Page 189

177

CAFÉS. — CAFÉIERS. — PARTIE COMMERCIALE.

1879, le café natif n'entre dans le chiffre des exportations, soit 418.433 quintaux, que pour 29.000 quintaux. Ilenseignements commerciaux. — Le commerce direct de la France avec l'île de Ceylan ne date que de 1848 (déclaration delà franchise du port de Colombo); même encore aujourd'hui, cette provenance arrive le plus souvent par voie anglaise. Classement et caractères distinctifs. — Le classement de Ceylan comprend les C. natifs et les C. plantation; ces derniers sont assez rares sur le marché français. C. Ceylan natifs. — La sérification appliquée à ces cafés est la même que celle des cafés Malabar natifs. La fève du Ceylan natif est très irrégulière; le plus souvent la base, plate ou même légèrement concave, dessine un ovale pointu, à contour irrégulier; il n'est pas rare de voir l'une des pointes et même les deux cassées ; le dôme est écrasé. La fève, assez peu résistante à la main, est recouverte d'une pellicule jaune-gris ou rousse, fortement adhérente. La teinte de l'ensemble, bariolée sur fond grisâtre, ressemble un peu à celle des C. Haïti, mais avec moins de tendance au vert. Les séries A. B. P-B. sont généralement plus claires; les séries C tirent plus sur le vert terne. Les C. Ceylan natifs dans la série P.-B. (caracoli), et surtout dans la série C, renferment quelquefois des fèves puantes. L'emballage a lieu en sacs de63 kil., en forte toile, tissu croisé. C. Ceylan plantation. — Ces cafés présentent à peu près les mêmes caractères que les C. plantation de l'Inde et sont, comme eux, fort rares sur le marché français; ils ont peut-être moins de finesse de goût, mais ils ont beaucoup plus de vigueur. L'emballage des C. Ceylan plantation est fait en fûts de poids variable, ou en caisses (1). Il n'y a que les Neilgherry qui s'expédient en caisses dont le bois est dur mais éclate et se brise. L'exportation totale de l'Inde a été, en 1865, de 328.317 cwt. (1) Ces cafés, principalement les C. Malabar, se vendent assez souvent à livrer. Autrefois, suivant la hausse ou la baisse survenue depuis le moment du marché jusqu'au jour de la livraison, l'expéditeur (commerce anglais) livrait des sacs de 63 kilogrammes ou bien de 77 kilogrammes. Aujourd'hui, pour éviter cette manœuvre, les marchés à livrer sont passés au quintal métrique, avec désignation de l'expéditeur et de sa marque. CULTURES TROPICAI.ES.

12

Manuel pratique des cultures tropicales et des plantations des pays chauds. T. 2, 1ère partie  

Auteur. Raoul, E. F. A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique de manioc. Université des Antilles et de la Guyane, service commu...

Manuel pratique des cultures tropicales et des plantations des pays chauds. T. 2, 1ère partie  

Auteur. Raoul, E. F. A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique de manioc. Université des Antilles et de la Guyane, service commu...

Profile for scduag
Advertisement