Page 117

ESPÈCES ET RACES DE CULTURES. — CAFÉIER DE LIBÉRIA.

105

culture du Libéria, qui est de bonne vente courante et est bien plus robuste que l'Arabica. Là, où l'Arabica ne peut pas venir, ou vient mal, nous n'hésitons pas à conseiller de planter le Libéria, si on se trouve dans la zone de culture que nous avons indiquée pour ce caféier. Il y a déjà une douzaine d'années, nous avions donné ce conseil à M. Derous, de la Réunion, propriétaire à Sainte-Marie de Madagascar, qui possède actuellement une propriété en plein rapport. Tout l'intérêt du Libéria vient • le sa grande productivité, de sa robusticité, et, par-dessus tout, de sa résistance aux parasites et surtout à l'hemileia vastatrix. Ce n'est pas que le Libéria ne soit pas atteint comme l'Arabica, mais alors qu'une seule tache d'hémileia sur une feuille d'Arabica suffit à détruire complètement cet organe important, la feuille du Libéria étant jusqu'à quatre ou cinq fois plus grande que celle de son congénère, l'hémileia n'y fait qu'un trou de la largeur d'une pièce de cent sous qui n'empêche nullement la feuille de respirer et par conséquent la plante de vivre; car il faut bien le remarquer, la feuille du Libéria, quoique trouée par le champignon parasite, ne tombe pas à terre. De plus, le Libéria a également une résistance beaucoup plus grande au Cemiostoma coffeellum et aux autres parasites que nous avons signalés. Il offre aussi l'avantage suivant : Réussissant dans les bas, sa culture peut se combiner avec celle du cacaoyer, du cocotier nain, de l'aréquier et de quelques autres palmiers qu'on plante surtout alors comme arbres d'ombrages. J'ai conseillé également d'utiliser divers caoutchoucs comme arbres d'ombrage pour le Libéria. En combinant ces diverses cultures avec celle du Libéria, chose qu'on ne peut faire pour l'Arabica qui ne se plaît pas dans la zone où poussent les plantes abris que nous venons de citer, on arrive à compenser, et bien au delà, la légère moins-value que les cours assignent au Libéria. Age. — Le Libéria paraît vivre encore plus vieux que l'Arabica. On montre communément des arbres ayant près d'un demi-siècle, lesquels sont encore en plein rapport. On a pensé également à remédier à la maladie par le greffage sur Libéria. Mais il ne paraît pas jusqu'ici que cette opération,

Manuel pratique des cultures tropicales et des plantations des pays chauds. T. 2, 1ère partie  

Auteur. Raoul, E. F. A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique de manioc. Université des Antilles et de la Guyane, service commu...

Manuel pratique des cultures tropicales et des plantations des pays chauds. T. 2, 1ère partie  

Auteur. Raoul, E. F. A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique de manioc. Université des Antilles et de la Guyane, service commu...

Profile for scduag
Advertisement