Page 152

( 146 ) ché son cœur, et nous priait, avec les expressions les plus passionnées, de la lui accorder en mariage, afin qu'il fut aussi heureux que l'adélantado, à qui don Cristoval devait conduire dona Maria de Cuellar, sa fille. Il ajoutait en finissant que Juanita pourrait suivre la fille du seigneur contador ; celle-ci devant s'embarquer comme dame d'honneur de dona Maria de Toledo , qui allait joindre son mari Y Alrniran te (I). Don Cristoval m'apprit alors qu'un vaisseau allait être prêt à San-Lucar de Barraméda ; il me dit aussi que , puisque (I) L'Alrnirante, celui qui voit, qui dispose, le chef suprême. L'adélantado, celui qui est en voyé devant, qui est délégué, le lieutenantgénéral.

Ossolinski, ou Marseille et St-Domingue, après 1794 et en 1815 : mémoires contemporains. T.3  

Auteur. Masse, E.-M. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique de manioc. Université des Antilles et de la Guyane, service commun d...

Ossolinski, ou Marseille et St-Domingue, après 1794 et en 1815 : mémoires contemporains. T.3  

Auteur. Masse, E.-M. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique de manioc. Université des Antilles et de la Guyane, service commun d...

Profile for scduag
Advertisement