Page 133

( 127 ) temps qui suivirent la naissance de notre fille furent, pour ma compagne , une époque de paix et de contentement, à laquelle nulle autre portion de sa vie ne pouvait être comparée. Il en fut ainsi de moi. Mon bonheur semblait avoir acquis plus de stabilité. Quelques beautés que l'aspect de mon élysée m'eût présentées d'abord, ce lieu tout enchanteur m'était devenu plus précieux encore. Ma première félicité avait tenu beaucoup de l'enthousiasme que les choses nouvelles inspirent; celle-ci était plus intime et plus profonde. Je m'attachai davantage à mes cultures. Je devins, s'il faut le dire, aussi fier du petit coin de terre, destiné à passer aux miens, qu'un riche propriétaire peut l'être des vastes domaines dont se composera son héritage.

Ossolinski, ou Marseille et St-Domingue, après 1794 et en 1815 : mémoires contemporains. T.3  

Auteur. Masse, E.-M. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique de manioc. Université des Antilles et de la Guyane, service commun d...

Ossolinski, ou Marseille et St-Domingue, après 1794 et en 1815 : mémoires contemporains. T.3  

Auteur. Masse, E.-M. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique de manioc. Université des Antilles et de la Guyane, service commun d...

Profile for scduag
Advertisement