Page 153

CAFÉIERS. — CAFÉS. — PARTIE COMMERCIALE.

141

Cette provenance, ordinairement soignée, contient peu de grains noirs; elle dégage quelquefois une légère odeur de fumée. On distingue parmi les sortes commerciales les Cordova, Oaxaca, Tabasco, Tepic, Soconusco, Uruapan. L'emballage se fait en fortes balles, recouvertes d'une enveloppe en latanier et ficelées. Guate'mala; Honduras; San-Salvador; Nicaragua; Costa-Rica. Ces cinq provenances sont aujourd'hui communément désignées, sur le marché français, sous le nom de C. Centre-Amérique ou bien encore, dans le port du Havre, sous la désignation commune de C. du Guatemala, et, dans le port de Bordeaux, de C. Costa-Rica. Ces deux provenances sont en effet des plus abondantes, et alimentent particulièrement le marché français en cafés de cette région.

GUATÉMALA.

Renseignements statistiques et commerciaux. — Le territoire assez vaste de cette République est très favorable à la culture du caféier, qui, depuis 1855, y a fait les progrès les plus rapides. Il est difficile, comme pour les autres États de l'Amérique centrale, d'obtenir des chiffres de production et d'exportation certains. Nos renseignements ne doivent donc être considérés que comme approximativement exacts (1). En — — — _

1815, l'exportation s'élève à 46.000 quintaux mét. 1863, — — 8.000 — 1867, — — 16.000 — 1873, — — 69.000 — 1874, — — 74.000 —

(1) Les renseignements sur les C. Centre-Amérique nous ont été fournis par M. Joannès-Couvert, négociant au Havre.

Manuel pratique des cultures tropicales et des plantations des pays chauds. T. 2, 1ère partie  

Auteur. Raoul, E. F. A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique de manioc. Université des Antilles et de la Guyane, service commu...

Manuel pratique des cultures tropicales et des plantations des pays chauds. T. 2, 1ère partie  

Auteur. Raoul, E. F. A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique de manioc. Université des Antilles et de la Guyane, service commu...

Profile for scduag
Advertisement