Page 79

PRÉPARATION DU CAFÉ POUR L'EXPORTATION.

67

machines, il souffrira aussi moins de la détérioration, point important dans les colonies, où toute pièce de rechange doit être demandée très loin. « Nous qui recevons tous les ans des milliers et des milliers de sacs île café en parchemin et qui sommes à côté du marché, nous saurons toujours davantage « huit » et affiner chaque « partie » de manière à lui faire obtenir sur le marché les plus hauts prix. « Tous les frais : réception du café à bord du navire importateur, débarquement, « husking » (enlèvement du parchemin), « sizing » (triage par grosseur) et toutes les autres opérations nécessaires, s'élèvent à 2 s. 6 d. par cwt., ce qui est au moins aussi bon marché que si l'affinage était fait à la plantation, plutôt même meilleur marché. « Il y a à dire davantage sur les frais de séchage à Londres : selon l'habileté, l'intelligence et l'installation du planteur, le café en parchemin, mis à bord du navire, sera plus ou moins sec; le point est d'une importance capitale. Il nous arrive de recevoir des cafés qui perdent 20 % au séchage, la perte par le « husking » non comprise. Il est évident qu'il est stupide de payer du fret pour tant d'eau; d'autre part, du café aussi humide moisit en route. Il faut cependant aussi se garer de sécher trop; la couleur en souffre et par conséquent la valeur marchande du café. « Il faut, en somme, beaucoup d'expérience pour saisir le moment où le café est séché à point, et ne pas aller au delà, ni rester en- deçà. « Comme, toutefois, en fait, les cafés qui nous arrivent sont dans des états de dessiccation très différents les uns des autres, nous sommes forcés de compter les frais de séchage à Londres séparément selon les conditions de chaque cas; cette dépense n'est donc pas comprise dans les 2 s. 6 d. indiqués cidessus. « La perte par le « husking » varie beaucoup, selon la qualité du parchemin. Le minimum est de 15 % ; le maximum, rare, de 22 % . Les taux de perte les plus communs sont de 18% à20 %. « Toutes les opérations sont surveillées par les agents de la

Manuel pratique des cultures tropicales et des plantations des pays chauds. T. 2, 1ère partie  

Auteur. Raoul, E. F. A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique de manioc. Université des Antilles et de la Guyane, service commu...

Manuel pratique des cultures tropicales et des plantations des pays chauds. T. 2, 1ère partie  

Auteur. Raoul, E. F. A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique de manioc. Université des Antilles et de la Guyane, service commu...

Profile for scduag
Advertisement