Page 61

( 55 ) malaise d'autant plus certain qu'il éblouit davantage ? Un seul blet d'amertume se laissait voir quelquefois, comme un courant d'eaux étrangères qui venait traverser cet océan d'impressions délicieuses et pures. Sans la susceptibilité trop bien connue de Fleurette, mon bonheur n'aurait pas été humain ; il lui fallait, sans doute, pour être l'état d'un simple mortel, ce faible et unique mélange. Fleurette ressemblait trop à la plus délicate sensitive des collines désertes de son pays ; le moindre contact avec les pensées du monde pouvait la blesser. Chose étrange ! la vertu la plus irréprochable était au fond de son cœur, aucun souffle du vice n'y avait jamais pénétré ; et pourtant , elle me dit un jour, dans un épan-

Ossolinski, ou Marseille et St-Domingue, après 1794 et en 1815 : mémoires contemporains. T.3  

Auteur. Masse, E.-M. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique de manioc. Université des Antilles et de la Guyane, service commun d...

Ossolinski, ou Marseille et St-Domingue, après 1794 et en 1815 : mémoires contemporains. T.3  

Auteur. Masse, E.-M. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique de manioc. Université des Antilles et de la Guyane, service commun d...

Profile for scduag
Advertisement