Page 27

( 21 ) chissante et salubre. Je réservai, par la suite, celui des jeunes pieds qui prospérait le mieux. En quelques années, il me donna un charmant ombrage , sous lequel j'ai vu une enfant pleine de grâces et de vivacité me sourire , sourire à sa mère,, et se livrer à ces petits jeux qui commencent le cours des occupations plus sérieuses, mais non moins vaines de la vie. Combien de fois, dans mes heures de loisir, assis au-devant de ma case, à l'ombre légère de mon tamarin , et fumant avec toute l'indolence d'un Osmanli ou d'un Créole, je formai des rêves de bonheur pour les objets qui m'étaient chers! Ces objets, mes rêves et ce peu de fumée qui m'amusait alors, tout s'est également évanoui !

Ossolinski, ou Marseille et St-Domingue, après 1794 et en 1815 : mémoires contemporains. T.3  

Auteur. Masse, E.-M. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique de manioc. Université des Antilles et de la Guyane, service commun d...

Ossolinski, ou Marseille et St-Domingue, après 1794 et en 1815 : mémoires contemporains. T.3  

Auteur. Masse, E.-M. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique de manioc. Université des Antilles et de la Guyane, service commun d...

Profile for scduag
Advertisement