Page 134

( 128 ) Une autre voie heureuse s'offrit à moi en ce même temps , et j'y entrai de plein cœur. C'était cette application d'esprit qui a tant de charme , quand elle est modérée , et qu'elle s'entremêle aux occupations champêtres. Le père Félix avait une bibliothèque bien choisie ; il me proposa de faire connaissance avec la littérature espagnole. J'acceptai son invitation , plutôt pour lui faire plaisir , que par aucun attrait réel. J'avais lu en' français le don Quichotte ; il m'avait plu ; mais je ne croyais pas devoir le mieux connaître , car je ne m'attendais point à toutes ces richesses de pensées , à ce bon sens des proverbes, à ce piquant des allusions que les meilleures traductions ne'rendent qu'imparfaitement, surtout quand l'ouvrage à traduire fut écrit, comme le chef-d'œuvre de Cer-

Ossolinski, ou Marseille et St-Domingue, après 1794 et en 1815 : mémoires contemporains. T.3  

Auteur. Masse, E.-M. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique de manioc. Université des Antilles et de la Guyane, service commun d...

Ossolinski, ou Marseille et St-Domingue, après 1794 et en 1815 : mémoires contemporains. T.3  

Auteur. Masse, E.-M. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique de manioc. Université des Antilles et de la Guyane, service commun d...

Profile for scduag
Advertisement