Page 64

PRÉPARATION DU CAFÉ POUR L'EXPORTATION.

Le fruit du caféier envisagé à sa maturité offre les parties suivantes : 1° Une enveloppe extérieure ou pulpe, désignée encore sous le nom de cerise. C'est une pulpe charnue, visqueuse, légèrement sucrée, qui fermente lorsqu'elle est déchirée, ou simplement lorsque le fruit est cueilli depuis quelque temps et n'est pas desséché. Cette fermentation dépréciant la graine, il importe de dépulper le plus tôt possible, si l'on ne compte pas la conserver par dessiccation. 2° Une enveloppe parcheminée nommée parche adhérente à la graine à l'état vert, mais devenant très libre par suite de la rétractation de la graine causée par la dessiccation. Cette vacuité relative permet de briser facilement la parche, dans laquelle se joue alors librement le grain. 3° Un grain recouvert d'une pellicule argentée très mûre. Ce grain, de couleur le plus souvent brun verdâtre, a l'aspect de la corne, mais n'est pas dépourvu d'une certaine élasticité. La pellicule argentée est désignée par les Anglais sous le nom de silver-skin. Notre intention était de ne décrire dans cet ouvrage que les machines modernes, mais on nous a fait observer que dans un très grand nombre de pays on employait encore les anciens procédés qui furent imaginés par les premiers Français qui se livrèrent, aux Antilles, à cette industrie. Ces procédés étant encore employés dans nombre de colonies

Manuel pratique des cultures tropicales et des plantations des pays chauds. T. 2, 1ère partie  

Auteur. Raoul, E. F. A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique de manioc. Université des Antilles et de la Guyane, service commu...

Manuel pratique des cultures tropicales et des plantations des pays chauds. T. 2, 1ère partie  

Auteur. Raoul, E. F. A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique de manioc. Université des Antilles et de la Guyane, service commu...

Profile for scduag
Advertisement