Page 146

( 140 ) aperçurent mis ainsi à l'écart, jetèrent un cri de joie qui réveilla les Espagnols, et lit manquer l'entreprise. Tandis que les Castillans, tirés tout à coup de leur sommeil, ne savaient point encore au milieu des ténèbres ce qu'ils voyaient et entendaient ; tandis qu'une inévitable terreur, suite de la surprise , et une résolution courageuse de se défendre les agitaient à la fois, et en se contrariant, les tenaient en hésitation , Narvaez, à la lueur mourante d'un feu allumé la veille auprès du lieu où il avait fait sa couche de quelques feuillages, fut aperçu par les Indiens, séparé de sa terrible jument et ne fesant plus corps avec elle. On lui porta deux coups de macanas, et on crut l'avoir tué. Lui-même dit sur le moment à un religieux francis-

Ossolinski, ou Marseille et St-Domingue, après 1794 et en 1815 : mémoires contemporains. T.3  

Auteur. Masse, E.-M. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique de manioc. Université des Antilles et de la Guyane, service commun d...

Ossolinski, ou Marseille et St-Domingue, après 1794 et en 1815 : mémoires contemporains. T.3  

Auteur. Masse, E.-M. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique de manioc. Université des Antilles et de la Guyane, service commun d...

Profile for scduag
Advertisement