Page 31

( 25 ) mai a malin, ils s'aperçurent que le navire était encore entier, et que les esclaves, ayant brisé leurs fers, avaient construit des radeaux sur lesquels ils venaient de placer les femmes et les enfans. L'intention de ces malheureux Africains n'était probablement que de sauver leur vie ; mais leur approche inspira des craintes. Les radeaux se dirigeaient vers l'île , chargés des femmes et des enfans, tandis que les hommes nageaient autour, veillant sur les êtres chéris qu'ils avaient confiés à quelques planches. On attendait qu'ils fussent à une distance convenable du rivage. Alors on lit pleuvoir sur eux un feu continuel des armes qu'on avait emportées, et on en tua trois cent soixante-six. Le peu qui échappa à ce massacre fut vendu à Kingston de la Jamaïque , d'où celui qui me contait ce 2 m

Ossolinski, ou Marseille et St-Domingue, après 1794 et en 1815 : mémoires contemporains. T.3  

Auteur. Masse, E.-M. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique de manioc. Université des Antilles et de la Guyane, service commun d...

Ossolinski, ou Marseille et St-Domingue, après 1794 et en 1815 : mémoires contemporains. T.3  

Auteur. Masse, E.-M. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique de manioc. Université des Antilles et de la Guyane, service commun d...

Profile for scduag
Advertisement