Page 174

(168 ) poussèrent l'idée de retourner au lieu d'où ils étaient venus, tant le chemin qu'ils avaient déjà fait leur paraissait effroyable ! tant ils redoutaient d'avoir à le faire encore! Ils continuaient d'espérer que cela aurait un bout, et qu'ils verraient le terme de leurs souffrances. Ils allèrent en avant, ne fesant jamais plus d'une lieue d'un soleil à l'autre. Parmi les soixante-dix hommes, il y en avait déjà plusieurs qui n'avaient plus de chemin à faire dans ce monde , et pour qui s'était trouvée , dans la vase et la boue, la fin de leurs misères et un tombeau. Ojeda pourtant espérait toujours, Il avait dans son bissac une image de Notre-Dame-del-Pilar, que l'évêque Juan Rodriguez de Fonseca lui avait donnée, et à laquelle il portail une grande

Ossolinski, ou Marseille et St-Domingue, après 1794 et en 1815 : mémoires contemporains. T.3  

Auteur. Masse, E.-M. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique de manioc. Université des Antilles et de la Guyane, service commun d...

Ossolinski, ou Marseille et St-Domingue, après 1794 et en 1815 : mémoires contemporains. T.3  

Auteur. Masse, E.-M. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique de manioc. Université des Antilles et de la Guyane, service commun d...

Profile for scduag
Advertisement