Page 115

ESPÈCES ET RACES DE CULTURES. — CAFÉIER DE LIBÉRIA.

103

on retourne et on asperge d'eau plusieurs fois par jour. Au bout d'un mois, l'enveloppe est assez ramollie pour que, par un simple piétinement ou même par la plus légère pression à la main, on puisse la séparer du grain ; un lavage sommaire suffit même alors pour enlever les parties mucilagineuses adhérentes. Ce modus faciendi a donné créance à cette légende répandue en Amérique surtout, que les Hollandais possédaient pour le Libéria, comme cela se pratique pour le cacao, un procédé de fermentation, grâce auquel on obtenait des Libéria ayant un arôme égal à celui des bonnes qualités de l'Arabica. Comme on le voit, là n'est pas le but de l'opération; mais, contrairement à ce que l'on aurait pu croire, ce procédé de décortication, quand il est bien mené par une personne expérimentée, n'altère pas la qualité du Libéria; et comme on traite ainsi des fruits qui ont souvent achevé en grande partie leur maturité dans leurs enveloppes naturelles, les « fermenteurs » très expérimentés obtiennent ainsi un café qui, parmi les Libéria, mérite une excellente cote, rehaussée encore par sa couleur jaunâtre recherchée, que les praticiens habiles arrivent à lui donner par une fermentation un peu plus courte et dont je vais parler de suite. Mais je dois à la vérité de déclarer que je n'ai pas vu obtenir par ce procédé ni aucun autre, du Libéria à l'arôme de Moka, ni même ayant l'arôme des bonnes sortes d'Arabica. Dans la même plantation de Dramaga, que nous avons citée plus haut, on donnerait, d'après Wigmann, aux grains de Libéria la couleur jaune recherchée et même un arôme spécial (?) de la façon suivante : Deux jours de fermentation en couches d'une épaisseur modérée, immédiatement après la cueillette, et avant le dépulpage. Quatre jours de fermentation, en citerne, après le dépulpage. Nettoyage, lavage soigneux, puis séchage pendant une journée. Deuxième fermentation, d'une durée de quatre jours; enfin, séchage définitif au soleil. A Java on emploie volontiers le séchoir Huyser; le modèle le plus couramment adopté permet de sécher en vingt-quatre heures 100 pikuls de café. Rendement. —Dabry de Thiersant estime jusqu'à 8 livres le produit moyen de chaque arbre avec un produit moyen de

Manuel pratique des cultures tropicales et des plantations des pays chauds. T. 2, 1ère partie  

Auteur. Raoul, E. F. A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique de manioc. Université des Antilles et de la Guyane, service commu...

Manuel pratique des cultures tropicales et des plantations des pays chauds. T. 2, 1ère partie  

Auteur. Raoul, E. F. A. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique de manioc. Université des Antilles et de la Guyane, service commu...

Profile for scduag
Advertisement