Page 213

( 207 )

protège toujours , lui dit-elle avec amitié , laissez-moi telle que je suis encore. Ces paroles , prononcées comme elle put dans la langue des Indiens , lurent comprises. Le cacique s'arrêta. Toutes les idées antérieures à ses doux pensers d'amour, tout ce qu'il voyait dans Juanita, quand elle cessait d'être pour lui une simple mortelle, se représenta à son esprit, et celle qui ne pourrait plus être sa protectrice, en devenant son amante , fut respectée. Mais il y eut du dépit après cette retenue , après le respect dont on n'avait pu se défendre pour cette digue opposée tout à coup aux impulsions les plus vives. Le matin même, il entra dans un capot, et alla combattre. Quelques jours se

Ossolinski, ou Marseille et St-Domingue, après 1794 et en 1815 : mémoires contemporains. T.3  

Auteur. Masse, E.-M. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique de manioc. Université des Antilles et de la Guyane, service commun d...

Ossolinski, ou Marseille et St-Domingue, après 1794 et en 1815 : mémoires contemporains. T.3  

Auteur. Masse, E.-M. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique de manioc. Université des Antilles et de la Guyane, service commun d...

Profile for scduag
Advertisement