Page 197

( 191 )

j'étais de ce monde, si j'étais bien réellement cette femme de Navalmaçano , qui avait quitté l'Espagne depuis quelques mois , et qui menait sa fille au chef des Conquistadores, don Panfilo Narvaez, lequel attendait peut-être déjà sa fiancée au port de las Carénas. Les Indiens , dans leur nudité, réapparaissaient comme des âmes bienheureuses dévotement inclinées devant des êtres supérieurs et leur rendant hommage. Mais, quoique j'eusse toujours été bonne chrétienne, je ne me sentais aucun droit au titre de sainte. Après quelque temps, le chef de la troupe , un cacique , planta autour de nous des branches d'arbres que ses Indiens lui apportaient; il en plaça audessus de nos têtes, et nous ht une ca-

Ossolinski, ou Marseille et St-Domingue, après 1794 et en 1815 : mémoires contemporains. T.3  

Auteur. Masse, E.-M. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique de manioc. Université des Antilles et de la Guyane, service commun d...

Ossolinski, ou Marseille et St-Domingue, après 1794 et en 1815 : mémoires contemporains. T.3  

Auteur. Masse, E.-M. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique de manioc. Université des Antilles et de la Guyane, service commun d...

Profile for scduag
Advertisement