Page 66

54

MANUEL DES CULTURES TROPICALES.

Cette caisse rectangulaire est placée à une de ses extrémités sur une traverse fixe, et est suspendue par l'autre à deux leviers pouvant basculer sur un point fixe; l'extrémité des leviers opposée à celle à laquelle est suspendue le crible butte contre une roue dentée qui imprime les secousses trépidatoires nécessaires pour laisser passer les graines nettoyées. Le crible étant en pente légère, les grains non dépouillés arrivent peu à peu à l'extrémité où, seuls, ils sont soumis de nouveau à l'effet de la râpe. Lavage. — Même après la dépulpation, la graine reste recouverte d'une matière mucilagineuse, sorte de gomme dont il faut la débarrasser par un lavage à la main dans un bassin quelconque. Avec les débris de pulpe, de pédoncules de feuilles, etc., viennent surnager les grains flots ; ce sont des grains légers de mauvaise qualité qui doivent être séparés. Séchage. — On sèche au moyen de l'aire ou terrasse, du boucan, et des tiroirs. a. Terrasse. — C'est une aire en ciment ou maçonnerie bien lisse, que rien n'ombrage du soleil; autrefois on la faisait simplement en terre battue. b. Boucan. — On peut le définir : une "étuve actionnée par la chaleur solaire. C'est un magasin très étroit et long, à façades exposées au levant, et au couchant. Afin que les murs puissent absorber le maximum de chaleur solaire, les portes et fenêtres sont à glissières, ou en feuilles de tôle comme les devantures des magasins. Les cerises séchées au soleil dans la journée sont rentrées dans le boucan avant la chute du jour. c. Tiroirs. — Dans les caféeries mal outillées, on expose au soleil directement sur l'aire; mais comme il importe de rentrer à la première menace de pluie, on a substitué à ce procédé primitif, l'exposition dans des boîtes rectangulaires le plus souvent munies en dessous de galets qui leur permettent de glisser rapidement sur deux bandes métalliques lisses; ces deux bandes métalliques sont fixées elles-mêmes sur deux longrines en bois se prolongeant presque sous le boucan et mieux jusque dans le boucan même, lequel est muni d'ouvertures de plain-pied assez nombreuses et assez larges pour cela.

Manuel pratique des cultures tropicales et des plantations des pays chauds. T. 2, 1ère partie  

Auteur. Raoul, E. F. A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique de manioc. Université des Antilles et de la Guyane, service commu...

Manuel pratique des cultures tropicales et des plantations des pays chauds. T. 2, 1ère partie  

Auteur. Raoul, E. F. A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique de manioc. Université des Antilles et de la Guyane, service commu...

Profile for scduag
Advertisement