Page 273

( 267 )

de nous plaire dans cet isolement domestique, la plus solide garantie de la paix et du bonheur qui soient ici-bas à la portée des hommes. La succession des saisons marquait seule pour nous la fuite du temps. Nos grandes époques étaient quelque tempête ou un sec plus prolongé que de coutume ; mais , pour nos coeurs , il n'y avait ni sec , ni tempête ; c'était une tendresse calme que rien ne troublait, une sécurité d'amour qui paraissait, hélas! devoir être éternelle! An fond de cette solitude sauvage où mes malheurs m'ont jeté depuis, quand l' image de ce temps-là vient à m'apparaître séparée des jours affreux qui suivirent, il me semble que rien de plus

Ossolinski, ou Marseille et St-Domingue, après 1794 et en 1815 : mémoires contemporains. T.3  

Auteur. Masse, E.-M. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique de manioc. Université des Antilles et de la Guyane, service commun d...

Ossolinski, ou Marseille et St-Domingue, après 1794 et en 1815 : mémoires contemporains. T.3  

Auteur. Masse, E.-M. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique de manioc. Université des Antilles et de la Guyane, service commun d...

Profile for scduag
Advertisement