Page 234

( 228 )

des choses qu'une institution fondée sur des sentimens religieux et patriotiques , arrivât à de grandes exagérations. La haine des Espagnols contre les Maures , était d'autant plus ardente , que la lutte avait plus long-temps duré et s'était plus horriblement échauffée. Dans cette lutte glorieuse, ils avaient également défendu ou reconquis la terre et les croyances. L'inquisition nedevait pas être moins terrible encore à l'égard des Juifs , qu'on regardait comme les auxiliaires secrets des Maures, et qui, d'autre part, n'avaient aucun droit à ces réserves généreuses dont, après les emportemens de la victoire, on ne se défend guères contre ceux qui ont su noblement tenir des armes en leurs mains. D'ailleurs , les Juifs étaient détestés partout à cause de leurs criantes usures, et le grand nombre qu'il

Ossolinski, ou Marseille et St-Domingue, après 1794 et en 1815 : mémoires contemporains. T.3  

Auteur. Masse, E.-M. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique de manioc. Université des Antilles et de la Guyane, service commun d...

Ossolinski, ou Marseille et St-Domingue, après 1794 et en 1815 : mémoires contemporains. T.3  

Auteur. Masse, E.-M. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique de manioc. Université des Antilles et de la Guyane, service commun d...

Profile for scduag
Advertisement