arrivé à Basse-Terre, le navire est reparti immédiatement après le débarquement des passagers. Ceux-ci ont été conduits par petits groupes à Pointe-à-Pitre.

80. Syria Un "accident", sur la nature duquel nous ne sommes pas renseignés mais apparemment sans gravité, survenu en rade de Basse-Terre à l'arrivée du navire en Guadeloupe. Passagers débarqués et conduits ensuite par petits groupes à Pointe-à-Pitre.

87. Epervier Un jeune passager réclamé par sa famille est débarqué à Karikal. Non compris dans le chiffre des embarqués.

88. White Adder Envoyé 15 jours en quarantaine aux Saintes à son arrivée en Guadeloupe, en raison d'une épidémie de varicelle à bord. Le chiffre de la mortalité en cours de route ne recense pas les 13 décès survenus pendant cette quarantaine.

90. Boyne Peu avant l'arrivée en Guadeloupe, une épidémie de varicelle s'est déclarée à bord. Le convoi a été envoyé aux Saintes pour une quarantaine dont la durée a varié de un à deux mois ; dix passagers y sont morts (Non compris dans le chiffre de la mortalité en cours de route). Les survivants ont été transférés ensuite à Pointe-à-Pitre par petits groupes. Le navire semble être reparti directement des Saintes (date et destination inconnues) sans être entré dans le port de Pointe-à-Pitre.

L'immigration indienne en Guadeloupe (1848-1923). Partie 2  

Auteur . Christian Schnakenbourg. Document de la bibliothèque numérique Manioc.

L'immigration indienne en Guadeloupe (1848-1923). Partie 2  

Auteur . Christian Schnakenbourg. Document de la bibliothèque numérique Manioc.

Profile for scduag
Advertisement