Page 42

( 36 ) ainsi que l'arbre à pain, Bligh, laine d'abord trop vanté, et qui est loin de valoir le bananier, si rapide en sa croissance et si fécond. « Les Français de St.-Domingue sont venus donner un essor à la culture du calier, qui était fort languissante, et on peut leur savoir gré de l'accroissement que ce nouveau produit a donné au commerce ; mais, d'un autre côté, je crains fort qu'ils ne soient venus déposer parmi nous des germes bien dangereux. C'est un peuple que le malheur, à ce qu'il paraît, ne corrige point. On dirait que, par un étrange caprice , les Français cherchent sans cesse à mettre en opposition leurs principes , qu'ils étalent avec audace, et leurs intérêts privés et particuliers, qu'ils se gardent pourtant de sacrifier jamais.

Ossolinski, ou Marseille et St-Domingue, après 1794 et en 1815 : mémoires contemporains. T.3  

Auteur. Masse, E.-M. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique de manioc. Université des Antilles et de la Guyane, service commun d...

Ossolinski, ou Marseille et St-Domingue, après 1794 et en 1815 : mémoires contemporains. T.3  

Auteur. Masse, E.-M. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique de manioc. Université des Antilles et de la Guyane, service commun d...

Profile for scduag
Advertisement